Jump to content
CIVILMANIA

axil

Inactifs
  • Content Count

    18
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    Algeria

Community Reputation

3

About axil

  • Rank
    Membre débutant

Général

  • Pays
    Algerie

Expériences

  • Expérience
    Sénior

Formation

  • Formation
    génie civil

Recent Profile Visitors

934 profile views
  1. on peut construire sur n’importe quel type de sol mais la hic c'est le coût financier. néanmoins plusieurs solutions existent même avec un sol qui a 0.5 bars. v (un problème cache un autre ) il faut faire un calcul de stabilité avec phasage! cela dépendra de la raideur de la pente et des données de cisaillement du sol (c et phi)! il faut voir la géomorphologie pour en juger !
  2. oui ça vaudrait mieux si cela est possible pour avoir une portance de sol finale homogène l’écart ne doit pas être important surtout dans le cas des semelle isolées ou même filantes, notamment cela évitera des tassements défférenciels à court et à long terme. après le choix des fondations dépendra seulement de la géométrie de ton bâtiment et de sa charge.
  3. pour la solution cité ci dessus je pense que c'est la plus économique mais pour réaliser ça il faut que la surface de la purge soit grande pour permettre aux machines de rentrer notamment pour le compactage il faut utiliser des matériaux qui sont destinés aux couches de fondation la GNT fera l'affaire.
  4. Avant d’entamer tout calcul des éléments de la structure, il faut passer par leurs pré-dimensionnements et cela en se basant sur des lois issues des règlements BAEL ces lois résultent généralement des limitations de déformations et des contraintes dans les matériaux. Le pré-dimensionnement des éléments a pour but de déterminer l’ordre de grandeur des sections et des éléments de l’ouvrage. Le plancher est une plaque horizontale en béton armé infiniment rigide, associée à un système de poutres formant nervures. Elle sert de séparation entre deux niveaux successifs, il permet la transmission des charges et surcharges qui lui sont directement appliquées aux éléments porteurs. une installation est dite en porte-à-faux lorsqu'un élément est soutenu par une partie qui est elle-même au-dessus du vide, c'est-à-dire sans support immédiat en dessous de l'élément en « porte-à-faux ». -Dalle plaine pour les portes à faux et les balcons : BAEL 99 et compris les balcons est donnée par la formule suivante: pour les portes à faux L’épaisseur de la dalle e ≥ L0 / 10 L0=portée libre du porte à faux. e : épaisseur de la dalle
  5. la poutre posée en allège ( H , plus ou mois égal à B est utiliser sous une ouverture en général sa fonction structurelle ( autoporteuse) n'est pas optimal ou complètement ignorée c'est juste conceptuelle elle a pour fonction généralement le chaînage donc sa pose par rapport à sont axe d'inertie le plus plus important ( en plus grande retombée )n'est pas obligatoire (tout dépendra du calcul), pour l'autre cas c'est le contraire, la poutre à pour fonction 'porteuse' donc celle ci subit des chargement qui sont plus important ( disposition optimale et recommandée /axe du moment d'inertie plus important ). pour la poutre de chaînage en générale en utilise des poutre carrées pour économiser les matériaux et réduire le temps de sa réalisation.
  6. oui mais pas seulement en flexion il ya aussi traction pure et compression pure, l'acier résiste à toute les sollicitations c'est pour ça qu'il est ajouté au béton pour créer un béton dit armé. l'acier résiste courament à 15 fois plus que le béton seul à la traction (sollicitation à la quelle le béton résiste mal). dans la partie comprimé les aciers généralement ne sont pas nécessaires (armature pour le montage/ disposition constructives) mais dans certaine sollicitations fort en compression l'acier soulage le béton. pour plus de détail les cours du béton 1 sont à réviser !!
  7. ça dépends des exigences du client ou du CPS. en général ils dépendent du type du béton utilisé pour le calcul et la réalisation ( C20/25, 25/30 ....etc) ( conventionnellement il doivent pas être inférieur à 20 en cylindrique ; Minimal des normes en vigueurs comme le RPA , 20MPa)
  8. La hauteur est calculée par rapport à la portée de celle ci, dans le cas hyperstatique on prend L/15 et dans le cas statique on prend comme H= L/12.5 ( cela est du aux moment réduits aux appuis dans le cas de poutres continues, données : béton armé avec ses caractéristiques conventionnelles ) pour la base elle se situe entre 0.4 h et 0.7 h, pour la vérification il faut juste vérifier la flèche à l'ELS et le rapport des dimensions poutre/poteau du RPA (on évite des poutres plus larges que les dimensions du poteau lié à celle ci dans le cas contraire la répartition de la rigidité ne sert a rien face aux forces sismique)
  9. axil

    question???

    on peut tirés préske tout ske vous voulé (férraillages effort internes exentricité masse inértie périodes modes.... etc) fau chérché
  10. 2 et la plus jjuste des 5 c non pour les adjuvant ya ceux ki auguemente la parie plastique du béton donc la résistance mais pour les dosages fau voir de formulaires du béton armé
  11. oué tu peu mais il ya un calcul de condition du rpa pour vérifié c'est ça colle ( poteaux court rpa) mais c déconseillé en général par le ctc
  12. bjr le probléme ca peut etre parce ke la poutre paliére est a mi étage donc les poteax rouge sont des poteaux courts et les efforts sont importants ( sismique) pour y remedier a se probleme ne crée pa les poutres d'étages juste les poutres paliére avec des heuteur de poteaux ratachés ki seront décalé paraports au niveau 00 donc fau évité les poteau courts c ce nest pa le cas allé dans add nex reference plane/ line et ajoute des grids lines en élévation pour le repére des poutres paliéres . c ca marche pa écris moi
  13. le diaphragme et un system ou on concédére ke lors dun seisme tout les point du diaphragme ont le meme déplacement on l'associe au plancher et il na pas de déformation il transmet juste les charge et un plaché sans diaphragme c la déformation ( plaché férrailé = diaphragme, ) souple ca veu dire fléxible meme ci il se déforme il revien a sa place et raigid pas de déformation le voile péréphirique est consédéré comme infiniment régid il déssipe l'énérgie sesmique en plus il soulage les poteaux courts pour le vide sanitaire en maconerie il joue pa ce roule car il n'est pa concédéré rigide le voile est un élément vertical est déformable sous éxitations sésmique et transmis les effort a la base le placher ne se déforme pa il se déplace en diaphragme ( element horisontal)
  14. on peut l'associé à nimportekel voile car c'est un appuis kan il sagit pa de voile porteur les autre voile joue le role de poutre de chainage et le calcul se fera en port a faux
  15. le calcul se fait en calcul classique c'est il s'agit seulement d'une poutre et c'est il s'agit de nervure de fondation elle doit etre calculé comme telle avec toutes les sollicitation moments et efforts (chargement) porté limite du sole ; ou par modelisation tridimensionnel avec les donné adéquates c'est plus facile
×
×
  • Create New...