Aller au contenu

La Communauté Scientifique & Technique de la Construction

Connectez-vous or Inscrivez-vous

+80.000 professionnels du BTP qui échangent tous les jours sur les différentes thématiques de la construction, emploi, formation, projets d'études, ingénierie, réglementation, calculs, logiciels, structures, ouvrages d'art, génie civil et travaux !

TOP membres


Popular Content

Showing most liked content since 12/17/17 in all areas

  1. 6 points
    Bonjour et bonne année 2018 à toute la communauté CIVILMANIA dans tous les pays et horizons ! Tous mes souhaits de bonheur et de santé et vive le génie civil
  2. 6 points

    Version 1.0.0

    87 téléchargements

    Bonjour, Ci-joint un mini logiciel (version win32) de calcul des éléments en construction métallique selon l'Eurocode 3. Bonne lecture, Pr. DAHMANI.

    Gratuit

  3. 6 points
    Bonjour, Salaam 'alayka, Identifier ton environnement Demander les exigences architecturales s'il y a lieu (est ce que l'architecte exige que la structure soit en système murs porteurs ou poteau poutre; Selon 1. et 2. ci-dessus en déduire le système structural. Suivant 1. déterminer la classe d'environnement pour savoir si ton milieu est agressif ou pas et en déduire les protections nécessaires aux éléments structurels (enrobages, etc) déterminer la résistance minimale nécessaire selon l'agressivité Déterminer les dosages par formulation pour obtenir cette résistance Savoir selon vos fournisseurs de quels matériaux vous disposez (armatures fe 400, 500, classe A,B ou C. Suivant le plan archi: Déterminer l'usage de chaque local et en déduire les charges d'exploitation et détecter les charges de poinçonnement éventuelles ainsi que les possibilité d'avoir des agressivités liées à l'usage du local (eau de salle de bain= danger pour armature de plancher) et définir en tant de chargé des calcul les exigences de protection (étanchéité dans l'exemple précédent); Selon les dimensions des salles (plachers...) définir les emplacements des poutres, en déduire celui des poteaux et veiller tout au long du processus à une optimisation (il n'est par exemple pas nécessaire de mettre un poteau à chaque croisement de deux murs, puisqu'il est possible de croiser les agglos et d'armer de façon minimale la zone donc la présence d'un simple raidisseur) Définir l'emplacement des chaînages horizontaux, verticaux et de cadre de baie et s'assurer de leur considération comme des points de chargement fort à cause de leur poids si ils aboutissent sur une poutre sans continuer jusqu'aux fondations ou aux longrines; identifier les différents types de cloisons et leurs poids et les convertir en chargement linéaire; identifier les autres éléments et les convertir en charge (escalier éventuellement, faux plafond, forme en béton architecturale autour d'un poteau, lustre, installation climatisation/chauffage, etc); Prédimensionner les éléments selon leur portée, type et charges; Calculer les charges totales à l'ELU et à l'ELS; Calculer les efforts, contraintes, et en déduire les armatures de flexion, d'effort tranchant, de compression, de poinçonnement (tranchant toujours) et ceci à l'ELU; Vérifier l'armature minimale et maximale requise Si inférieur à minimal , ferrailler avec le minimum si entre min et max garder la section d'armature trouvée et ferrailler avec et passer à la vérification à l'ELS Si supérieur à max pas bon augmenter la section du béton de par la hauteur généralement afin d'avoir un bras de levier plus grand; et recalculer jusqu'à avoir l'un des cas ci-dessus; Vérifier à l'ELS d'après la disposition obtenu (section béton, section et position des aciers, enrobage, etc) est ce que le rapport d'élancement est ok, flèche, et aussi la fissuration, etc Attention vérifier à la fatigue si la destination du local supporté comporte des phénomènes dynamiques, aussi vérifier si la fréquence ne dépasse pas celle exigée par les normes (3 Hz généralement); Si ELS est vérifié valider le coffrage et faire un document final avec les exigences minimales (hypothèses) que vous imposerez vous même pour assurer vos arrières en terme de responsabilités; ensuite optimiser si vous voulez être plus compétent vis à vis d'autres entreprises; Si l'ELS n'est pas vérifié, alors revoir les paramètres bloquant (diamètre des barres, enrobage, hauteur de section en béton, etc) et recalculer. Ceci est valable aussi bien pour les poteaux, les poutres et planchers puisque à notre niveau avec les eurocodes les poteaux sont calculés en flexion composé (M+N et éventuellement influence de V ou calculé à part); Ceci dit, s'assurer que l'exécution soit faite dans les règles. AUSSI Pour les semelles isolées on peut dimensionner par: bielles et tirants flexion Pour les semelles filantes: si le sol est homogène comme une poutre avec réaction du sol comme chargement Sinon comme une poutre sur appui élastiques Pour les escaliers et radiers ils sont considérés comme des dalles pleines et ce avec raidisseurs (nervures ) ou pas Si c'est les planchers à poutrelles et entrevous les poutrelles sont dimensionnées comme des "poutres en Tés avec la tables de compression comme partie supérieure" Les armatures tranversales de la table de compression doivent pouvoir assurer une résistance au cisaillement entre table et âme de la nervure. ALLÂHOU A'LAM
  4. 3 points

    Version 1.0.0

    58 téléchargements

    Bonjour, Ci-joint un support de cours très riche et illustré en construction métallique selon les Eurocodes. Utilisez les fichiers PowerPoint en diaporama pour la lecture. Bonne lecture, Pr. DAHMANI.

    Gratuit

  5. 3 points
    Un jour, une info !! nouvelle rubrique de M-Builder
  6. 3 points
    https://livresunivers.wordpress.com/category/genie-civil/
  7. 3 points
    bonjour, du fait que la poussée active,le diagramme est triangulaire,c'est pour cela que certaines formes de mur de soutènement la base est plus conséquente ,par rapport au sommet cordialement gerard demeusy
  8. 3 points
    bonjour, comme son nom 'indique le BP est destiné à faire propre.on l'utilise essentiellement dans les fondations superficielles. son rôle est multiple; il évite la contamination du béton de fondation par la terre. il évite que la terre ne "boive" l'eau du béton il permet d'avoir une surface propre et plane sur laquelle o,n peut tracer la position des ovrages élémentaires (position du poteau, limite extérieure de la semelle, tracé d'un voile etc.) OuAllah Oua3lam A+
  9. 3 points

    Version 1.0.0

    301 téléchargements

    A ne pas rater!!

    Gratuit

  10. 2 points
    Bonjour à tous, J'espère tout le monde va bien ici ! On vous écrit aujourd'hui pour un sujet TRÈS important, Les formations en ligne deviennent de plus en plus populaires et sont surtout pratiques, pas besoin de se déplacer de son bureau, il suffit de se connecter à internet et de suivre en direct. Nous pensons à lancer des formations sur des logiciels et sujets techniques, et nous aimerions savoir si vous serez intéressés à nous rejoindre. Pouvez vous participer au sondage et nous dire quels sujets vous intéressent ? Si vous êtes expert dites nous aussi pour rejoindre l'équipe des formateurs. Important : ces formations ne seront pas gratuites comme ça nécessite une infrastructure informatique et des formateurs professionnels à payer.
  11. 2 points
    avec etabs 2016 CSI a essaye d'integres certain module du calcul des fondation :isolated footing ou fondation isole sous poteau il ressemeble a roboot dans ce point et comme depuis le temps j'ai pas calcule des semelles isolees .avec ETABS 2016 moi j 'utilise SAFE 2016 pour le calcul des dalle et fondation radier ,
  12. 2 points
    bonsoir, un sol plastique est un sol qui se tient et ne s’effrite pas et qui a la capacité de garder une certaine consistance lorsque on augmente la teneur en eau. OuAllah Oua3lam. A+
  13. 2 points
    oir, pour répondre tes questions de façon simple je dirais que: les super plastifiants , comme leur nom l'indique rendent le béton plus plastique donc plus fluide et donc plus maniable. ils permettent de limiter la quantité d'eau au strict minimum ( indispensable à la réaction du ciment).il agissent sur la rhéologie du béton frais en lui donnant une consistance fluide sans ajout d'eau. les entraîneurs d'air vont faire sortir les bulles d'air qui se trouve dans le béton frais et ainsi après prise le béton sera plus dense et dépourvu de pores. la présence de pores dans le béton durci est dangereuse en cas de gel car l'eau pénétrerait dans ces pores et gèle l'intérieur en provoquant des concentration de contraintes qui peuvent fissurer le béton durci. les agents de mouture sont des produits de diverses nature incorporés en petit dosage lors du broyage du clincker et qui améliorent la finesse de mouture du ciment. OuAllah Oua3lam A+
  14. 2 points
    bonjour, le fonctionnement d'une semelle filante sous poteaux est analogue à celui d'une poutre renversée. il est clair que pour une poutre , pour une longueur de travée donnée, il est plus économique de réaliser une poutre en T plutôt qu'une poutre rectangulaire.lorsqu'on fait une poutre rectangulaire on va mettre du béton en grande quantité dans les zones tendues alors que nous savons que ce béton travaille mal à la traction et que on considère qu'il ne travaille pas du tout. Idem pour votre semelle qui, avec une nervure, forme une poutre en T. OuAllah Oualam A+
  15. 2 points

    Version 1.0.0

    46 téléchargements

    Bonjour, Ci-joint le règlement neige et vent Algérien (RNVA 2013) avec le document d'accompagnement d'exemples pratiques. Bonne lecture, Pr. DAHMANI

    Gratuit

  16. 2 points
    Cette vidéo présente le sujet et le lien dans la descritpion de la vidéo donne un exemple détaillé. Bonne lecture
  17. 2 points
    Bonjour Vous trouverez ci joint un guide pratique avec schéma pour la réhabilitation et réparation des maison individuelles et petit bâtiments le lien: https://www.mtptc.gouv.ht/media/upload/doc/publications/GUIDE_de_REPARATIONS_18JAN11.pdf
  18. 2 points
    bonjour, si ta poutre ne supporte que son propre poids + sa cote-part du plancher elle est assimilée à une nervure et bien sur elle pourra être noyée et même à section réduite en largeur.elle a un simple rôle de chaînage. OuAllah Oua3lam A+
  19. 2 points
    bonjour, pour les puits il s'agit en fait de ramener le bon sol qui était à plusieurs mètres de profondeur à une profondeur raisonnable pour placer une fondation superficielle.on remplace donc un matériau de mauvaise qualité par un béton maigre ( souvent du béton cyclopéin OuAllah Oua3lam A+
  20. 2 points
    bonjour, l'article 10.1.1 RPA 99/ version 2003 (Algerie) limite implicitement la hauteur des avant poteaux à 1.2 m .cet article est très discutable puisque il parle d'une hauteur démarrant à la sous face inférieure de la semelle alors que beaucoup de gens considèrent qu'on devrait prendre la hauteur libre de l'avant poteau. pour ton cas étant donné la présence de semelles filantes croisées cette restriction ne t'est pas imposée puisque tes fondations sont systématiquement solidarisées.. quant à la hauteur minimale je pense q'elle est de l'ordre de 06 m pour des raisons de mise hors gel et surtout d'ancastrement des semlles dans le sol. OuAllah Oua3lam A+
  21. 2 points
    Bonjour, Salaam 'alaykoum D'après moi, je pense que : Radier : Structure surfacique recevant les charges issues de toute la structure qu'il est sensé supporter et ayant pour rôle de les diffuser à travers le sol support tout en gardant son intégrité aux états limites. Il assure ainsi un rôle d'équilibre global de la structure. Et il travaille selon la théorie des plaques. Dallage : plancher recevant des charges non structurelles, telles que les cloisons (murs non porteurs), personnes et biens destinés à l'exploitation de ces lieux, et en contact avec le sol support, il sert de limite d'enceinte (comme le sont les murs et toits) et ne participe qu'à sa propre stabilité et non à la stabilité de l'ouvrage. Son dimensionnement n'est donc lié qu'à des charges non structurels, en dehors de la réaction du sol et éventuellement l'influence d'une nappe etc. WALLÂHOU A'LAM
  22. 2 points
    Bonjour, Ci-joint le site web pour télécharger les cours (en Anglais) en construction métallique selon l'Eurocode 3 sous forme vidéos et supports écrits. http://www.qub.ac.uk/structural_eurocodes/eurocode3.html Bonne lecture. Pr. DAHMANI
  23. 2 points
    Bonjour, SALAAM 'alaykoum La différence c'est: le type de système; si poteau poutre en général pas de chaînage et si murs porteurs mettre des chaînages; Ou l'élancement des murs en hauteur ou la longueur et ce quel que soit le système: pour une hauteur au delà de 3 m par exemple, il est obligatoire de diviser le mur par un chaînage horizontal pour en limiter la hauteur non maintenue par des éléments capable de reprendre de la traction (en béton armé ); Pour la longueur, c'est le même principe avec les raidisseurs verticaux. Ou encore la rigidification des nus de baie (autour d'une porte, fenêtre, bouche d'aération...) sachant qu'au niveau de ces zones on a des singularités (angles) en maçonnerie non maintenue, il peut en résulter une distribution non homogène des efforts de compression et même des tractions selon le principe des bielles et tirants, donc il faudra aussi armer(d'où la présence de raidisseurs à ces niveaux parfois); à moins que les agglos ou briques utilisés sont certifier pouvoir véhiculer convenablement les forces. WALLÂHOU A'LAM
  24. 2 points

    Version 1.0.0

    66 téléchargements

    Bonjour, Ci-joint le bulletin pont métallique n°16. Bonne lecture, Pr. DAHMANI

    Gratuit

  25. 2 points
    un bon exercice, Bon je tente ma chance: 1- dimensionnement faible de la semelle H= 7m au min l= 235cm 2- poinçonnement du sol 3- manque de bèche 4- ferraillage invérsé 5-bon sol n'ai pas atteint Bon courage
  26. 2 points
    Bonjour Je te propose de faire d'abord l'analyse suivante : 1. Si le béton est non conforme j'estime que sa résistance à 28 jours est faible par rapport au marché, Dans ce cas vérifie ta bielle par rapport à la nouvelle contrainte de compression, si ca passe c pas la peine de démolir. 2. Si le béton est non conforme vis à vis de l'étanchéité à l'eau ou humidité , par exemple c'était prévu un béton hydraufuge, analyse la possibilité de mettre des produits adaptés etc 3. Sinon démolir Allah ghalb
  27. 2 points
    Bonjour, Je vous joins (voir rubrique téléchargement) un mini logiciel( version win32) de calcul des éléments en construction métallique selon l'Eurocode3. (PROGRAMME ESDEP) Bonne lecture, Pr. DAHMANI
  28. 2 points
    bonjour et bonne année, merci beaucoup pour ta disponibilité et pour tout l'effort que tu as fourni pour rédiger cette notice très explicative. A+
  29. 2 points

    Version 1.0.0

    107 téléchargements

    Bonjour, Ci-joint une documentation sur les ponts roulants. Bonne lecture, Pr. DAHMANI

    Gratuit

  30. 2 points
    Classification des missions géotechniques : Dans le but de la bonne organisation des études géotechniques, La norme française NF P 94-500 a mis en place des missions géotechniques types classées de G0 à G5. L’enchaînement des missions géotechniques suit les phases d’élaboration du projet. Les missions G 1, G 2, G 3, G 4 doivent être réalisées successivement. Une mission géotechnique ne peut contenir qu’une partie d’une mission type qu’après accord explicite entre le client et le géotechnicien. G 0 Exécution de sondages, essais et mesures géotechniques : - Exécuter les sondages, essais et mesures en place ou en laboratoire selon un programme défini dans des missions de type G 1 à G 5 ; - Fournir un compte rendu factuel donnant la coupe des sondages, les procès verbaux d’essais et les résultats des mesures. Cette mission d’exécution exclut toute activité d’étude ou de conseil ainsi que toute forme d’interprétation. G 1 Étude de faisabilité géotechnique : Ces missions G 1 excluent toute approche des quantités, délais et coûts d’exécution des ouvrages qui entre dans le cadre exclusif d’une mission d’étude de projet géotechnique G 2. G 11 Étude préliminaire de faisabilité géotechnique : - Faire une enquête documentaire sur le cadre géotechnique du site et préciser l’existence d’avoisinants ; - Définir si nécessaire une mission G 0 préliminaire, en assurer le suivi et l’exploitation des résultats ; - Fournir un rapport d’étude préliminaire de faisabilité géotechnique avec certains principes généraux d’adaptation de l’ouvrage au terrain, mais sans aucun élément de prédimensionnement. Cette mission G 11 doit être suivie d’une mission G 12 pour définir les hypothèses géotechniques nécessaires à l’établissement du projet. G 12 Étude de faisabilité des ouvrages géotechniques (après une mission G 11) : Phase 1 : - Définir une mission G 0 détaillée, en assurer le suivi et l’exploitation des résultats ; - Fournir un rapport d’étude géotechnique donnant les hypothèses géotechniques à prendre en compte pour la justification du projet, et les principes généraux de construction des ouvrages géotechniques (notamment terrassements, soutènements, fondations, risques de déformation des terrains, dispositions générales vis-à-vis des nappes et avoisinants). Phase 2 : - Présenter des exemples de prédimensionnement de quelques ouvrages géotechniques types envisagés (notamment : soutènements, fondations, améliorationsde sols). Cette étude sera reprise et détaillée lors de l’étude de projet géotechnique (mission G 2). G 2 Étude de projet géotechnique : Cette étude spécifique doit être prévue et intégrée dans la mission de maîtrise d’œuvre. Phase 1 : - Définir si nécessaire une mission G 0 spécifique, en assurer le suivi et l’exploitation des résultats ; - Fournir les notes techniques donnant les méthodes d’exécution retenues pour les ouvrages géotechniques (terrassements, soutènements, fondations, dispositions spécifiques vis-à-vis des nappes et avoisinants), avec certaines notes de calcul de dimensionnement, une approche des quantités, délais et coûts d’exécution de ces ouvrages géotechniques. Phase 2 : - Établir les documents nécessaires à la consultation des entreprises pour l’exécution des ouvrages géotechniques (plans, notices techniques, cadre de bordereau des prix et d’estimatif, planning prévisionnel) ; - Assister le client pour la sélection des entreprises et l’analyse technique des offres. G 3 Étude géotechnique d’exécution : - Définir si nécessaire une mission G 0 complémentaire, en assurer le suivi et l’exploitation des résultats ; - Étudier dans le détail les ouvrages géotechniques : notamment validation des hypothèses géotechniques, définition et dimensionnement (calculs justificatifs), méthodes et conditions d’exécution (phasages, suivi, contrôle). Pour la maîtrise des incertitudes et aléas géotechniques en cours d’exécution, les missions G 2 et G 3 doivent être suivies d’une mission de suivi géotechnique d’exécution G 4. G 4 Suivi géotechnique d’exécution : - Suivre et adapter si nécessaire l’exécution des ouvrages géotechniques, avec définition d’un programme d’auscultation et des valeurs seuils correspondantes, analyse et synthèse périodique des résultats des mesures ; - Définir si nécessaire une mission G 0 complémentaire, en assurer le suivi et l’exploitation des résultats ; - Participer à l’établissement du dossier de fin de travaux et des recommandations de maintenance des ouvrages géotechniques. G 5 Diagnostic géotechnique : L’objet d’une mission G 5 est strictement limitatif, il ne porte pas sur la totalité du projet ou de l’ouvrage. G 51 Avant, pendant ou après construction d’un ouvrage sans sinistre : - Définir si nécessaire une mission G 0 spécifique, en assurer le suivi et l’exploitation des résultats ; - Étudier de façon approfondie un élément géotechnique spécifique (par exemple soutènement, rabattement, etc.) sur la base des données géotechniques fournies par une mission G 12, G 2, G 3 ou G 4 et validées dans le cadre de ce diagnostic, mais sans aucune implication dans les autres domaines géotechniques de l’ouvrage. G 52 Sur un ouvrage avec sinistre : - Définir une mission G 0 spécifique, en assurer le suivi et l’exploitation des résultats ; - Rechercher les causes géotechniques du sinistre constaté, donner une première approche des remèdes envisageables. Une étude de projet géotechnique G 2 doit être réalisée ultérieurement.
  31. 2 points
    Bonsoir, désolé, je n'ai pas de modèle mais je te donne un canevas. un avenant de ce genre se réduit à quelques articles. ( 6 à 7) Article 01 : Objet de l'avenant Le présent avenant a pour objet de définir les travaux en plus et les travaux en moins dans le cadre du marché conformément au tableau des travaux en plus et travaux en moins ci-joint Article 02 :Travaux supplémentaires ils sont définis dans le cadre du tableau des travaux en plus et travaux en moins ci-joint Article 03:Travaux complémentaires ils sont définis dans le cadre du bordereau des prix unitaires et du détail quantitatif et estimatif joint Article 04 : montant de l'avenant. le montant de l'avenant s'élève à la somme de; montant en plus : xxxxxx (01) Montant en moins : yyyyy ( 02) travaux complémentaires :zzzz (03) Total : (01)+(03)- (02) = en chiffres soit en lettres Article 05 : nouveau montant du marché : le nouveau montant du marché s'élève à Montant initial du marché: A montant de l'avenant N°01 :B montant de l'avenant N°02 :C montant de l'avenant N°03 : D Montant du présent avenant: E Total : en chiffres ( A+B+C+D+E) Soit ; en lettres Il est évident que les montant B,C, D, ne sont à mentionner que si des avenants ont déjà été passés. Article 06 : Autres clauses du marché Les autres clauses du marché restent et demeurent inchangées. en plus de ces clauses on trouvera dans l'avenant un tableau dit des travaux en plus et en moins.il fait ressortir l'ensemble des quantités en plus ou en moins par rapport aux quantités du marché. ce tableau comporte le prix unitaire de chaque ouvrage élémentaire ce qui donne les montants en plus et en moins. la différence entre les montants en plus et les montant en moins fait ressortir le montant en plus ou en moins. pour les travaux complémentaires ( travaux non prévus au marché) il y aura: un bordereau des prix unitaires ( prix négociés et arrêtes conformément à un PV de négociation). Un détail quantitatif et estimatif avec les prix du bordereau sus-cité et les quantités de travaux complémentaires. J'espère que ce petit laïus t'aidera établir ton avenant. A+
  32. 2 points
    bonjour, pour compléter ce qu'a dit su Ahmed j'ajouterais qu'on distingue entre dalle flottante et dalle solidaire.la première est désolidarisée de la structure et transmet les charges directement au sol.elle repose sur ce sol par l'entremise d'une couche de pierres cassées de l'ordre de 20 c m , d'une couche de sable de 5 cm et éventuellement un film polyane pour éviter les remontées capillaires. elle a une épaisseur de l'ordre de 10 cm et est simplement armée d'un TS. la seconde est un véritable plancher et donc calculé comme tel.elle transmet donc les charges aux poutres/longrines et donc aux poteaux qui les transmettent aux fondations. Ouallah Oua3lam A+
  33. 2 points
    ST25 c'est la nomination de ADETS (fabriquant de TS) d'un panneau en treillis soudé qui fait 2.57 cm²/ml. C pour dire la section dans les deux sens (ou Carré). allez vers ce lien et regardez dals la 2eme page du pdf tout les panneaux disponible avec leurs détails. https://www.adets.fr/app/download/6588863/FT+22.pdf A voir seulement si ça existe au maroc
  34. 2 points
    Voiles en béton armé, proposition d'une démarche. D'autres vidéos viendront compléter la démarche en détail Bonne lecture
  35. 2 points
    bonjour, pour approfondir,le coefficient dynamique,est fonction de la vitesse de levage les coefficient peuvent varier de 1,15 a 1,60 pour la vitesse inferieure a 1m/s c'est 1.15 au dela de 1m/s la valeur est de 1,6,plus plus d'informations concernant ces coefficients vous pouvez vous référer aux ouvrages du CTICM,de monsieur Bazile et de Forestier cordialement gérard demeusy
  36. 2 points
  37. 2 points
    bonsoir, le stockage des matériaux sur le chantier est , en principe, un stockage de courte durée..les matériaux sont réceptionnés et déclarés conformes. si le stockage dure très longtemps, selon la nature du matériau il peut s’altérer cette altération peut être superficielle ou profonde ( dépôt de poussière sur les agrégats, début de prise pour les liants et le laitier, corrosion pour les aciers selon la gravité de la pollution on refera éventuellement les essais ( propreté du sable et des graviers.- évaluation du degré de corrosion des aciers) et on prendra les dispositions en conséquence OuAllah Oua3lam A+
  38. 2 points
    bonjour, pour trouver la pente moyenne de votre terrain il suffit de faire la différence des cotes la plus grande et la plus petite et diviser par la longueur horizontale entre les deux points.ceci pour une pente dans une seule direction. si vous avez une double pente ( profil en toit) il faudra prendre la cote du toit moins la cote la plus petite divisée par la distance qui les sépare dans un sens. pour avoir la pente dans ce sens et la cote du toit moins la cote la plus petite divisée par la distance qui les sépare dans l'autre sens pour avoir la deuxième pente. OuAllah Oua3lam A+
  39. 2 points
    bonjour, ce genre de portique est utilisé couramment dans le bâtiment notamment pour les auditoriums et les amphis. il sont en béton armé et pourront soit être assez rapprochés et recevoir directement une dalle de couverture soit assez espacés et dans ce cas il faut prévoir des poutres secondaires ( un peu à l'image des pannes en CM) qui recevront elles même les dalles. le calcul se fait à mon avis comme un portique simple et au niveau du ferraillage il faudra ferrailler normalement la partie centrale et décomposer le gousset en tranches de 1 m par exemple pour voir le moment négatif aux différentes abscisses et ferrailler en conséquence. OuAllah Oua3lam. A+
  40. 2 points
    Bonjour,Salaam 'alayka Bonjour Malikasimou, pour ce problème il faudra d'abord à mon avis: - Déterminer le plan de glissement de la zone, pour cela une étude géotechnique est nécessaire: c'est la stabilité des pentes. - Une fois ceci déterminé, tu peux réduire le coût de ton projet en utilisant des "auxiliaires structurels", je veux dire par là qu'un mur de soutènement travaillant seul demande beaucoup plus de matériaux (après dimensionnement) qu'un mur avec des ancrages par tirants (câbles enfoncés dans la zone stable - après le plan de glissement - et liés à une tête d'ancrage avec généralement injection de béton). Dès lors on peut éviter d'avoir des murs trop épais. voici un lien qui en parle en cas de besoin http://slideplayer.fr/slide/9731706/
  41. 2 points
    Bonjour, GTR c'est le Guide des Terrassements Routiers qui sert à l'étude et la classification des matériaux à utiliser pour la construction des remblais et couches de forme des infrastructures routières en s’appuyant sur les essais d’identification, essais d’état et essais de comportement mécanique du sol.
  42. 2 points
    Bonsoir , C'est vrai que mettre de la faïence sur un cimentage est meilleur, mais on peut aussi coller de la faïence sur mur en plâtre (surtout le plâtre à séchage lent comme la marque goldban) , et même sur des plaques de plâtres, pour cela il vaut mieux utiliser une bonne colle et veillez à ce que la surface soit rugueuse. (valable pour la cuisine et salle de bain). Cordialement
  43. 2 points
    Bonjour BOUZEBRA, Cela ne marchera pas parce que le plâtre gonfle à l'absorption de l'eau ce qui fera que la faïence ainsi que le mortier de plâtre se décolleront à tout moment.
  44. 2 points
    Bonjour, Comme l'a dit ci-haut Mr FRIDJALI le béton de propreté ne joue en aucun cas un rôle sur la portance de la structure, mais il faut savoir que pour éviter tout affaissement de la structure vous devez juste la poser sur un sol stable (un sol qui assure une meilleure portance vis-à-vis de la charge imposée par la structure) c'est tout.
  45. 2 points
    tout à fait ;les poteaux lies aux voile ne sont qu'une partie du voile avec enertie different c'est tout.
  46. 2 points

    Version 1.0.0

    247 téléchargements

    Bonjour, Ci-joint mon cours sur les réservoirs et silos métalliques. Bonne lecture, Pr. DAHMANI

    Gratuit

  47. 2 points
    Bonjour, vous trouverez sur ce lien un document dans lequel figure un organigramme résumant le calcul en flexion et en effort tranchant à l'eurocode page 54. http://www.febelcem.be/fileadmin/user_upload/autres-publications/fr/EC2CommentCalculer.pdf
  48. 2 points
    Bonjour, Veuillez trouver ci-joint la suite de la formation ROBOT ( parties 0,3 et 4 ) pour vos projets de fin d'étude. . formation rsa2011 partie 0 introduction .pdf formation rsa2010 partie 3 l'analyse modale.pdf formation rsa2010 partie 4 les voiles + l'et.pdf Bon courage, Pr. DAHMANI
  49. 2 points
    Bonsoir, tout d'abord on procède au laboratoire de l'essai PROCTOR sur l'échantillon du materiaux qui sera en mise en ouevre sur le terrain ,et après l'essai au labo on determine la teneur en eau optimale correspondant à la densité sèche maximale(OPM) , et on trace la courbe PROCTOR du matériaux et sur place au chantier après la mise en oeuvre de ce materaiux et son compactage , on prélève l'échantillon et on fait l'essai on determine la teneur en eau X par exemple ,correspondant à une densité sèche X,alors le rapport entre cette densité sèche X(insitu) et la densité sèche maximale OPM determiné au labo nous donne l'indice de compactage ou le dégré de compactage
  50. 2 points
    bonjour, tout d'abord avant de penser aux blindages il faudra verifié si il ya risque d'éboulement de tes tranchées ainsi il faudra proceder aux calculs de verification de la stabilité de ton talus cad tu dois avoir besoin de donner comme la Nature du sol si le sol est coherent ou pulverulent(sable),et ensuite l'angle de tes trancheés cad tranchées verticales ou alors incliné d'un angle A, concernant la nature du sol si le sol est sabloneux,là avec 5m de profondeur et si c'est une tranchée verticale cad angle=90° il yaura risque d'éboulement car le sable est sans cohesion ,si c'est de  l'argile alors il faudra verifier si la profondeur du talus de 5m est inferieure à la profondeur critique de cette argile car si 5m est superieure à la profondeur critique de ce sol il yaura eboulement,donc le calcul de la profondeur critique voir le cours de Mecanique des sols et fondation voir Diagramme des contraintes c la profondeur par le quel la contrainte effective du sol vaut 0  ou alors là où le diagramme des contraintes effective du sol change de signe. a+
This leaderboard is set to Paris/GMT+01:00
×