Jump to content
CIVILMANIA

Ouertani

Membres
  • Content Count

    35
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5
  • Country

    Tunisia

Ouertani last won the day on February 20

Ouertani had the most liked content!

Community Reputation

16

About Ouertani

  • Rank
    Membre occasionnel

Général

  • Nom
    Ouertani
  • Pays
    Tunisie
  • Ville
    Tunis

Expériences

  • Poste actuel
    Ingénieur Conseil
  • Expérience
    Sénior
  • Mes logiciels
    Petra

Formation

  • Formation
    Ing GC

Recent Profile Visitors

708 profile views
  1. J'ai oublié un truc. Le 1er élément de 3 trous fait 22.2T env par mètre linéaire de largeur et c'est le poids max pour un semi remorque à 2 châssis (l'autre c'est 30T). Pour la mise en œuvre il se peut qu'ils pensent utiliser deux grues ou PPM.
  2. Si c'est un dalot préfa, le fabriquant à raison aussi de penser au poids max pour le transport et la charge max de la grue ainsi que le transport avec quel camion et quelle charge. Généralement le poids des éléments préfabriqués est limité à 3T et 6T suivant la flèche de la grue et qu'on peut le poser sur une benne de 240cm de largeur max et 600cm de long ( c'est d’ailleurs d'où vient la largeur et longueur max des panneaux TS)
  3. Non 380cm c'est pas très long, en plus vous économisez sur les poutres de bas en haut et les passer tous en bandes noyées si c'est possible. Pour les largeurs de 15 poteaux et poutres, j'imagine que vous coffrez avec des mandrins de 20 comme tout le monde donc vaux mieux utiliser 20cm de largeur. C'est plus pratique. j'ai oublié un petit truc pour la présentation. les axes son imprimés épais et les nomenclatures d'axes avec des fontes grossièrement flagrants par rapport aux autres textes. Essayer d'agrandir les autres textes et réduire celles des axes et que l'impression soit en noir et blanc. Si vous avez fait des améliorations, veuillez nous faire part et n'oubliez pas de nous partager l'architecture comme ça nous contribuons d'une manière plus efficace.
  4. Aha, apparemment une erreur système Windows due à une entrée que CypeCad ne la maitrise pas. Ça peut être une opération flottante d'entier. Surement vous pouvez pas contacter Cypecad si vous disposez d'une version crack. Un petit conseil, balayer votre conception et chercher s'il y'a des éléments infiniment courts, sinon reprenez la saisie.
  5. Pas mal, mais j'ai quelques remarques - Section 15 pour un poteau pourra poser un problème de flambement peu importe la charge. A part le coulage et la disposition des armatures. - Poutres de largeurs 15 c'est peu pour coffrer et mettre des barres dans des cadres de 7 à 8cm net. - Toute les poutres sont nommées P0 alors que vous avez plusieurs dimensions (15x20, 15x30, 15x35). Serais mieux de les renommer par files et indices de travées. - Les sections de pas mal de poutres sont insuffisantes. Comme celle tout a fait en bas et à gauche de L libre 6m. - A coté d'un plancher de 20+4, la hauteur minimale d'une poutre serait de 24 pour bien limiter le plancher. - Quand une poutre délimite un plancher de même hauteur ( on parle ici de bande noyée), il fallait mieux dessiner la ligne qui les sépare en pointillé ( on voit pas cette arrête si on regarde vers le haut) - Mème chose pour les nervures. Tous N2 alors que vous avez deux types (16+4 et 20+4). - Si la nervure en bas à droite passe avec du 16+4, alors pourquoi celle à gauche et l'autre entre axes 3 et 4 sont en 20+4. Sauf si le chargement est différent ou vous avez d'autres contraintes pour l'imposer à 20+4 - Les poteaux P2 de 15x20 sont désormais dessinés 15x15 - Je vois pas pourquoi vous avez tourner la 1ere trame de nervures de gauche à droite alors qu'on a 380 max. Dans le même sens ça vous fait gagner la continuité lors du dimensionnement. - Les cotes intérieures peuvent êtres utiles mais l'essentiel dans un coffrage c'est qu'on cote les axes - Pour un bâtiment RDC il est conseiller de dimensionner les poteaux, poutres et fondations sur l’éventualité d'une extension
  6. Ce schéma montre une poutre proprement dite (nommée chainage) et pas un vrai chainage . théoriquement c'est possible mais il faut faire attention surtout à: Premièrement admettre cette retombée à cet endroit Deuxièmement faire attention au cumul de flèches, les P1 vont fléchir et tirer le chainage avec. Ce chainage subira un déplacement donc qui s'ajoute à sa propre flèche. Mème chose pour les nervures. Juste curieux, vous avez en haut 2 poutres de 40x55 et 40x80 sans appui intermédiaire!!
  7. Mr Ouguergouz, vous êtes sure!!!!!!
  8. Sérieusement! ce que vous illustrez en haut me semble un schéma du RDC avec de grands Open Space. Ça se résout facilement quitte à élargir les poteaux et faire de grosses poutres et ou des planchers épais. Le problème c'est l'impact des étages sup (R+2) sur le Ht RDC et quel est l'impact de ce schéma sur le 1er sous sol. Vous dites 3 sous sol. C'est sures!
  9. Ci dessous un raccourcis vers une page déposée par l'admin contenant un playlist de formation sur advance (désormais en anglais). Juste une remarque, Advance Concrete est déjà retiré du marché après avoir été racheté par Autodesk et même pour les versions qui circulent encore, je les trouve pas intéressantes ni en coffrage, ni en 3D, ni en coupes...
  10. Tout les projets le mérite, à éviter seulement la modernisation du stade qui devra nécessiter une expertise et des interventions locales. De préférence un immeuble neuf. Autre remarque. Je vois que ces projets sont grands pour un PFE. Je me demande si vous serez encadré par un bureau d'étude installé en France et comment vous allez collaborer.
  11. La différence en terme de ferraillage (due au phasage de coulage, partie basse avec le plancher d'abord, attendre 1 ou 2 jrs pour que la surface soit praticable et puis coffrer et couler la zone en allège), c'est que les cadres de la poutre en allège doivent être calculé avec l'hypothèse "Reprise de bétonnage". Donc des cadres plus serrés.
  12. Effectivement c'est possible. Juste ajouter un U en HA12 de la poutre vers le PF et un autre en haut de la poutre vers la dalle et passer les cadres de la poutres en HA10 min ( pour remonter le moment vers la dalle et la torsion dans la PB)
  13. Mr Ahmed, me semble que vous êtes en train d'analyser le système d'escalier posé au niveau palier intermédiaire. Ce n'est pas le cas j'imagine. Le plus simple est de considérer chaque volé comme étant une console sortant du plancher. Du coup, il faut disposer à l'arrivée comme au départ de l'escalier d'une dalle pleine de même épaisseur que la console et d'une longueur suffisante pour équilibrer le soulèvement.
  14. Pour avoir le moment max dans une travée, c'est logique de décharger les travées adjacentes ( pas de surcharges), donc moins de moments sur appuis et plus de moment dans la dite travée. Un peu de courage et essayez un exemple. C'est pas très fatiguant à mon avis.
  15. Ca existe ce genre de conception mais pas économique du tout et impose l'encastrement au début et à la fin de l'escalier, donc une épaisseur importante et surtout des dalles à l'amont et à l'aval de l'escalier pour reprendre l'encastrement et le soulèvement. Autrement et pour simplifier c'est a peu près ( je précise bien a peu près) comme si tu as 2 paillasses (y compris celle de repos) ( à titre d'exemple 9 marches+ palier = env 4m) travaillant chacun comme dalle en porte a faux avec des dalles de contre-poids et de longueurs qui absorbent le soulèvement. Y'a d'autre méthodes plus avancées ( Voir Henry Thonier, je sais pas quel tome) qui abordent ce sujet. Certes plus économique que l'approche ci dessus, mais la dalle de contre-poids resterait toujours là avec éventuellement des cadres vis a vis la torsion de l'ensemble.
×
×
  • Create New...