Aller au contenu

  • Recherche
  • Connectez-vous avec Facebook Connectez-vous avec Twitter      Connexion   
  • Créer un compte




Photo

verification au déversement de la panne sabliere

- - - - -

#1

Posté 11 mars 2008 - 22:11

medredha

    Membre occasionnel

  • Membres
  • PipPip
  • 25 messages
  • 0 points
la panne sabliere est sollicité par un effort normal du au vent et par une flection dévier du aux ( son poid propre,poid du couverture,charge d exploitation de l ouvrier,le vent et la neige) ou par ( son poid propre,poid du couverture et le vent 'déprésion' G -1.5W )????????

et a la prisence des liernes on considere la panne comme une poutre continue a deux travées dans le plan Y-Y pour calculer le moment max????, et on prend la longueur le flambement egale a L/2 d'ou L =espacement entre portiques???????

Publicité

Publicité

#2

Posté 12 mars 2008 - 08:43

aminlemdani

    Expert

  • Experts
  • PipPipPip
  • 99 messages
  • 7 points
salam

A ma connaissance et selon le fonctionnement d'un batiment type Hangar , la panne sablière fait cheminer l'effort du au vent sur pignon vers la palée de stabilité.Cette dernière n'est pas sollicitée en flexion déviée (angle béta=0).sauf si vous parlez d'un autre élément et que vous appelez panne sablière. :?:
Ce qui m'intrigue d'avantage c'est que vous parlez de liernes pour les pannes sablières :oops: je ne connais pas de conception qui prévoit de liernes sur les sablières :pleur2:
De ce fait les charges agissant sur la vraie sablière sont comme suit :
charge permanentes :Poids de la sablière , poids du chéneau + éléments de fixation de ce dernier (efforts uniformément réparti par unité de longueur)
Surcharges climatiques: effet d'une accumulaton de la neige(ou de sable ) sur le chéneau (efforts uniformément répartis par unité de longueur)-Effet du vent sur pignon (un effort normat axial ).

salam
Image IPB

#3

Posté 12 mars 2008 - 09:06

bentafat_rachid

    Expert

  • Experts
  • PipPipPipPipPipPip
  • 833 messages
  • 4 points
  • Country Flag

la panne sabliere est sollicité par un effort normal du au vent et par une flection dévier du aux ( son poid propre,poid du couverture,charge d exploitation de l ouvrier,le vent et la neige) ou par ( son poid propre,poid du couverture et le vent 'déprésion' G -1.5W )????????

et a la prisence des liernes on considere la panne comme une poutre continue a deux travées dans le plan Y-Y pour calculer le moment max????, et on prend la longueur le flambement egale a L/2 d'ou L =espacement entre portiques???????


lieres au niveau des sablières , j'ai jamais vu çà ................
afin de verifier la stabilité dE N'importe quelle poutre vis à vis du deverssement qui génère une flexion deviée et une torsion , il est tenu de connaitre exactement :
la charge répartie exterieure qui sollicite cette poutre.
connaitre le moment maximun engendré .
determiner le moment Mp DU DEVERSSEMENT selon le cas , voir le reglement en vigueur .
connaitre la valeur de la longueur caractéristique LU qui est un paramètre important pour juger que les conditions d'appuis n'engendent pas le deverssement .
appliquer les formules de la reglementation , à savoir CM66 EUROCODE3 ADDITIF 80 .

#4

Posté 12 mars 2008 - 09:53

ZELMAT

    Membre génial

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 202 messages
  • 0 points

la panne sabliere est sollicité par un effort normal du au vent et par une flection dévier du aux ( son poid propre,poid du couverture,charge d exploitation de l ouvrier,le vent et la neige) ou par ( son poid propre,poid du couverture et le vent 'déprésion' G -1.5W )????????

et a la prisence des liernes on considere la panne comme une poutre continue a deux travées dans le plan Y-Y pour calculer le moment max????, et on prend la longueur le flambement egale a L/2 d'ou L =espacement entre portiques???????


Une panne sabliere est par definition, la poutre reliant deux poteaux de portiques a leur tete dans l'intersection de leurs axes (Epure) pour acheminer les efforts provenant de la poutre au vent (dans un hangar) et ceux des pignon vers la palee de stabilite puis vers les fondations (comme a expliquer amine) sauf que la charge des chenaux est reprise par des supprts de cheneaux fixes sur la derniere panne de rive et la 1ere lisse de bardage en comptant de haut en bas.
De ce fait la panne sabliere (Eve beam) est soliciter uniquement par son poids propre et un effort axial due au vent, seisme et/ou temperature, pour cela et pour palier au probleme de flambement en prend generalement des sabliere en profiler HEA ou des tubes lorsque la stabilites est aussi en tube ou en rond plein.
Pour ce qui concerne les liernes je croix que vous confondez entre panne et panne sabliere ( les charpentiers disent la sabliere tout court).

#5
(invité)

Posté 12 mars 2008 - 10:12

(invité)
  • Invité
bonjour les amis , je vous remercie tous pour vos reponse dont j'ai absorbé le contenu avec gd plaisir comme toujours
mais je pense que medredha en evoquant d'abord la panne sabliere et ensuite les lierne de panne a semer la confusion

mais en relisant sa question et constatant l'espace laissé entre les deux questions montre peut etre qu'il ne vise pas la panne sabliere dans sa deuxieme question ,il ne fait pas etat de liernage de panne sabliere dans la deuxieme question .. :]
d'ailleurs il m'a rappelé un prof à mois qui adorait semer ce type de confusion entres deux questions utilisant un meme terme mais evoquant deux types d"'elements differents .
enfin j'espere qu'il s'expliquera bientot .

#6

Posté 12 mars 2008 - 21:13

HICHOTHMAN

    Membre exceptionnel

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPip
  • 768 messages
  • 27 points
  • Country Flag
salam les amis
medredha stp esk tu cherche le calcul d'1 panne sabliere ou poutre sabliere :siffle:
merci d'avance :super:

#7

Posté 14 mars 2008 - 18:19

medredha

    Membre occasionnel

  • Membres
  • PipPip
  • 25 messages
  • 0 points
bonjour tout le monde
g bp aprécié votre attention
dans l etude des pannes g trouvé k elles ne vérifient pas la condition de la fleche dans le plant Y-Y alors g proposé des appuis intermédiaires dans le plant Y-Y (liernes), y compris la panne sabliere.
et en plus je veux avoir touts les pannes du meme profile.
et la panne sabliere est posée sur la ferme(la partie inclinée) et non pas sur la partie laterale.
alors je doit faire une lierne a la panne sabliere.
je espere k vous m avez compri .
En verifiant les pannes courantes vis-a-vis au deverssement g pris les charges comme suite:
G poid propredu profile+le poid de la couverture
les charge climatiques 'S' c l accumulation de la neige et 'W' c la charge du vent, c'est la que g trouvé des problemes
ma question est la suivante: la charge du vent je vais la prendre négative (DEPRITION) sous la combenaison G-1.5W
prsk le deversement est un phenomene de deformation de la semelle compimé, dans notre cas la semlle comprimé est la semelle inferieure alors le cas de la déprésion ,ou le cas la préssion la charge du vent est de meme signe que G alors on prend les charges sous la combénaison 1.35(G+S+Q+W) , dans ce cas la semelle comprimé est la semelle superieur mais cette derniere est mentenue par la couverture(TN40)?????????
c'est ça ma question, mais en lisant vos reponse je me suis senti a coté de la plaque!!!!!!!!!!!!
je tien a vous maitre au courant que je suis encore un etudiant et que g jamais vu un hengare de pré ,alors mon résonnement est basé sur la théorie , je serai ravé si kelk un me l explique.

#8

Posté 14 mars 2008 - 18:39

medredha

    Membre occasionnel

  • Membres
  • PipPip
  • 25 messages
  • 0 points

la panne sabliere est sollicité par un effort normal du au vent et par une flection dévier du aux ( son poid propre,poid du couverture,charge d exploitation de l ouvrier,le vent et la neige) ou par ( son poid propre,poid du couverture et le vent 'déprésion' G -1.5W )????????

et a la prisence des liernes on considere la panne comme une poutre continue a deux travées dans le plan Y-Y pour calculer le moment max????, et on prend la longueur le flambement egale a L/2 d'ou L =espacement entre portiques???????


Une panne sabliere est par definition, la poutre reliant deux poteaux de portiques a leur tete dans l'intersection de leurs axes (Epure) pour acheminer les efforts provenant de la poutre au vent (dans un hangar) et ceux des pignon vers la palee de stabilite puis vers les fondations (comme a expliquer amine) sauf que la charge des chenaux est reprise par des supprts de cheneaux fixes sur la derniere panne de rive et la 1ere lisse de bardage en comptant de haut en bas.
De ce fait la panne sabliere (Eve beam) est soliciter uniquement par son poids propre et un effort axial due au vent, seisme et/ou temperature, pour cela et pour palier au probleme de flambement en prend generalement des sabliere en profiler HEA ou des tubes lorsque la stabilites est aussi en tube ou en rond plein.
Pour ce qui concerne les liernes je croix que vous confondez entre panne et panne sabliere ( les charpentiers disent la sabliere tout court).

prkoi la panne sabliere n'est pas une panne?
moi j appel panne sabliere la premiere panne en comptant du bas en haut. est-vrai?

#9

Posté 14 mars 2008 - 18:43

medredha

    Membre occasionnel

  • Membres
  • PipPip
  • 25 messages
  • 0 points

salam les amis
medredha stp esk tu cherche le calcul d'1 panne sabliere ou poutre sabliere :siffle:
merci d'avance :super:

une panne sabliere

#10
(invité)

Posté 15 mars 2008 - 20:43

(invité)
  • Invité
question reporté afin d'eviter sujet double
merci de votre comprehension


bonjour tout le monde
g bp aprécié votre attention
dans l etude des pannes g trouvé k elles ne vérifient pas la condition de la fleche dans le plant Y-Y alors g proposé des appuis intermédiaires dans le plant Y-Y (liernes), y compris la panne sabliere.
et en plus je veux avoir touts les pannes du meme profile.
et la panne sabliere est posée sur la ferme(la partie inclinée) et non pas sur la partie laterale.
alors je doit faire une lierne a la panne sabliere.
je espere k vous m avez compri .
En verifiant les pannes courantes vis-a-vis au deverssement g pris les charges comme suite:
G poid propredu profile+le poid de la couverture
les charge climatiques 'S' c l accumulation de la neige et 'W' c la charge du vent, c'est la que g trouvé des problemes
ma question est la suivante: la charge du vent je vais la prendre négative (DEPRITION) sous la combenaison G-1.5W
prsk le deversement est un phenomene de deformation de la semelle compimé, dans notre cas la semlle comprimé est la semelle inferieure alors le cas de la déprésion ,ou le cas la préssion la charge du vent est de meme signe que G alors on prend les charges sous la combénaison 1.35(G+S+Q+W) , dans ce cas la semelle comprimé est la semelle superieur mais cette derniere est mentenue par la couverture(TN40)?????????
c'est ça ma question, mais en lisant vos reponse je me suis senti a coté de la plaque!!!!!!!!!!!!
je tien a vous maitre au courant que je suis encore un etudiant et que g jamais vu un hengare de pré ,alors mon résonnement est basé sur la théorie , je serai ravé si kelk un me l explique.





Répondre