Aller au contenu
CIVILMANIA

JALG

Membres
  • Contenus

    7
  • Inscription

  • En ligne

  • Pays

    Maroc

Points de Réputation

1

1 abonné

À propos de JALG

  • Rang
    Membre débutant

Général

  • Nom
    JA
  • Pays
    Maroc
  • Ville
    Casablanca

Expériences

  • Poste actuel
    Directeur technique
  • Expérience
    Sénior
  • Mes logiciels
    R&D

Formation

  • Formation
    INGENIEUR

Visiteurs récents du profil

302 visualisations du profil
  1. JALG

    Classification des sols

    Bonjour, Effectivement, il existe plus standards pour la classification des sols. Mais, ces classifications reste le choix de votre client. Au Maroc, les plus utilisées sont les classifications GMTR, GTR ( la norme 11-300 cité par notre ami est y associée) et LPC .
  2. JALG

    Question Capacité portante d'un sol

    Voici un extrait d'une thèse dans ce sens: ".......Rares sont les auteurs qui approfondissent l'étude des fondations sur massif rocheux. Nous citerons quatre ouvrages : • "Rock Engineering and Applications" de John Franklin & Maurice Dusseault (1991), • "Introduction to Rock Mechanics" de Richard Goodman (1989), • "La Mécanique des Roches Appliquées aux Ouvrages du Génie Civil" de Marc Panet (1976), qui traitent le problème en un chapitre et : • "Foundations on Rock" de Duncan Wyîlie (1992), qui, comme son nom l'indique, est totalement consacré à l'étude des fondations au rocher. Enfin, dans le domaine normatif, les règles de calcul telles que le Fascicule 62-Titre V du Cahier des Clauses Techniques Générales (1993) ou l'Eurocode 7 (1994) ne traitent que très partiellement le cas des fondations au rocher. De plus, les analyses qui y sont menées sont principalement issues de la Mécanique des Sols, et elles ne mettent guère en garde, par exemple, contre une éventuelle rupture le long d'une famille de discontinuités.
  3. JALG

    Question Capacité portante d'un sol

    DTU 13-12 DTU 13.12 P 11-711.pdf
  4. JALG

    les remblais ferroviaires

    Veuillez préciser la nature des matériaux que vous prévoyez utiliser, ainsi que la hauteur et l'environnement?
  5. JALG

    Enrochement sous fondations

    Ils ne sont pas mis en oeuvre selon les règles de l'art. Voici quelques dispositions extraites d'un document contractuel plus exigeant dans ce sens. Veuillez me contacter pour toute autre information. ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Les enrochements devront satisfaire aux dispositions de la norme NF EN 13383-1 Enrochements – Partie 1: Spécifications et de l'article 14 de la norme XP P18-545 – Granulats. Les enrochements sont classés en: - Enrochement grossier ou "petit enrochement" défini par des ouvertures de tamis comprises entre 45 et 250 mm inclus; - Enrochement léger ou "enrochement moyen" défini par une masse comprise entre 5 et 300 kg inclus; - Enrochement lourd ou "gros enrochement" défini par une masse comprise entre 300 kg et 1500 kg inclus. Les plans d'exécution définissent le type de l'enrochement et sa classe granulaire ou sa blocométrie. - Elancement La proportion d'enrochement avec un rapport de la longueur à l'épaisseur supérieur à 3, déterminé conformément à l'article 7 de la norme NF EN 13385-2, doit être pour: - les enrochements grossiers ou "petit enrochement" et les enrochements légers ou "enrochement moyen" inférieure ou égale à 20 (% en masse); - les enrochements lourds ou "gros enrochement" inférieure ou égale à 5 (% en nombre). - Surfaces cassées La proportion d'enrochement qui comporte moins de 50% de surfaces cassées déterminée par examen visuel doit être inférieure ou égale à 5 % en nombre. Ce critère est réputé satisfait pour les enrochements produits par abattage en carrière. Caractéristiques physiques: Les matériaux utilisés devront être de roche saine. Les blocs seront propres sans inclusion de terre ou de matière organique. Les blocs ne doivent pas présenter de discontinuités significatives qui pourraient entraîner leur rupture pendant le chargement, le déchargement ou la mise en œuvre. Le Maître d'œuvre pourra exiger que soit réalisé un essai de chute portant sur au moins 30 blocs, le nombre de blocs cassés ne pouvant être supérieur à 30%. Caractéristiques intrinsèques: - La masse volumique réelle de la roche déterminée conformément à l'article 8 de la norme NF EN 13383-2:2002 sera au moins égale à 2,5 tonnes/m3. - La valeur moyenne de la résistance à la rupture déterminée par l'essai de résistance en compression simple, conformément à la norme NF EN 1926:1999, de 9 éprouvettes sur 10 doit être supérieure ou égale à 60 MPa avec moins de 2 éprouvettes sur 10 inférieures à 40 MPa. - La résistance à l'usure mesurée par l'essai micro DEVAL en présence d'eau (MDE), conformément à la norme NF EN 1097-1, doit être inférieure ou égale à 40. - La résistance à l'abrasion (Los Angelès) mesurée selon la norme NF EN 1097-2 doit être inférieure à 45. Caractéristiques chimiques: Les enrochements doivent être exempts de toute substance dans des quantités qui pourraient nuire aux structures ou à l'environnement où il est utilisé, ainsi que de constituants solubles à l'eau.
  6. JALG

    Fondations de grues à tour

    Version 1.0.0

    28 téléchargements

    Recommandations professionnelles relatives aux fondations de grues à tour Guide professionnel En vue de la conception, de la réalisation et du contrôle des fondations de grues à tour Recommandation-Fondations-des-grues-a-tour-2015.pdf
×