RA Ahlam

Vitesse maximale dans un canal

12 messages dans ce sujet

Bonjour, 

je sollicite votre aide pour avoir les vitesses maximale et minimale admissibles dans les canaux en béton, en maçonnerie et en terre.

Je vous remercie de votre collaboration.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Quelles sont les dimensions approximatives de ces canaux?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

largeur du radier : 0.5 m à 12 m

Hauteur: 0.8 m à 2.4 m

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Pour le béton , il n'y a pas de limite.mais il faut prendre en considération la vitesse dans le dimensionnement car elle va créer une pression hydrodynamique.
  • Pour la maçonnerie,c'est le même principe que pour le béton.
  • pour ce qui est en terre,on doit éviter les affouillements pour les berges.C'est de l'ordre de 3 m/s.

Dans tous les cas précédents,la vitesse est donnée par l'équation de Manning-Strickler en fonction de la hauteur d'eau.

La vitesse minimale c'est autour de 0,6 m/s.

Modifié par ABDOH

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Est-ce possible de me communiquer les références sur lesquelles vous vous êtes basés pour votre réponse?

En effet, en cherchant sur internet, je trouve des valeurs de l'ordre de 3 m/s pour le béton et un max de 1.2 m/s pour une argile compacte (selon le livre Ingénierie des eaux et du sol et le Guide Québécois de la gestion des  eaux pluviales).

d'après "Premier cours national post-gradue sur l'irrigation, le drainage et la gestion des ressources hydriques", la vitesse max admissible est de 2 m/s pour la maçonnerie et 3 m/s pour le béton. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il n'y a pas vraiment une réglementation mais disons que c'est une pratique.

  • Posez-vous la question : une vitesse de 10 m/s,qu'est ce qu'elle va changer par rapport à une vitesse de 3 m/s ou 2 m/s?
  • Pour la terre,le problème réside dans la prévision de la protection contre l'affouillement.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le cas d'un canal en terre, aucune protection contre l’affouillement n'est prévue (c'est juste un recalibrage et reprofilage de l'oued).

Pour le cas du béton, on n'a plus la même énergie cinétique. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Pour le premier et le deuxième cas,quelle est la vitesse réelle que vous obtenez?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour le canal en terre, l'aménagement prévoie des canaux en terre avec une vitesse de plus de 4m/s sur certains tronçons.

pour ce qui est du canal en béton, les vitesses atteignent les 8 m/s.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne vois aucune problématique par rapport à ces vitesses là.Qu'est ce que vous risquez par exemple?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant