Aller au contenu

La Communauté Scientifique & Technique de la Construction

Connectez-vous or Inscrivez-vous

+80.000 professionnels du BTP qui échangent tous les jours sur les différentes thématiques de la construction, emploi, formation, projets d'études, ingénierie, réglementation, calculs, logiciels, structures, ouvrages d'art, génie civil et travaux !

TOP membres


Popular Content

Showing most liked content since 09/22/17 in all areas

  1. 5 points
    Bonjour Ci-dessous le lien pour le téléchargement d'un logiciel qui comprenne tous les DTU et les NF https://drive.google.com/file/d/0BxMrdH8ReI40WjluZzJwbGRNZ1E/view
  2. 4 points
    bonsoir, voici un document qui te permettra de mener tes calculs bonne lecture A+ 05_00_table_matieres.pdf 05_01_generalites.pdf 05_02_calcul_poussees.pdf 05_03_justification_externe.pdf 05_04_justification_resistance.pdf 05_05_predimensionnement.pdf 05_06_recommandations.pdf 05_07_extrait_caquot.pdf 05_08_caracteristiques_terrains.pdf
  3. 3 points
  4. 2 points
    Il est certe le bien venu mais il faut toujours l'efficacité: ce forum est ouvert aux hommes de métier et je pense à faire adopter plus de clarté ...
  5. 2 points
    c'est de cette façon que tu va lui dire bien venu au forum? Bonjour 2.30m d'hauteur ce n'est pas un avant poteau, mais c'est un sous sol, pour remédier a cela soit tu prévoit : un double chaînage ou; un voile périphérique ou; surélever avec de gros béton.
  6. 2 points
    https://drive.google.com/open?id=0B3RySJZ0EDrdTHdqVm41dTNXYkk voila un lien ^^
  7. 2 points
    Bonjour, au lieu de définir une seule charge d'exploitation Q ensuite j’attribue un chiffre par exemple 5KN/m² au niveau 1 et 2.5KN/m² au niveau 2, je procède autrement je vais créer deux charges d'exploitation Q1 et Q2, ensuite lorsque je définie la masse j'affecte un coefficient bêta de 0.2 pour la charge Q1 et 0.4 pour Q2
  8. 2 points
    Bonjour il y'a plusieurs facteurs sur lesquels on se base: parmi lesquels je cite: Type de coffrage; dalle pleine prend plu de coffrage q'un plancher en corps creux, mais le premier est plus facile à réaliser que le dernier qui prend plus de temps, le premier peut être exécuté en préfa. la valeur de la surcharge; dés fois la surcharge d'exploitation et la charge concentrée ( poinçonnement) ne nous permet pas de choir un plancher, mais il s'impose un type. l'exploitation du plancher; la fonction et l'utilité nous oblige à choisir un type de plancher bien précis, le cas des hopitaux les salles de radiologie sont ne dalle pleine pour le problème de rayonnement (rayon X) les dimension du plancher; le plancher en corps creux est limité souvent aux environ de 6m de portées au delà on préfère les dalles pleines pour réduire l’épaisseur ( corps creux h> ou = l/22.2 et dalle pleine on peut aller à l/45 en fonction du rapport lx/ly l’esthétique; dés fois on veut éviter les retombées et des grandes surfaces sans poteaux. le confort; le plancher en corps creux est meiux pour avoir un confort thermique et phonique Le calcul; c'est ce dernier qui l'emporte comme on peut citer la répétitivité, la préfabrication, la rapidité, ...etc
  9. 2 points
    Au contraire,il doit la prendre. Oui c'est exact.
  10. 2 points
    En ferraillant le gousset n'oubliez pas d'éviter la poussée au vide
  11. 2 points
    Pourrais-tu passer un schéma?
  12. 2 points
    Bonjour, Le fichier ci-joint contient un projet de construction métallique (Hangar). J'espère qu'il soit intéressant pour vous.   Table des matières : ETUDE AU VENT (Selon NV65)  Introduction Détermination de la pression du vent sur la structure  CALCUL DES ELEMENTS RESISTANTS Introduction Hypothèses de calcul Dimensionnement des pannes Dimensionnement des lisses Dimensionnement des contreventements Dimensionnement du portique FONDATIONS  Introduction  Choix du type de fondation  Vérification de la stabilité des fondations  Dimensionnement de la plaque d’assise et des boulonnes d’ancrage  MODÉLISATION NUMÉRIQUE DU HANGAR (SOUS ROBOT) Introduction  Hypothèses  Modélisation de la structure  Dimensionnement des éléments résistants 
  13. 2 points
    Bonjour, Il faut élaborer le bordereau des armatures, inspirez-vous du fichier ci-joint Bordereau d'Armatures.pdf
  14. 2 points
    Voici un exemple Mr d'un hangar simple Devis Quantitatif et Estimatif Hangar 8x8,45x7.rar
  15. 2 points
    C'est une bonne idée, mais un ingénieur étant exposé devant plusieurs défis qu’il doit relever, Il est mieux pour toi de te concentrer dans le calcul des structures (calcul manuel et assisté par ordinateur pour ton cas bien sûre comme c’est ton domaine de prédilection), mais il est bon pour toi d'acquérir les ABC d'une façon générale dans d'autres spécialités du Génie Civil et çà c'est hyper important.
  16. 1 point
    bonsoir, s'il y a une source; il est probable que tout le terrain soit aquifère.et qu'il y a de l'eau sous toute la construction de votre voisin,n et surement sous le votre. il y a donc lieu de s' assurer d'ou vient l'eau avec précision. dans tout les cas de figures la qualité de l'eau e doit être connue pour protéger éventuellement vos fondations si l'eau est agressive. après protection par des produits bitumineux tu procède à un drainage constitué de buses perforées_ en principe le diamètre dépend du débit mais un diamètre de 250 à 300 convient pour la plupart des cas-revêtu de plusieurs couches de gravier à diamètre décroissant (ballast- gros gravier- graviers moyen et sable de carrière) pour la protection se référer au DTR BE 1-31 -" exécution des fondations superficielles" OuAllah Oua3lam A+
  17. 1 point
    L'épaisseur minimale d'une dalle pleine c'est 15 cm.Elle est choisie de telle sorte de résister à l'incendie et d'éviter le ferraillage de l'effort tranchant. Adopter la nappe supérieure n'as pas une relation avec l'épaisseur pour la simple raison que sur les bords il faut tenir compte de l'encastrement partiel et donc prévoir des armature supérieures.Pourtant,jusqu'à 10 cm,il est possible de ne prendre qu'une seule nappe au milieu pour de la dalle à condition de faire un bon calcul. Pour l'acier minimal en partie tendue on prend le maximum entre la condition de non fragilité et cela : Pour celui en partie comprimée,théoriquement il est possible de déterminer l'axe neutre (attention selon les cas de charges) et ensuite appliquer la condition de non fragilité sur une section totalement comprimée.Dans la majorité des cas on se contente de ne prendre que la moitié du ferraillage minimal correspondant aux formules ci-dessus.
  18. 1 point
    Bonjour La disposition des poteaux dans un bâtiment est souvent lies à l'usage de ce dernier, la disposition dans un bâtiment scolaire est déférente par rapport d'un bâtiment industriel ou administratif. a titre d'exemple dans les bâtiment d'habitation et administratif on prend le nombre de poteaux égale à la surface sur douze (n= S/12)
  19. 1 point
    Bonjour à toutes et à tous Es que quelqu’un disposerait d'une note de calcul pour une grue scellé type Potain. Merci d'avance adehar
  20. 1 point
    Allplan_2013_Configuration_requise Allplan_2013_EngineeringTutl Allplan_2013_Etape_SmartParts Allplan_2013_Etapes_Facade Allplan_2013_Etapes_VuesAssociatives Allplan_2013_Nouveautes Allplan_2013_Tutorial_Arch Allplan_2013_Tutorial_Bases https://www.4shared.com/rar/0BfOGUaoca/Allplan_2013.html Tutoriel Maison individuelle - Allplan 2015 Cette ressource pédagogique est un tutoriel de prise en main du logiciel Allplan 2015. En suivant la progression proposée pour l’apprentissage de l’usage du logiciel Allplan, après une première activité de prise en main, ce tutoriel vous permet de modéliser une petite maison simple en plusieurs étapes successives. Le parcours se décompose en 9 étapes. Contenu de la ressource Prise en main du logiciel – paramétrage des impressions Dessin de murs Portes et fenêtres / création étage Planchers, escalier, toiture, fondations Cotation, coupes et façades Ajout d’un garage et du mobilier, habillage des vues Calcul d’images, terrain, objets 3D Création d’une extension Pièces et métré
  21. 1 point
  22. 1 point
    rebonsoir, et en prime celle de la GB bonne soirée. A+ P98-138.PDF
  23. 1 point
    On pourra procéder comme suit : Connaitre le coffrage de la poutre ainsi que les armatures disposées réellement; Calculer le moment maximal auquel pourra résister la poutre; Faire le calcul d'une poutre avec un trou pour trouver les armatures nécessaires; Transformer la différence des armatures HA en plats charbonnés : C'est chercher la section équivalent sur la base d'un "fe" et "E" différents; Appliquer le renforcement; réaliser le trou. 18 cm pour 60 cm c'est vraiment très dangereux comme ouverture; Étayer c'est toujours utile comme sécurité. Les plats carbonés à disposer comme suit :
  24. 1 point
    bonjour, j'ai trouvé un groupe sur facebook un groupe très intéressant contenant pas mal de livres génie civils et outils https://goo.gl/J8vyBz
  25. 1 point
    1- Si vous voulez laisser robot choisir le profile stable et optimale vous devez faire des famille, par exemple pour les poteaux vous commencer le calcul et l'analyse par IPE 100 (par exemple) et après vous faite une famille des poteaux dans laquelle vous regrouper tout les section IPE ou HEA ou HEB ...selon votre choix et de même pour les pannes, arbalétrier, lisses de bardages...etc. 2- pour le palé de stabilité et la poutre au vent vous devez revoir le type de paramétrage que vous avez introduit (flambement, déversement et fléche). 3-les pannes sont couramment de type (I ou U exemple : IPE,IPN, UPN) ou parfois en Z et non pas en CAE et doivent être paramétré en déversement (fonctionnent en flexion déviée) et non pas en flambement et juste pour l’aile inférieur en effet l'aile supérieur est fixé sur la tôle et vous prenez comme coefficient de longueur de déversement 1 sauf si vous avez une attache sur la panne!!
  26. 1 point
  27. 1 point
    Passe ton modèle içi pour te corriger toutes les erreurs. Pour un plancher hourdis,tu passes par un bardage.
  28. 1 point
    Le parement c'est 2 x 0,55 m = 1,1m. Le ferraillage nécessaire = 3 x 1,1 = 3,3 cm2 à disposer sur les deux cotées.
  29. 1 point
    Une autre question, pour le plancher 2 est ce que le voile prend la moitié du plancher en terme de répartition des charges du plancher ou quoi ?
  30. 1 point
    voila fichier excel bon chance SEMELLE_RADIER.rar
  31. 1 point
    Oui c possible mais il faut faire la vérification des contraintes sous le gros béton avec prise en charge bien-sur du poids du gros béton,mais a mon avis pour quoi pas rajouter un sous-sol c beaucoup mieux. Wallaho A3lam
  32. 1 point
    Je pense que c'est possible à condition de respecter les dispositions du RPS concernant la construction en maçonnerie porteuse avec des chaînages horizontaux et verticaux; Justifier la stabilité du mur sous l'effet de la poussée du terrain notamment le glissement entre les blocs; Pourquoi sur la dernière photo,les armatures sont du coté du vide. Ça doit être l'inverse.
  33. 1 point
    l'axe Z dans sap2000 est orienté vers le haut ce que expliqué que le signe négatif pour la compression et le signe + pour la traction cordialement
  34. 1 point
    C'est selon le RPA 99. Donc pourquoi au départ tu m'as dit que c'est selon le RPS2011. J'étais sur de mes informations car je savais qu'il n'y figure pas la vérification au renversement comme tu viens de le citer là haut. Bon,puisque tu dimensionnes tes semelles pour être stables,cette vérification est automatiquement vérifiée si les semelles sont bien vérifiées pour l'ELA. L'article ne signale pas pour quel point on doit vérifier le renversement.
  35. 1 point
    Quelle est la hauteur du vide sanitaire? Dans quelle zone se trouve le R+2? Pourrais-tu passer un schéma?
  36. 1 point
    Bonjour Les encastrements en pied ne sont pas si pratique que ca, comme je vous disais c'est assez difficile a réaliser (un reel encastrement en pied sans rotation de la fondation, surtout pour des IGH). Pour des immeubles de grande hauteur, on préféra une stabilité par croix de st andré que par encastrements, la rigidité est bien plus importantes. Pour des raisons sismiques on peut opter pour des portiques compléter par une stabilité en croix, afin de localiser les rotules plastiques sur les poutres et non les poteaux (cas de poteaux continus) La stabilité par portique est bien plus onereuse et génère des deplacements plus importants, il faut simplifier au maximum la conception des bâtiments, et rien de mieux que des systèmes réticulés ou le cheminements des efforts est simple et lisibles, le coût de réalisation s'en fera ressentir. Cordialement
  37. 1 point
    salut c'est déjà pas mal.il faut essayé d'apprendre si possible un logiciel pour chaque domaine du Genie civil. Tu as déjà appris les logiciel de calcul structure.Apprend des logiciels de calcul hydraulique adduction eau potable(Epanet,..),de route(piste...)etc... a+
  38. 1 point
    C'est pour une semelle filante. En voici l'expression : Racine quatre de (4EI / Kb) : Avec : E module d'élasticité du béton ; I inertie de la semelle; K raideur du sol; b la largeur de la semelle.
  39. 1 point
  40. 1 point
    Bonjour Je dirais que votre poutre 55 est en console, et va chercher la poutre 19. De ce fait vous avez beaucoup de charge verticales sur votre poteau proche console et de la traction sur celui de l'angle.
  41. 1 point

    Version 1.2.20

    80 téléchargements

    20 QUIZ sur le BTP Série 2 d'autres série de Quiz sont en cours de réalisation. Abonnez vous.

    Gratuit

  42. 1 point

    Version 1.0.0

    822 téléchargements

    Bonjour à tous Je mets a votre disposition 80 fichiers excel très utiles pour le calcul et les vérifications des éléments de structures en béton Armée et en construction métallique. Profitez en au maximum Cordialement

    Gratuit

  43. 1 point
    Bonjour, Je viens de mettre en ligne un support de cours sur Robot. Bon courage.
  44. 1 point
    Bonjour à tous; Veuillez ci-dessous un guide pour l'assemblage des éléments minces. Cordialement. ASSEMBLAGES-EL-MINCES.pdf
  45. 1 point
    Bonjour, Ci-joint mon rapport du projet de fin d'étude qui porte sur la réalisation d'un dossier d'étude technique d'un ouvrage d'art type PSI-DP  Table des matières : Remerciements : 0 Table des matières : 1 Listes des figures : 4 Liste des tableaux : 6 Résumé : 8 Abstract: 8 PREMIERE PARTIE : PRESENTATION GENERALE. 9 CHAPITRE I : Présentation de l’organisme du stage. 10 I.        Présentation de la direction des routes : 10 II.       Grands projets en cours de réalisation : 10 CHAPITRE II : Cadre général du projet et objectif du PFE. 12 I.        Cadre général du projet : 12 II.       Objectif du projet de fin d’étude : 12 DEUXIEME PARTIE : ETUDE DE DÉFINITION.. 14 CHAPITRE I : Collecte de données relatives à l’étude de l’ouvrage. 15 I.        Donnés naturelles : 15 II.       Données fonctionnelles : 29 CHAPITRE II : Analyse des variantes. 32 I.        Introduction : 32 II.       Les différents types d’ouvrages : 32 III.      Variantes sélectionnées : 36 TROISIEME PARTIE: ETUDE D’AVANT-PROJET. 38 CHAPITRE I : Pré-dimensionnement des variantes. 39 I.        Introduction : 39 II.       Pré-dimensionnement du tablier : 39 III.      Pré-dimensionnement des appuis : 43 CHAPITRE II : Equipements du tablier 61 I.        Définition : 61 II.       Dispositif de retenue : 61 III.      Corniche : 61 IV.     Dispositif d’évacuation des eaux : 62 V.      Joint de chaussée : 62 VI.     Chape d’étanchéité : 62 VII.    Chaussée : 62 VIII.   Plan des équipements : 62 CHAPITRE III : Présentation de la solution retenue. 63 I.        Introduction : 63 II.       Choix définitif : 63 III.      Présentation de la structure : 63 IV.     Plan d’ensemble : 63 QUATRIEME PARTIE : ETUDE DU PROJET D’EXECUTION.. 64 CHAPITRE I : Description des charges et des surcharges. 65 I.        Introduction : 65 II.       Charges permanentes : 65 III.      Surcharges routières : 65 IV.     Charges sur les trottoirs : 70 V.      Température : 70 VI.     Le séisme : 70 CHAPITRE II : Etude de la flexion longitudinale du tablier 71 I.        Introduction : 71 II.       Calcul des efforts longitudinaux : 71 III.      Répartition transversale des charges : 76 IV.     Enveloppe des efforts sur les 5 fibres sous les différentes combinaisons : 80 V.      Etude de la précontrainte : 81 CHAPITRE III : Etude de la flexion transversale du tablier 93 I.        Introduction : 93 II.       Principe de calcul : 93 III.      Détermination des moments transversaux : 94 CHAPITRE IV : Etude du cisaillement de l’effort tranchant général 100 I.        Introduction : 100 II.       Calcul de la contrainte de cisaillement maximale : 100 III.      Eléments de justification des armatures d’effort tranchant : 102 CHAPITRE V : Etude de la diffusion des efforts concentrés dans les zones d’abouts. 104 I.        Introduction : 104 II.       Etude de la diffusion dans les zones d’abouts : 104 CHAPITRE VI : Calcul des encorbellements. 114 I.        Introduction : 114 II.       Principe du dimensionnement : 114 III.      Calcul des moments transversaux – par mètre longitudinal – : 114 IV.     Calcul des moments longitudinaux – par mètre transversal – : 117 V.      Ferraillage des encorbellements : 117 CHAPITRE VII : Analyse sismique de la structure. 119 I.        Introduction : 119 II.       Principe du calcul sismique : 119 III.      Modélisation de la structure : 120 IV.     Analyse de la structure : 123 CHAPITRE VIII : Répartition des efforts horizontaux sur appuis. 126 I.        Introduction : 126 II.       Répartition des efforts horizontaux : 126 III.      Efforts transmis aux appuis : 127 CHAPITRE IX : Dimensionnement des équipements. 130 I.        Introduction : 130 II.       Evaluation des déformations : 130 III.      Dimensionnement des appareils d’appuis : 131 IV.     Dimensionnement du joint de chaussée : 134 CHAPITRE X : Dimensionnement de la superstructure des culées. 136 I.        Introduction : 136 II.       Caractéristiques des matériaux de la culée : 136 III.      Descente de charges : 136 IV.     Dimensionnement des fûts de la culée : 141 V.      Etude des ouvrages annexes à la culée : 143 CHAPITRE XI : Dimensionnement de la superstructure des piles. 153 I.        Introduction : 153 II.       Descente de charges : 153 III.      Dimensionnement du voile : 155 CHAPITRE XII : Etude des fondations profondes. 157 I.        Introduction : 157 II.       Etude des fondations profondes des culées : 157 III.      Etude des fondations profondes des piles : 163 Références bibliographiques : 165   Je vous souhaite une bonne lecture.
  46. 1 point
    Vous changez de métier, ou de secteur d’activité ? Vous savez que les recruteurs vous attendent au tournant, et ne manqueront pas de vous dire que vous manquez d’expérience pour le poste auquel vous postulez. Ce n’est pas grave, tout n'est pas perdu ! Le plus important est établi : vous avez identifié la principale objection du recruteur, alors vous ne vous tromperez pas de bataille ! Votre défi sera de convaincre le recruteur de vous faire confiance… et pour cela il faudra déployer une véritable stratégie de séduction. Le profil idéal Soyons clair, le profil idéal qu’un recruteur recherche est une personne qui le rassure, car il est généralement tenu responsable pour toute erreur de casting. Ainsi il faut que le candidat prouve sa compétence, son expertise et sa maîtrise dans le domaine dans lequel il postule… mais cela ne laisse pas beaucoup de chance à celui qui sort des sentiers battus. Rassurez vous, vous avez d’autres atouts entre vos mains, prenez-en conscience et exploitez-les pour rassurer votre interlocuteur quant à votre parcours atypique. Savoir se vendre Pourquoi ne pas vous positionner comme un produit, et appliquer les techniques de vente d’un bon commercial, pour plaider votre cause ? Il s’agit méthodiquement de faire une rétrospection, une analyse de vous-même pointant en détail vos forces et vos faiblesses. Par ailleurs, il faudra analyser avec tout autant de détails les compétences requises pour le poste à pourvoir ainsi que les particularités de son secteur d’activité. Ensuite, les bases de réflexion bien établies, il faut prendre du recul et préparer l’entrée de l’artiste en scène ! A l’image d’un prestidigitateur, il va falloir rendre transposables vos propres compétences. Il s’agit d’expliquer et de prouver clairement à votre interlocuteur que l’éventail de compétences acquises dans un cadre précis, peut être mobilisé, exploité, et transposé sur les caractéristiques du poste convoité. Prouver sa motivation Enfin, un recruteur est totalement rassuré lorsqu’il décèle en vous une véritable motivation pour ce qu’il vous propose. Un collaborateur motivé et heureux ne comptera pas ses heures ni ses efforts. De plus cette ardeur au travail aura l’avantage de s’inscrire dans la durée ; un manageur a besoin de pouvoir compter sur l’engagement sans faille de ses collaborateurs. A vous d’identifier vos propres moteurs et vos sources de satisfaction. De même il faut lister les caractéristiques du poste, ses conditions, son secteur d’activité, et la culture de l’entreprise. Nouveau tour de prestidigitation : démontrer au recruteur en quoi les attributs du poste rencontrent parfaitement votre code du plaisir. Cette connexion, entre les besoins du poste et vos leviers de motivation personnelle, rassurera le recruteur ; et il verra en vous un collaborateur zélé et fidèle.
  47. 1 point
    vous pouvez utiliser le logiciel Portal+ en choisissant le règlement EN qui est exactement le même que le RNV 2013. Par contre il faut utiliser la vitesse du vent Vb0 à la place de la zone du vent pour déterminer la pression dynamique de référence qref . qref = 1/2 ro Vb0 au carré Vb0 est tirée dans les tableaux (voir règlement RNV 2013 ou RNV99) en fonction de la zone du vent.
  48. 1 point
    bonsoir, j’espère que ces documents répondent à vos besoins. http://www.4shared.com/office/2L94HFmw/Rehabilitation-du-beton-arme.html http://www.civilmania.com/forum/topic/16214-guide-de-reparation-des-fondations/ cordialement
  49. 1 point
    -slt à tous: la poutre noyée permet: -De réprendre les charges de murs en maçonnerie sur un plancher,puisque ces genres des charges sont linéaire et suivant la largeur du mur et donc cette poutre va avoir une hauteur égale à l'épaisseur de la dalle et une largeur sup ou égale à la largeur du mur qu'il supporte; -Il peut jouer aussi le role du raidisseur dans certains cas car un raidisseur c'est un élément qui permet de réduire la déformation de l'élément principal,d'où elle aussi,elle réduit la déformation de la dalle .merci à la prochaine: Bisudi Bazola Aimé,Ingénieur en Batiment et Travaux Publics,Ingénieur d'étude et Superviseur des travaux en guinnée Equatoriale au sein du Bureau d'étude et de Controle BK ARCHITECTS SL/Malabo/Guinnée Equatoriale B
  50. 1 point
    Professionnellement on dit "Contrainte admissible des sols" ou taux de travail. Lorsque tu dis sigma des sols, il y aura éventuellement confusion entre contrainte de rupture et contrainte admissible. En effet, tout d'abord je te conseille de consulter les documents de base (Documents réglumentaires) suivants à savoir : - DTU 13.12 (Fondations superficielles), - Fascicule N°62 (Conception et calcul des fondations), - DTU 13.2 (Fondations profondes). Je t'informe que la contrainte admissible de sols est calculée à partir de : - Essais de laboratoire : Calcul à partir de l'essai de cisaillement rectiligne dierct à la boite selon la norme AFNOR NF P 94 - 071 - 1 et cette contrainte admissible devra être vérifiée vis à vis aux tassements, calculée à partir de l'essai oedométrique selon la norme XP P 94 - 090 - 1. En effet consulter mes messages et essayer de voir la compressibilité des sols et puis l'essai oedométrique (Voir aussi documents joints avec ses sujets). - Essais in situ : L'essentiel est l'essai pressiométrique selon la norme AFNOR NF P 94 - 110 - 1. ATTENTION : Eviter de calculer la contrainte admissible à partir de l'essai de pénétromètre dynamique !!! Cette essai n'est plus utilisé pour ça. Mais pour d'autres objectivités. Voir essai de pénétromètre dans mes messages précidents. J'espère que mon exposé est bien clair. Bonne lecture. Cordialement.
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×