Jump to content
CIVILMANIA

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 02/20/2019 in all areas

  1. 3 points
    Coefficient de Répartition Transversale. Une charge positionnée à une abscisse longitudinale x d'une travée, introduit des sollicitations dans la structure. Cette charge se trouve par ailleurs également à une abscisse y transversale par rapport à l'axe longitudinal du tablier. On définit la largeur du tablier à une valeur 2b. La charge est donc positionnée transversalement dans l'intervalle [-b..+b] à une position nommée e par rapport à l'axe. Cet excentrement e de la charge influence les sollicitations dans la structure. On en tient compte par des coefficients de répartition transversale CRT, à savoir: - K pour les sollicitations longitudinales (Moment longitudinal Mx) - Mu pour les sollicitations transversales (Moment transversal My) Egalement pour les efforts tranchants...avec d'autres coefficients Plusieurs ingénieurs ont cherché à modéliser le mécanisme de répartition des efforts dans la dalle et les poutres. GUYON a introduit la notion des coefficients que MASSONNET et BARES ont largement amélioré par rapport à des calculs analytiques complexes non pratiques.
  2. 2 points
    Bonjour Au travers ce sujet nous je vais exposer dans la mesure du possible et dans la cadre d'une formation continue pour nos élèves Ingénieurs la méthode de Guyon et Massonnet pour le calcul et le dimensionnement des Ponts Dalle. Bonne lecture
  3. 2 points
    Bonjours, Ci-joint un site web pour le calcul des structures métalliques selon l'Eurocode 3. Bonne lecture. Pr. DAHMANI https://sites.google.com/site/abcelearning02/home
  4. 2 points
    Bonjour, Je reviens sur le fil de discussion après un peu d'absence... Dans la logique d'optimisation du temps de calcul informatique, la solution "brute" correspondant à définir un pas d'itération le plus faible possible conduit à atteindre ou à s'approcher suffisamment près des extremum au détriment du temps machine. Pour l'utilisateur, le temps de calcul lui apparaitra peut être un peu long selon son PC mais pour le programmeur, le codage sera malgré tout rapide avec de simples boucles itératives. La seconde solution est plus élégante: Il faut effectivement au préalable définir la ligne d'influence de la charge unitaire pour la travée iso ou hyper avec les positions longitudinales des stations (valeurs min et max des travées). L'objectif est pour les sections comprises entre les stations, d'adapter le pas d'avancement du convoi de n forces de telle sorte que les essieux ou leur résultante, interceptent (se situent à l'aplomb) les positions des stations comprise dans l'emprise du convoi. Cela réduit drastiquement le temps de calcul machine mais effectivement cela augmente le codage et sa complexité (test sur les positions des n essieux) pour le programmeur!
  5. 2 points
    Bonjour, je suis spécialiste Charpente métallique Si je reprend votre calcul Pour un Ved de 60kN et Med 6kN.m Je trouve un taux de travail de 116% sur vos soudures, vous n’êtes pas très loin. Sachant que si je comprend bien vous avez déterminez votre moment suivant la longueur totale de la beche IPE220. Dans la réalité vous aurez moins. Pour connaitre votre bars de levier réel il faudrait faire une répartition de votre charge verticale sur la surface de votre appuis. Considérez les premiers centimètres (2-3cm du bord) qui ne reprennent rien sur votre HEB, puis faire une repartition de votre effort vertical sur la mur en limitant la contraintes maximale a 1MPA. voyez la surface qui vous faudrait en considérant un répartition triangulaire de votre contrainte (le pic de contraintes se situant a 2-3cm de votre bord de mur) , et vous verrez qu'il y aura un peu moins d'effort verticaux dans votre soudure, et que votre bras de levier sera inférieur a 10cm. Par simplification, considérant par exemple que votre HEB ne transmettrait pas du tout de charge verticale a votre mur, considérant que seule la bêche transfère cette effort mais selon une répartition triangulaire, votre moment dans la soudure sera plutot de 60x(10*1/2) = 3KN.m Si je repasse votre soudure au calcul, elle ne travaillerait qu'a 68%. Conclusion vous pouvez dormir tranquille. Cdt
  6. 2 points
    Effectivement !! je traiterai cette difficulté prochainement et efficacement au fil de discussion de ce sujet. Actuellement je plonge pour trouver une solution analytique au sujet du calcul du moment d'inertie de TORSION d'une section plane de géométrie quelconque. Je pense que je tiens le bout de fil pour cette problématique. Une fois terminer je revient vers vous pour répondre objectivement à ta question. A+
  7. 2 points
    https://mega.nz/#!I24iQCKZ!xeRKExh0J5G5QQTtAWrdh5AQJUfe0rgucMP2Gw2fx1E
  8. 2 points
    Les 1ers VIPP construits sur les autoroutes dans les années soixante- soixante dix ont tous été remplacés avant 2000 car la modélisation ne tenait pas compte du gradient thermique qui introduisait des contraintes supplémentaires. Depuis, le gradient thermique est intégré dans les VIPP. Peut être que les anciens règlements des ponts à poutres BA ne le prévoyait il pas également ? Je n'ai fait qu'un ouvrage d'environ 15m à poutres en T à hauteur variable dans ma carrière dans les années 95. Aussi, les poutres demandent plus de coffrages, de main d’œuvre qualifiée pour assurer un bétonnage correct sans ségrégation des âmes des poutres, une bonne reprise de bétonnage au niveau du hourdis... Finalement, l'augmentation de la résistance intrinsèque du béton a permis de s'orienter plutôt vers des dalles plus simples à réaliser puis/ou des ouvrages précontraints VIPP / PRAD avec une fabrication suivie et normalement maitrisée n atelier.
  9. 2 points
    Rebonjour Ci après la variation de K_Alpha pour m=1 en fonction de THETA pour poisson = 0 Alpha = 0, 0.5 et 1 et pour la fibre y = b/4 en exploitant les formules d’interpolation de Sattler pour Alpha = 0.5 Pour Alpha = 0.5 !!!!!! A VOUS LIRE ...
  10. 2 points
  11. 2 points
    Bonsoir, voici deux documents qui peuvent vous être utiles : 1er document par ici 2nd document par ici bon courage !
  12. 2 points
    bonjour, en effet je viens de réaliser un calcul du coefficient de réaction avec 2 méthodes ( mais je ne suis pas sur si c'était exact ou pas ), je vous joint le fichier afin que vous puissiez me donner vos points de vue sur l’enchaînement suivi dans les calculs.    
  13. 2 points
    Bonjour, il faut distinguer 2 phases .. la premiere phase provisoire ou le voile par passes s'appui sur le buton et la beche ou semelle : vous faites votre diagramme poussée des terres et charge d exploitation et vous sortez en meme temps que les moments travee et appui l'effort tranchant sur lappui buton (par metre ) la 2eme phase c la phase definitive ou les appuis sont le plancher haut et le plancher bas / semelle . les memes diagramme poussée et charges exploitation sur terres ..vous aurez le moment max dimensionnant le voile . pour sortir les moment et efforts tranchant --soit logiciel rdm6 ou Atlas cordialement, mourad
  14. 1 point
    bonjour, moi personnellement j'opterait pour un joint ( dilatation ou rupture si exigence du sol). pour ce qui est de la chaleur dégagée par les installations , d'abord il n'y en a pas puisqu'il s'agit d'une unité de contrôle auto.il y a surtout des appareils électroniques.et s'il devrait y en avoir la température intérieure devrait être maintenue à un seuil acceptable car il y a des agents qui travaillent à l'intérieur. le fait de mettre un joint permet de ne pas prendre en considération les effets de la température. en mettant en joint on limite l’allongement total de chaque tronçon ( écart absorbé par le joint) et de ce fait on limite les contraintes dues à l'allongement. OuAllahou A3lam a+
  15. 1 point
    la charge de la roue c'est 6,5 tonne et non 6 tonne, le document technique est le document SETRA/LCPC, Norme NF P 98-082.
  16. 1 point
    Avant de penser au dosage, le ciment doit etre en HRS (Haute résistante au sulfates).
  17. 1 point
    autrement dit il te demande de justifier les procédés ou techniques utilisés pour blinder ta fouille de telle sorte qu'il n'aie pas eboulement ,ou instabilité des parois,ceci pourra conduire à l'effondrement du batiment voisin. autrement dit il suffit pour toi de faire le choix entre les differents techniques de blindage et ensuite justifier sa stabilité par les calculs
  18. 1 point
    bonsoir, on parlera de matériau noble pour désigner un matériau qui a de bonnes caractéristiques comparé à un matériau courant. ainsi en menuiserie on dira que les bois durs sont des matériaux nobles par rapport aux bois ordinaires( sapin, pin, etc.) en route une grave concassée reconstituée est un matériau noble par rapport à une grave naturelle. en bâtiment un revêtement de sol en dalles de sol est noble par rapport à un vertement en granito etc. OuAll ahou A3lam A+
  19. 1 point
    Bonjour Il y a aussi la solution de barrage gonflable ne s'envasant pas ! Principe de fonctionnement : les deux gaines en caoutchouc armé, de 3,50m de hauteur, se dégonflent pour laisser passer la crue et se gonflent à la décrue, le volume avant et après la crue est inchangé. Le système fonctionne automatiquement sans intervention humaine Un message SMS est envoyé à l’exploitant et au service central en cas d’anomalie « Pour réparation » Ce système peut convenir aussi pour les grands barrages en surélevant de 1 à 2 m les déversoirs, pour compenser l’envasement et augmenter la capacité des barrages. Ce genre de barrage peut être rempli d’air, en cas de pénurie d’eau. Ils conviennent aussi pour les seuils de périmètres d’irrigation. Technique Germano-tchèque. Cdt
  20. 1 point
    Les profilés sont limités à 12 m. Alors pour 14 m vous avez un problème supplémentaire.
  21. 1 point
    Bonsoir, Je m'en réfère au document suivant : FASCICULE N° 61 - CONCEPTION, CALCUL ET ÉPREUVES DES OUVRAGES D´ART TITRE II. - PROGRAMMES DE CHARGES ET ÉPREUVES DES PONTS-ROUTES Nota: Avec les eurocodes, il n'est plus d'actualité en France. Les charges exceptionnelles sont traitées au niveau de l'article 10 et voici la rédaction de l'article 10.1 10.1. Sur les itinéraires classés pour permettre la circulation de convois lourds exceptionnels de l´un des types D ou E, les ponts doivent être calculés pour supporter le véhicule-type correspondant décrit ci-après, susceptible dans certains cas d´être plus défavorable que les charges des systèmes A et B *. Le C. P. S. précise alors le type de convoi lourd exceptionnel à prendre en compte, celui-ci étant exclusif de toute autre charge. La réponse à ta question est réglementaire. Cf. ci dessus. D'un point de vue de probabilité, il est extrêmement rare qu'on puisse avoir un passage d'un convoi exceptionnel très défavorable de manière concomitante à un chargement complet des trottoirs avec la charge générale appropriée des trottoirs. S'il s'avère que le convoi exceptionnel est plus défavorable que les systèmes A et B, cela signifie que les charges générales de trottoirs ne s'appliquent pas pour éviter de surdimensionner l'ouvrage, d'autant plus que les calculs de vérification se font à l'ELS et à l'ELU avec majoration de 35% des charges permanentes et 1.5x1.07 la charge du convoi. Evidemment, le coefficient de majoration dynamique ne s'applique pas, le convoi devant rouler au pas.
  22. 1 point
    Bonjour Quelle que soit la solution envisagée tu devras avoir impérativement une autorisation appuyée par une étude approuvée par un bureau de contrôle. Sur tout en rase campagne ou cette nappe est exploitée par les riverains pour irrigation et eau 'potable" Cdt
  23. 1 point
    Je salue la démarche entreprise .... Actuellement, il fait trop beau pour que je me replonge dans mes anciens cours d'analyse sur les intégrales de contour
  24. 1 point
  25. 1 point
  26. 1 point
    rania abdellaoui il faut utilise la methode de DELORME pour les dalots afin avoir le nombre d ouverture
  27. 1 point
    Bonjour Des points d’éclaircissement importants 1) Sur les expressions des moments de torsion pour les ouvrages dont les rigidités de torsion sont distribuées continument sur la largeur et la longueur 2) La valeur exacte de Alpha en fonction du coefficient de poisson pour les ponts dalle Bon weekend
  28. 1 point
    A première vue, les formules pour le grillage à poutre et la dalle se ressemblent au coefficient alpha' voisin du coefficient alpha = (gammap + gammae)/2racine(raup+raue) pour une dalle raup=raue=gammap=gammae=Ee^3/12 Normalement 2Gammap / (Gammap+Gammae) pour la dalle devient 1. Donc la formule 2) découle bien du 1) La torsion longitudinale ou transversale dépend du coefficient gamma (rigidité à la torsion) de la poutre ou de l'entretoise. Cela me semble normal je ne vois pas où il faut en venir dans la déduction par rapport à la question posée. Il y a un cosinus à la place d'un sinus par rapport aux autres coef K et mu pour la transformée.... la torsion entraine un décalage de phase Je suis en train de rédiger un exercice d'application pour le mini projet...
  29. 1 point
    Rebonjour Pour pouvoir continuer sur ce sujet, il me parait intéressant de mettre les points sur les i quant à l'usage d'utilisation des différentes fonctions lignes d'influence de répartition transversale exposées jusqu'alors Première partie : Cdt
  30. 1 point
    Bonjour, J'ai modifié mon utilitaire pour rajouter dans les graphiques, les mentions des valeurs de e où la courbe franchit l'axe des abscisses cad où le coefficient vaut zero. Par contre, je n'ai pas modifié le tableau pour rajouter les colonnes car il me parait préférable d'utiliser à terme mon programme DalCrt qui donne la possibilité de calculer les coef. pour des plages de zones sollicitées. J'en ai profité pour rajouter le calcul de tau, mais la formule figurant dans les annales de l'ITBTP n'est pas correcte donc en choisissant tau, j'ai bloqué le calcul des valeurs à 0 en attendant la bonne formule. Une fois cette formule exacte en ma possession, j'intégrerai tout cela dans mon programme DALCRT pour faire apparaitre les calculs de Mu1,mu3 et mu5 et tau en sus des calculs de K alpha. J'attends la formule de tau pour mettre l'utilitaire modifié à disposition dans la rubrique telechargement pour qu'il soit complet. En pièce jointe, un exemple de la sortie graphique. Graphe.pdf
  31. 1 point
    Effectivement, j'avais cette formule générale de J (écrite différemment) dans le bouquin Poutres - mécanique des structures tome II page 94 de serge LAROZE éditions CEPADUES L'explication donnée est intéressante car elle permet d'apprécier la bonne corrélation de la formule de Sâada pour le calcul du coefficient alpha Le coefficient alpha de Sâada fait ainsi abstraction du développement de la série 1/n^5 qui converge vers 0.00452376279513962. (et non 4,253763.10^-3 inversion 5 avec 2) L'erreur commise est ainsi très faible < 0.5% ... Autre question : Pour mu : l'interpolation pour alpha comprise entre 0 et 1 est celle de Sattler (vu pour Kalpha) ou simplement mu(alpha) = mu0 + (mu1-mu0) racine(alpha) ? Reste à attaquer le coefficient Tau pour le moment de torsion
  32. 1 point
    oui il devra combiner les 2,meme si l,on sait que on aura: vers les extremités la contrainte de cisaillement sera élévé alors que la contrainte due au moment fléchissant sera tres faible; vers le milieu c'est le contraire; la contrainte de flexion sera plus élévé et que le cisaillement sera faible; mais en somme il faut une association de ces 2 contraintes et ensuite comme indiqué précedement dans mon intervention le dalot étant calculer sur 1m de largeur donc le raisonnement rationnel serait de diviser les valeurs en Kg/cm² par 100cm(1m) afin d'avoir une valeur à comparer avec ton 2,5 bars cad si tu as comme dans ton diagramme 11,37Mpa donc 113,7Kg/cm² raméné à 1m largeur cad 100cm on 113,7/100=1,37Kg/cm²=1,37 bars valeurs inférieurs à 2,5 bars donc dans cette approche que tu fera aussi pour la contrainte de cisaillement et ensuite tu fait la somme et tu le compare avec le 2,5 bars qui est la valeur de ta contrainte admissible du sol
  33. 1 point
    Bonjour La contrainte au niveau du radier vaut (d’après le modèle d'une tranche de 1ml) : Sigma_sol = Fx/Ax + ZMy/Inetie : le premier terme est celui de la contrainte due à l'effort normal Fx, le deuxième terme est la contrainte due au moment de flexion My. Donc je pense pour avoir le cumul des deux, il faut cocher les deux cases (de flexion - Smax(My) et axiales-Fx/Ax) Cdt
  34. 1 point
    Bonjour à mon avis, une interpretation logique associée à un raisonnement rationnel en voyant tes données siginifie ceci; -La modelisation étant éfféctuée sur une tranche de 1m de largeur cad 100cm -RSA te sort le diagramme de la contrainte oui mais ceci à mon avis devrait étre raméné sur 1m de largeur cad soit 100cm; donc de ce qui suit ta contrainte max telque indiquer sur le diagramme serait 11,37MPa=113,7Kg/cm² mais raméné sur 1m de largeur(100cm) donc (113,7/100)=1,37 Kg/cm²=1,37 bars donc ton taux de travail max a la base du radier serait de 1,37 bars ,voilà à mon avis un raisonnement rationnel de ma part; mais si possible de nous donner aussi les valeurs des sollicitations au droit du radier cad le moment,ainsi on peut calculer la valeur de la contrainte du sol manuellement par les formules de RDM afin de verifier mon raisonnement stp envoi nous les valeurs de sollicitation ceci me permettra de comparer avec mon approche cité ci-haut
  35. 1 point
    Bonjour Les expressions de N1 et N2 sont celles qui figurent dans la formule de K1. Tetha1 c'est l'expression de la formule de Tetha que l'on calcul à partir des rigidités rohp et rohe donc pour toutes valeur de m Tetha_m = m x Tetha1 Cdt
  36. 1 point
    Avec 9m50 de remblai, et pour une ouverture aussi faible il serait préférable de prendre une buse circulaire de section hydraulique similaire. La forme circulaire est plus adaptée. Il faudrait fournir les calculs pour voir d'où vient le problème ou pour confirmer le coef.
  37. 1 point
    Les goussets améliorent l'encastrement et résorbent les concentrations de contraintes via l'augmentation de la section de béton. En général on prend pour l'angle supérieur jonction piédroit / traverse : - pour des ouvertures > 5m : des goussets de 90 x 30 (débord de 90cm sous la traverse et retombée de 30cm sur le piédroit) - pour des ouvertures entre 3 et 5m : des goussets de 60x30 - pour des ouverture inférieures ou égales à 3m : des goussets de 20x20. En général on prend pour l'angle inférieur jonction piédroit / radier : Pour des ouverture > 4m : redan de 20cm + gousset 50x50 Pour des ouvertures entre 2m et 4m : redan de 20cm et gousset 30x30 Pour des ouvertures inférieures et égales à 2m : redan de 10cm et gousset 20x20 J'ai pris 30x30 pour réaliser un compromis avec la hauteur importante de remblai
  38. 1 point
    Bonjour, je ne vois pas du tout l'utilité de déplacer le sujet. on est bien dans" matériaux et matériels". A+
  39. 1 point
    Bonjour, Bonne lecture BPM11 Calcul Eléments Transversaux Ponts Mixtes.pdf
  40. 1 point
    voila mon email geniecivil590@gmail.com et merci
  41. 1 point
    Bonsoir passe moi ton Email
  42. 1 point
    Ci-joint un article du CTICM de 2004 qui résume la situation sur les normes concernant les ponts roulants. 14 ans plus tard les choses n'ont pas beaucoup évolués... LA NF P 22 615 est normalement remplacée par l'eurocode 1 partie 3 et 6 partie 3 Maintenant, les bureaux de contrôle acceptent encore les anciennes normes et eux aussi ont dû mal à si retrouver Les avis du CTICM restent une référence en la matière. En résumé, je pense que vous pouvez considérer un déplacement en tête de poteau < h/200 (avec vent) F9427.pdf
  43. 1 point
    bonsoir, est ce que tu es en Possession de ces normes? puisque le contrat liant le maître de l'ouvrage à l'entrepreneur stipule que les caractéristiques des granulats sera conforme à la 18 540 n sur le plan de la propreté "PS" s'il s'agit de sable autre que alluvionnaire ou marin le PS mini est de 50 (tableau29.) cependant il faut regarder les différentes autres caractéristique qui doivent toutes étre conformes à la classe B A toutes fins utiles; et pour le reste de la communauté, voici les normes en question OuAllah Oua3lam A+ P18-540.PDF P18-597.PDF
  44. 1 point
    Je n'arrive pas à éditer le message d'origine. voici le lien : https://mega.nz/#!J34kVAKB!uLVEB1CaU_-YJwqlIeFBGeLH2aUqBgpfG7smrXLkoXw et la clé de déchiffrement pour le lien de l'autre post !uLVEB1CaU_-YJwqlIeFBGeLH2aUqBgpfG7smrXLkoXw Par contre je ne comprends pas très bien la demande d'aide par rapport aux appuis de la dalle Il reste en général préférable de disposer que de 2 appuis par culée pour éviter le soulèvement de l'appui central quand il y en a 3 par gradient thermique ou le déchargement des 2 appuis de rive au détriment de l'appui central trop sollicité. Pour le positionnement, on les répartit de façon à minorer la flexion transversale entre les 2 appuis selon un prédimensionnement simple en poutre avec console
  45. 1 point
    Bonjour. en fait si il s'agit du bassin de la moulouya ça doit s'approcer de ca. 10 ans 20 ans 50 ans 100 ans a 5,07 6,48 8,42 9,95 b 0,63 0,63 0,63 0,63 sinon s'il s'agit d'une étude professionelle tu peut les acheter une fois pour toute auprès des agence du bassin concerné
  46. 1 point
    Le fichier que je viens de partager correspond à une thèse doctorale de mon professeur sur les structure offshore, j'espère qu'elle vous sera utile.
  47. 1 point
    bonjour, API RP 2A WSD 21st Edition October 2005.pdf
  48. 1 point
    Bonjour, Il n'y a malheureusement pas de documents pour ce genre de calcul, néanmoins on peut se referer au calcul des murs de soutenements. Concernant les butons, faite attention à ce que les butons ne fassent pas soulever le voile, attention à leur flambement et la compression sous la semelles d'assise des butons tenant compte de l'inclinaison de la charge. Pour le mur en lui même, en phase definitive, le mur se calcul comme une dalle qui porte entre les futur plancher (par exemple).
  49. 1 point
    Posté par sinimmar Un autre truc pour s'initier à écrire des PV est de lire la presse sportive.En effet chaque fois qu'il y a un match de football,le journaliste fait un compte rendu à ses lecteurs de ce qu'il a vu durant le match,à commencer par l'état de la pelouse et le degré de maitrise du match par l'arbitre.Pour un ingénieur sur chantier c'est presque la même chose,il est témoin d'un grand match où les joueurs se sont les différents intervenants dans le chantier y compris lui même...
  50. 1 point
    Posté par sinimmar Un PV de chantier,c'est quelque chose de trés simple.Je vais te donner un truc pour t'aider: Imagines que tu es sur chantier à suivre les travaux,depuis 8h du matin.Il est maintenant 15h30,le long de ces 7h30 de travail il s'est passé beaucoup de choses évidemment.Le BET t'appelle au téléphone à 16h00 pour te demander si tout va bien et s'il n' ya pas de problemes!Que vas-tu faire?Eh!bien tout simplement lui raconter toute la journée.Un PV de chantier n'est que cette histoire que tu viens de raconter qu'il faut mettre par écrit ,tout simplement. Ne t'inquiétes pas pour le style,il suffit de revoir tes anciens PV pour constater tes erreurs que tu corrigeras graduellement.Une chose à ne pas oublier est qu'un PV est fait pour être lu et compris par les autres.Alors il faut détailler ton PV et bien l'organiser.
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×
×
  • Create New...