Jump to content
CIVILMANIA

Maesse Justin

Membres
  • Content Count

    9
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

2

About Maesse Justin

  • Rank
    Membre débutant

Experience

  • Fonction
    Ingénieur méca

Localisation

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour, @ Bellamine, je voudrais rehausser ces ouvertures de portes car le sol va être réhaussé lors de la rénovation pour isoler la dalle. Mais effectivement, en l'état, les ouvertures ont bien été faites à la bonne hauteur selon les règles de l'art dans les années 70. @ montabone, pour être exact, j'ai juste réussi à ce que l'entreprise de gros œuvre redocumente la question des jambages et linteau. En première approche, ils avaient mis dans le devis le maximum à faire. Je comprends tout à fait, il vaut mieux chiffrer la solution la plus sûre et robuste pour ne pas se trouver en dé
  2. Bonjour, je n'ai malheureusement pas le contrat qui a été fait à l'époque entre le constructeur et le propriétaire, seulement une partie des plans. Après, avec tous les éléments discutés ici, et je vous en remercie, j'ai une meilleure idée de ce que je peux discuter avec l'entreprise de gros œuvre et/ou le BE pour comprendre et challenger leur réponse.
  3. Bonsoir, @FRIDJALI, la maison est sur 2 niveaux + des combles. Le plancher qui repose sur ces murs en béton armé est lui aussi une dalle béton. j'ai rediscuté le devis avec l'entreprise qui devrait faire le gros œuvre, ils me disent reconsidérer la solution avec leur BE, le jambage n'est peut-être plus aussi évident à leurs yeux. En parallèle, j'ai essayé de contacter des BE, mais effectivement, une aussi petite prestation ne les intéresse pas vraiment. Auriez-vous des contacts d'ingénieur conseil dans le Nord ?
  4. Je n'ai pas été assez précis au début. J'ai dit que le mur est en béton armé car: - le plan d'origine de la maison indique bien que ce mur est en béton armé, mais sans plus d'éléments. - un trou avait été fait par le propriétaire précédent pour leur cheminée. A travers ce trou, on voit une armature. Ci-dessous des photos du mur (désolé pour la qualité, on ne voit pas bien ici le bout de fer à béton): Encore une fois, j'ai juste un esprit critique quant aux solutions que l'on me propose. Le diagnostic aurait pu être une solution basée sur l'expérience. Qua
  5. Totalement d'accord avec vous, l'expérience est bien celle du BE, de l'ingénieur ou de l'entreprise de gros œuvre. Et aussi d'accord sur le fait que le BE doit faire des études technico-financières. Et je pense que c'est dès fois sur ce point que ça peut être contestable. Est-ce que les BE n'ont pas intérêt à vendre des études ? Surtout quand le client final est un particulier, car il n'y a pas beaucoup de risque de ternir l'image de marque. Et l'entreprise de gros œuvre d'aller aussi dans ce sens, en mettant en avant un argument réel: pour mettre en jeu son assurance, il faut être en mes
  6. Rassurez-vous, je n'ai rien contre les ingénieurs, je suis même pour. Je pense qu'une partie du métier d'ingénieur est aussi de savoir quand faire des études complexes et quand se baser sur l'expérience. Moi même dans mon métier, dès fois, il est plus efficace de designer des pièces vraiment surdimensionnées que de faire les études complètes d'analyses, de calcul pour in fine avoir un très petit gain. Donc ma réflexion était: - si par expérience (je suppose que ce genre d'agrandissement d'ouvertures a déjà était fait un grand nombre de fois), on met en place à 90% du temps jamb
  7. Bonjour, pour l'instant, il n'y a pas eu d'analyse du béton. D'ailleurs, il n'y avait pas d'analyse prévue par les entreprises. au vu de vos retours, il faudrait faire: - analyse au ferroscan pour avoir une idée du ferraillage. - analyse au scléromètre pour la dureté Je vais demander si dans l'étude prévue par un BE, il y a bien ces analyses de prévues. Sinon, vu le coût des analyses, c'est à se demander s'il ne faut pas faire directement les renforts avec jambage, même s'ils sont plus chers, mais sans faire l'analyse par BE.
  8. Bonjour, merci pour votre retour. La maison date de 1974, elle a été construire par la société ferret savinel qui à priori, était spécialiste dans les maisons "préfabriquées". Ceci explique peut-être la présence des murs en béton armé. C'est bien la proposition de jambage qui m'étonne aussi le plus, je ne suis pas en zone sismique, et c'est pour cela que ça me parait sur-dimensionné pour l'agrandissement des ouvertures. Pour ma compréhension, l'Eurocode interdit le béton en traction, mais je suppose que c'est autorisé pour le béton armé, si le ferraillage est bien posé et d
  9. Bonjour, je me présente, je m'appelle Justin et avec ma femme, nous sommes dans un projet de rénovation globale d'une maison. Contexte pour ma question: Pour des questions d'isolation de dalle, le sol va être rehaussé de 15 cm. Cela implique d'agrandir de 20 cm les ouvertures de portes intérieures. Là ou cela se complique, c'est quand ça se passe dans un mur de refend en béton armé. Pour bien comprendre, voici un schéma du rez de chaussé de la maison, avec les murs porteurs qui sont en béton armé: La problématique vient du mur de refend qui traverse la maison sur
×
×
  • Create New...