Aller au contenu
CIVILMANIA
Nabil Hadouchi

Différence entre conditions non fragilité et ferraillage minimal

Recommended Posts


Ceux sont 2 choses différentes:

  • le ferraillage minimal répond à des des résistance vis à vis de choc, de retrait, de choc thermique, bref, à tout ce qui n'est pas généralement calculé mais dont il faut tenir compte si l'on veut éviter tout phénomène de fissuration excessive. Les puristes me pardonneront mais grosso modo, c'est une définition simplifiée.
  • la condition de non fragilité est là pour éviter toute rupture fragile. On la retrouve essentiellement pour les poutres. Si je simplifie, le béton se comporte comme le verre, en flexion, il peut rompre brutalement s'il n'est pas armé. Et le béton a toujours une résistance minimale à la traction. Si vous avez armé insuffisamment votre pièce, quand elle va rompre, cela va se faire de manière brutale sans prévenir, sans véritablement percevoir de flèche. Alors que si votre pièce répondait à la condition de non fragilité, elle va rompre mais pas de façon brutale "prévenant" en quelque sorte les usagers d'évacuer au plus vite, en prenant une flèche excessive, ce qui fait office d'"avertisseur". D'ou l'exigence du BAEL comme de l'Eurocode de cette quantité de ferraillage.
  • J aime 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×