Aller au contenu

La Communauté Scientifique & Technique de la Construction

Connectez-vous or Inscrivez-vous

+80.000 professionnels du BTP qui échangent tous les jours sur les différentes thématiques de la construction, emploi, formation, projets d'études, ingénierie, réglementation, calculs, logiciels, structures, ouvrages d'art, génie civil et travaux !

aminesebaa

vérirification de la période

Recommended Posts

Bonjour,

y'a du flou dans cette approche M. Ghani, augmenter les efforts de dimensionnement aura comme impact => rigidifier la structure, c'est lié ... plus d'effort , plus de béton et/ou d'acier => plus d'inertie => T faible (structure rigide)

j'ai du mal à vous suivre, si [F] = {k}x , comment dire "les déplacements ne sont pas sujets a cette majoration", je pense que si on raisonne ainsi, y'aura plus de cohérence entre ce qu'on calcul et ce qu'on réalise ... ?!

Bien à vous

Modifié par Elyazid BEN YACHOU

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

le fait d'augmenter les sections suite à une majoration de V (si c'est necessaire) induira forcement une reverification. Mais ceci est peu probable. N'oublions pas que la periode a été majorée de 30% et l'effort minoré de 20%; de ce fait on ne devrait pas avoir une tres grande difference dans l'effort à la base. Si c'est le cas, je pense que cela voudrait dire que la 1ere conception n'etait pas bonne.

Encore une fois, cette methode est une mesure de securité, rien d'autre. Elle ne sert pas à changer la conception mais seulement à s'assurer que l'effort appliqué à la base est conforme aux efforts enregistrés lors de seismes precedents sur des structures avec la meme geometrie qu'un batiment en conception.

Nous devons garder à l'esprit en tant qu'ingenieurs que nous sommes dans la science experimentale (avec approximations et experimentations) et que la theorie n'est là que pour essayer d'approcher au mieux la verité.

De plus, l'effort V de dimensionnement est bien inférieur à l'effort causant les déplacements car il faut se rappeler que l'effort est divisé par le coefficient de comportement (R). Les deplacements quant à eux sont calculés avec le spectre de reponse élastique (sans diviser pas R).

Donc, une rigidité induit normalement un effort V (spectre elastique); pourtant, l'effort rellement enregistré est divisé par un coefficient de comportement. Alors on devrait constater des deplacements induits par cet effort (Velast/R); pourtant ce n'est pas le cas, les deplacements sont proches de ceux qu'impliquerait l'effort elastique non divisé par R (il y a une petite difference à ce niveau entre le RPA et le code americain).

En realité, il faut voir le probleme dans son ensemble. Et encore une fois cette approche n'est pas la mienne, c'est comme ca que c'est appliqué là où ces theories ont été decouvertes, i.e en Amerique du Nord (USA et CANADA).

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci pour tout vos reponse , mais je vais encore pose d'autre question car j'ai beaucoup de soucis sur la comprehension de toute c'est verification que certain ingenieure les prend comme comme des lois fixe a ne pas les touche ou meme les comprendre (entre parentese)

donc j'ai compris l'idée que si l'effort tranchant est verifié on cherche pas a verifie la periode.

mais j'ai pas compris cette verification qui dit que l'effort calcule par un logiciel doit etre inferieure a l'effort calcule theoriquement  et apres on doit augmenter les effort et les moment et non pas les baisser 

merci pour votre patiente  

 

 

  • J aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Slt youcef

desolé j'ai pas bien compris ta question. L'effort de la methode spectrale ne doit pas etre inferieur. Par contre, si cette effort est inferieur a 0.8xVsta, alors il faut le majorer.

Tu veux diminuer quoi ? je ne comprends pas.

L'effort minimum qui doit etre utilisé pour dimensionner la structure est 0.8xVsta. Si le calcul modal spectral donne un effort superieur on le prend tel quel.

Si tu veux expliciter ta question...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci pour cette reponse

donc cette verification a pour but de donner une limite inferieure de l'effort utilise pour dimensionner la structure comme tu l'a explique ;

donc ces juste une condition minimal sur l'effort utilise pour le calcul comme 'par exemple section d'armature minimale dans un poteau' 

mais ce n'est pas une condition de limite superieure a ne pas depasse  (si j'ai bien compris votre explication).

merci.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

a vrai dire, je suis toujours pas convaincu par cette comparaison et j'y trouve une pénalisation du dimensionnementent des structures ...

autrement, je me pose la question suivante :

la méthode statique équivalente étant bien une méthode conditionnée par la régularité et la hauteur, elle demeure une méthode approchée, à laquelle on fait recours à défaut de moyens et de temps de calcul (plus de rapidité) ... la méthode multimodale demeurant toujours valable et plus exacte quelque soit le cas (quelque soit la régularité ou irrégularité de la structure), à quoi bon majorer cet effort ?

Je pense que hormis toutes les considérations justifiables théoriquement, il y a eu à travers le temps des injections de règles bizarres dans les codes parasismiques des différents pays ... c'est à vérifier

wallaho a3lam

Modifié par Elyazid BEN YACHOU

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour 

si la periode calcul avec l'approche est appele peride fondamental de la structure donc elle a forcement une relation avec la periode obtenue sous un logiciel ; donc il doit y'avoir une comparaison entre c'es deux periode

merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

rebonjour,

quand vous faites le choix d'un spectre de dimensionnement, normalement il est réduit par le coefficient de comportement (R) en se référant au spectre de référence du site du projet, donc la sélection d'un type de structure, matériaux de construction et un système de contreventement affecte le spectre que vous utilisez par la suite au niveau du dimensionnement et du calcul des déplacement.

C'est au niveau de la formule ( Déplacements calculés < H/K ) qu'il faut pas re-diviser par (R), si non la réduction sera à double.

En outre, le coefficient (R) permet de définir le niveau d'endommagement souhaité car ça influence énormément le degré d'optimisation du surcoût parasismique

cette période est dite fondamentale pas parce qu'elle est calculée par la formule approchée ! mais parce qu'elle correspond à à la période d'oscillation du 1er mode.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×