Jump to content
CIVILMANIA

Search the Community

Showing results for tags 'Tassement'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • GENERAL
    • Discussions générales
    • Carrière et emploi
  • CAMPUS
    • Formation
    • Supports
    • Projets d'étude
  • LOGICIELS & OUTILS
    • CAO, DAO & BIM
    • Structures
    • Infrastructures & VRD
    • Divers
  • PROJETS
    • Ingénierie & études
    • Maitrise d'oeuvre
    • Réglementation
    • Économie de la construction
    • Sols & fondations
    • Topographie & SIG
  • STRUCTURES
    • Béton armé
    • Charpente métallique
    • Structures diverses
  • GENIE CIVIL
    • Voiries
    • Ouvrages d'art
    • Ouvrages hydrauliques
  • CHANTIER
    • Méthodes & plannification
    • Matériaux & matériels
    • Réhabilitation
    • Travaux
  • Divers
    • Hors sujets & Liens morts
  • DÉVELOPPEMENT
  • Algérie's Discussions
  • Maroc's Discussions
  • Tunisie's Général
  • France's Discussions
  • Etudiants's Discussions
  • Mauritanie's Discussions
  • BATIMENT's Discussions
  • Club des docteurs et doctorants de génie civil's Discussions
  • RDC's Dynamo pour revit 2017
  • RDC's Transmission documentation
  • Recherche générale / general research's Topics
  • BENIN's Discussions

Categories

  • Support de cours
  • Thèses et Mémoires
  • Logiciels et outils
  • INGÉNIERIE
  • TRAVAUX
  • Revues et articles
  • Divers
  • Recherche générale / general research's Madrasat | Files room
  • BENIN's Fichiers

Calendars

  • Formations
  • Webinaires
  • Cameroun's Interviews des membres du Club

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Fonction


Expérience


Mes logiciels


Mes références


Formation


Etablissement


Pays


Ville


phone


website


email

Found 64 results

  1. Etude expérimentale du tassement et de fondations superficielles par J .-P. Dauvisis. Ingénieur E.I.M. et L. Ménard. Ingénieur-Conseil English Synopsis PClge 24; Deutscher Abriss Seite 27; Resumen espCliiol paginCl 30. Résumé Des recherches expérimentales ont été conduites au Centre d'Etudes Géotechniques près de Paris en vue d'étudier le comportement de fondations superficielles dans les cas suivants: -les semelles sont voisines et s'influencent réciproquement, -les charges sont statiques, puis alternées, -les efforts sont excentrés. Les phénomènes ont été suivis aussi bien pendant la phase pseudo-élastique que pendant la phase de rupture du terrain. Le terrain a été préalablement étalonné à l'aide de 18 sondages avec esssais pressiométriques. Des résultats de cette étude on peut déduire que les normes précédemment présentées sont confirmées. On a également mis en évidence qu'une charge répétée entraîne un tassement plus importantqu'une charge permanente. La déformée du niveau du sol au voisinage d'une semelle chargée ne paraît pas conforme aux théories habituelles de l'élasticité et de la plasticité en raison du fait que le module de déformation du terrain sous des efforts de traction est très inférieur au module sous des efforts de compression. Il paraît ainsi possible de réduire l'entr'axe minimal nécessaire pour considérer que deux fondations voisines travaillent isolément. Sous l'effet d'une charge excentrée, le basculement angulaire est bien inférieur au bascu le ment déduit de la théorie de l'élasticité. Ces conclusions permettent d'adapter les normes pressiométriques au calcul de ces cas particuliers. sols_soils_N10_Sep 1964_p11_32.pdf
  2. salam : quelle est le comportement du sol meuble dans le seisme ? quelle est la cause de lequifaction du sol ?? quelle est l'effet du tassement diff sur le sol meuble ? et dans les fondation supporté sur lui ? quelle solution pour le gonflement du sol ??
  3. salamo3alaykom, j'ai le plaisir de partager avec vous une petite animation que j'ai réalisé pour mon PFE, et qui illustre la mise en place des colonnes ballastées par voie sèche; c'est une technique qui a connue dernièrement un essort considérable vue la facilité de l'execution et les améliorations qu'elle peut apporter aux sols dont les principales sont: -l'augmentation de la capacité portante; -la diminution du temps de consolidation; -la réduction des tassement; -la réduction des risques de liquéfaction pour les sols liquéfiables... voici le lien: bonne reception.
  4. Séance 3 sur la compressibilité des sols : L'essai oedométrique est indisponsable pour que nous pouvons faire nos calculs des tassements. L'essai oedométrique se réalise actuellement par la norme française XP P 94 - 090 - 1 éditée par AFNOR. Mais quand l'indice de gonflement noté Ig ou Cs est largement supérieure à 0.040 et quant votre projet s'agit d'une construction léger comme un bâtiment en RDC, mur de soutènement, dalot, route, remblai routier etc .... Il faut faire appel un essai spécial s'appel essai de gonflement à l'oedométre selon la norme XP P 94 - 091 éditée par ANFNOR. Vous voulez solidariser votre connaissance pour les sols gonflants, veuillez lire attentivement la thèse doctorale ci-jointe soutenue en 26 mars 2004 (Fichier de 326 pages en pdf). http://www.imprimerie.polytechnique.fr/ ... mbalet.pdf Bonne lecture. A la prochaine pour une nouvelle séance et nouveau sujet intégralement professionnel.
  5. Fondations dans les sols sujets à des gonflements ou à des retraits Les sols d'argile qui changent de volume constituent, au Canada etaux États-Unis, le risque naturel le plus coûteux pour les bâtimentsconstruits sur des fondations peu profondes.1 Dans lesseules provinces des Prairies, un million de Canadiens ou plus viventdans des agglomérations construites sur des sols ayant un potentield'expansion très élevé. Dans les régions côtières et dans celles del'est même de plus grandes populations vivent dans des agglomérationsconstruites sur des argiles ayant un potentiel hautement rétractable.Le présent bulletin contient des notions et des détails nouveaux quirésultent d'une étude continue de la question et traite du choix defondations appropriées. Reconnaissance des sols pouvant présenter des risques Au Canada, les dépôts argileux pouvant causer des problèmes peuventêtre classés en deux groupes principaux: les argiles rétractables etles argiles gonflables. Les dépôts rétractables, que l'on trouve à uneéchelle extensive dans les vallées du Saint-Laurent et de l'Outaouais,ont habituellement été formés dans de l'eau de mer ou saumâtre, ils ontune teneur naturelle en eau très forte et contiennent peu ou pas deminéraux argileux gonflables. Ils ont peu tendance à gonfler sousl'effet d'une contrainte réduite et en présence d'eau librementdisponible, à moins qu'ils n'aient été séchés auparavant et n'aientsubi une réduction de volume de l'ordre de 50 pour cent au-dessous desconditions de sédimentation. Les problèmes de fondations peu profondescausés par ces argiles se limitent presque exclusivement aux tassementsde retrait dus à l'influence desséchante des racines d'arbres . Les sols argileux qui gonflent se rencontrent habituellement dansles dépôts lacustres du centre et de l'ouest du Canada. A cause de leurminéralogie de montmorillionite et d'une teneur en humidité moinsforte, lorsque les conditions ambiantes changent, habituellement ils segonflent ou exercent de fortes pressions sur les structures rigides;mais ils peuvent également présenter un fort degré de réversibilitéretrait gonflement avec modifications de la teneur en humidité. Lareconnaissance des risques de problèmes de gonflement ou de retrait estimportante dans les premières phases de la planification del'utilisation des sols et est essentielle pour un bon choix du type defondations. On peut utiliser une classification (figure 1) basée sur lafraction d'argile en pourcentage et l'indice de plasticité pour catégoriser le degré probable de sévérité.2Un sol ayant une teneur en argile supérieure à 25 pour cent et unindice de plasticité supérieur à 30 pour cent est susceptible d'un trèsgrand risque de retrait ou de gonflement. Tout sol ayant une teneur enargile et un indice de plasticité supérieurs à 10 pour cent peut subirau moins un léger gonflement à un léger retrait lorsque les conditionsambiantes changent. Figure 1. Importance des dommages dus au changement de volume des sols argileux (D'Après Williams (2)). Choix du type de fondations La majorité des fondations des petites structures sont choisies poursatisfaire les exigences minimales des règlements ou des normes deconstruction imposés par les pouvoirs publics ou les organismes definancement. Bien que cela permette d'obtenir une solidité suffisantede la structure et une rentabilité immédiate, les coûts basés sur ladurée de vie de même que le rendement des fondations peu profondescreusées dans des dépôts profonds de sols en argile instable sontsouvent médiocres. La stabilité d'une fondation est fonction des couches sous-jacentesdu sol jusqu'à des profondeurs supérieures au double de la largeur dela structure . La profondeur à laquelle le sol peut encorechanger de volume (retrait ou gonflement) et le degré de réaction descouches de sol jusqu'à cette profondeur sont d'une importanceprimordiale pour le choix du type approprié de fondations. Laprofondeur de l'action du gel est également importante pour lesstructures qui n'ont pas de pertes de chaleur appréciables pour le sol .Jusqu'à ce jour les normes et codes du bâtiment ont beaucoup plusinsisté sur la profondeur de l'action du gel que sur la profondeur dela zone active des sols argileux gonflables ou rétractables. Zone active La zone active est le terme proposé pour décrire la masse de sol(au-dessous et autour d'une structure) qui sera modifiée de façonsensible par la présence de la structure, ses équipements, sonaménagement paysager et ses bâtiments voisins. La zone active peut êtrereprésentée par un environnement dynamique tridimensionnel influencépar des forces imposées par l'intérieur et par l'extérieur. Les effetsdes changements cycliques ou à long terme sur la teneur en humidité, latempérature et la chimie se combinent souvent aux contraintes et auxsollicitations auxquelles le sol est soumis. Le temps, la végétation etles variations climatiques sont des facteurs naturels importants quimodifient la portée et l'activité à l'intérieur de cette zone. Parexemple, la figure 2 montre la différence entre les effets del'enracinement de profondeur uniforme typique des pâturages et desforêts denses et la profondeur irrégulière de la zone active typiquedes parcs où les arbres sont très espacés. Figure 2. Configurations de la zone active pour différents types etdensités de végétation sur un dépôt d'argile profond avec nappesouterraine profonde. Dans le développement urbain, la construction et l'aménagementpaysager ont souvent des conséquences importantes sur l'environnementnaturel (figure 3). Une excavation de 5 ou 6 pi pour un sous-sol demaison se traduit par un déchargement net du sol car le poids de laterre enlevée correspond habituellement à plusieurs fois celui de lamaison terminée. Ce déchargement entraîne un gonflement non uniforme dusol et un soulèvement différentiel des fondations superficielles.Réciproquement, le poids d'un remblai relativement bas peut être bienplus important que celui du bâtiment construit au-dessus. La chaleurrentre et sort d'un bâtiment, et le drainage du sous-sol etl'irrigation de surface peuvent causer des changements marqués dans lateneur en humidité, le volume ou les contraintes dans un sol.L'asphaltage, l'aménagement paysager et l'irrigation de partiesimportantes du terrain peuvent aussi avoir une grande influence sur lesdépôts d'argile profonds. Figure 3. Configurations de la zone active pour différentesinfluences structurales telles que: réduction de contrainte -,augmentation de contrainte +, et flux de chaleur . Conception des fondations Il y a essentiellement deux méthodes de conception des fondationspour les sols sujets à des gonflements ou à des retraits. Les semellessuperficielles étendues (figure 4) et les dalles sur terre-plein sontles plus courantes dans la pratique traditionnelle. Les fondationsprofondes, qui ont une capacité portante en sol stable au-dessous de lazone active (figure 5), sont fréquemment retenues lorsqu'une analyse deconception est effectuée par des experts géotechniciens. Figure 4. Rendement à court terme typique d'une fondation peu profonde construite sur un dépôt profond de sous-sol gonflable. Figure 5. Rendement à long terme typique d'une fondation construitesur un dépôt profond de sous-sol gonflable, avec effets de lacroissance des arbres. Les fondations superficielles peuvent subir d'importants mouvementsabsolus (totaux) et différentiels des sols présentant un risque degonflement ou de retrait allant de modéré à fort. Les distorsionsatteignent rarement des proportions dommageables une année ou plusaprès la construction, mais elles continuent à s'amplifier et à causerdes problèmes d'entretien pendant toute la durée de vie de lastructure. Lorsque la tolérance à la distorsion d'une structure a étédépassée, les problèmes d'entretien réduisent souvent sa durée deservice. Les fondations profondes peuvent éliminer complètement lesmouvements absolus et différentiels au sein de la structure principale.Toutefois, pour des profondeurs égales de sous-sols, l'influence dudéchargement net de l'excavation jusqu'au niveau du sous-sol peut êtreplus importante qu'avec des fondations superficielles. Ceci, parce quele poids de la superstructure est transmis à de grandes profondeurs aulieu d'avoir tendance à compenser le poids de sol excavé. Il n'est doncpas rare que les composants supportés par le sol tels que les dalles desous-sol et les tuyauteries et équipements enterrés au niveau du sol ouà proximité (par exemple les allées, trottoirs, conduites de serviceset perrons) subissent des mouvements différentiels accentués parrapport à la structure principale. Les éléments de charpente en portéelibre au-dessus de vides drainés et de vides sanitaires, lestransitions structurales ou en remblai stable entre la structureprincipale et les sols naturels qui l'entourent, et les connexionsflexibles pour les conduits exigent tous une conception très complexeet une construction contrôlée avec soin pour assurer une bonneperformance à long terme. Sur les sols ayant un potentiel de retrait de modéré à fort,l'importance et le taux des mouvements des fondations peu profondessont directement reliés à l'emplacement et à l'activité des racinesd'arbres. En période de sécheresse, les arbres à racines profondes ontcausé des mouvements différentiels sévères, de l'ordre de plusieurspouces durant une seule saison de croissance3,4; et sur de longues périodes, les mouvements différentiels cumulatifs à l'intérieur d'une seule habitation ont dépassé un pied.5 Sols d'argile utilisés comme remblai. Les sols riches enargile présentent souvent des problèmes à long terme lorsqu'ils sontutilisés comme remblai. Leur consistance en mottes et leur naturecohérente résultant de techniques d'excavation courantes renddifficile, sinon économiquement et pratiquement impossible, leurrecompactage à une teneur en humidité et une densité uniformes quiassurera un tassement futur minimum, un gonflement possible minimum oudes poussées latérales des terres minimales. Au-delà des problèmesévidents de tassements superficiels importants et prolongés, lesremblais d'argile exigent des ouvrages de retenue singulièrement plusforts, comme des murs de fondation, pour supporter les pressionshorizontales des terres plus importantes que celles qui sont exercéespar des remblais non argileux. Dales sur terre-plein. Bien que dernièrement beaucoup deprogrès aient été accomplis dans le développement de méthodes deconception pour assurer une rigidité de la dalle suffisante afin deréduire au minimum les distorsions préjudiciables, nul ne peut assurerque ces dalles n'auront pas à subir une inclinaison excessive lorsqu'ilse produira des changements non uniformes du volume du sol. Des couchesépaisses de sols non argileux recouvrant des dépôts d'argile peuventréduire les mouvements différentiels de dalles ou de semelles placéesau-dessus. Malheureusement, à Ottawa et Winnipeg, les racines desarbres ont parfois pénétré les couches profondes de sorte que leretrait dû au séchage qui en résulte a causé des dommages auxfondations et aux structures situées plus haut. Semelles étendues. L'avantage de placer des semelles étaléesaussi profondément que possible pour réduire au minimum les dangers dela végétation à racines profondes est contre-carré par l'avantage demaintenir les excavations de sous-sol aussi peu profondes que possiblepour réduire au minimum l'effet de déchargement-soulèvement. Si on peutprévoir que les réactions à un nouvel environnement serontexclusivement le retrait ou le gonflement, on peut facilement choisirla profondeur la plus souhaitable pour une semelle étalée et un sol desous-sol. On a utilisé avec succès des fondations flottantes incorporant des dalles de béton épaisses fortement renforcées pourmaintenir les distorsions de la superstructure à des niveauxacceptables. Pieux profonds ou fondations sur pieux. Si l'on faitsuffisamment attention pour isoler les coiffes de pieux, les poutres etautres éléments porteurs du sol par des vides adéquats ou des videssanitaires, les pieux profonds ou les fondations sur pieux sont trèsefficaces pour les sols présentant un risque élevé de gonflement ou deretrait. Bien qu'apparemment simples de conception et de construction,leur bon potentiel de rendement peut être réduit à néant si l'onn'accorde pas une attention toute particulière à des détails tels quele drainage effectif et le contrôle de l'humidité dans tous les videset vides sanitaires et les raccords flexibles pour la plomberie et lesautres équipements supportés par le sol. Conclusions Grâce aux connaissances et aux notions maintenant disponiblesconcernant le gonflement et le retrait des sols, il y a plusieurssolutions de remplacement efficaces aux fondations traditionnelles.Dans la plupart des grandes villes, les experts géotechnicienscontribuent aux procédés de développement qui aboutissent à dessolutions économiques. Les autorités responsables de la planificationet de la construction devraient exiger des rapports sur les risquesgéotechniques dans les soumissions d'approbation de subdivisions ou deplans de développement; et ces rapports devraient contenir uneévaluation des risques pour les différents ouvrages et desrecommandations sur les pratiques de conception et de construction lesplus appropriées pour assurer un rendement économique à long terme.
  6. Salutations respectueuses à tous les membres de lmgc.fr, Je propse ce sujet à mes chers géotechniciens du monde entier !! On veut calculer les tassements des sols selon DTU 13.12 DTU précise que le tassement total est : s = si + sc si = tassement immédiat. scp = tassement de la consolidation primaire. Questions aux géotechniciens : 1- Est ce que toujours prendre compte de si?Pourquoi?? 2- Pour si comment choisir ou déterminer : le coefficient de Poisson et le module de Young? 3- Pour le calcul scp, il y a condition de : Sols surconsolidé ou normalement consolidé ou sous consolidé. Pour chaque cas quelle formule peut on utiliser? L'indice eo est dit indice initiel!!! Moi je dis c'est le coordonné qui correspond au segma prime zéro? Que dites vous? 4- En réalité le tassement total doit être comme suit : s = si + scp + scs où scs est le tassement de la consolidation secondaire !!! Peut on déterminer scs?? 5- On parle d'un coefficient de rigidité qui égale par convention 0.80, Quand on l'utilise? Pour quel tassement s ou si ou scp ou scs? Je souhaite des réponses écritent directement sur le présent forum avec des exemples en application numérique réalisée par vous même . Ce n'est pas nécessaire de joindre des fichiers. Merci à tous. Cordialement.
  7. posté par ibrahim74 SALUT MES FRERES Un document sur l'explication des tassments ,déformabilité du sol et la consolidation http://www.zshare.net/download/23225288d714eb/ matansawnach bi el douaa Sahitoooooo
  8. La modélisation du sol par appuis élastiques fait intervenir le module de déformation du sol ... Ce module de déformation est utlisé dans la modélisation et le calcul des longrines, des dallages, des radiers.. Ma question est comment calculer dans la pratique le module de déformation dan le cas d'un sol multicouches ..surtout que la quasi totalité des rapports géotechniques ignorent ce calcul pourtant c'est un élément aussi important que la contrainte admissible du sol et que les tassements ?!
  9. Tests de charge de pieu Selon la norme DIN 1054 et l’Eurocode 7 le but de tests de charge de pieu est de déterminer sûrement la capacité de charge ainsi que les caractéristiques de tassements de pieux particuliers pour un ouvrage spécifié. Nous offrons une gamme étendue d’instruments de test qui satisfait aux exigences mentionnées ci-dessus et qui aide à assurer une évaluation commensurable et scientifiquement valable des résultats comme demandé dans la norme DIN 1054. http://www.gif-ettlingen.de/franz/p/franz/Kap._18.pdf
  10. Merci à l'avance!!!! Est ce que quelqu'un peut me renseigner comment calculer le tassement d'une fondation. "Initial - Consolidation primaire - Consolidation secondaire" ???
  11. posté par chikh Je vous propose des diapos de L'EPFL qui expliquent bien les fondations. Voici les liens, j'espère que ça va marcher Very Happy Nouveaux Liens Capacité Portante des Fondations Superficielles. Poinçonnement, EPFL http://www.4shared.com/file/84953338/ac ... _EPFL.html Classification des Pieux, EPFL http://www.4shared.com/file/84953343/74 ... _EPFL.html Description des Pieux Battus, EPFL http://www.4shared.com/file/84953346/44 ... _EPFL.html Description des Pieux Forés, EPFL http://www.4shared.com/file/84953378/c8 ... _EPFL.html Essai de Chargement Statique (Pieux), EPFL http://www.4shared.com/file/84953381/36 ... _EPFL.html Facteur influençant un projet, Essais géotechniques in-situ, EPFL http://www.4shared.com/file/84953387/df ... _EPFL.html Formules de Battage, EPFL http://www.4shared.com/file/84953388/4f ... _EPFL.html Parois Berlinoises, EPFL http://www.4shared.com/file/84953392/b6 ... _EPFL.html Parois de Palplanches, EPFL http://www.4shared.com/file/84953397/c6 ... _EPFL.html Parois épinglées ou Clouées, EPFL http://www.4shared.com/file/84953403/15 ... _EPFL.html Tassement des Pieux, EPFL http://www.4shared.com/file/84953406/65 ... _EPFL.html
  12. CALCUL DE LA CAPACITE PORTANTE DES FONDATIONS A PARTIR DES ESSAIS IN SITU Certains essais "in situ" sont utilisés pour le calcul des fondations superficielles et profondes. Ces calculs résultent de certaines analogies que l'on peut établir entre le comportement d'un sol lors d'un essai "in situ" et le comportement du même sol vis à vis des sollicitations d'une fondation. En effet, des recherches récentes montrent qu'il existe une analogie étroite entre le comportement du sol lors de l'essai d'expansion d'une cavité cylindrique (essai pressiométrique) et le comportement du sol autour de la pointe du pieu. De même, le pressiomètre est largement utilisé pour le calcul des pressions de rupture des fondations superficielles ainsi que pour la détermination des tassements. Il existe aussi une analogie mécanique entre le pénétromètre statique et le pieu. Il s'agit du même type de sollicitation, mais les conditions de l'essai et les conditions de travail peuvent être différentes. http://www.geotech.sn/MoodleCours/CALCU ... N-SITU.htm
  13. salut tout le monde est -que vous avez des documents sur les tassement sous charge mobile merci d'avance
  14. salut tout le monde j'ai besoin des documents sur le tassement sous les charges mobiles ,c'est un phénomene qui apparaitre beaucoup plus en cas des structure ferroviaire (tassement des blochet ),surtout les méthodes analytique pur résoudres ce phénomene. merci d'avance.
  15. posté par bentafat_rachid Mouvements de fondations Publié à l'origine en avril 1973. C.B. Crawford Il est assez normal dans la conception d'un bâtiment de supposer que les fondations ne bougeront pas. Par conséquent, si des fissures apparaissent dans le bâtiment, l'on en conclu que les fondations ont bougé et que ce mouvement est la seule cause de ce fendillement. Aucune de ces deux hypothèses n'est exacte. Il est nécessaire pour évaluer l'influence d'une fondation sur le fendillement, de tenir compte de la nature et de l'étendue des mouvements de cette fondation et de comprendre pourquoi et comment ces mouvements se produisent. Dans les limites raisonnables, l'on se soucie moins de l'affaissement global d'un bâtiment que d'un tassement différentiel. Le Palais des Beaux-Arts Mexico City, par exemple, s'est affaissé de plus de 10 pieds dans la terre depuis sa construction qui date de 60 ans et le résultat le plus frappant consiste en ce que l'escalier d'honneur en pierre a disparu et que l'entrée est maintenant au niveau de la rue. De pareils avaries se produisent rarement de nos jours. Grâce à une meilleure compréhension des propriétés des sols et des matériaux rocheux, les ruptures de fondations se font de plus en plus rares. Néanmoins, certains mouvements nocifs surviennent de temps en temps et nous en étudierons les causes possibles dans ce Digest. Les sols et roches de fond ressemblent aux autres matériaux de construction en ce qu'ils cèdent sous une charge, mais à leur encontre, on doit les utiliser à leur état naturel; on ne peut les transformer par une opération industrielle. Exception faite de certains cas, on peut exclure la roche de fond de cette étude parce qu'elle constitue généralement un matériau satisfaisant. Les sols, par contre, sont souvent chargés à leur limite par les sollicitations placées sur les fondations.
  16. m'aide moi svp exercice: 1/ 3 semelle filante largeur 3m ,distance 5m,transmet des contrainte 200,150,100KN *calculer la contrainte vertical du au chargement combiné sous le centre de chaque semelle a une profondeur de 3m sous la base * a semi que les semelle sont placer profondeur de 2m sous le niveau 0 utilisé la méthode boussinesq 2/ l'interprétation (e-logᵟ)de l'essai de consolidation realisé sur un échantillon prés elevé a de l'argile a donne les résultat suivant Cr=0.05 ,Cv=0.20 , ϭp=85KN/ m2 . e0=0.6 *calculer le tassement différentielle en les semelle A ,B d'une barre .et B , C d'autre barre ( voir la photo) et merci.
  17. Bonjour , quelqu'un peut il m'aider en me guidant lors du calcul du tassement de la surface libre lors de l'excavation d'un tunnel ( cas du tunnel metro ) par des fichier ou les methodes appropriées je suis plutot perdu merci
  18. S'il vous plait, quelle est la méthode à suivre pour calculer le tassement pour la construction d'un remblai sur sols sous consolidés et compressible ?
  19. salam alaicom; Ce cours débute avec l'examen de la mécanique des sols et l'introduction du sous-sol d'exploration. Ensuite, il couvre la capacité portante des fondations superficielles, la distribution des contraintes et de tassement des fondations. Puis il se déplace à la pression latérale des terres et structures de soutènement. Ce cours se termine par une introduction au système de fondation sur pieux. Inclut les applications informatiques. Voila le lien qui contien la liste des cours pour voire en direct, vous pouvez aussi les telechargé à l'aide d'IDM sous forme de fichers FLV: Foundation Engineering | An-Najah Videos aller les Geotechniciens
  20. Bonjour, J’ai besoin d’un document explique le phénomène de la liquéfaction du sol, et aussi le Calcul de la contrainte admissible et le tassement du sol par les essais SPT et CPT.
  21. bjr a tous donc j'ai besoin le Calcul des tassement à partir les essais pressiométriques
  22. Bonjour, J'ai modélisé un dallage sur Robot Structural analysis 2010, a vrai dire j'utilise plus souvent Dallia. Au niveau des résultats obtenues sous chargement surfacique uniforme, je n'ai aucun moments, pour les tassements c'est toute la dalle qui se "tasse", j'ai l'impression qu'il calcul avec une dalle infiniment rigide. Dans le cas de Dallia j'ai des résultats plus réaliste avec un tassement maxi au centre de la dalle. Quels est la solution pour arriver à une solution réaliste. merci
  23. bonjour collègues: vous trouverez ci dessous un excellent bouquin technique qui traite pas mal de choses: Présentation Cet ouvrage traite dans une première partie du béton armé, de ses principes et des caractéristiques des matériaux, et dans une seconde partie des fondations par semelles des maisons individuelles et des risques de désordres. Béton armé Les données de base relatives au poids propre ou aux charges permanentes sont indiquées pour les différents ouvrages ainsi que les charges d'exploitation sur les dallages ou les planchers. Les bétons courants pour les semelles, les longrines sur plots, les poteaux et les chaînages, les dalles sur terre-plein ou les planchers sur vide sanitaire sont précisés. Les aciers utilisés en barres ou en treillis soudés font l'objet de fiches techniques pour les différents ouvrages. Les principes du béton armé sont définis et leur mise en application est accompagnée des dispositions constructives des principaux ouvrages de la structure porteuse. Divers exemples sont donnés pour les jonctions des semelles, des poteaux, des poutres ou des longrines préfabriquées de fondations sur puits ou sur plots. Fondations par semelles continues ou par longrines La stabilité des constructions prend en compte le sol de fondation, le hors gel, le choix du béton et la détermination des armatures avec de nombreux exemples à partir de calculs simples. Le mode de fonctionnement qui intéresse tout constructeur est explicité à l'aide de schémas de visualisation de la méthode des bielles comprimées pour les semelles rigides. Les solutions d'armatures de pavillon font l'objet de dessins de mise en oeuvre en provenance de bureaux d'études spécialisés et de fabricants d'armatures préfabriquées, et sont conformes à la réglementation et aux règles de mise en oeuvre. Les techniques de construction par semelles et plots intermédiaires sont illustrées pour la réalisation de plancher bas avec les dessins d'armatures pour le chantier, l'isolation thermique et le circuit de mise à la terre. La conception du système porteur sur vide sanitaire est abordé avec les procédés traditionnels et les schémas de réalisation par plots, longrines et les diverses solutions pour obtenir un plancher bas avec isolation. L'étude des sols par des sondages et les préconisations pour les choix de fondations sont illustrées avec un soubassement de type rigide. Le point délicat de l'assainissement des fondations par drainage et la protection des soubassements ou des murs de sous-sol sont illustrés par des fiches techniques de mise en oeuvre et des études de cas concrets. Les risques de tassement et de désordres sur des sols sensibles font l'objet de schémas d'illustration pour prévenir des conséquences en cas de fondations non adaptées au sol sous-jacent et à l'environnement. Au sommaire Charges permanentes et d'exploitation - Données de base Ciments courants et béton de structure Aciers en barres et en treillis soudés Béton armé : principes et applications Armatures et dispositions constructives des ouvrages en béton armé Plan d'exécution : semelles et chaînages de pavillon Dimensions et armatures de semelles continues et isolées Réalisation des fondations par semelles et plots intermédiaires Fondations et armatures de maison sur vide sanitaire Fondations par longrines appuyées sur des puits ou des plots Projets de construction, sondages et fondations Assainissement des soubassements et des fondations Sols de fondation, charges et pressions - Risques de tassements et désordres 13 chapitres 209 pages en couleurs taille : 74.6 MB format : Pdf lien de téléchargement: Lien supprimé (contenu ayant des droits d'auteur) bonne lecture,
  24. je veux vous demandez un avis sur la manière de calculer le ferraillage d'un massif de dimensions 5.00x3.00x0,55 m qui sert a une fondation pour des supports pour un appareillage électrique qui ne génère aucune sollicitation dynamique, l appareillage est assez Legé par rapport aux dimension en plans du massif cela c'est pour éviter le tassement différentiel et on a tiré l’épaisseur du massif à partir des longueur des tiges d'ancrages qui ont été prise 40 cm. Alors il reste juste la manière dont on doit calculer le ferraillage. Le massif sera calculé comme un plancher renversé appuyé sur les supports. Le massif est uniformément chargé par la contrainte moyenne dans le sol.
  25. je presente cette livre premiere fois sur monde et forum civil mania pour tout les etudiants surtout en algeria ( cours pratique des mecanique de sols j.costest g.sanglerat) chapitre I caacteristiques phisiques des sols chapitre II l'eau dans le sol chapitre III CALCUL PRATIQUES SES TASSEMENTS COMPRESIBILITE THEORIE DE CONSILIDATION chapitre IV placticité et resistance au cisaillement chapitre V equilibre plastique -------------------------------------------------------------
×
×
  • Create New...