Jump to content
CIVILMANIA

Search the Community

Showing results for tags 'Remblais'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • GENERAL
    • Discussions générales
    • Carrière et emploi
  • CAMPUS
    • Formation
    • Supports
    • Projets d'étude
  • LOGICIELS & OUTILS
    • CAO, DAO & BIM
    • Structures
    • Infrastructures & VRD
    • Divers
  • PROJETS
    • Ingénierie & études
    • Maitrise d'oeuvre
    • Réglementation
    • Économie de la construction
    • Sols & fondations
    • Topographie & SIG
  • STRUCTURES
    • Béton armé
    • Charpente métallique
    • Structures diverses
  • GENIE CIVIL
    • Voiries
    • Ouvrages d'art
    • Ouvrages hydrauliques
  • CHANTIER
    • Méthodes & plannification
    • Matériaux & matériels
    • Réhabilitation
    • Travaux
  • Divers
    • Hors sujets & Liens morts
  • DÉVELOPPEMENT
  • Algérie's Discussions
  • Maroc's Discussions
  • Tunisie's Général
  • France's Discussions
  • Etudiants's Discussions
  • Mauritanie's Discussions
  • BATIMENT's Discussions
  • Club des docteurs et doctorants de génie civil's Discussions
  • RDC's Dynamo pour revit 2017
  • RDC's Transmission documentation
  • Recherche générale / general research's Topics

Categories

  • Support de cours
  • Thèses et Mémoires
  • Logiciels et outils
  • INGÉNIERIE
  • TRAVAUX
  • Revues et articles
  • Divers
  • Recherche générale / general research's Madrasat | Files room

Calendars

  • Formations
  • Webinaires
  • Cameroun's Interviews des membres du Club

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Formation


Etablissement


Fonction


Expérience


Mes logiciels


Mes références


Pays


Ville


phone


website


email

Found 85 results

  1. Bonjour! S'il vous plait quelqu'un pourra-t-il m'envoyer le guide technique d'étude et réalisation des remblais sur sols compressibles? j'en ai vraiment besoin. Mes sincères remerciements d'avance
  2. Bonjour! S'il vous plait, pourriez vous me recommander des livres intéressants traitant les axes suivants: - remblais sur sols compressibles. - étude de stabilité des déblais, remblais.
  3. salut tout le monde! s'il vous plait avez vous un document rassemblant tous les abaques de stabilité de remblai de pilot et moreau avec banquettes latérales pour la pente 2/3 et POUR TOUS LES VALEURS DE D/H
  4. salam o 3laykoum; dans le cadre d'un controle de remblai mis en oeuvre dans un chantier VRD, il m'a été demandé d'interpreter des essais au péntromètres dynamiques réalisés sur la profondeur de ces remblais. mais il me faut les courbes de references dont je ne dispose pas. merci de m'aider ou de m'orienter pour accomplir cette mission/
  5. salam. problème technique à discuter PROJET : Costruction de 64 logements type F3 R+4 LOCAUX COMMERCIAUX Sol très hétérogène marne verte à -4m argile sableuse présence d’eau nappe phréatique TYPE DE FONDATIONS SF CROISEES . EST-CE QUE CE TYPE DE FONDATIONS EST ACCEPTABLE DANS CE CAS ? SINON QUELLE SOLUTION PROPOSEZ-VOUS ? CONCERCANT LE DRAINAGE ( voir photos prises le 23/04/2011 ) CIVILMANIA.rar - 4shared.com- MERCI DE PARTICIPER
  6. Bonjour, je dois déterminer la capacité portante d'un pieu; Le sol en place est constitué:5 à 6 m d'argile saturée. 15 à 17 m de sable +- compact. sables et graviers compacts Pour faciliter la circulation pendant la construction , on construit un remblai de sable de 2m,surélevant ainsi le niveau du sol. Ils'agit d'un pieu foré de diam =1,5m et de longuer=13m. 1)Je sais que l'effort en pointe est donné par: Qp=Ap*qp et qp=y*D*Nq+1,2*c*Nc (avce y=poids vol). Ce que je ne sais pas c'est quelles couches considérer pour calculer cette expression du premier terme. ? qp=(y1+y2+y3)*13*Nq(Nq de la couche où se trouve la pointe) avec (yi le poids vol respectif de chaque couche) ou y1*D1*Nq1+Y2*D2*Nq2... 2)pour le frottement latéral: doisje considérer uniquement la dernière couche(sable+- compact) pour le calculer? (D^2)/2**X*y*Kp*sin(delta) 3)Pourriez -vous me dire les précautions à prendre pour de tels pieux? le frottement négatif... J'espère que quelqu'un pourra m'aider. Merci
  7. ETUDE ET RÉALISATION DES REMBLAIS SUR SOL COMPRESSIBLE GUIDE TECHNIQUE LCPC & SETRA si quelqu'un à ce document prière de le partager j'en est vraiment besoin et mercis.
  8. Salam tout le monde, SVp, est ce qu'on peut utiliser l'eau de mer pour l'arrosage des remblais routiers! cordialement
  9. Salam tout le monde! SVP, est ce qu'on exige une certaine portance au niveau des remblais routiers ? si oui quelle est la référence ? Merci
  10. salut je viens de concevoir ma semelle filante excentrée afin de reprendre ma clôture cf pdf. Aucune longrine de redressement n'est prévue. Les caractéristiques des matériaux sont données sur le pdf, celui-ci sera un remblai puisque je terrasse tout mon projet à -1.50 m pour réaliser les fondations profondes de mon projet. Sa capacité portante, stabilité : renversement et glissement sont vérifiés. je me situe en dehors de mon noyau central avec un moment et une charge excentrée, je ne trouve pas comment ferraillé cette semelle dans la littérature. elle prévoit de calculer un moment M1 = (4B+035b-9eo)*.... pour une semelle reposant sur le sol cependant celle-ci n'est pas excentrée. J'aurai des aciers en partie inférieure pour reprendre le moment du à P mais aussi en partie supérieure pour reprendre le moment M agissant sur ma fondation ramenée par ma charge Q (assimilé à une personne franchissant le portail) Merci d'avance pour votre aide, Cordialement, Guillaume semelle excentrée Model (1).pdf
  11. http://www.civilmania.com/uploads/monthly_09_2012/post-67174-0-03698900-1348843248.pngBonjour, j'aimerais calculer un massif et les contraintes dans le sol, dans un cas qui est un peu particulier : Disons qu'on a un massif rectangulaire en plan, disons 40x 40 cm et avec une hauteur totale de disons 200 cm. Le côté supérieur est au niveau du terrain, et ce massif est préfabriqué, donc il a des fouilles et un remblais, fait avec compactage à 95% du Proctor modifié (gravier). Sur ce massif il y a un poteau, qui transmet une charge verticale minime, mais une charge horisontale et un moment d'encastrement - c'est le cas typique d'un panneau ou lampadaire ou similaire. Quelle serait la méthode de calculer la distribution des efforts et les surcharges dans le sol pour vérifier si la capacité portante est suffisante, et puis calcules les efforts internes du massif ? Est-ce qu'on se base sur une rotation du massuf par rapport à son centre, ou un autre point (base ou point haut) ? Une suggestion de la méthode de calcul ? Peut-on utiliser une approche du type des palplanchers (Coulomb?) Merci à l'avance !!!
  12. Bonjour,   je suis à la recherche d'un fichier excell qui permet d'evaluer les tassements en partant des résultats des essais CPT et si possibles oedometriques. En fait je suis dans un projet dans lequel ces essais ont été réalisés; un remblais sera realisé sur des couches de sol et il est question d'évaluer le tassement. D'avance merci
  13. Fondations dans les sols sujets à des gonflements ou à des retraits Les sols d'argile qui changent de volume constituent, au Canada etaux États-Unis, le risque naturel le plus coûteux pour les bâtimentsconstruits sur des fondations peu profondes.1 Dans lesseules provinces des Prairies, un million de Canadiens ou plus viventdans des agglomérations construites sur des sols ayant un potentield'expansion très élevé. Dans les régions côtières et dans celles del'est même de plus grandes populations vivent dans des agglomérationsconstruites sur des argiles ayant un potentiel hautement rétractable.Le présent bulletin contient des notions et des détails nouveaux quirésultent d'une étude continue de la question et traite du choix defondations appropriées. Reconnaissance des sols pouvant présenter des risques Au Canada, les dépôts argileux pouvant causer des problèmes peuventêtre classés en deux groupes principaux: les argiles rétractables etles argiles gonflables. Les dépôts rétractables, que l'on trouve à uneéchelle extensive dans les vallées du Saint-Laurent et de l'Outaouais,ont habituellement été formés dans de l'eau de mer ou saumâtre, ils ontune teneur naturelle en eau très forte et contiennent peu ou pas deminéraux argileux gonflables. Ils ont peu tendance à gonfler sousl'effet d'une contrainte réduite et en présence d'eau librementdisponible, à moins qu'ils n'aient été séchés auparavant et n'aientsubi une réduction de volume de l'ordre de 50 pour cent au-dessous desconditions de sédimentation. Les problèmes de fondations peu profondescausés par ces argiles se limitent presque exclusivement aux tassementsde retrait dus à l'influence desséchante des racines d'arbres . Les sols argileux qui gonflent se rencontrent habituellement dansles dépôts lacustres du centre et de l'ouest du Canada. A cause de leurminéralogie de montmorillionite et d'une teneur en humidité moinsforte, lorsque les conditions ambiantes changent, habituellement ils segonflent ou exercent de fortes pressions sur les structures rigides;mais ils peuvent également présenter un fort degré de réversibilitéretrait gonflement avec modifications de la teneur en humidité. Lareconnaissance des risques de problèmes de gonflement ou de retrait estimportante dans les premières phases de la planification del'utilisation des sols et est essentielle pour un bon choix du type defondations. On peut utiliser une classification (figure 1) basée sur lafraction d'argile en pourcentage et l'indice de plasticité pour catégoriser le degré probable de sévérité.2Un sol ayant une teneur en argile supérieure à 25 pour cent et unindice de plasticité supérieur à 30 pour cent est susceptible d'un trèsgrand risque de retrait ou de gonflement. Tout sol ayant une teneur enargile et un indice de plasticité supérieurs à 10 pour cent peut subirau moins un léger gonflement à un léger retrait lorsque les conditionsambiantes changent. Figure 1. Importance des dommages dus au changement de volume des sols argileux (D'Après Williams (2)). Choix du type de fondations La majorité des fondations des petites structures sont choisies poursatisfaire les exigences minimales des règlements ou des normes deconstruction imposés par les pouvoirs publics ou les organismes definancement. Bien que cela permette d'obtenir une solidité suffisantede la structure et une rentabilité immédiate, les coûts basés sur ladurée de vie de même que le rendement des fondations peu profondescreusées dans des dépôts profonds de sols en argile instable sontsouvent médiocres. La stabilité d'une fondation est fonction des couches sous-jacentesdu sol jusqu'à des profondeurs supérieures au double de la largeur dela structure . La profondeur à laquelle le sol peut encorechanger de volume (retrait ou gonflement) et le degré de réaction descouches de sol jusqu'à cette profondeur sont d'une importanceprimordiale pour le choix du type approprié de fondations. Laprofondeur de l'action du gel est également importante pour lesstructures qui n'ont pas de pertes de chaleur appréciables pour le sol .Jusqu'à ce jour les normes et codes du bâtiment ont beaucoup plusinsisté sur la profondeur de l'action du gel que sur la profondeur dela zone active des sols argileux gonflables ou rétractables. Zone active La zone active est le terme proposé pour décrire la masse de sol(au-dessous et autour d'une structure) qui sera modifiée de façonsensible par la présence de la structure, ses équipements, sonaménagement paysager et ses bâtiments voisins. La zone active peut êtrereprésentée par un environnement dynamique tridimensionnel influencépar des forces imposées par l'intérieur et par l'extérieur. Les effetsdes changements cycliques ou à long terme sur la teneur en humidité, latempérature et la chimie se combinent souvent aux contraintes et auxsollicitations auxquelles le sol est soumis. Le temps, la végétation etles variations climatiques sont des facteurs naturels importants quimodifient la portée et l'activité à l'intérieur de cette zone. Parexemple, la figure 2 montre la différence entre les effets del'enracinement de profondeur uniforme typique des pâturages et desforêts denses et la profondeur irrégulière de la zone active typiquedes parcs où les arbres sont très espacés. Figure 2. Configurations de la zone active pour différents types etdensités de végétation sur un dépôt d'argile profond avec nappesouterraine profonde. Dans le développement urbain, la construction et l'aménagementpaysager ont souvent des conséquences importantes sur l'environnementnaturel (figure 3). Une excavation de 5 ou 6 pi pour un sous-sol demaison se traduit par un déchargement net du sol car le poids de laterre enlevée correspond habituellement à plusieurs fois celui de lamaison terminée. Ce déchargement entraîne un gonflement non uniforme dusol et un soulèvement différentiel des fondations superficielles.Réciproquement, le poids d'un remblai relativement bas peut être bienplus important que celui du bâtiment construit au-dessus. La chaleurrentre et sort d'un bâtiment, et le drainage du sous-sol etl'irrigation de surface peuvent causer des changements marqués dans lateneur en humidité, le volume ou les contraintes dans un sol.L'asphaltage, l'aménagement paysager et l'irrigation de partiesimportantes du terrain peuvent aussi avoir une grande influence sur lesdépôts d'argile profonds. Figure 3. Configurations de la zone active pour différentesinfluences structurales telles que: réduction de contrainte -,augmentation de contrainte +, et flux de chaleur . Conception des fondations Il y a essentiellement deux méthodes de conception des fondationspour les sols sujets à des gonflements ou à des retraits. Les semellessuperficielles étendues (figure 4) et les dalles sur terre-plein sontles plus courantes dans la pratique traditionnelle. Les fondationsprofondes, qui ont une capacité portante en sol stable au-dessous de lazone active (figure 5), sont fréquemment retenues lorsqu'une analyse deconception est effectuée par des experts géotechniciens. Figure 4. Rendement à court terme typique d'une fondation peu profonde construite sur un dépôt profond de sous-sol gonflable. Figure 5. Rendement à long terme typique d'une fondation construitesur un dépôt profond de sous-sol gonflable, avec effets de lacroissance des arbres. Les fondations superficielles peuvent subir d'importants mouvementsabsolus (totaux) et différentiels des sols présentant un risque degonflement ou de retrait allant de modéré à fort. Les distorsionsatteignent rarement des proportions dommageables une année ou plusaprès la construction, mais elles continuent à s'amplifier et à causerdes problèmes d'entretien pendant toute la durée de vie de lastructure. Lorsque la tolérance à la distorsion d'une structure a étédépassée, les problèmes d'entretien réduisent souvent sa durée deservice. Les fondations profondes peuvent éliminer complètement lesmouvements absolus et différentiels au sein de la structure principale.Toutefois, pour des profondeurs égales de sous-sols, l'influence dudéchargement net de l'excavation jusqu'au niveau du sous-sol peut êtreplus importante qu'avec des fondations superficielles. Ceci, parce quele poids de la superstructure est transmis à de grandes profondeurs aulieu d'avoir tendance à compenser le poids de sol excavé. Il n'est doncpas rare que les composants supportés par le sol tels que les dalles desous-sol et les tuyauteries et équipements enterrés au niveau du sol ouà proximité (par exemple les allées, trottoirs, conduites de serviceset perrons) subissent des mouvements différentiels accentués parrapport à la structure principale. Les éléments de charpente en portéelibre au-dessus de vides drainés et de vides sanitaires, lestransitions structurales ou en remblai stable entre la structureprincipale et les sols naturels qui l'entourent, et les connexionsflexibles pour les conduits exigent tous une conception très complexeet une construction contrôlée avec soin pour assurer une bonneperformance à long terme. Sur les sols ayant un potentiel de retrait de modéré à fort,l'importance et le taux des mouvements des fondations peu profondessont directement reliés à l'emplacement et à l'activité des racinesd'arbres. En période de sécheresse, les arbres à racines profondes ontcausé des mouvements différentiels sévères, de l'ordre de plusieurspouces durant une seule saison de croissance3,4; et sur de longues périodes, les mouvements différentiels cumulatifs à l'intérieur d'une seule habitation ont dépassé un pied.5 Sols d'argile utilisés comme remblai. Les sols riches enargile présentent souvent des problèmes à long terme lorsqu'ils sontutilisés comme remblai. Leur consistance en mottes et leur naturecohérente résultant de techniques d'excavation courantes renddifficile, sinon économiquement et pratiquement impossible, leurrecompactage à une teneur en humidité et une densité uniformes quiassurera un tassement futur minimum, un gonflement possible minimum oudes poussées latérales des terres minimales. Au-delà des problèmesévidents de tassements superficiels importants et prolongés, lesremblais d'argile exigent des ouvrages de retenue singulièrement plusforts, comme des murs de fondation, pour supporter les pressionshorizontales des terres plus importantes que celles qui sont exercéespar des remblais non argileux. Dales sur terre-plein. Bien que dernièrement beaucoup deprogrès aient été accomplis dans le développement de méthodes deconception pour assurer une rigidité de la dalle suffisante afin deréduire au minimum les distorsions préjudiciables, nul ne peut assurerque ces dalles n'auront pas à subir une inclinaison excessive lorsqu'ilse produira des changements non uniformes du volume du sol. Des couchesépaisses de sols non argileux recouvrant des dépôts d'argile peuventréduire les mouvements différentiels de dalles ou de semelles placéesau-dessus. Malheureusement, à Ottawa et Winnipeg, les racines desarbres ont parfois pénétré les couches profondes de sorte que leretrait dû au séchage qui en résulte a causé des dommages auxfondations et aux structures situées plus haut. Semelles étendues. L'avantage de placer des semelles étaléesaussi profondément que possible pour réduire au minimum les dangers dela végétation à racines profondes est contre-carré par l'avantage demaintenir les excavations de sous-sol aussi peu profondes que possiblepour réduire au minimum l'effet de déchargement-soulèvement. Si on peutprévoir que les réactions à un nouvel environnement serontexclusivement le retrait ou le gonflement, on peut facilement choisirla profondeur la plus souhaitable pour une semelle étalée et un sol desous-sol. On a utilisé avec succès des fondations flottantes incorporant des dalles de béton épaisses fortement renforcées pourmaintenir les distorsions de la superstructure à des niveauxacceptables. Pieux profonds ou fondations sur pieux. Si l'on faitsuffisamment attention pour isoler les coiffes de pieux, les poutres etautres éléments porteurs du sol par des vides adéquats ou des videssanitaires, les pieux profonds ou les fondations sur pieux sont trèsefficaces pour les sols présentant un risque élevé de gonflement ou deretrait. Bien qu'apparemment simples de conception et de construction,leur bon potentiel de rendement peut être réduit à néant si l'onn'accorde pas une attention toute particulière à des détails tels quele drainage effectif et le contrôle de l'humidité dans tous les videset vides sanitaires et les raccords flexibles pour la plomberie et lesautres équipements supportés par le sol. Conclusions Grâce aux connaissances et aux notions maintenant disponiblesconcernant le gonflement et le retrait des sols, il y a plusieurssolutions de remplacement efficaces aux fondations traditionnelles.Dans la plupart des grandes villes, les experts géotechnicienscontribuent aux procédés de développement qui aboutissent à dessolutions économiques. Les autorités responsables de la planificationet de la construction devraient exiger des rapports sur les risquesgéotechniques dans les soumissions d'approbation de subdivisions ou deplans de développement; et ces rapports devraient contenir uneévaluation des risques pour les différents ouvrages et desrecommandations sur les pratiques de conception et de construction lesplus appropriées pour assurer un rendement économique à long terme.
  14. salut chers amis. j'ai trouvé ce livre qui est posté par notre frere Hassan. qu'on doit le remercie infiniment. le voici. http://www.4shared.com/file/67298313/550a804b/Ralisation_des_Remblais_et_des_couches_de_forme.html?s=1 (j'ai pas encore consulté le livre). bonne lecture.
  15. bonjour! je voudrais avoir votre avis sur un problème technique. voila, je voudrais savoir comment effectuer une extension d'1 métre de largeur d'une chaussée qui a déja reçu plusieurs couches de remblais en latérite crue donc qui a environ une épaisseur de 2m au total. c'est une éxécution assez délicate, vue qu'il faudra assurer une bonne adhérence entre le talus de la chaussée et l'extension qui va naitre. merci!
  16. Dans ce premier chapitre Sols et matériaux de remblai extrait du catalogue des méthodes d'essai CME (que j'ai posté dans son intégralité plus haut!) pour les routes et autoroutes élaboré par le ministère wallon de l'équipement et du transport il y a : - Analyse granulométrique des sols : méthode par tamisage et méthode aréométrique. - Limites de liquidité et de plasticité des sols. - Détermination de la teneur en matières oxydables totales (y compris celles incluses dans le granulat) par le dichromate de potassium dans les pierres, sables et sols (matières organiques conventionnelles). - Le ph des terres pour gazonnements et plantations. - Détermination de la masse volumique relative (25°c/25°c ) des sols et pierres. - Teneur conventionnelle en matières organiques des pierres, sables et sols (méthode à l'eau oxygénée sur matériau non broyé). - Délitement des sols, sables, matières d'agrégation et pierres. - Gonflement des sols, sables, matières d'agrégation et pierres. - Teneur en “chaux libre ” des sols, sables et pierres par la méthode des R.X.. - Teneur en “chaux libre” des sols, sables et pierres par méthode chimique. - Teneur conventionnelle en carbonate par perte au feu des sols, sables et pierres. -Teneur en azote total des terres pour gazonnements et plantations (méthode kjeldahl). -Teneur en carbone organique des terres pour gazonnements et plantations. Voici le lien: http://www.zshare.net/download/92004252edd2c8/
  17. Est ce qu'on peut se fonder sur un remblai? et dans quelles conditions? Et qu'est ce on veut dire par remblai récent? Et à partir de quel âge le remblai peut être considéré du sol en place? Je pose ces questions parce que ça existe chez nous une zone appelée lac de tunis .. Il ya certains terrains qui on été rembalyés à une grande hauteur ( des dizaines de mètres ) par des remblais provenant du draguage du lac ( essentiellement remblai de nature argileux et vaseux )... Mais l'avis des géotechniciens sont différents sur ce sujet .. j'ai vu une villa fondée sur pieux à -25m , et c'était recommandé par un géotechnicien ... Et juste le terrain voisin, et la m^me nature du sol,un autre géotechnicien a recommandé tout simplement des semelles filantes croisées... Les charges ne sont pas grandes de l'ordre de 50 à 60t, et on apas de parasismique.. Et le remblai ca date de 15 à 20 ans .. Vous savez une fois, j'ai étudié un projet .. Le 1er rapport géotechnique a donné 0.5 bar.. J'étais pas convaincu ..j'ai demandé au promoteur de refaire le rapport chez un autre géotechnicien .. Le 2ème rapport a donné 2bars, sout un gain de 100 mille dinars ( psq 60 mille euros )... Et la construction est construite ca fait des années et elle se porte très bien .. Si la portance est de 0.5 bars comme a dit le 1er rapport, notre construction s'est effondrée ( parce que c 4 fois moins elle dépasse le coefficient de sécurité géotechnique égal à 3).. Quel est votre avis sur les remblais et les fondations sur remblais?
  18. Barrages de remblais Calcul de stabilité et détails constructifs http://www.4shared.com/file/44842964/ccc31caa/Chap_6_C_Barrages_en_remblais.html
  19. les solutioins de renforcement des remblais sur sol mou par des nappes géosynthétiques, soit positionnées seules à la base , soit associées à un réseau de pieux, représentent une alternative économiquement et techniquement intéressant. pour ce travail je besoin des documentations (livres, articles,cours,site web...) sur points suivantes: performance des géosynthétiques[/*:m:abe89d4z] caractéristiques des sebkhas (le remblai est réalisé sur le sebkha)[/*:m:abe89d4z] renforcement des remblai sur sol mou[/*:m:abe89d4z]Je vous remercie à l'avance
  20. Bonsoir à tous, jevoudrai savoir pourquoi on utilise pourles remblais contigus au droit des ouvrages par exemple les culées un matériaude classe bien définie (D2 ou D3 classification GTR) et pas n’importe qu’elleclasse et les effets que ça régit (drainage, effet dû au séisme…) sur l’ouvrage?Merci de bien vouloir me ré pondre a ma question.<span style="" onmousedown="if(editor_type=='1'){WriteHTML('','editor');}else{WriteTEXT('','editor');}">
  21. posté par console PLAN DE L’EXPOSE PLAN DE L’EXPOSE • INTRODUCTION • LA PROBLEMATIQUE DES REMBLAIS D’ACCES AUX PONTS • LES SOLUTIONS ENVISAGEABLES – LE CHARGEMENT PREALABLE DE SOL – PAR REMBLAIS SPECIAUX – PAR DALLES DE TRANSITION • LES CONCLUSIONS DES VISITES D’OUVRAGES • CONCLUSIONS http://www.atc-piarc.org/congresos/2007/mfragnet_fr.pdf merci
  22. posté par bentafat_rachid La construction sur remblais Publié à l'origine en juin 1968. R.F. Legget Il est quelquefois nécessaire d'ériger des constructions sur des terrains où des matériaux ont été rapportés sur le sol d'origine. L'existence d'un remblayage de cette nature est souvent bien connue des indigènes, mais il arrive aussi que seule une exploration du sous-sol en révèle la présence. Dans le cas où ces terrains doivent supporter des fondations de bâtiments, plusieurs considérations viennent compliquer le travail normal de dessin des plans de fondations et de leurs constructions. Si, d'autre part, on construit en ignorant la présence de matériaux d'apport, et si, par suite, on n'en tient aucun compte lors des études, les conséquences de cette situation peuvent être graves. On n'en connaît malheureusement que trop d'exemples et, même lorsqu'on sait que les fondations reposeront sur des remblais, on ne détermine pas toujours la nature exacte de ces derniers. Il en résulte de sérieuses difficultés. La littérature concernant cet aspect assez spécialisé du dessin de fondations est très peu abondante. Au Canada, la proportion de bâtiments dont les fondations reposent sur terrain rapporté est faible. Le nombre de demandes de renseignements sur la question que reçoit la Division des recherches en bâtiment n'en est pas moins élevé. Il suggère qu'une étude du sujet et une revue des difficultés qui lui sont associées pourrait être utile. Le présent digeste comporte une revue de cette nature. Il contient également un bref exposé relatif au comportement satisfaisant de constructions érigées sur des terrains rationnellement remblayés. La dernière partie du digeste confirme que, sauf cas tout-à-fait exceptionnels, il n'existe pas d'empêchement à la construction sur terrain d'apport. Toutes les fois qu'un terrain contenant des matériaux rapportés quelconques doit être utilisé pour l'exécution d'un projet de construction, une investigation exceptionnellement approfondie est nécessaire.
  23. Salam Tlecharger des doc sur la technique de pneusol: Documents en Français Action concertée de la D.G.R.S.T (Délégation Générale à la Recherche Scientifique et Technique) : Récupération du caoutchouc et des matières plastiques Le materiau Pneusol Mitigation sismique par le pneusol [/list:o:ahujm98g] Thèse : Chapitre 1 - Technologies du Pneusol (version reformatée) Chapitre 2 - Comportement mécanique du Pneusol Chapitre 3 - Exemples d'application du Pneusol[/list:o:ahujm98g] Modélisation du Pneusol - Application aux murs de soutènement Approche théorique et experimentale du Pneusol leger Ouvrages sous remblai Pneusol et maîtrise des charges verticales - Conception et dimensionnement Comportement dynamique du Pneusol - Étude sur modèle réduit tridimentionnel - Essais sur table vibrante. (Antisismique) Annexe : Illustrations Voici le lien : http://www.pneusol.eu.org/
  24. Outre ses qualités géographiques, votre terrain doit avoir des qualités géologiques. Pour le savoir qui doit-on consulter? La nature des fondations, véritable socle de votre maison, est très étroitement liée à la nature du terrain et à sa capacité de portance, à la région de construction, au type de construction. Si vous êtes acquéreur d’un terrain isolé dont la nature vous semble peu sûre de par l’histoire de la région (mines,carrières etc…) ou de par l’implantation (pente marquée, cuvette…), une étude sera raisonnable. Dans tous les cas, un essai à la plaque peut se révéler essentiel, réalisé par le constructeur, le géologue ou une société spécialisée, il détermine la résistance technique du sous-sol. De nombreuses malfaçons concernant les maisons individuelles sont dues au sol. Si vous voulez avoir un avis totalement fiable consultez un géologue. Le géologue : - Enquête géologique et géomorphologique. - Réalise des sondages si nécéssaire jusqu’à 7 m, caractéristiques géotechniques (niveau porteur, taux de travail du sol, risques de tassements, etc...). - Son étude faite il vous livre des recommandations sur le type de fondations nécessaire à votre construction - Garantit par responsabilité décenale ce qui relève de sa compétence. Attention aux frais supplémentaires pour les fondations Le contrat de construction de maison individuelle vous donne un tarif comprenant les fondations. Souvent malheureusement le constructeur n’a mené qu’une étude superficielle du terrain. Il arrive que lors du chantier, il découvre que le terrain nécessite des fondations spéciales. Que se passe-t-il ? Soit le constructeur prend à sa charge le surcoût et risque d’économiser sur un autre poste, soit, il demande une rallonge, ce qui devient vite problématique. La solution idéale est de demander au départ une étude approfondie. Morphologie du terrain Votre terrain a un relief naturel que vous devrez prendre en compte ; moins vous le modifierez, moins vous risquerez de commettre des erreurs entraînant des risques d'instabilité. Un remblai mal compacté, ou mal réparti sur une pente, un écoulement naturel de l'eau modifié, un appui des fondations sur un terrain non homogène peuvent être la cause de désordres irrémédiables! Les risques: - terrain plat : vérifier l'homogénéité du terrain, sa résistance naturelle - terrain en cuvette : attention aux rétentions d'eau et donc inondation - terrain pente : soit vous adaptez votre habitation en conservant la pente avec la partie avant sur pilotis, soit vous ramenez du remblai (risque de glissement de terrain), soit vous faites un décaissement ; attention à ce que votre maison ne devienne pas un barrage pour l'eau.
  25. Bonsoir: je veux réaliser un fichier excel pour le calcul de tassement sous un remblai, mais je me bloque, à chaque fois que je veux calculer Δσ'v = I*q je me bloque car il faut que je reviens sur l'abaque d'osterberg pour avoir le coefficient d'influence I, n' y a t il pas une formule permettant d'obtenir le I sans retourner à cette Abaque? j'ai trouvé cette formule sur internet Iz = (1/pi)*[((m+n)/m)arctan(m+n) - (n/m)arctan(n)] mais ça ma donné des valeurs suuurestimés, aidez moi s'il vous plait,
×
×
  • Create New...