Jump to content
CIVILMANIA

Search the Community

Showing results for tags 'Fondation'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • GENERAL
    • Discussions générales
    • Carrière et emploi
  • CAMPUS
    • Formation
    • Supports
    • Projets d'étude
  • LOGICIELS & OUTILS
    • CAO, DAO & BIM
    • Structures
    • Infrastructures & VRD
    • Divers
  • PROJETS
    • Ingénierie & études
    • Maitrise d'oeuvre
    • Réglementation
    • Économie de la construction
    • Sols & fondations
    • Topographie & SIG
  • STRUCTURES
    • Béton armé
    • Charpente métallique
    • Structures diverses
  • GENIE CIVIL
    • Voiries
    • Ouvrages d'art
    • Ouvrages hydrauliques
  • CHANTIER
    • Méthodes & plannification
    • Matériaux & matériels
    • Réhabilitation
    • Travaux
  • Divers
    • Hors sujets & Liens morts
  • DÉVELOPPEMENT
  • Algérie's Discussions
  • Maroc's Discussions
  • Tunisie's Général
  • France's Discussions
  • Etudiants's Discussions
  • Mauritanie's Discussions
  • BATIMENT's Discussions
  • Club des docteurs et doctorants de génie civil's Discussions
  • RDC's Dynamo pour revit 2017
  • RDC's Transmission documentation
  • RDC's Remerciements
  • Recherche générale / general research's Topics
  • Burkina Faso's Discussions
  • BENIN's THÉMATIQUES
  • BENIN's Discussions

Categories

  • Support de cours
  • Thèses et Mémoires
  • Logiciels et outils
  • INGÉNIERIE
  • TRAVAUX
  • Revues et articles
  • Divers
  • Recherche générale / general research's Madrasat | Files room
  • BENIN's Fichiers

Calendars

  • Formations
  • Webinaires
  • Cameroun's Interviews des membres du Club

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Fonction


Expérience


Mes logiciels


Mes références


Formation


Etablissement


Pays


Ville


phone


website


email

  1. Bonjour, J'ai affaire à dimensionner un socle (massif en béton) qui va supporter une pompe dont la configuration est similaire à celle présentée par le schéma ci-joint (châssis et boulons pour fixation, deux compartiments : moteur et pompe). J'ai appris à travers quelques petites recherches sur net qu'il faut d'abord s'assurer que le poids du massif est 3 à 5 fois plus grand que celui de la machine pour éviter les risques de résonances dynamiques. Je me demande si on peut se limiter à concevoir un massif volumineux et l'armer conformément au ferraillage minimal de fissuration ou bien une analyse dynamique s'impose. Si quelqu'un a un exemple ou une note de calcul pour un ouvrage similaire, qu'il le partage SVP. Merci d'avance
  2. Bonjour, Je souhaiterais connaître l'ensemble des expressions littérales permettant le dimensionnement ELU et les vérifications ELS d'un élément béton armé de section circulaire sollicité en flexion composée. Après beaucoup de recherches, aucun problème, je retrouve toutes ces formules de façon détaillée pour des sections rectangulaires, cependant rien et aucune documentation pour les sections circulaires! La correspondance des formules est difficile compte-tenu des différence de géométrie (moments statiques, inerties etc...) Je dispose du petit logiciel BAELC (super...), mais j'aimerais recréer une feuille excel pour ces calculs (surtout les vérifications ELS, souvent plus défavorables). En effet, je travaille dans le domaine des fondations et soutènements, et le dimensionnement des fondations profondes par pieux m'amène très souvent à faire ce type de vérifications, or, BAELC ne permet pas d'effectuer une vérification "en série" sur différentes sections, diverses sections d'armatures et diverses sollicitations... obliger de tout vérifier manuellement, sections par sections, avec BAELC (même en faisant des enveloppes, c'est très éprouvant!) Si quelqu'un pouvait m'aider! Merci d'avance.
  3. Bien le bonjour, Je me permet de m'adresser à vous afin de vous soumettre une question à propos des fondations en milieu sismique. J'aimerais savoir, s'il vous plait, s'il y a des dispositions constructives parasismiques à considérer lorsque l'on a plusieurs niveaux de fondations. S'agissant de cela, j'ai lu dans le DTU 13.12 un article qui indique qu'en cas de fortes charges, de tassements différentiels ou de changement de compressibilité de sols, il faut prévoir un joint de rupture. Est-ce toujours obligatoire pour des semelles à niveaux différents ? Est-ce suffisant ? Avez-vous une norme à me conseiller ? Je vous remercie pour vos apports.
  4. quelle types de fondation a faire sur une argile tres plastique et gonflant
  5. SALAM ALLIKOUM ya t'il un logiciel qui fait le dimensionnement et le calcul des pieux ? je voudrais avoir si c'est possible une documentation de la maniere de calculer et verifier des pieux ; est ce qu'il ya qlq qui a déja calculé ce genre de fondation (m'attacher une note de calcul si possible). merci de votre attention
  6. bonjour , quelle est la distance minimale entre deux semelles isolées ? Merci
  7. Salut les amis, Voici un extrait du fameux livre "Fondations et ouvrages en terre" de Gerard Philipponnat et Bertrand Hubert. La partie que je mets à votre disposition est très utile, surtout pour les personnes qui auront à calculer la stabilité des quais et des ouvrages de soutènement d'une manière générale. Bonne lecture. Voici les liens : introduction du livre : http://www.4shared.com/file/96675325/3ed84b0f/introduction_philliponat.html chapitre 7: Introduction au calcul aux états limites : http://www.4shared.com/file/96674977/188a3cd5/chap7philliponat.html chapitre 8 : Stabilité des pentes et des talus : http://www.4shared.com/file/96675078/3f587dae/chap8philliponat.html chapitre 9: Action des terres sur les soutènements : http://www.4shared.com/file/96675254/75c8769/chap9philliponat.html RAR http://www.4shared.com/file/134077005/e ... olles.html
  8. Salame Alaikoume j beaucoup de question sur ce point : comme vous le sav que la capacité portante d'un sol elle dépend de qualité du sol est des dimensions des semelles donc: 1-est ce la la contrainte donné par le laboratoire géotechnique prend en considération ses paramètres ( je pense que la contrainte admissible donné par le labo d'une semelle isolé de (1mx1m) . 2-est ce que les ingénieurs lors de calcul des semelles vérifies les contraintes en prenant en considération des nouvelle dimensions des semelles (isolé, filantes ou radier) 3-en c tout les formules de la capacité portantes d'un sol pour une semelle isolé ou filante mais quelle formules pour les radiers (soit carrée ou de formes quelconque). 4-en c aussi que en peut calculé la contrainte sous fondation avec la formule : contrainte sous fondation=K*D (avec K coefficient de BALLAST et D le déplacement).< contrainte admissible(donc quelle contrainte a prendre est ce la contrainte donné par le labo ou la contrainte ou les dimensions sont prises en compte).
  9. Amitaf95

    Fondation

    Une nouvelle fondation, peut-elle transmettre des charges à une fondation proche existante?
  10. salam alikoum je voudrais savoir comment limité la valeur de compacité dans un projet, puisque des fois dans les cahier des charges on trouve des valeur, 95%, 96% jusqu’à 98% est ce que ce choix est lié à l'importance du projet ou bien suivant des normes précis ou bien selon la volonté du maître d'ouvrage.
  11. salut à tous.. Je veut savoir , quelle est la difference entre le fondations rigides & les fondations souples..? Merci. SAHA FTOURKOM. ISMAIL.
  12. Bonjour chère communauté, je veux discuter avec vous la validité ou non d'une méthode de dimensionnement d'une semelle filante sous multiples poteaux, que j'ai trouvé dans pas mal de documents mais à mon avis elle n'est pas fiable. La méthode est comme suit : Considérant une semelle filante sous m Poteaux chacun avec une charge P1, P2...Pm sur une longueur L. La largeur de la semelle est B. et ses débords sont d1 et d2 de chaque côté. La semelle repose sur un terrain à contrainte limite Sigma. La condition de résistance est : Avec R = P1+ P2+....+Pm ; S = B*(L+d1+d2) On obtient : d'où : . Cela prend en considération que toutes les poteaux sont chargés en même temps. Mon problème est lorsque seulement quelques poteaux sont chargés : par exemple deux poteaux Pi et P(i+1) distancés de Li la somme des charges P= Pi + P(i+1) mais qu'en est-il de la longueur L ? Dois-je prendre dans ce cas L = Li c-à-d seulement la partie chargée de la semelle : ce qui donnera une B' qui peut être supérieure à B calculée pour tous les poteaux ? Ou dois-je me confier à B calculé par la méthode où tous les poteaux sont chargés en même temps ? C'est cette différence de valeur qui me fait tourner la tête ; surtout que la semelle c'est l'élément le plus délicat et le plus important pour une structure... En attente de vos retours.
  13. Bonjour, Je cherche à évaluer la taille et les armatures d un radier dont le but serait de doubler un mur existant à l intérieur d une pièce. Cette pièce , au rez-de-chaussée, avait pour sol un plancher en bois posé sur un vide sanitaire. Ce plancher étant pourri nous l avons détruit. La pièce mesure 4m sur 4m. J aimerais couler une fondation superficielle, un radier qui supporte des murs en blocs à bancher de 2,2m de hauteur A L INTÉRIEUR DE CETTE MÊME PIÈCE. Le m2 de bloc à bancher ( 20cm d épaisseur ) pèse près de 500kg, une fois plein de béton et feraillé . Donc sur 2.2m j obtiens 1,1 tonne de charge verticale. En circonférence,pour 16m2 de murs, j obtiens 17.6 tonnes. De plus, je compte poser un plafond en tôle collaborante béton qui pour une surface de 16m2 et 6cm de béton d épaisseur pèsera prèsd 1 m3 de béton soit 2,5 tonnes . Je suis à 20 tonnes. Si je double ce plafond de nouveau en tôle collaborante béton, et en rajoutant des IPN pour supporter ces tôles de béton, j arrive autour de 25 tonnes. Ma question est la suivante : Es ce qu un radier de 30cm dont le béton est armé avec 2 treillis de structures espacés de 20cm de section 7mm , de maillage 15cm sur 15 cm, ainsi que des semelles renforcées ( de section 10mm, largeur 35cm) sous l emplacement des murs banchés , va t il supporter cette charge à priori ? Ou cela vous semble léger ? Que faudrait il que je modifie et pourquoi ? PS : Les plafonds en bacs acier collaborants ne supporteront, eux, aucunes charges . Ils ne sont là que pour isoler . Merci beaucoup à celui ou à celle qui pourra m éclairer. Cordialement Olivier.
  14. bonjour Alikoum j'ai un radier générale réalisé dans un sol ou il n’y pas de produit chimique ni présence de nappe phréatique, et je voulais savoir quel type de fissuration choisir "peu nuisible" ou bien "nuisible' car cela influe beaucoup sur le ferraillage, d’après le BAEL la fissuration est préjudiciable si l’élément est exposé aux intempérie ou condensation d'eau ou plongé alternativement dans l'eau douce. et c'est généralement le cas en période hivernale, mais un collègue me dis que c'est pas le cas du moment qu'il n'ya pas de nappes et que en suivant cette logique même les poteaux et poutres de rives des batiment sont exposé aux intempérie et doivent être étudier en fissuration préjudiciable
  15. Bonjour chers tous, Aujourd’hui j'apprends à utiliser le logiciel Cype, et je ne trouve pas où je pourrais mettre ma profondeur de fouille afin que le dimensionnement prend toutes mes demandes en compte. Je vous en remercie déjà pour les réponses que vous me donnerez. Cependant je mets les images afin que vous puissiez plus me guider. Bonne fin de semaine à chacun.
  16. BJR A TOUS. VU QUE DANS BEAUCOUP DE SOFTWARE DE CALCUL DE STRUCTURES (ROBOT, SAP, ETABS , STAAD , Etc.) ON NE TROUVE PAS D'EXEMPLE TRAITANT DES SEMELLES FILANTES (SOUS POTEAUX) DE TYPE RIGIDE, J'AI ESSAYE D'ETABLIR CE MODELE ET COMPARER LES RESULTATS (MOMENTS) AVEC LA METHODE EXPOSEE PAR MR "GUERRIN" DANS SON OUVRAGE RELATIF AUX CALCULS DES FONDATIONS. P.S : J'AI RETROUVE LES MEMES VALEURS DE MOMENTS SELON LES DEUX METHODES. QUE PENSEZ VOUS DE CE MODELE. SEMELLE FILANTE RIGIDE.doc
  17. comment procédé au pré dimensionnement de la semelle rectangulaire sous poteau soumise a un efforts normal et un effort de flexion ,, et même le ferraillage , merci de partagé des exemples de calcule détaillé pour mieux suivre et comprendre
  18. bnjr chers ingénieurs je cherche un organigramme de pré dimension et de ferraillage de la semelle isolée et continu... sous N et M ............merci
  19. Bonjour , un sol inondable est constructible ou non !quel type de fondation et que proposer vous comme système de drainage.
  20. Bonsoir, Vu plusieurs questions sont posées sur ce sujet, Je voudrais aujourd'hui ouvrir un débat sur les puits (fondations semi-profondes) ; - Dans le cas de ce genre de fondations, c'est quoi la hauteur maximale du Gros Béton qu'il faut utiliser ? - Quelle est la formulation adéquate a ce genre du béton ? - Est-il nécessaire de ferrailler le GB ? - Existe-il une formule réglementatif pour calculer les débords du GB ( hors de D = H/5) ? - Est ce qu'on peut faire un rattrapage du GB jusqu'au point ou notre semelle soit niveau avec le TN pour éviter les amorces ? Merci pour vos collaborations
  21. salam alaikoum je cherche une documontation sur les fondations souples (etude ,conception et calcul)
  22. Classification des missions géotechniques : Dans le but de la bonne organisation des études géotechniques, La norme française NF P 94-500 a mis en place des missions géotechniques types classées de G0 à G5. L’enchaînement des missions géotechniques suit les phases d’élaboration du projet. Les missions G 1, G 2, G 3, G 4 doivent être réalisées successivement. Une mission géotechnique ne peut contenir qu’une partie d’une mission type qu’après accord explicite entre le client et le géotechnicien. G 0 Exécution de sondages, essais et mesures géotechniques : - Exécuter les sondages, essais et mesures en place ou en laboratoire selon un programme défini dans des missions de type G 1 à G 5 ; - Fournir un compte rendu factuel donnant la coupe des sondages, les procès verbaux d’essais et les résultats des mesures. Cette mission d’exécution exclut toute activité d’étude ou de conseil ainsi que toute forme d’interprétation. G 1 Étude de faisabilité géotechnique : Ces missions G 1 excluent toute approche des quantités, délais et coûts d’exécution des ouvrages qui entre dans le cadre exclusif d’une mission d’étude de projet géotechnique G 2. G 11 Étude préliminaire de faisabilité géotechnique : - Faire une enquête documentaire sur le cadre géotechnique du site et préciser l’existence d’avoisinants ; - Définir si nécessaire une mission G 0 préliminaire, en assurer le suivi et l’exploitation des résultats ; - Fournir un rapport d’étude préliminaire de faisabilité géotechnique avec certains principes généraux d’adaptation de l’ouvrage au terrain, mais sans aucun élément de prédimensionnement. Cette mission G 11 doit être suivie d’une mission G 12 pour définir les hypothèses géotechniques nécessaires à l’établissement du projet. G 12 Étude de faisabilité des ouvrages géotechniques (après une mission G 11) : Phase 1 : - Définir une mission G 0 détaillée, en assurer le suivi et l’exploitation des résultats ; - Fournir un rapport d’étude géotechnique donnant les hypothèses géotechniques à prendre en compte pour la justification du projet, et les principes généraux de construction des ouvrages géotechniques (notamment terrassements, soutènements, fondations, risques de déformation des terrains, dispositions générales vis-à-vis des nappes et avoisinants). Phase 2 : - Présenter des exemples de prédimensionnement de quelques ouvrages géotechniques types envisagés (notamment : soutènements, fondations, améliorationsde sols). Cette étude sera reprise et détaillée lors de l’étude de projet géotechnique (mission G 2). G 2 Étude de projet géotechnique : Cette étude spécifique doit être prévue et intégrée dans la mission de maîtrise d’œuvre. Phase 1 : - Définir si nécessaire une mission G 0 spécifique, en assurer le suivi et l’exploitation des résultats ; - Fournir les notes techniques donnant les méthodes d’exécution retenues pour les ouvrages géotechniques (terrassements, soutènements, fondations, dispositions spécifiques vis-à-vis des nappes et avoisinants), avec certaines notes de calcul de dimensionnement, une approche des quantités, délais et coûts d’exécution de ces ouvrages géotechniques. Phase 2 : - Établir les documents nécessaires à la consultation des entreprises pour l’exécution des ouvrages géotechniques (plans, notices techniques, cadre de bordereau des prix et d’estimatif, planning prévisionnel) ; - Assister le client pour la sélection des entreprises et l’analyse technique des offres. G 3 Étude géotechnique d’exécution : - Définir si nécessaire une mission G 0 complémentaire, en assurer le suivi et l’exploitation des résultats ; - Étudier dans le détail les ouvrages géotechniques : notamment validation des hypothèses géotechniques, définition et dimensionnement (calculs justificatifs), méthodes et conditions d’exécution (phasages, suivi, contrôle). Pour la maîtrise des incertitudes et aléas géotechniques en cours d’exécution, les missions G 2 et G 3 doivent être suivies d’une mission de suivi géotechnique d’exécution G 4. G 4 Suivi géotechnique d’exécution : - Suivre et adapter si nécessaire l’exécution des ouvrages géotechniques, avec définition d’un programme d’auscultation et des valeurs seuils correspondantes, analyse et synthèse périodique des résultats des mesures ; - Définir si nécessaire une mission G 0 complémentaire, en assurer le suivi et l’exploitation des résultats ; - Participer à l’établissement du dossier de fin de travaux et des recommandations de maintenance des ouvrages géotechniques. G 5 Diagnostic géotechnique : L’objet d’une mission G 5 est strictement limitatif, il ne porte pas sur la totalité du projet ou de l’ouvrage. G 51 Avant, pendant ou après construction d’un ouvrage sans sinistre : - Définir si nécessaire une mission G 0 spécifique, en assurer le suivi et l’exploitation des résultats ; - Étudier de façon approfondie un élément géotechnique spécifique (par exemple soutènement, rabattement, etc.) sur la base des données géotechniques fournies par une mission G 12, G 2, G 3 ou G 4 et validées dans le cadre de ce diagnostic, mais sans aucune implication dans les autres domaines géotechniques de l’ouvrage. G 52 Sur un ouvrage avec sinistre : - Définir une mission G 0 spécifique, en assurer le suivi et l’exploitation des résultats ; - Rechercher les causes géotechniques du sinistre constaté, donner une première approche des remèdes envisageables. Une étude de projet géotechnique G 2 doit être réalisée ultérieurement.
  23. Bonjour, je suis sur un projet de pieux nain tuber en mer pour la réalisation d'un appontement, en été la mer était calme du coup on a opté pour la technique de big bags, de gros sac rempli de sable qui forme une barrière pour empêcher l'eau de mer d'accéder et permettre a la foreuse de forer , l'hiver est la et les vague sont de plus en plus grande cette technique n'est plus d'actualité, je chercher d'autre idée qui peuvent me permettre de continuer le forage. merci
  24. bonsoir si vous avez par exemple un radier générale est ce que j'ai pas besoin des longrines ??
  25. Bonjour, C'est quand on prévoit du double longrine & chaînage ? Et c'est quoi le rapport entre la hauteur de l'amorce poteau qui ne dois pas dépasser 1.2 m ? Merci
×
×
  • Create New...