Jump to content
CIVILMANIA

Search the Community

Showing results for tags 'Sols'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • GENERAL
    • Discussions générales
    • Carrière et emploi
  • CAMPUS
    • Formation
    • Supports
    • Projets d'étude
  • LOGICIELS & OUTILS
    • CAO, DAO & BIM
    • Structures
    • Infrastructures & VRD
    • Divers
  • PROJETS
    • Ingénierie & études
    • Maitrise d'oeuvre
    • Réglementation
    • Économie de la construction
    • Sols & fondations
    • Topographie & SIG
  • STRUCTURES
    • Béton armé
    • Charpente métallique
    • Structures diverses
  • GENIE CIVIL
    • Voiries
    • Ouvrages d'art
    • Ouvrages hydrauliques
  • CHANTIER
    • Méthodes & plannification
    • Matériaux & matériels
    • Réhabilitation
    • Travaux
  • Divers
    • Hors sujets & Liens morts
  • DÉVELOPPEMENT
  • Algérie's Discussions
  • Maroc's Discussions
  • Tunisie's Général
  • France's Discussions
  • Etudiants's Discussions
  • Mauritanie's Discussions
  • BATIMENT's Discussions
  • RDC's Dynamo pour revit 2017
  • RDC's Transmission documentation

Categories

  • Support de cours
  • Thèses et Mémoires
  • Logiciels et outils
  • INGÉNIERIE
  • TRAVAUX
  • Revues et articles
  • Divers

Calendars

  • Formations
  • Webinaires
  • Cameroun's Interviews des membres du Club

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Nom


Pays


Ville


Poste actuel


Expérience


Mes logiciels


Mes références


Formation


Etablissement


phone


website


email

Found 632 results

  1. posté par bentafat_rachid Études de sous-sol Publié à l'origine en mars 1964. C. B. Crawford Dans les zones urbaines on ne tient guère compte des conditions du sol lorsqu'on choisit un emplacement de construction: on se contente de choisir un terrain de prix raisonnable dans le district où on a décidé de construire. Pourtant, de mauvaises conditions de sol détectées à la dernière minute peuvent majorer considérablement les dépenses prévues pour la fondation. Il est donc recommandé d'étudier à l'avance tout terrain sur lequel on se propose de construire. Le présent Digeste indique le genre de renseignements que de telles études doivent permettre d'obtenir. Les architectes sont rarement en mesure de fournir des conseils à leurs clients avant que la terre soit achetée ou qu'une option soit prise sur elle. Pourtant, les personnes qui cherchent un terrain pour construire devraient pouvoir obtenir des expertises sur les conditions de sol avant d'acheter. Même un examen superficiel peut révéler les dangers possibles d'inondation, de glissement ou d'affaissement de terrain. L'étude des conditions de sol peut également renseigner sur les problèmes auxquels pourraient donner lieu les terres remblayées, le muskeg ou même le permagel. Ces problèmes pourraient sans doute être résolus mais les frais qui en résulteraient devraient s'ajouter au coût du terrain envisagé. Pourquoi enquêter Deux raisons justifient les enquêtes préalables qu'on effectue sur les terrains à bâtir. La principale est de concevoir une fondation à la fois sûre et économique pour l'ouvrage projeté. La deuxième raison, qui a également des répercussions économiques importantes, est d'obtenir sur le sous-sol des renseignements sûrs grâce auxquels les entrepreneurs pourront présenter des soumissions sans avoir à établir leur budget avec des facteurs mal connus. Il en résulte, en fin de compte, que le propriétaire bénéficie de soumissions plus basses, de meilleures relations de travail, de moins de suppléments et d'une absence de procès. L'étude préliminaire devrait révéler suffisamment de données concernant le sous-sol pour qu'on puisse concevoir et construire une fondation ne présentant aucun risque de rupture ou de tassement indu. Par ailleurs, cette étude devrait faciliter le calcul des pressions latérales de lit terre et des soulèvements hydrostatiques éventuels; elle devrait aussi révéler la nature des matériaux devant être enlevés et donner une idée des problèmes susceptibles de se présenter durant la construction. Les problèmes de construction sont nombreux lorsque la nappe aquifère atteint un niveau élevé dans le sol. Il faut donc prévoir les pires conditions possibles si l'enquête est effectuée durant la saison sèche. Si le terrain n'est pas viabilisé l'étude concernant les approvisionnements d'eau et les systèmes de tout à l'égout peuvent constituer une partie importante de l'enquête préliminaire. Là encore la nappe aquifère, haute ou basse selon la saison, doit être prise en considération.
  2. posté par hichothman007 salam Action concertée de la D.G.R.S.T (Délégation Générale à la Recherche Scientifique et Technique) : Récupération du caoutchouc et des matières plastiques Le materiau Pneusol Thèse : Chapitre 1 - Technologies du Pneusol (version reformatée) Chapitre 2 - Comportement mécanique du Pneusol Chapitre 3 - Exemples d'application du Pneusol Modélisation du Pneusol - Application aux murs de soutènement Approche théorique et experimentale du Pneusol leger Ouvrages sous remblai Pneusol et maîtrise des charges verticales - Conception et dimensionnement Comportement dynamique du Pneusol - Étude sur modèle réduit tridimentionnel - Essais sur table vibrante. (Antisismique) Annexe : Illustrations le lien http://www.pneusol.eu.org/
  3. posté par bentafat_rachid Fondations dans les sols sujets à des gonflements ou à des retraits Publié à l'origine en juin 1977. J. J. Hamilton Les sols d'argile qui changent de volume constituent, au Canada et aux Etats-Unis, le risque naturel le plus coûteux pour les bâtiments construits sur des fondations peu profondes.1 Dans les seules provinces des Prairies, un million de Canadiens ou plus vivent dans des agglomérations construites sur des sols ayant un potentiel d'expansion très élevé. Dans les régions côtières et dans celles de l'est même de plus grandes populations vivent dans des agglomérations construites sur des argiles ayant un potentiel hautement rétractable. L 'article traite de la nature des sols sujets à des gonflements et des retraits et donnait des exemples de problèmes pour les fondations peu profondes. Le présent bulletin contient des notions et des détails nouveaux qui résultent d'une étude continue de la question et traite du choix de fondations appropriées.
  4. posté par SamirGC Est-qu'il y a un rapport de sol chez vous? et merci beaucoup comme toujours parceque vous ertes des vrais memebres.
  5. posté par attia52 Salut -comment connais-t-on qu' un sol est gonflé -comment résoudre ce problème a vous de nous dire mes chèrs membres
  6. posté par ibrahim74 SALUT MES FRERES Un document sur l'explication des tassments ,déformabilité du sol et la consolidation http://www.zshare.net/download/23225288d714eb/ matansawnach bi el douaa Sahitoooooo
  7. posté par console ceci est une these en format pdf de 292 pages avec de tres bonnes illustrations pour ceux qui veulent creuser la question des pieux qui est devenue une vraie sous specialités genie civil http://pastel.paristech.org/454/01/These_Estephan.pdf Depuis la création des micropieux par F. Lizzi, en 1952, cette technique de fondation profonde a été adoptée pour des applications diverses. Ces pieux élancés de faible diamètre (inférieur à 25 cm) sont rarement mis en place par éléments isolés, mais sont plutôt disposés en groupes ou en réseaux. Malgré l'essor rapide de cette technique et son usage fréquent dans les domaines de la reprise en sous œuvre, du renforcement des sols et parfois des fondations neuves, les méthodes de calculs des micropieux, quant à elles, étaient souvent empiriques, voire simplifiées, notamment dans le cas des micropieux disposés en réseaux. Le comportement d'un groupe de micropieux est fonction du comportement élémentaire de chaque micropieu du groupe et de l'interaction simple entre eux. Quant au comportement d'un réseau (groupe de micropieux dont la majorité des éléments sont inclinés d'une manière convergente), il est également fonction du comportement élémentaire des micropieux, de l'interaction mécanique simple entre ces micropieux, mais aussi de l'éventuel effet d'enserrement du sol entre les micropieux enchevêtrés. L'expérience montre que l'effet de groupe est, dans certains cas, positif. Cet effet positif pourrait résulter de la méthode de mise en place des micropieux et/ou de la densification du sol environnant. En revanche l'interaction mécanique simple entre les micropieux, telle qu'elle est évaluée pour le cas des pieux, induit un effet de groupe négatif et réduit la raideur globale des micropieux du groupe. Les méthodes de calcul en déplacement actuelles de groupes (de pieux ou micropieux) tiennent compte de cette interaction mécanique simple, alors que les effets bénéfiques ne peuvent être introduits que directement par les paramètres mécaniques du sol. Les réseaux de micropieux sont généralement calculés selon l’une des deux hypothèses suivantes : le réseau se comporte comme un groupe, ainsi les méthodes de calculs sont analogues à celles des groupes ne tenant compte que de l’effet d’interaction mécanique simple entre les micropieux ; la deuxième hypothèse tient compte d’une manière très simplifiées de l’effet d’enserrement du sol entre les micropieux enchevêtrés, le sol et les micropieux étant considérés comme un bloc monolithique. Les méthodes de calculs basées sur cette dernière hypothèse, issue des observations expérimentales, sont empiriques. Les présentes recherches ont été menées au CERMES (ENPC-LCPC) dans le cadre du projet national FOREVER1, et portent sur l'étude du comportement des micropieux disposés en groupe ou en réseau. L'effet de l'inclinaison des micropieux dans un réseau est particulièrement étudié. Cette thèse fait suite aux travaux de recherches menés également au CERMES par Youssef (1994), Maléki (1995) et Perlo [Perlo et Frank, 1997; Perlo et al., 1998] sur le comportement des micropieux isolés ou en groupes. Le mémoire présenté comporte trois parties. La première partie est consacrée à une étude bibliographique sur les micropieux. Un premier chapitre présente l'historique des micropieux, leur classification et leurs domaines d'applications. Le deuxième chapitre de cette même partie résume les différentes méthodes de calculs existantes des micropieux (isolés, en groupes ou en réseaux) sous chargement vertical ou horizontal. La deuxième partie est une analyse des essais expérimentaux, réalisés dans le cadre du projet national de recherche sur les micropieux (FOREVER). Cette partie comprend deux chapitres: le premier analyse les essais réalisés sur des groupes de micropieux, le deuxième interprète les essais relatifs à des réseaux. Ces essais ont été réalisés en vraie grandeur ou en modèle réduit (en centrifugeuse, en chambre d'étalonnage, en grande cuve expérimentale). L'influence de paramètres, tels l'espacement et le nombre de micropieux, sur la portance verticale des groupes ou des réseaux et sur leur comportement sous sollicitations horizontales, est ensuite étudiée. Deux approches numériques sont utilisées dans la troisième partie: l'approche par la méthode des fonctions de transfert de charge (programme GOUPEG) et l'approche par la méthode des éléments finis (CESAR-LCPC). Le programme de calcul de groupe GOUPEG (Degny et Romagny, 1989; Perlo et al., 1998) est développé pour étudier l'interaction pieu-sol-pieu d'un réseau général tridimensionnel. Ce programme GOUPEG est, par la suite, utilisé pour étudier le comportement d'un réseau élémentaire de 4 micropieux disposés en double chevalet, et soumis à des sollicitations verticales et horizontales (essais en vraie grandeur sur le site du CEBTP à Saint Rémy-lès-Chevreuse). Finalement, une étude paramétrique analyse l'effet de l'inclinaison des micropieux d'un réseau élémentaire, en double chevalet, sur le comportement global du réseau ainsi que sur le comportement élémentaire des micropieux. Le dernier chapitre présente l'approche par la méthode des éléments finis. Le programme CESARLCPC est utilisé pour étudier le comportement tridimensionnel d'un réseau élémentaire en double chevalet sollicité verticalement en tête. L'étude présentée, contrairement à celle basée sur la méthode des fonctions de transfert de charge, permet de donner des résultats intéressants concernant le comportement du massif de sol entourant les micropieux et notamment le sol compris entre les micropieux.
×
×
  • Create New...