Jump to content
CIVILMANIA

kaiscivil

Membres
  • Content Count

    4
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by kaiscivil

  1. Il y a 22 heures, breton2250 a dit :

    Bonjour,

    Les Bureaux d'Etudes utilisent le Tableur Excel pour ce genre de calculs ou éventuellement des logiciels généraux pour les cas complexes.

    La souplesse d'un appui comprend:

    les fondations, les fûts de piles ou culées, les appareils d'appuis et l'environnement (action des remblais, dalle de transition)

    Bonjour,

    Quels sont ces logiciels pour traiter les cas complexes ?

    Comment l'environnement peut influer sur la souplesse d'un appui ?

    Cordialement.

  2. Le 23/01/2018 à 17:34, BELLAMINE a dit :

    Bonjour tidi44

    Voici une méthode numérique qui vous permettra de calculer la rigidité d'une pile quelque soit sa forme géométrique. Et c'est d'ailleurs la méthode numérique utilisée par la plus parts des concepteurs des piles d'ouvrage d'art.

    Elle consiste à discrétiser de bas en haut votre pile par tronçons où chaque tronçon est supposé d'Inertie constante (plus la discrétisation est fine plus votre résultat est précis). Pour cela, vous prenez la moyenne d'Inertie de la section d'indice i et i+1 du tronçon i notée Ii. Donc pour i=1 to n vous allez calculer I1.....In.

    La flèche sous une charge unité (P=1) en tête d'un poteau à inertie variable par tronçon est : 

    La rigidité est égale à 1/f(P=1)

    Bon courage

      image.thumb.png.51d20f735f77a8c8ce414b153dbde297.png 

    bonjour monsieur BELLAMINE,

    SVP je veux savoir plus sur cette méthode numérique de calcul de rigidité d'une pile. Quelle est la référence bibliographique dont vous inspirez pour aboutir à ces formules ? Peut-on développer un code VBA pour rendre le calcul des rigidités de piles automatisé?

    Mes salutations les plus distinguées.

  3. il y a 8 minutes, BELLAMINE a dit :

    Bonjour

    Quel genre de détails souhaiteriez vous ?

    Il y a trois cas de conception à envisager : dalot simple double et triple ...

    Cdt

    Bonjour monsieur ,

    Je propose de commencer par le cas du dalot simple conformément à l'exemple évoqué par Trams.

    Mes salutations les plus distinguées.

  4. Le 11/12/2019 à 11:01, BELLAMINE a dit :

    Bonjour

    Votre étude comparative est très intéressante. Il est évident pour étudier l'effet des charges roulantes sur un ouvrage est de passer systématiquement par la reconnaissance des lignes (cas 2d) et surfaces (cas 3d) d'influence des efforts recherchés. Pour cela je te conseille de suivre la démarche suivante :

    1 - modélisation 2d : sous l'effet d'une charge ponctuelle unité que vous faites circuler par pas successivement vous calculez l'effort recherché. Ensuite vous tracez l'épure de cette ligne d'influence que vous pouvez affiner le cas échéant en ajoutant des positions spécifiques de la charge unité aux endroits où l'effort est extremum. L'épure de la ligne d'influence vous guidera à cibler la position défavorable max et min du convoi Bt ou autre.

    2 - modélisation en 3d : Il s'agit de faire la même chose que précédemment en faisant varier la position de la charge unité dans le sens transversale de l'ouvrage. Ceci vous permettra d'obtenir l'épure d'une surface d'influence qui va te permettre de cibler par tâtonnement la ou les positions défavorable(s) sur l'ouvrage du convoi étudié.

    Je suis près à vous aider sur cette démarche si cela vous convient

    Cdt

    Bonjour à tous et merci pour le sujet ,

    Monsieur BELLAMINE pouvez-vous nous donner plus de détails sur votre démarche de comparaison ?

    Cordialement.

×
×
  • Create New...