Aller au contenu
CIVILMANIA
BELLAMINE

FORMATION : CALCUL DES PONTS DALLE PAR LA MÉTHODE DE GUYON MASSONNET

Recommended Posts

Bonjour

Ci après un récapitulatif de la prise en considération du coefficient de poisson par type d'ouvrage. Sauf dispositions contraires (les biens venues) de nos contribuables sur ce site.

image.png.6960a3fafce9d2a5f2b95b9ee240dd12.png

A+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Découvrez RFEM !

Le logiciel de calcul de structure multi-matériaux (acier, béton, bois, verre, etc...).

Dlubal

RFEM permet le calcul et le dimensionnement de tous types de structures selon les Eurocodes. Idéal pour le travail selon la méthode BIM, il est compatible avec les dernières versions de Tekla, Revit, AutoCAD et avec les formats d’échange les plus courants (IFC, STP, IGES, SAT, STEP, ...).

Plus de 45 000 utilisateurs dans 80 pays dans le monde font confiance aux logiciels Dlubal.

Profitez dès à présent de la version d’essai de 90 jours gratuite pour le tester : https://goo.gl/v40pVp


Bonjour

Je reproduis ci dessous un extrait de l'annexe de la chaine de calcul CHAMOA du CEREMA

La mise au point du composant logiciel « Guyon » permet de modéliser la travée équivalente sous forme d’une seule plaque (ou de plusieurs plaques contiguës de caractéristiques différentes) et de procéder à tous les types de calculs de la théorie de Guyon avec un nombre quelconque d’harmoniques.
Compte tenu de la complexité des charges de l’Eurocode 1, il est impossible de connaître a priori la position des charges la plus défavorable. De ce fait, le programme calcule les surfaces d’influence de Mx et My en neuf points situés en milieu de travée (seuls cinq sont représentés sur la figure ci-après), pour v = 0,20 (ELS) et v = 0,00 (ELU) avec 50 harmoniques.

Cela confirme le tableau

  • J aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rebonjour

Les poutres et entretoises en aciers des ouvrages mixtes aciers-béton sont des profilés métalliques d'assemblage des plaques en acier. S'agissant de plaques !!! en acier, faut il introduire la notion du coefficient de poisson de l'acier pour le calcul des rigidités des poutres et entretoises en acier ?

Si cela vous intéresse nous pouvons ouvrir ce débat pour développer cet aspect ...

A vous lire ....

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour @philkakou     

Encore moi ! (je te rend la monnaie :D)

Une petite remarque à propos de votre application "onglet téléchargement) 

image.thumb.png.6eac4513ada231ddf799a948370b8943.png

Pour calculer l'inertie de torsion des sections en I et en T, il faut prendre pour hauteur d’âme Hw + 2Hg au lieu de Hw. Les triangles des goussets de part et d'autre de la hauteur d’âme Hw + 2Hg peuvent ne pas être pris en considération pour la rigidité à la torsion (ça va dans le sens de la sécurité : vous pouvez vérifier cela en comparant les deux options).

image.png.18e802e4159635a84c1abdd295734e0c.png

A+

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 21 minutes, BELLAMINE a dit :

Bonjour @philkakou     

Encore moi ! (je te rend la monnaie :D)

Une petite remarque à propos de votre application "onglet téléchargement) 

image.thumb.png.6eac4513ada231ddf799a948370b8943.png

Pour calculer l'inertie de torsion des sections en I et en T, il faut prendre pour hauteur d’âme Hw + 2Hg au lieu de Hw. Les triangles des goussets de part et d'autre de la hauteur d’âme Hw + 2Hg peuvent ne pas être pris en considération pour la rigidité à la torsion (ça va dans le sens de la sécurité : vous pouvez vérifier cela en comparant les deux options).

image.png.18e802e4159635a84c1abdd295734e0c.png

A+

 

 

 

Bonjour Sir BELLAMINE... 

Je pense que vous avez raison confère le document de Mongi Ben Ouezdou.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rebonjour Mr philkakou

Toujours moi !

Pourquoi se fatiguer à découper la section en morceaux de rectangles, triangles et trapèzes pour générer le calcul de l'inertie de la section. Alors que vous pouvez faire cela en utilisant les coordonnées des sommets de la dite section via le sujet rappelé ci après.

Les coordonnées de votre section sont déduites aisément à partir des données géométriques comme suit : image.thumb.png.80c93e9f4263518c2d4c98edce41153d.png

La donnée LPLAT n'est pas nécessairement utile !!!

Bon Weekend et A+

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour répondre aux  questions :

INERTIE : J'ai programmé à "la va vite" et j'ai utilisé le théorème de huygens comme on pratique pour un calcul manuel.

Je reprogrammerai avec la méthode exposée plus professionnelle et informatique. En tout cas, les résultats sont justes.

Effectivement, la variable LPLAT se déduit des autres variables : On peut simplifier d'une valeur, la saisie à faire par l'utilisateur.

Je faisais un contrôle de cohérence de la saisie avant d'effectuer les calculs.

TORSION:

J'ai parcouru le document très pédagogique du professeur OUEZDOU. 

Par contre, quand on calcule la torsion d'une poutre en T ou en I avec Dlubal, robot structural analysis ou elements finis RDM IUT Le mans, le véritable moment d'inertie de torsion est largement supérieur à celui calculé manuellement.... Cela concerne la torsion indépendamment de la démarche GMB que l'on examine dans ce sujet.

Pour me rapprocher davantage du calcul réel, pour l'âme, je considère l'âme sur la totalité de la hauteur de la poutre.

Ne pas tenir compte des goussets, réduit drastiquement l'inertie de torsion mais effectivement, cela va dans le sens de la sécurité.

Il faut avoir en tête le fait qu'ensuite pour rester dans l'esprit du sujet GMB, je reprends le raisonnement exposé par m.Bellamine sur le calcul poutre+dalle ou entretoise+dalle pour le calcul de alpha.

Il serait ainsi faux via cet onglet, de calculer la poutre en T en considérant sa membrure supérieure (aile) correspondant au hourdis car la dalle est prise en considération par la suite. En réalité, l'inertie de la poutre en T calculée possède donc une membrure supérieure distincte de la dalle de compression du hourdis.

Le cours de m. Ouezdou (chap3 pages 56/57) tient compte pour l'inertie de torsion de la moitié de la dalle (cf. explication donnée par m.Bellamine) et majore le coefficient de torsion de l'âme donc son inertie de torsion.

Pour une section donnée, on décompose la section en rectangles élémentaires et on cumule les inerties obtenues. Mais dans notre cas, des corrections sont à apporter:

- Pour l'âme des poutres et la nervure des entretoises le coefficient k est calculé avec unehauteur double par rapport à la hauteur réelle.
- Pour le hourdis, la valeur à retenir n'est que la moitié de celle donnée par la formule.

Les démarches se rejoignent.

De toute façon, je reprendrai cette partie du code pour intégrer la discussion intéressante précédente sur l'influence du coefficient de Poisson selon que l'on effectuera les calculs pour les situations ELS ou ELU.

Pour finir, si quelqu'un possédait les formules exactes permettant de calculer mu0 et mu1 pour la flexion transversale des entretoises, ce serait bien de les joindre ici mais peut être ne vaut il mieux pas ne pas aller trop vite par souci pédagogique. Il reste préférable de bien traiter et assimiler les choses petit à petit. Le but est de compléter le petit utilitaire permettant d'afficher la table de K ou Mu selon theta, alpha et v (poisson)

Modifié par philkakou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 17 minutes, philkakou a dit :

Pour répondre aux  questions :

INERTIE : J'ai programmé à "la va vite" et j'ai utilisé le théorème de huygens comme on pratique pour un calcul manuel.

Je reprogrammerai avec la méthode exposée plus professionnelle et informatique. En tout cas, les résultats sont justes.

Effectivement, la variable LPLAT se déduit des autres variables : On peut simplifier d'une valeur, la saisie à faire par l'utilisateur.

Je faisais un contrôle de cohérence de la saisie avant d'effectuer les calculs.

TORSION:

J'ai parcouru le document très pédagogique du professeur OUEZDOU. 

Par contre, quand on calcule la torsion d'une poutre en T ou en I avec Dlubal, robot structural analysis ou elements finis RDM IUT Le mans, le véritable moment d'inertie de torsion est largement supérieur à celui calculé manuellement.... Cela concerne la torsion indépendamment de la démarche GMB que l'on examine dans ce sujet.

Pour me rapprocher davantage du calcul réel, pour l'âme, je considère l'âme sur la totalité de la hauteur de la poutre.

Ne pas tenir compte des goussets, réduit drastiquement l'inertie de torsion mais effectivement, cela va dans le sens de la sécurité.

Il faut avoir en tête le fait qu'ensuite pour rester dans l'esprit du sujet GMB, je reprends le raisonnement exposé par m.Bellamine sur le calcul poutre+dalle ou entretoise+dalle pour le calcul de alpha.

Il serait ainsi faux via cet onglet, de calculer la poutre en T en considérant sa membrure supérieure (aile) correspondant au hourdis car la dalle est prise en considération par la suite. En réalité, l'inertie de la poutre en T calculée possède donc une membrure supérieure distincte de la dalle de compression du hourdis.

Le cours de m. Ouezdou (chap3 pages 56/57) tient compte pour l'inertie de torsion de la moitié de la dalle (cf. explication donnée par m.Bellamine) et majore le coefficient de torsion de l'âme donc son inertie de torsion.

Pour une section donnée, on décompose la section en rectangles élémentaires et on cumule les inerties obtenues. Mais dans notre cas, des corrections sont à apporter:

- Pour l'âme des poutres et la nervure des entretoises le coefficient k est calculé avec unehauteur double par rapport à la hauteur réelle.
- Pour le hourdis, la valeur à retenir n'est que la moitié de celle donnée par la formule.

Les démarches se rejoignent.

De toute façon, je reprendrai cette partie du code pour intégrer la discussion intéressante précédente sur l'influence du coefficient de Poisson selon que l'on effectuera les calculs pour les situations ELS ou ELU.

Pour finir, si quelqu'un possédait les formules exactes permettant de calculer mu0 et mu1 pour la flexion transversale des entretoises, ce serait bien de les joindre ici mais peut être ne vaut il mieux pas ne pas aller trop vite par souci pédagogique. Il reste préférable de bien traiter et assimiler les choses petit à petit. Le but est de compléter le petit utilitaire permettant d'afficher la table de K ou Mu selon theta, alpha et v (poisson)

Vraiment interessant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...