Jump to content
CIVILMANIA

Le controle de l’etancheite


Recommended Posts

LE CONTROLE DE L’ETANCHEITE

Il est constaté que le contrôleur a souvent recours à la mise en eau des toitures terrasses pour s’assurer de la conformité et de l’efficacité du complexe étanche. Cette pratique ne doit être admise que pour des cas extrêmes. En effet avant d’envisager cette solution il convient de contrôler ce corps d’état dans ses différentes étapes :

• Examen des plans toitures terrasses,

• Examen des produits et matériaux mis en œuvre et des avis techniques pour les matériaux nouveaux.

• Effectuer des visites inopinées durant la mise en œuvre

Dans le cas où la mise en œuvre ou la qualité des matériaux laissent à désirer, et sur la base de constats consignés dans les PV de chantier, on impose alors un contrôle par mise en eau de la toiture terrasse qui pourra confirmer soit la parfaite étanchéité, soit son insuffisance, auquel cas il faudrait trouver des solutions. Ce contrôle par mise en eau ou épreuves d'étanchéité des toitures terrasses béton sont effectuées ainsi.

On établit le niveau d’eau à 5 cm au-dessous de la partie supérieure du point le plus bas des relevés.

Il y a lieu de veiller à ce que la charge d'eau ainsi créée ne dépasse pas celle admise pour les calculs de résistance.

Ce niveau est maintenu 24 h à 48 h au minimum. L'obstruction des entrées d'eaux pluviales doit se faire par un système permettant d'évacuer les eaux lorsque le niveau dépasse celui prévu (par suite d'une pluie soudaine par exemple).

La vidange de l'eau est faite progressivement pour éviter tout refoulement dans les colonnes d'évacuation. Aucune fuite ne doit apparaître, tant en sous-face de la terrasse que dans un mur ou une cloison.

En cas d'ambiguïté sur la provenance d'humidité, on pourra la lever en refaisant les épreuves à l'aide d'eau teintée. Autres contrôles complémentaires :

Dans le cas d'impossibilité de réaliser la mise en eau, ou de désaccord entre les parties, en complément du contrôle à la mise en oeuvre retenu dans les Avis Techniques, il est possible de réaliser :

Contrôle non destructif à l'aide d'une cloche à vide.

Contrôle destructif : Ce contrôle étant de type destructif par prélèvement il ne doit être effectué que de façon exceptionnelle. Il est fait par le personnel spécialisé de l'entreprise d'étanchéité, en présence de l'entreprise ayant à charge l'apport de la protection lourde et de l'organisme du contrôle technique, par découpe d'éprouvettes pour test conformes au paragraphe " essais de soudure " ou test normalisé.

Conservation des prélèvements : Ils sont datés et conservés avec le constat contradictoire pour vérification par les parties concernées. En conclusion, tous ces contrôles à postériori sont couteux, ils peuvent être évités par un suivi rigoureux de la mise en oeuvre

  • J aime 3
Link to post
Share on other sites
  • 2 years later...

  • 2 weeks later...
  • 3 weeks later...
  • 1 month later...
  • 2 years later...
  • 4 years later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...