Jump to content
CIVILMANIA
Sign in to follow this  
el-haithem

DIMENSIONNEMENT DES CORPS DE CHAUSSEE

Recommended Posts

La méthodologie utilisée pour la vérification et dimensionnement des structures de chaussées existantes procède d’une démarche légèrement différente de celle des chaussées neuves.

La méthodologie couramment utilisée pour l’entretien et le renforcement des chaussées existantes est la suivante:

1. Le relevé visuel des dégradations de la chaussée par la méthode VIZIR (LCPC), ou autres méthodes appropriées, après découpage de l’itinéraire en tronçons homogènes et la détermination de l’indice de qualité de la chaussée.

2. La méthode de réduction des déflexions pour déterminer les épaisseurs des couches de renforcement en fonction de l’indice de qualité.

1. Relevé des dégradations et détermination de l’indice global de qualité de la chaussée

Sans entrer dans les détails, voilà brièvement présentée la méthodologie de VIZIR.

1.1. Relevé des dégradations

Les diverses dégradations sont relevées et regroupées en deux grandes familles :

Dégradations de type A: ce sont celles qui affectent la structure de la chaussée : Déformations (Orniérage, affaissements, ondulations, etc.) et Fissurations profondes.

Dégradations de type B : elles ne concernent normalement que la superficie : Fissures de joint, Nids de poule, Arrachements (désenrobage, plumage, pelade, etc.), faïençage, Mouvements de matériaux (ressuage), etc.

1.2. Détermination de l’indice global de qualité de la chaussée

Les diverses dégradations sont relevées et codifiées en fonction de leur gravité. Ces niveaux de gravité à leur tour sont croisés avec l'étendue des dégradations dans une matrice permettant de quantifier globalement par une même valeur l'étendue et la gravité des dégradations pour donner un indice de fissuration (If) et un indice de déformation (Id).

Enfin, les réparations sont également évaluées en étendue et en gravité qui met en évidence les cas où il y a lieu de les prendre en compte en ajoutant un(1) point aux précédentes valeurs pour définir, par sections déterminées de chaussée, un indice de dégradation de surface (Is) noté de 1 à 7.

On détermine enfin une note de qualité (indice global de qualité) par sections de chaussée par association de l'indice de dégradation de surface et de la classe de déflexion déterminée suivant deux seuils de déflexions caractéristiques notés d1 et d2 :

• d1 : valeur en deçà de laquelle les chaussées se comportent généralement bien (classe 1);

• d2 : valeur au delà de laquelle les chaussées se comportent mal (classe 3);

• d1- d2 : zone d’indétermination (classe 2);

Les valeurs d1 et d2 dépendent de nombreux facteurs tels que l’environnement géologique, la nature des matériaux de chaussée, les conditions climatiques, le niveau de trafic, …. En règle générale elles sont d’autant plus élevées que le pays est plus humide.

La méthode VIZIR, propose à titre indicatif, des valeurs relatives de d1 et d2 pour un certain nombre de pays. Pour ce qui concerne le Niger, les seuils 40 et 60/100 avaient été avancés lors de l'établissement de la méthode VIZIR. Depuis de nouvelles études réalisées au Niger ont conduit à nuancer ces valeurs.

Les niveaux d’interventions sur la chaussée sont définis en fonction de la note de qualité notée de Q1 à Q7 :

• Les notes Q1, Q2 et Q3 signifient qu’il est seulement nécessaire d’effectuer des travaux d’entretien.

• Les notes Q4, Q5 et Q6 correspondent à des zones d'incertitude où une analyse complémentaire permet d'attribuer une note définitive.

• Les sections classées en Q7, Q8 et Q9 doivent bénéficier de renforcements.

2. Méthode de réduction des déflexions pour déterminer les épaisseurs des couches de renforcement en fonction de l’indice de qualité ALIZE-LCPC

La suite dans les prochains jours, faute de temps.

Bonjour

D'entrer je vous remercie pour le travail notable que vous aviez accompli. Cela a été d'une importance capitale pour mon PFE.

En effet vous aviez fait un très bon exposé sur la méthodologie du dimensionnement des renforcement des chaussées suivi par un exemple. je viens vous demandez pour la détermination de l’indice global de qualité de la chaussée comment se fait l'attribution des différent coefficients Is If et Id . Si possible précisez la source.

En attente de votre réponse merci infiniment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Je cherche un guide technique de renforcements des chaussées souple qu'on utilise en France de nos jours. J'ai le guide technique de dimensionnement des renforcements des chaussées (setrra 1978) et l'actualisation du guide technique (lcpc-setra 1988), mais c'est un peu ancien.. Est-ce que quelqu'un sais si'il y a un guide technique ou qqchose plus récent pour le renforcements des chaussée souples??? (Merci de m'envoyer ou poster le link!)

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour ma part, je cherche desesperement des exemple complet de dimensionnement sous alizee

ou des pdf de formation

merci !!

ps : j'ai des bases mais pas assez pratiqué !!

slt....je te conseil de joindre le site officiel de LCPC

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour collègues,

si possible de mettre le guide technique tunisien, " Classification du catalogue des structures des chaussées du Ministère de l'Equipement et de l'Habitat de Tunisie, en téléchargement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...