Jump to content
CIVILMANIA

elninhyo

Membres
  • Content Count

    573
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    18

Everything posted by elninhyo

  1. bonjour, pour pallier aux problemes liés aux liaisons , je vous conseille de desactivé la case grille en bas à gauche voir piece jointe
  2. bonjour, si vous avez deja robot, voir sur le C:autodesk robot,, vous trouverez le manuel d'utilisation , et des exemple , meme pour cbs , commencer par cela Cordialement
  3. bonjour, autant pour moi, c'est bien multiplier ,sa tombe sous le sens ,je vais modifier mon poste Par contre pour la fissuration , je croyais que c’était 1.2 , faut que je révise !! je tiens à rajouter que le fascicule 62 ( qui traite les ouvrages en génie civil ), traite aussi les fondations superficielles, que je trouve personnellement très intéressant , même si la différence je pense , réside dans la détermination des glissement (coeff ) et la détermination de qu qui je trouve ya pas énormément de différence cordialement
  4. bonjour, http://www.civilmania.com/forum/topic/19232-rigidité-dune-structure-par-rapport-au-tassement/ voir lien ci-dessus
  5. bonjour, ci joint document pour calculer le degré d'hyperstaicité simplifié , hyperstatisme.pdf
  6. bonjour, Selon le BAEL , comme expliquer ci-dessus , on peut faire la vérification de la capacité portante suivant l'ELU ou L'ELS , faut juste divisé la contrainte de rupture sur 2 pour L'ELU ou 3 à L'ELS Pour les armatures , le dtu 13.12 , admet un calcul à L'ELU , en peu prejudiciable, on multiplie fois 1.1 pour préujudiciable ,et 1.5 pour tres prejudiciable, ceci dit cela est valable pour les anciens reglement, je vous conseil de migrer vers les eurocodes , cordialement
  7. Bonjour, effectivement, c'est bien les conditions d'appuis, et quand je parle des relâchement , cela veux dire (présence ou pas de rotations )
  8. Bonjour chers amis, Au faite j'ai une question par rapport aux relâchement dans les dalles, si on prends un exemple d'une dalle à plusieurs travée et on met des relâchement dans le sens porteur, on admet bien que notre dalle est articulée, cela induit qu'on aura un moment de travée qui est égale à 0.85 M0 au sens du calcul statique, et aux appuis 0.15 M0 (hors zone sismique ) par contre est-que c'est vraiment ce qui se passe ,ou on est obligé de modélisé sans relâchement, la je parle dans le sens porteur Moi ce que je pense ,c'est dans le cas le cas d'une dalle béton , o
  9. Bonjour, que voulez vous dire par caracteristique, se que je sais du gros beton , c'est qui'il est employé dans les fondations pour atteindre le bon sol, qui est coulé en pleinne fouille , avec une mass de ciment de 300 kg/m3 , au lieu des 350 kg/m3 habituelle
  10. Bonjour, au faite c'est ce que je fait , je préfère prendre lf=l0 , au lieu de prendre lf= 0.7l, mais moi je posais la question dans le cas ou le poteau est prépondérant par rapport à la poutre, je sais que le calcul via logiciel donne un résultat qui est proche de la réalité, mais ma question était surtout orienté vers un calcul manuel, au final si j'ai une poutre qui est prépondérante au poteau , je préfère de la calculer en articulation pour avoir le moment max en travée ,sans oublier de prendre en considération le moment d'encastrement aux appuis et pour le poteau je prendra
  11. une autre chose, par rapport au raisonnement que je suis , à partir de quel rapport de rigidité, qu'on considère que la poutre est encastré ou articulé par rapport au poteau ,
  12. Bonjour, tout d'abord merci de votre collaboration , sa me permet de voir plus clair chaque jour, je n'arrive pas à comprendre qu'on a un encastrement ,alors que dans le cas d'une poutre à forte inertie , elle absorbe tout le moment ,et se traduit par une articulation sur les appuis des poteaux, cela induit à mon sens qui aura pas de moment au niveau du poteau du moins minim, donc comme si on avis une charge centré due à la réaction de la poutre plus l'excentricité forfaitaire sur le poteau , et comme la réaction horizontal du portique à sa base = Ma(nœud)/h(hauteur poteau) (c
  13. Bonjour, je partage avec vous un récapitulatif de tout les DTU ,et la concordance entre les règles de calcul des anciens règlement avec les eurocodes , mis à jour mai 2013 liste-dtu-en-vigueur-juin2013_2.pdf
  14. Bonjour, vous trouverez ci-joint un extrait du livre maîtrisé bael, faut juste savoir que la méthode utilisée pour le calcul du portique ,c'est une méthode simplifier du faite que c'est une charge uniforme, mais n’empêche qu'on prend tout en considération ,vis à vis de la rigidité, dans la remarque , on parle dans le cas ou la rigidité de l'un est supérieur par rapport à l'autre et ce qui en résulte extrait.pdf
  15. Bonjour, je me permet de remonter le sujet , mais je comprend pas votre raisonnement par rapport à la fiche excel,moi se que je pense , si j'ai rapport de rigidité < 1 , comme sur la fiche excel, j’interprète cela que mon poteau est encastré sur la poutre , je vous redirige vers un sujet que j'ai commencé ,et que j'essaie de mieux comprendre le phénomène , si vous avez des avis sur le sujet , se sera les bienvenus merciiiiiiiiiiiiiiiiii http://www.civilmania.com/forum/topic/19232-rigidit%C3%A9-dune-structure-par-rapport-au-tassement/
  16. Bonjour, ce que je pense c'est à toi de maîtriser la fissures , si tu veux admettre oui ou non de la fissuration qui soit plus au moins importante, cest par rapport à cela que tu calcul au elu ou els
  17. Bonjour, au faite se que je voulais dire , par rapport au coef du raideur qui egale à le coef de raideur = facteurs de rigidité d'une poutre / facteurs de rigidité d'un poteau , si le rapport entre la poutre et le poteau =1 , cela veux dire qu'on a une régidité au noeud qui est égale des deux coté , alors à l'inverse si la regidité de la poutre est plus grande que le poteau facteurs de rigidité d'une poutre >> facteurs de rigidité d'un poteau, celle si est considéré comme articulée sur le poteau ,et le poteau à son tour est encastré sur la poutre si facteurs de rigidité d'une
  18. Bonjour, je suis ravi que vous posez ce genre de question , y a pas beaucoup de monde qui le fait , pour résumé se que je pense être correct , ELU c'est pour la rupture du béton comme vous l'avez annoncez par contre ELS c'est pour prévenir d'abord la déformation après l’apparition des fissures, cela veut dire avant une rupture faut bien que sa fléchissent après t'auras l’apparition des fissures ,seulement après t'auras la rupture, bien sur je parle juste au niveau de la flexion , faut s'assurer pour les vérifications complémentaires ( effort tranchant, la bielle , ect)
  19. Excellent, merci pour votre reponse sa m'aide énormément , Cordialement
  20. sur le principe je suis d'accord, mais ce n'est pas toujours facile ,surtout si tu reçois un dossier le veille pour répondre le lendemain, c'est se que je vis tous les jours , j'essaie toujours de tenir tete , mais defois tu te fais coursé par ton bosse ,alors tu vois dans quel situation on se trouve, mais bon sa serait interessant pour moi tout de même si vous répondez à mes questions mercii
  21. Bonjour cher amis, j'ai quelques questions par rapport à une rigidité d'une structure B.A ou métal, ma question se situe au niveau de la rigidité des fondations et de la structure par rapport au tassement, sa m'arrive de lire dans les rapports de sol , qui faut prendre des précautions pour rigidifier une structure par rapport au tassement Moi ce que je pense connaitre comme procédé ,c'est de rigidifié mes fondations , exemple d'un massif isolé ,c'est de liaisonné avec longrines , ou le cas de semelles filantes, c'est de mettre des soubassement intégré dans la semelle , qu
×
×
  • Create New...