Jump to content
CIVILMANIA

patieu

Membres
  • Content Count

    40
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3
  • Country

    Morocco

Everything posted by patieu

  1. Essai de plaque vous permettra d avoir une idée sur la raideur du sol.
  2. @elninhyol'effet de la dilatation se manifeste dans l'intervalle de temps de la variation de la température <12h, tandis que l'effet du retrait nécessite des années pour se consommer .Donc, on peux pas dire que les deux effets se compensent.
  3. Tu peux utiliser le logiciel Krea de terrasol.
  4. est ce que quelqu'un peux me répondre, je suis dans l'impasse.
  5. Le massif est lié à la poutre par des ancrages. la poutre fait 20m de longueur et le massif seulement 4m. Pour calculer les efforts de tractions qui se développe dans les ancrages sous les différentes sollicitations, j'ai modélisé les deux plots séparés par un joint de 1cm, et j'ai modélisé les barres d'encrages par des filaires qui liés entre les deux plots. aprés application de toutes les charges, notamment thermique, je trouve comme sortie du modéle de calcul des efforts de traction de l'ordre de 50T par barres d'ancrages et qui sont dues au bridage des déplacement de la poutre sous l'action thermique en présence des ancrages au massif. Je ne sais pas est ce que c'est normale ou bien ma modélisation passe à coté de la plaque!? voir pièce jointe Document1.pdf
  6. normalement la poussée du béton frais est une poussée cumulative avec valeur maximale à la base.
  7. pas de réponse! si quelque chose n'est pas clair dans mon message je peux la clarifiée.
  8. On veux renforcer une poutre en béton qui date d'une dizaines d'années, en construisant derrière un massif en béton, lié à la poutre par des barres d'ancrage. Les données sont les suivantes: - La poutre a 4m hauteur et 4m de largeur et 20m de longueur. -Le massif a 4m hauteur 2m de largeur et 3m de longueur, il est placé derrière la poutre sur sont axe de symétrie. Ma question est la suivante: -La différence de comportement thermique des deux blocs notamment la dilatation, va t-elle induire des efforts de traction importante dans les barres d'ancrage.
  9. Merci pour le conseil, j'ai comparé les deux cas linéaire et non-linéaire avec un exemple simple à vérifier en calcul manuel.
  10. Merci pour ta réponse Berenthor, j'ai trouver la où il faut cocher calcul non-linéaire sur Effel pour qu'il prend en compte les effets du second ordre.
  11. Bonjour, Je voulais poser une question qui m'intrigue, est ce que les logiciels de calcul en éléments finis, notamment Effel, tient compte des moments induits par le déplacement des nœuds d'une structure sous effort horizontal ( effet de second ordre) ?
  12. Bonjour, Lien de téléchargement pour tous ceux qui n'ont pas encore le dernier règlement parasismique marocain RPS2011: http://www.4shared.com/office/SA6Gvkclba/RPS_2011.html Bonne lecture.
  13. Bonjour, La raideur dépends aussi des dimensions de la fondation, sur le fichier joint on donne la raideur en fonction du module du sol, aussi de la surface de la fondation, sinon vous pouvez utiliser le tableau aussi joint qui donne la raideur du sol pour différents sol. Raideur sol.pdf
  14. Tu trouvera ci-joint le fascicule 61 titre 2, (voir à partir de la page 20 ), F61-II.pdf
  15. Bonjour Feres22, Vous n'avez pas besoin de considérer un appui élastique entre les deux appuis de la poutre de redressement: 1-Portée de la poutre 2m, épaisseur 55cm, assez d'inertie pour reprendre le moment due au poids propre, par suite un ferraillage inférieur minimale est requis. 2-Le moment due au redressement de la semelle excentré crée un moment négatif, traction sur la partie supérieur de la poutre, dans ce cas il y a soulèvement de la poutre, on considère qu'il y a pas de contact entre poutre et sol. Pour les charges routières je vous envoi au fascicule 61 titre II, si la voie à coté peux accueillir un convoi militaire vous prouver aller jusqu'à 4.20T/m2, et son influence sera en fonction de la distance qui vous sépare de la voie ( diffusion de la charge selon boussinesq). Bonne chance. -
  16. Feress22 je voulais dire semelle excentrée et non pas semelle isolé
  17. Bonjour, Sur le schéma que vous avez joignez, il y a seulement la descente de charge verticale sur le voile, mais, d’après votre dernier message, le voile subit aussi des charges horizontales (remblai des terres +surcharges) dans ce cas pourquoi vous avez mis une semelle isolé puisque vous n'avez pas de probléme de mitoyenneté? Donnez nous tous les éléments de ton projet pour te rependre correctement. a+ Sinon pour le calcul des poutres de redressements,voici un extrait d'un doc sur le sujet. PR.pdf
  18. Bonjour, Le béton de propreté permet d’assurer l'enrobage inférieur des armatures de la structure coulée ( pas seulement les semelles), aussi, il vous évite la perte de laitance à travers les vides du sol. Sur les sols compacté sur les quelles le niveau horizontal est contrôlé, par exemple remblai compacté sous radier, on peux se passer du béton de propreté et utiliser un film en polyane ( beaucoup moins cher). Cordialement
  19. Sans utilisation de la poutre de redressement , les aciers reprendront le moment due à l'excentrement de la charge ( ratio acier important), mais vous n'aurait jamais un diagramme rectangulaire sous le voile, eg=(1.5-0.1)/2=0.7m et B/6=1.5/6=0.25 d'où B/6<eg la semelle sera partiellement comprimé. Le diagramme sous le voile sera triangulaire avec une contrainte maximale pmax=4*V/(3*(B-2*e))=4*37/(3*(1.5-2*0.7)=493t/m2/ml=4.9bars/ml qui dépasse de loin la contrainte admissible de ton sol. il est indispensable de mettre des poutres de redressement qui lient le voile aux semelle centré de ton batiment, et pour alléger le moment sur le semelle excentré vaut mieux de l'ancré d'avantage et mettre un remblai stabilisant sur le talon, comme ça vous augmenté la contrainte admissible sous la semelle.
  20. Bonjour, Voici comment on calcul une poutre de redressement. j'ai fait glissé un extrait d'un livre mais il ne s'affiche pas??
  21. Pour le cas de charges extérieures ( par exemple vent ) je suis d'accord avec vous elninhyo, par contre, le module en question est le module qui représente soit disant la loi de comportement du béton en cas de charge interne. Tout a fait Berenthor, en cas de retrait entravé du béton, il y a relaxation de contrainte en fonction du temps et par suite une diminution du module d'élasticité du béton Ei/2. Pour être plus précis, je cherche le module d'élasticité du béton pour le cas d'un dallage non abrité, qui subit un gradient thermique (une différence de température entre la face inf et sup).
×
×
  • Create New...