Aller au contenu

  • Recherche
  • Connectez-vous avec Facebook Connectez-vous avec Twitter      Connexion   
  • Créer un compte




Photo
Dallage

Un problème un peu tordu...

Semelle Terrassement Remblais Sols sols Fondation
- - - - -

#1

Posté 12 juillet 2012 - 23:25

abdelmalek_ehtp

    Membre impliqué

  • Membres
  • PipPipPip
  • 89 messages
  • 0 points
  • Country Flag
Salam à tous les passionné(e)s du génie civil !!
J’aimerais connaitre votre avis concernant un petit problème survenu lors d’un chantier...
Le chantier consiste en la construction d’un hangar métallique...moi je représente le laboratoire....
Le sol est composé d’une couche de terre végétale d’épaisseur variable entre 30 cm et 80 cm de terre végétale sur un tuf calcaire d’épaisseur variant de 80 cm à 1.00 m.
Le mode de fondation retenu au début est le suivant : fondations superficielles reposant sur le tuf calcaire avec un ancrage de 1.20 m par rapport au niveau du terrain naturel.
Ensuite, suite à une réunion de chantier il est convenu de modifier ce mode de fondation de la façon suivante : terrassement général jusqu’au niveau du tuf calcaire, exécution de « fouilles » peu profondes (profondeur autour de 20 cm à partir du « plafond » de la couche de tuf calcaire), coulage des massifs d’ancrage, remblaiement du tout par un remblai compacté couche par couche (98 % OPM), exécution d’une couche de GNB compactée à 98 % OPM puis mise en œuvre du dallage.
Le bureau de contrôle évoque la question suivante : tenant compte de la sismicité de la région, est-il sécuritaire d’adopter ce mode de fondation sachant que les règlements exigent l’ancrage des semelles dans le sol résistant et non dans un remblai ??? (problème d’absence de butée pour la semelle aussi).
Prière de m’aider avec vos remarques...
P.J : Schéma

Fichier(s) joint(s)



Publicité

Publicité

#2

Posté 15 juillet 2012 - 09:01

Abouanfal

    Membre passionné

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 106 messages
  • 110 points
  • Country Flag
Salamlikom
D’après votre exposé, il y a un terrassement général, donc il y a un ancrage, et d’après vote schéma, les semelles sont sous le remblais et non pas sur du remblai, même si elles sont ancrées de 20 cm dans la couche tuf calcaire, seulement il faut veiller à ce que les couches du remblais soient bien compactées et bien arrosées (tous les 20cm de couche), cela est d'une part.
D'autre part supposons que vous avez un radier général, posé sur la couche tuf calcaire (bien sure après terrassement) et ancré de 20cm dans le tuf calcaire exactement comme votre cas, est ce que le problème est le même.
Le fait d’exécuter les terrassement (générales), vous avez suffisamment d'ancrage, bien sure en respectant la profondeur d'ancrage décrite par les règlements en vigueurs.
Cordialement.

#3

Posté 15 juillet 2012 - 12:25

keraz

    Expert

  • Experts
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 006 messages
  • 357 points
  • Country Flag

Salam à tous les passionné(e)s du génie civil !!
J’aimerais connaitre votre avis concernant un petit problème survenu lors d’un chantier...
Le chantier consiste en la construction d’un hangar métallique...moi je représente le laboratoire....
Le sol est composé d’une couche de terre végétale d’épaisseur variable entre 30 cm et 80 cm de terre végétale sur un tuf calcaire d’épaisseur variant de 80 cm à 1.00 m.
Le mode de fondation retenu au début est le suivant : fondations superficielles reposant sur le tuf calcaire avec un ancrage de 1.20 m par rapport au niveau du terrain naturel.
Ensuite, suite à une réunion de chantier il est convenu de modifier ce mode de fondation de la façon suivante : terrassement général jusqu’au niveau du tuf calcaire, exécution de « fouilles » peu profondes (profondeur autour de 20 cm à partir du « plafond » de la couche de tuf calcaire), coulage des massifs d’ancrage, remblaiement du tout par un remblai compacté couche par couche (98 % OPM), exécution d’une couche de GNB compactée à 98 % OPM puis mise en œuvre du dallage.
Le bureau de contrôle évoque la question suivante : tenant compte de la sismicité de la région, est-il sécuritaire d’adopter ce mode de fondation sachant que les règlements exigent l’ancrage des semelles dans le sol résistant et non dans un remblai ??? (problème d’absence de butée pour la semelle aussi).
Prière de m’aider avec vos remarques...
P.J : Schéma


BJR
suite a votre ecrit je remarques ce qui suit :
- CONCERNANT L’ÉPAISSEUR DE LA COUCHE DE TERRE VEGETALE" vous ecrivez ce qui suit :
"Le sol est composé d’une couche de terre végétale d’épaisseur variable entre 30 cm et 80 cm de terre végétale"
A-1 , Ensuite pour la deuxieme solution vous preconiser un terrassement generale jusqu'a atteindre la partie superieure de la couche de TUFF
QUESTION , selon l’épaisseur variable de votre couche de terre végétale , alors ceci entraînera forcement que LE NIVEAU BAS de votre terrassement en grande masse ne sera pas au même niveau , Je PENSE QUE CE N'EST PAS LE CAS, Alors dans ce cas theoriquement vous allez avoir ce qui suit ( On rajoute les 20cms que vous creusez dans le tuff).
*epaisseur de terre vegetale de 80cm + 20 cm de tuff donc votre semelle sera ancree a -1.00 metre au dessous du niveau 0.00
* Epaisseur de terre vegetale de 30 cm , alors dans ce cas votre semelle sera ancrée a -1.00m donc elle sera dans le tuff sur une profondeur de 70cm
CONCLUSION , votre deuxieme solution ne pose aucun probleme
seulement il faut faire toutes les verifications necessaires (surtout le renversement)
A+

#4

Posté 15 juillet 2012 - 21:44

abdeslam-brahim

    Expert

  • Experts
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 352 messages
  • 1 326 points
  • Country Flag
Bonjour
personnellement je vois pas le problème, il suffit de vérifier les deux condition:
  • poser l'infra sur un bon sol
  • ancrer sur une profondeur suffisante afin d’éviter le gel.
surtout qu'il s'agit d'un hangar c'est léger,
concernant la butée, toute les fondations sont entourée de remblais, rarement qu'on coule une semelle en pleine fouille,il suffit de remblayer l'infra avec un bon sol en respectant les règles de l'art (par couches successives de 20cm maximum avec arrosage )



Répondre