Jump to content
CIVILMANIA

BELLAMINE

Experts
  • Content Count

    1,685
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    116

Posts posted by BELLAMINE

  1. Il y a 2 heures, Dav_Str a dit :

    Bien, je quitte le forum suite à la maltraitance du modérateur et expert M. Bellamine.

    J'ai été l'objet sur ce forum d'agression, accusé de mensonge et de manipulation alors que le manipulation vient, pour ce cas particulier, de M. Bellamine qui a encouragé un utilisateur à dénigrer mon avis.

    M. Bellamine, m'a encourageé à supprimer les "Merci" accordé à @FRIDJALI pour qu'il me pardonne.

    J'ai été censuré sur son post "A qui revient le calcul et l'engagement sur la valeur de la contrainte admissible sous une fondation superficielle, et pourquoi ?".

    Je vous mets ci après la capture d'écran du post que j'avais fait et je vous laisse juge du message que M. Bellamine a jugé hors sujet et malhonnête.

    Il me semble qu'il est roi en son royaume. @FRIDJALI, ne te laisse pas faire, tu as 100 fois plus de crédibilité que lui qui reste enfermé dans ses préceptes de laboratoire.

    Les experts ne sont pas des dieux, même s'ils peuvent vous censurer, vous avez le droit d'avoir une opinion différente, cela permet de faire avancer les choses.

     

    Bon courage à tous.

    Le post supprimé par Bellamine qui était une réponse à une question qu'il m'avait posée, je rappelle ce post a été jugé hors sujet et malhonnête  :

    CensureBellamine.thumb.png.337817c1d183f8f940f2434cda5d2354.png

    Je vous demanderai bien bien de mettre un petit cœur en guise de soutien, mais d'ici 24h, mon compte devrait être supprimé.

    Si vous souhaitez témoigner de maltraitance, allez y !!!

    Bon courage à toutes et tous.

    Vous avez modifier la dernière phrase de votre dernier message que j'ai supprimé pour le motif hors sujet et malhonnête comme suit :

    ne vous faites pas plus bête que vous l'êtes par ne vous faites pas plus bête que vous n'êtes !!!

     vous croyez tjrs que vous êtes plus intelligent que les autres, malheureusement pour toi. Même si physique un message est supprimé sur le site il reste tjrs enregistré sur le serveur. 

     

    • Haha 1
  2. Re Bonjour

    Conclusion :

    Ce que nous venons de démontrer tourne autour de trois  points fondamentaux à savoir :

    1-    La comparaison entre les deux modèles de Meyerhof et RDM, pour laquelle, celui de Meyerhof devient de plus en plus pénalisant (du point de vue financement) par rapport à celui de la RDM pour lamda1< 2/3 ou encore e1 > B/6. Et pour mémoire, le RPA  de nos confrères Algériens préconise e1 < B/6. On sait maintenant pourquoi !!!

    2-    La notion de contrainte admissible d’un sol : cette notion n’existe pas dans la mécanique des sols !! Par contre, nous trouvons dans la réglementation, la notion de contrainte de rupture sous une fondation superficielle. Elle est exprimée en fonction des caractéristiques intrinsèques du sol d’assise  de la profondeur d’ancrage et des dimensions de la semelle. Et donc, par équivalence, nous pouvons parler de contrainte admissible sous une fondation superficielle ou plus clairement « Capacité portante d’une fondation superficielle ».  Et c’est une caractéristique (la capacité portante) propre pour chaque semelle. Donc, elle ne peut être considérée comme une valeur figée pour un sol.

    3-    La détermination analytique et scientifique, conformément à la réglementation,  des dimensions d’une semelle superficielle passe par la résolution d’une équation du 3ième ou 4ième degré en B. Et nous savons très bien que toute équation de degré inférieur ou égal à 4 peut être résolue analytiquement et mathématiquement sans aucun pb.  

  3. il y a une heure, Dav_Str a dit :

    Je suis partie, puis revenue (j'étais membre depuis 2009). J'avais quelque chose à montrer, je crois que c'est fait.

    Monsieur, @KHETTAB, vous pouvez effacer mon profil.

    Merci à ceux qui ont été aimables, bienveillants, à l'écoute, capable de se remettre en question.

    Bon vent à tous et toutes.

    Bonjour le Bon Dieu du Génie Civil

    Pourquoi partir ? C'est dommage pour nous !!

     - Vous venez de nous apprendre qu'es ce qu'une division par zéro ;

     - Vous venez de nous apprendre à ne pas juger de la compétence et de la capacité ou non des personnes ;

     - Vous venez de nous apprendre à insulter les membres sur ce site ;

     - etc .....

     Va jouer avec ton robot mon petit et fiche moi personnellement la paix.

    Bon Vent Gillet Jaune, Personne n'est Indispensable !!!!!!!!!!!!! 

    • Je ne suis pas d'accord 1
  4. Bonsoir

    Tableau récapitulatif pour différentes valeurs de l'angle d'inclinaison de la charge "déltat" et pour les deux cas d'état limite

    image.thumb.png.773495a79e0ba01c8c546a8e2568d762.png

    Commentaire :

    1- Pour "lamda1" compris entre 0.10 et 0,75 l'ELU est déterminant pour le calcul de la largeur B de la semelle;

    2- Pour "lamda1" compris entre 0,75 et 1,00 l'ELS est déterminant pour le calcul de la largeur B de la semelle; 

    ,A POURSUIVRE ...

  5. Il y a 10 heures, Dav_Str a dit :

    Dis celui qui écrit que :

     

    Pour une cohésion nulle, je ne prend pas en considération le critère de glissement. Pourquoi ? ce n'est pas prévu par le fascicule 62 titre V. L'étude comparative se contente juste de ce qui vient du dit fascicule. 

    ou encore :

    Normalement, la justification de l'état limite de glissement pour une semelle isolée ancrée dans le sol n'a pas de sens du moment où nous somme en présence d'une butée du sol autour de la semelle que nous ignorons

    ou encore

     

    L'excitation d'un séisme est une propagation d'onde. Nous désignons par vitesse et accélération du séisme : celle de l'onde !!!  pour expliquer qu'il n'y avait pas de déplacement lors d'un séisme.

    Le plus grave dans tout ça, c'est que vous savez surement que l'information que vous donnez est fausse. Alors quand vous notez : " Et c'est la communauté des ingénieurs qui est le responsable numéro 1 de cette situation dramatique.", je vous rejoins complètement, car avec des ingénieurs comme vous, compétents, mais obtus et de mauvaise fois, nous avons effectivement du soucis à nous faire. Nous n'avons plus besoin d'ennemis, vous êtes notre ennemi avec vos mensonges et calomnies.

    Concernant Ahmed, il n'a pas vraiment montré qu'il avait compris ce qu'était l'affectation des masses dans le calcul modal. Et visiblement ce n'est pas vous qui allez lui expliquer, puisque vous ne cessez de l'encourager dans ces propos dénigrants.

    Sur ce, je pense avoir montré à qui de droit, les comportements malsains que vous pouvez avoir sur ce forum.

    Cordialement.

    Merci pour tes insultes 

    Il paraît que vous aurez besoin d'un test de coronavirus. Je pense que vous êtes atteint.

  6. Il y a 22 heures, Ahmed أحمد a dit :

     

     

    Je vois un peu plus votre problème vous avez du mal à lier normes, pratique et logiciel pas du côté calcul mais du côté interprétation comment expliquer une théorie en partant de la réalité.

     

    Bonsoir

    C'est un honneur, un plaisir et une fierté pour moi, que je lis cette phrase exprimée par un jeune ingénieur comme vous.

    De nos jours malheureusement, l'utilisation des logiciels scientifiques et d'ingénierie en particulier est à la porté de tout le monde. L'Ingénieur a perdu son profil de meneur et pilote de sa propre profession. Les logiciels sont devenu comme des jeux d'enfants à la porté de n'importe qui. Et c'est la communauté des ingénieurs qui est le responsable numéro 1 de cette situation dramatique. C'est de l'autodestruction de la profession proprement dit.

    Bonne soirée  

    • J aime 1
  7. Il y a 5 heures, Dav_Str a dit :

    Vous avez dit :

    Normalement, la justification de l'état limite de glissement pour une semelle isolée ancrée dans le sol n'a pas de sens du moment où nous somme en présence d'une butée du sol autour de la semelle que nous ignorons

    Puis :

    Vous me citez : "En cas de doute, la butée peut être prise égale à la poussée" ceci du point de vue efforts. Du point de vue déplacement cela n'entraîne pas un déblocage 

    Bonjour,

    Je ne comprenais pas le terme "déblocage". Je ne suis pas sûr que votre schémas l'explique.

    Il est question d'état limite de glissement, il y a une composante horizontale.

    Butee.jpg.477a429eab85258290bc62b62a5131a5.jpg

    Re bonjour

    La composante horizontale mobilise la réaction de butée du sol. Cette dernière (butée) est égale et de sens opposé à la composante horizontale (principe de l'action est de la réaction). De même, la composante verticale est égale et de sens opposé à la réaction du sol de fondation. 

    Mais d'après vous, il y a aussi l'existence d'une poussée à droite du massif, et la butée peut être prise égale à la poussée ! Donc l'effort horizontal est dissipé par la butée et la poussée égaux et de sens opposé. Finalement, il n'y a aucun effort de mobilisation du glissement d'après votre logique.

    cdlt

  8. Le 20/10/2020 à 17:02, BELLAMINE a dit :

    En cas de doute, la butée peut être prise égale à la poussée ceci du point de vue efforts. Du point de vue déplacement cela n'entraîne pas un déblocage 

    Re Bonjour @Dav_Str

    Dans l'un de vos messages vous n'avez pas compris ce que je voulais dire par la phrase sus citée.

    N'entraine pas un déblocage càd un mouvement de glissement. Regardant maintenant le schéma suivant :

    image.png.a60f132b1eeb1e34d4cf9a488ca165b9.png

    Notre massif du moment ou Poussée = Butée (d'après vous) est en situation d'EQUILIBRE : Comment alors, notre massif peut se mobiliser en mouvement de glissement ? 

    Je vous laisse le soins de nous expliquer scientifiquement ce paradoxe.

    A vous lire ...

  9. il y a une heure, Dav_Str a dit :

    Malheureusement, c'est règlementairement, aussi simple que ce que dit Bellamine. Rien dans la règlementation, ne demande à étudier l'effet localisé des roues, même si un véhicule de 3 essieux de 13t dépasse allègrement les 1t/m²...

    Je t'encourage malgré tout à faire le calcul, il est enrichissant, et tu pourras le comparer avec les 1t/m². Il faudra considérer la longueur de mur adéquate pour la comparaison (longueur d'influence des roues sur l'encastrement voile / semelle).

    Bonjour

    Si vous pensez que vous êtes plus intelligent, que le comité des experts désignés pour établir une réglementation. C'est votre pb !!

    Tout est prévu par la réglementation ! La densité de surcharge de 1t/m2 est spécifiée pour étudier la stabilité d'ensemble ! Toutefois, et comme cela est cité par la réglementation, pour des études d'effets localisés, il y a lieu de recourir à des méthodes spécifiques correspondant.

    Cdlt    

  10. Il y a 8 heures, Dav_Str a dit :

    Pour une cohésion nulle, pour un objet de masse m, dont la surface de contact a un angle de frottement phi, tant que l'accélération du support selon x est telle que mx''<m tan(phi) on est en statique il ne se passe rien. Niveau terminal ?

    Bonjour

    En réalité la surface de contact semelle/sol, généralement de type rugueuse n'a pas un angle de frottement égal à celui du sol (angle de frottement interne). C'est juste une approche qu'on se fait pour nous simplifier la vie (La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne). Cette hypothèse (angle de frottement égal à celui du sol) est de plus en plus valable pour des sols dits cohérents

    Cordialement

    • J aime 1
  11. Bonjour 

    Charge roulante essieux transmise par diffusion d'un matériau intermédiaire (remblai ou sol) à un élément d'ouvrage ou partie d'ouvrage. Ce genre de surcharge est réglementé par la réglementation routière "Ouvrages d'Art" ! 

    Je ne sais pas ce que préconise l'euro_code mais d'après le fascicule 61 titre II la surcharge sur les remblais pour mur de souténement murs en aile etc ... a prendre en considération est de 1t/m2.

    Sauf si vous voulez étudier un effet localisé. Mais je ne pense pas parce que votre demande est de convertir en charge surfacique. 

    Donc, conformément à la réglementation 1t/m2

    Cordialement 

  12. il y a une heure, Dav_Str a dit :

    Re bonjour,

    Bien sur, je ne vous demande pas de traiter par telle ou telle méthode, ce serait un peu cavalier. Vous y passez déjà beaucoup de temps et c'est une méthode différente de celle que j'ai l'habitude de voir. Je vous suis donc très reconnaissant d'avoir traité ce sujet de cette manière et d'y avoir passé autant de temps.

    Malgré tout vous notez "Même pas besoin d'une étude géotechnique de fondation", et là je ne suis pas d'accord, je me bats avec les architecte pour avoir les études de sol. Donc non, je n'ai jamais dit ça.

    Pas besoin d'arbitre, c'est une question de bonne foi. Pensez vous vraiment que vous allez retrouver dans ces posts un endroit où j'aurai écrit que les études de sol ne sont pas nécessaires ? Ne perdez pas votre temps, je ne l'ai écrit nul part et je n'écrirai jamais une chose pareille.

    Ces échanges ont peu d'intérêt pour le sujet, vous pourrez les effacer car HS, de même de contribuable - contributeur, ou les autres petits blabla que nous avons échangés. Je n'ai pas ce pouvoir, mais vous semblez l'avoir cf les messages de Charih et Bizola.

    Mon père est un peu comme vous en terme de caractère je pense, et ça ne se passe pas toujours sans heurts. Mais un père sait être juste. Ca ne transparait peut être pas dans ces posts mais j'ai beaucoup de respect pour vous, ne serait ce que par le travail que vous accomplissez ici. Ne me prêtez pas des pensées que je n'ai pas.

    Après lecture, vous pouvez effacer, car ce message ne s'autodétruira pas tout seul...

    Bonsoir

    OK ça marche. Tournons cette page.

    Je termine ce que j'ai à terminé et je supprimerai toutes les discussions hors et sans intérêt pour ce sujet.

    A+ 

  13. Il y a 1 heure, Dav_Str a dit :

    @bellamine a dit : Parce que pour lui (notre amis de l'autre coté de l'océan) : Nous n'avons pas besoin de cohésion ni d'angle de frottement interne d'un sol. Même pas besoin d'une étude géotechnique de fondation etc .... 

    Une façon de banaliser à sa façon,  notre mission Noble d'ingénierie. Pourquoi ? parce que pour lui c'est un truc de fou ?! Et je ne dirais pas plus.   

    Bonjour,

    En remettant dans le contexte c'est mieux. :

    Où vous avez vu que j'avais écrit ça ?

    Dans TOUTES les études de sol que j'ai eu l'occasion de parcourir, jamais la résistance du sol n'a été évaluée à partir de l'angle de frottement interne ou de la cohésion. Toujours à partir d'essais pressio ou pénétro. C'est un constat, c'est tout. Si vous travaillez avec phi et c, pourquoi pas, mais ne prétendez pas pour autant que les autres ne savent pas travailler (je ne suis pas géotechnicien).

    Je vous ai demandé si vous aviez une étude de sol type que vous auriez pu partager, vous n'avez pas répondu.

    Vous avez eu dans ce sujet des exemples extraits d'études de sol françaises, vous n'avez pas commenté.

    Je ne détermine pas le contenu des EDS. J'ai eu quelques EDS venant de pays africain, et ca n'était pas mieux qu'en France (c'était même plutôt pire). De là à signaler ça à l'ordre... En France (je ne sais pas chez vous), il n'y a pas d'ordre des ingénieurs.

    Evitez de déformer mes propos, vous essayez d'attirer les foudres des autres utilisateurs sur moi, c'est pas sympa, je n'ai pas besoin de ça.

    Bonjour comme toujours 

    Je n'ai rien déformé de vos propos. Vos messages sont là et enregistrés. Nous aurons peut-être besoin d'un arbitre pour trancher.

    Que ce soit du presio-, du penetro-ou essais de laboratoire. Ils sont tous des essais de reconnaissance normalisés !! Et je ne ne suis pas obligé de traiter la question du sujet en passant forcément par la méthode de Ménard, pour vous satisfaire. Si je traite les deux, je vais le faire par étape. Je termine d'abord le cas des essais de labo et on verra. Mais les conclusions certainement que ce soit le persio- ou essais de labo ne vont pas changé !!! Sinon ça serai une contradiction avec les principes fondamentaux de la mécanique des sols.

    Alors, si vous êtes vraiment preneur, SVP n'essayez pas de banaliser la consistance du présent sujet avec des remarques non fondées. 

    Cordialement 

  14. il y a 48 minutes, Dav_Str a dit :

    Et rien ne bouge ? Laissez moi rire.

    J'ai dit pour vous taquiner !!

    Vous pouvez tjrs exprimer votre rire en pensant au petit "Haha" ou "j'aime" en bas à droit du post, comme je l'ai fait pour toi dans l'autre post !!! ;)

     

  15. il y a 17 minutes, BELLAMINE a dit :

     (un de mes contradicteur m'a appris qu'il ne fallait pas dire bonjour aux gens qui nous prennent pour des idiots, par ce qu'il parait qu'il a un pb de division par zéro ... ).  Mais, je dis quand même

    Bonjour

     L'excitation d'un séisme est une propagation d'onde. Nous désignons par vitesse et accélération du séisme : celle de l'onde !!! 

    Entre nous, un petit rappel à toute fin utile : juste pour vous taquiner !!!!

    Cordialement

     

     

    Parce que pour lui (notre amis de l'autre coté de l'océan) : Nous n'avons pas besoin de cohésion ni d'angle de frottement interne d'un sol. Même pas besoin d'une étude géotechnique de fondation etc .... 

    Une façon de banaliser à sa façon,  notre mission Noble d'ingénierie. Pourquoi ? parce que pour lui c'est un truc de fou ?! Et je ne dirais pas plus.   

  16. Il y a 1 heure, Dav_Str a dit :

    Horizontalement X et Y bloqué car pas de déplacement relatif du radier par rapport au sol (l'objet que vous avez mis sur votre support rugueux, vous le pointez dans le support). Un séisme, c'est une accélération au niveau de sol, qui dit accélération, dit vitesse puis déplacement. Vous pouvez appeler excitation si vous le souhaitez. M. @BELLAMINE, merci de ne pas écrire qu'il n'y a pas de déplacement au du sol, car il y a déplacement. Le déplacement du radier est le même que celui du sol (hypothèse de non glissement  à vérifier une fois les efforts horizontaux déterminés).

     (un de mes contradicteur m'a appris qu'il ne fallait pas dire bonjour aux gens qui nous prennent pour des idiots, par ce qu'il parait qu'il a un pb de division par zéro ... ).  Mais, je dis quand même

    Bonjour

     L'excitation d'un séisme est une propagation d'onde. Nous désignons par vitesse et accélération du séisme : celle de l'onde !!! 

    Entre nous, un petit rappel à toute fin utile : juste pour vous taquiner !!!!

    Cordialement

     

     

  17. il y a 33 minutes, Dav_Str a dit :

    Oui vraiment. Lors d'un séisme, c'est le mouvement du sol qui sollicite la structure en élévation. Les éléments qui ont le même déplacement que le sol ne peuvent pas être mobilisés en terme de masse sismique lors du calcul élément fini. Lorsque le déplacement en X et Y est bloqué pour le radier, toutes les masses affectées aux noeuds ne peuvent être mobilisées.

    Maintenant ce que vous pensez de mon explication m'est un peu égale. Je ne sais même pas pourquoi je vous réponds.

     

    Mouvement dit déplacement hors dans le cas d'un séisme c'est plutôt une excitation !!

    • J aime 1
×
×
  • Create New...