Aller au contenu
CIVILMANIA

noix de coco

Membres
  • Contenus

    7
  • Inscription

  • En ligne

  • Pays

    France

Points de Réputation

0

1 abonné

À propos de noix de coco

  • Rang
    Membre débutant

Général

  • Nom
    GUILLAUME EHRHART
  • Pays
    France
  • Ville
    GUYANCOURT

Expériences

  • Poste actuel
    etudiant
  • Expérience
    Votre expérience
  • Mes logiciels
    a
  • Mes références
    BTP CONSULTANTS

Formation

  • Formation
    chebap

Visiteurs récents du profil

633 visualisations du profil
  1. noix de coco

    Joint De Dilatation

    Merci pour vos réponses. Le JD ne descend pas en infra essentiellement pour des problématiques de nappe phréatique. (R-2 dans la nappe + une partie du R-1) Les joints waterstop sont sinistrables si mauvaise mise en oeuvre donc il est préférable de ne pas le prolonger pour éviter des venues d'eau... La dilatation thermique est moins importante en infra, si il le faut un delta T de 15 à 20° pourra être pris en compte dans le calcul des éléments en infra. Pour le retrait, un joint de clavetage sera réalisé. Même si la configuration n'est pas idéal, je réitère ma question... est-il préférable d’arrêter le JD au niveau des verticaux du RDC ou au niveau du plancher bas du RDC ?
  2. noix de coco

    Joint De Dilatation

    Bonjour, J'ai un bâtiment en béton armé en R+5 avec deux niveaux de sous sol. Le joint de dilatation n'est pas prolongé au sous sol (distance acceptable -50m). Par contre, où est-ce que l'on doit arrêter le JD de la superstructure ? au niveau des verticaux du RDC ou il faut inclure le plancher bas du RDC. On me dit au niveau des verticaux du RCD mais j'aimerai comprendre pourquoi. Merci et bonnes fêtes à tous
  3. Bonjour, J'aimerais avoir votre avis sur le sujet ci-dessous : Des rupteurs de pont thermique non porteur sont mis en place sur un chantier au niveau des planchers BA. Cela ne remet pas en cause leur stabilité car ils porteront dans l'autre sens. (Voir photo ci-dessous) Mon interrogation porte sur les voiles en béton en façade. Est ce que le fait qu'il n'y ait plus de contact entre le voile et la dalle remet en cause la stabilité du voile ? L'élancement du voile est-il impacté ? Peut on rester en voile non armé ? Merci d'avance
  4. noix de coco

    ouverture voile porteur

    Je vois que les avis divergent, je vais être un peu plus précis sur le projet : il concerne en faite la réalisation de 3 ouvertures 1) plan de coffrage: les voiles existants ne reprennent que 2,05m d'entraxe de plancher. 2) linteau 1 pour ouverture de environ 1m 3) linteau 2 pour ouverture de environ 3m et linteau 3 pour ouverture de environ 1m avec création d'un poteau BA - D’après Dexter et Franckm pour les ouvertures de 1m les linteaux ne sont pas obligatoires à condition que le voile soit correctement ferraillé alors que pour Abdoh les linteaux sont nécessaires et la solution proposée (moisage profilé UPN) n'est pas adaptée. - Pour l'ouverture de 3m, le linteau semble obligatoire au vu de la taille de l'ouverture. - Abdoh et Dexter soulignent la nécessité de vérifier les pieds-droits. Des sondages ont été effectués dans le voile, je vais me renseigner sur les résultats. Abdoh : j'aimerais comprendre pourquoi cette solution de moisage n'est pas adaptée par rapport à un linteau en poutre métallique classique. Merci d'avance pour vos retours
  5. noix de coco

    ouverture voile porteur

    non l'ouverture va être créée
  6. noix de coco

    ouverture voile porteur

    Bonsoir, Petite question sur la création d'une ouverture dans un voile porteur en béton armé : est ce que le moisage de deux profilés UPN par tige fileté peut faire office de linteau ? cf pièce jointe Comment va travailler cette nouvelle structure ? Je sais que cette technique est couramment utilisé en bois mais je ne l'ai encore jamais rencontré en BA. merci d'avance
×