Aller au contenu
CIVILMANIA
samdz

les fondations..........

Recommended Posts

salut à tous..

Je veut savoir , quelle est la difference entre le fondations rigides & les fondations souples..?

Merci.

SAHA FTOURKOM.

ISMAIL.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour,

les fondations rigides,les critères de rigidité,selon la méthode de Frémy,appelée méthode des bielles.La condition de rigidité doit avoir Ht=( Bx-bx/4)+5cm idem dans le sens tranversal: Ht= hauteur totale de la semelle de l fondation,Bx= longueur de la fondation,bx= dimension du fût ou dé selon x.Le calcul des fondations rigides se fait par la méthode des bielles a 45° maxi 55°.Le critère du cisaillement est pratiment vérifié,absence d'armatures de l'effort tranchant,mais il faut vérifier la condition de non poinçonnement.Jadis on utilisait la méthode de caquot,qui définissait le critère de Ht,et de ce fait oin se dispenser de vérifier la contrainte de cisaillement.

Les fondations souples se calculent par la méthode des moments,plus d'amatures du fait que Ht,étant plus faible que la méthode des bielles.Il faut calculer la contrainte de cisaillment,et disposer des armatures de cisaillement.D'autre part il faut vérifier la condition de non poinçonnement.

cordialement

gérard demeusy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Quelques précisions par rapport à la réponse pertinente de Gérard.

Pour une fondation rigide, on peut prendre une répartition linéaire pour la réaction du sol sous la semelle de fondation. Pour une semelle souple, on n'a pas le droit de faire cette simplification. Pour cette dernière, la répartition suit une loi parabolique.

Pour une fondation rigide, on peut utiliser la méthode des moments même si la méthode des bielles est plus rapide et plus facile à utiliser. Merci à Mr Lebelle qui l'a fait valider dans les années 30. Par contre, je ne savais pas que Mr Blevot et Fremy y avaient aussi participé. Je connaissais leurs noms pour la méthode qu'ils avaient mise au point pour les semelles sur pieux et qui reprend le principe de la méthode des bielles.

Quand à Mr Caquot, je ne savais qu'il y avait aussi grenouillé. Mais ce grand ingénieur français a eu un champs d'intervention tellement vaste que cela n'est pas étonnant.

Cordialement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour,

pour revenir aux fondations rigides ou souples,le calcul des fondations rigides,par la méthode des bielles,on peut faire le calcul par la méthode des moments,l'écart est négligeable pour les aciers,d'ailleur dans l'ouvrage de monsieur GUERRIN,il a fait une étude comparative,et il s'est avéré que les écarts étaient faibles.Pour la répartition parabolique,concernant le calcul des fondations souples,il y a beaucoup d'auteurs en littérature technique,se permettent de simplifier la répartition parabolique,par une répartition rectangulaire.

cordialement

gérard demeusy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Pour compléter la réponse de Mr Demeuzy sur l'utilisation de la méthode des moments pour les semelles rigides, elle est surtout intéressante quand votre semelle comporte beaucoup d'acier. Supposons que votre calcul détermine 3 nappes de treillis soudés. Si vous utilisez la methode des bielles, vous allez placer vos 3 nappes sur la totalité de la surface de la semelle alors que si vous utilisez la methode des moments, vous aurez la possibilité de faire une épure de répartition de vos aciers et donc avoir une fondation plus économique et justifié scientifiquement. Ce point là a d'ailleurs été souligné par Mr Davidovici dans son ouvrage "Formulaire du béton armé" tome2.

Concernant l'utilisation d'une semelle souple ou rigide, si vous utilisez le DTU 13, vous pouvez faire à peu prés faire n'importe quoi. Mais ce règlement est une telle passoire que quand le legislateur a voulu imposer un règlement de calcul pour les fondations de remontés mécaniques, il a imposé le CCTG plutôt que le DTU. Et quand on consulte la liste des auteurs pour nous pondre un truc pareil, ce n'est vraiment pas glorieux pour eux.

Par contre, si vous faites référence au CCTG, le renvoi au commentaire de l'article B.2.2.1 impose quasiment une semelle rigide si vous utilisez la représentation plane des contraintes. Et encore plus, si vous utilisez le modèle de Meyerhoff en cas de moment sur votre fondation. Modèle qui est d'ailleurs extrèmement commode.

Cordialement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour monsieur Montabone,

en effet vous avez raison concernant la règlementation du D.T.U 13.12,concernant les fondations et le règlement du fascicule 62.

Pour la méthode de Meyerhof admet une répartition uniforme de la contrainte au sol,par rapport au diagramme triangulaire ou trapézoidal.

En gnéral,cette méthode est peu employée,peut être pour les APS.

Je crois vous avoir répondu pour le prisme de 60°,valeur donnée par le référent monsieur Victor DAVIDOVICI.

bien cordialement

gérard demeusy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
On 8/27/2009 at 5:49 PM, gerard demeusy said:

bonjour,

les fondations rigides,les critères de rigidité,selon la méthode de Frémy,appelée méthode des bielles.La condition de rigidité doit avoir Ht=( Bx-bx/4)+5cm idem dans le sens tranversal: Ht= hauteur totale de la semelle de l fondation,Bx= longueur de la fondation,bx= dimension du fût ou dé selon x.Le calcul des fondations rigides se fait par la méthode des bielles a 45° maxi 55°.Le critère du cisaillement est pratiment vérifié,absence d'armatures de l'effort tranchant,mais il faut vérifier la condition de non poinçonnement.Jadis on utilisait la méthode de caquot,qui définissait le critère de Ht,et de ce fait oin se dispenser de vérifier la contrainte de cisaillement.

Les fondations souples se calculent par la méthode des moments,plus d'amatures du fait que Ht,étant plus faible que la méthode des bielles.Il faut calculer la contrainte de cisaillment,et disposer des armatures de cisaillement.D'autre part il faut vérifier la condition de non poinçonnement.

 

cordialement

 

 

gérard demeusy

Bonjour,

est ce que le diagrammme du pression du sol au dessous du semelle depend il du choix du methode? En d’autre terme lorsqu’on a un diagramme rectangulaire on utilise la methode de bielle?  Et quand on a un diagramme trapezoidal aussi on utilise la methode de bielle? Et si il etait triangulaire c’est a dire une partie du sol est tendu dans ce cas j’utilise la methode de console ?

une dernier question : lorsque je considere que mon patin et mon talon est encastre par la voile ( cas d’un mur de soutenement) et que je calcule le moment d’encastremenet de chaque element ( c’est a dire cas du patin : je prend la charge vertical de son poids propre moins la pression du sol donc j’obtient la resultante et je calcul le moment d’encastrement de ce patin par rapport a cette resultante !! —> dans ce cas quel methode j’ai utilisé? Methode de console ??

 

 

merci d’avance

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 32 minutes, Peter El Baba a dit :

Bonjour,

est ce que le diagrammme du pression du sol au dessous du semelle depend il du choix du methode? En d’autre terme lorsqu’on a un diagramme rectangulaire on utilise la methode de bielle?  Et quand on a un diagramme trapezoidal aussi on utilise la methode de bielle? Et si il etait triangulaire c’est a dire une partie du sol est tendu dans ce cas j’utilise la methode de console ?

une dernier question : lorsque je considere que mon patin et mon talon est encastre par la voile ( cas d’un mur de soutenement) et que je calcule le moment d’encastremenet de chaque element ( c’est a dire cas du patin : je prend la charge vertical de son poids propre moins la pression du sol donc j’obtient la resultante et je calcul le moment d’encastrement de ce patin par rapport a cette resultante !! —> dans ce cas quel methode j’ai utilisé? Methode de console ??

 

 

merci d’avance

bonjour,

concernant les différentes méthodes de calcul des fondations,en effet il existe  la methode des moments,la méthode des moments écrétés,la méthode des belles et tirants(NFEN 1992.1-1 et articles Art° et la méthode des bielles(DTU13.11

selon la section des aciers des différentes méthodes énumérées ci dessus le rapport varie de 1,(méthode des moments rapport 0.99 méthodes des moments écrétés,rapport 1.18 méthode des bielles et tirants et le rapport de 0.95 par la méthode des bielles

ppersonnellement deès que j'ai un diagramme rectangulaire,j'utilise la méthode des bielles,avec la condition de rigidité requise

effort centré

dans le cas d'un diagramme trapéroidale effort bertical+moment de flexion  la méthode des moments(CEB)

pour votre information dans le cas de la flexion et effort normal,vous pouvez appliquer la methode de Meyerhof,en calculant l'excentricité et vous allez avoir un diagramme rectangulaire de longueur B-2xe

et dans le cas d'un diagramme triangulaire,la méthode des forces,mais ne pas oublier de vérifier la condition de non renversement et de non glissement

Pour revenir pour le calcul du pation et du talon concernant le mur de soutènement,il faut tenir compte du diagramme au sol-moins les charges,et l'on calcul ces éléments en flexion

 

 

cordialement

 

gérard demeusy

  • J aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
On 6/12/2018 at 1:35 AM, gerard demeusy said:

Pour revenir pour le calcul du pation et du talon concernant le mur de soutènement,il faut tenir compte du diagramme au sol-moins les charges,et l'on calcul ces éléments en flexion

 

 

cordialement

 

gérard demeusy

 

On 6/12/2018 at 1:35 AM, gerard demeusy said:

Pour revenir pour le calcul du pation et du talon concernant le mur de soutènement,il faut tenir compte du diagramme au sol-moins les charges,et l'on calcul ces éléments en flexion

 

 

cordialement

 

gérard demeusy

logm.PNG.dd767b7c4c19baeda93280e9ba9f7db8.PNG

bonsoir,

vous avez dit que lepatin et le talon on le calcul comme des elements en flexion 

en d’autre terme qu’appel t on cette methode ? Est ce que la methode de console ??

merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×