Jump to content
CIVILMANIA

Dimensionnement des zones de captage d'Eaux souterraines


Guest
 Share

Recommended Posts

MÉTHODOLOGIE DE DIMENSIONNEMENT DES ZONES

DE PROTECTION DES CAPTAGES D'EAUX

SOUTERRAINES CONTRE LES POLLUANTS

CHIMIQUES PERSISTANTS

http://biblion.epfl.ch/EPFL/theses/2005 ... TH3277.pdf

La présente recherche propose une méthodologie générale permettant le dimensionnement de zones de protection des eaux souterraines captées contre les polluants chimiques persistants, en vue de pouvoir dé?nir: (1) des programmes d’assainissement dans le cas d’une contamination et (2) des programmes de protection préventive, dans un cadre plus général.

Le transport de telles substances étant d’abord in?uencé par les circulations des eaux, cette approche

suggère de dimensionner les zones de protection sur la base du cheminement des eaux depuis la surface du bassin d’alimentation jusqu’au captage considéré. Les secteurs qui contribuent le plus à l’alimentation en eau du captage seront prioritairement protégés.

La méthode s’applique essentiellement aux pollutions diffuses, comme les pesticides ou les nitrates libérés par les exploitations agricoles. En présence d’une pollution ponctuelle, un traitement local approprié devra être entrepris.

La méthodologie propose les étapes suivantes qui partent du captage et sont élargies, en amont, jusqu’au bassin d’alimentation:

1 – Identi?er la portion d’aquifère alimentant le captage.

2 – Dé?nir, à la surface du terrain, le bassin d’alimentation du captage.

3 – Quanti?er les processus de recharge et d’exportation au sein de la zone non saturée.

4 – Calculer la contribution à l’alimentation en eau du captage en tout point i du bassin d’alimentation

(Ci) avec l’équation suivante:

Ci = Ii(1-ei)Pi [m/s]

Ii : In?ltration ef?cace des précipitations ou in?ltration de cours d’eau au point i [m/s].

ei : Coef?cient d’exportation des particules d’eau in?ltrées avant d’atteindre la nappe princi-

pale, 0 ? e ? 1 [-].

Pi : Probabilité qu’une particule d’eau arrivée dans la nappe depuis un point i en surface aille

au captage, 0 ? P ? 1 [-]

5 – Contrôler les résultats (bilans hydrauliques et chimiques). Lorsque les résultats ne sont pas satisfaisants,

les étapes doivent être réitérées.

6 – Dimensionner les zones de protection (les secteurs de plus grande valeur C seront protégés prioritairement).

Par cette approche, nous proposons de ne pas nous limiter à prendre la totalité du bassin d’alimentation comme zone de protection contre les polluants persistants (protection dé?nie dans la plupart des pays), mais de dé?nir une zone de protection plus petite en sélectionnant uniquement les surfaces les plus contributives.

La super?cie de la zone de protection pouvant être considérablement réduite, il sera possible

d’y appliquer une réglementation plus sévère, impossible à mettre en place sur la totalité de la surface

du bassin d’alimentation. Les zones de protection dé?nies sur cette base permettent, en outre, de dé?nir des actions d’assainissement(1) ciblées qui optimisent les rapports ef?cacité / coût. Elles sont, par leur propre concept, indépendantes des ?ux de polluants à un instant donné et fournissent un instrument de gestion et de développement durable du territoire.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...