Aller au contenu

La Communauté Scientifique & Technique de la Construction

Connectez-vous or Inscrivez-vous

+80.000 professionnels du BTP qui échangent tous les jours sur les différentes thématiques de la construction, emploi, formation, projets d'études, ingénierie, réglementation, calculs, logiciels, structures, ouvrages d'art, génie civil et travaux !

atiampo

Membres
  • Contenus

    46
  • Inscription

  • En ligne

  • Pays

    Bénin

Points de Réputation

11

2 abonnés

À propos de atiampo

  • Rang
    Membre occasionnel

Général

  • Pays
    Benin
  • Ville
    Cotonou

Formation

  • Formation
    Ingenierie Génie civil(5eme année en cours)
  • Etablissement
    Université Verechagune A K

Expériences

  • Poste actuel
    etudiant
  • Expérience
    Débutant
  • Mes logiciels
    revit architecture revit structure Robot structural analysis

Visiteurs récents du profil

455 visualisations du profil
  1. Salut à tous. J'ai une une petite préoccupation que je voudrais exposer. j'ai constaté dans plusieurs mémoires que lors de l' evaluation des charges sur le plancher a corps creux, il n'est pas considéré la charge des murs perpendiculaires aux poutrelles (sauf lorsque celles-ci passent sur une des poutres il la considère dans ce cas).Or les murs de séparation des pièces généralement ne passent pas sous les poutres.Ne faudrait-il pas mieux comme le font certains de considérer une charge permanente de cloisons de 1kn/m2 puisque celles-ci repose sur le plancher par l'intermédiaire des nervures ? Doi-on considérer la charge de 1kn/ m2 ou peut on la négliger ? Merci d'avance et Vive civilmania
  2. INITIATION EUROCODE 2

    Salut à tous, je voudrais ma contribution personnelle à ce débat. A l'eurocode 2 en béton armé il n' y a pas que les coefficients de sécurité qui ont cangé. Le calcul de l'effort tranchant est tres différent de celui du Bael avec possibilité d'incliner les bielles a moins de 45 dégrés. Aussi le calcul des poteaux prennent en compte le calcul du flambement (sauf pour des élancements tres faibles ou tu peux t'eviter des méthodes comme courbure nominale et autres). Il ya aussi le fait pour le calcul à la flexion simple la possibilité d'utiliser 3 diagrammes contraintes déformations du béton et deux pour le cas des aciers ce qui donne six possibilités à l'ingénieur(en général on les réduit à 4). Il ya aussi l'utilisation de la méthode bielles tirants ui existait au bael mais qui était masqué dans ce dernier.Aussi pour les poutres , plus de méthodes de caquot ou forfaitaire pour analyse de poutres. Aussi la prise en compte de la fissuration au travers des classes d'expo est très important ainsi que le calcul des flèces qui diffèrent de l'habitude que ce que l'on a l'habitude de faire(Inertie fissurée ). Merci
  3. Bonjour à tous je voudrais avoir quelques éclaircissements sur la différence concrète entre un structure à noeuds déplacables et celle à noeuds non déplacables. Aussi quelles est la meilleure structure à utiliser pour reprendre les charges horizontales (Je parle du vent je ne considère pas le seisme).Aussi pour l 'étude du choix des murs de contreventement (Voiles) existe t-il un logiciel premettant de s'assurer tous les calculs concernant de la torsion des murs sous charges ou faudra t-il revenir à la technique de base du technicien en génie civil,c'est à dire le calcul manuel. Merci.
  4. Salut à tous. Je voudrais savoir si quelqu'un dispose d'une feuille excel pour le calcul à l'eurocode 2 du radier ou si possible possède un document qui détaille la méthode de calcul (cela me pemettrait de savoir si elle est différente du cas de radiers nervurées qu'on avait habituellement l'habitude de calculer avec le Bael 91).Merci d'avance
  5. calcul de radiers à l'ec2

    Merci beaucoup pour ta réponse.
  6. calcul de radiers à l'ec2

    Salut à tous. Je voudrais savoir quelle est la méthode de dimensionnement d'un radier nervuré à l'eurocode 2? Est-elle différente du Bael 91 modifiée 99 ?
  7. Bonjour à tous. je suis sur la réalisation d'un projet de type R+4 avec sous sol pour le parking qui est un semi enterré principalement aux études. apres les etudes au penetrometre dynamiue et a la tariere on a 3.20 à 2.80 m du sol mais la nappe phréatiue est à 0.50 m du terrain naturel. J'ai Proposé la structure suivante, mais j'aurais besoin d'avis de pro J'ai décidé de faire une structure ossaturée (poteaux poutres jusu'au rez de caussée avec planchers à corps creux coulés sur place) et au parking cela continue mais avec la présence de murs péripériques (Voiles qui joueront le role de soutènement contre les poussées de sterres et surcharges éventuelles) Pour la fondation j'ai proposé de faire un radier nervuré formant cuvelage vue ue mon terrain est inondable, le géotechnicien a preconisé de construire en saison seche et de prendre toutes les dispositions possibles. je voudrais savoir ce que vous pensez dela structure que j'ai proposé ? est ce que l'on peut faire uen fondation semelles isolées et filantes tout en protégeant la fondation par des produits hydrofuges (meme sii j'en doute dans ce cas , mais tout est possible) Aussi, le batiment doit reprendre les charges du vent, j'ai decidé que le contreventement serait assuré par la cage d'escalier qui est relié au hall mais j'ai un préoccupation . Si les forces horizontales (Vent sont reprises par mon systeme de contreventement) alors mes poutres et poteaux travaillent bien à la flexion simple et à la compression simple ou bien il y aura de la flexion composée Enfin pour terminer j'ai un pan de mur de forme courbe ou arc. Souvent je vois dans des plans u'il mettent un chainage qui a la meme forme que le mur. Je voudrais savoir si ce dernier ne travaille -il pas à la torsion dans ce cas ? et sa merci d'avance pour toutes vos réponses et vive Civilmania
  8. classe de béton dans l'eurocode 2

    possibles il faudrait que l'on fasse des tests car il n'est pas sur que le béton de 22 mpA suffise pour les différents enrobages eistants et pour les différentes environnements;
  9. salut à tous.je voudrais savoir a partir de quelle hauteur ou type de batiment conssidère -t-on la pression du vent ? j'entends Souvent a partir de R+5 etc...d'autres le considère à R+3. J'espère avoir un eréponse précise de votre part. Aussi si la pression du vent est considérée dans une structure ossaturée, les poteaux et les poutres sont ils soumis a la flexion composée ? merci d'avance.
  10. classe de béton dans l'eurocode 2

    Merci mais à l'eurocode 2 c'est pas sur que cca soit possible. On doit definir les classes d'exposdition de chaque partie d'ouvrages afin de determiner l'enrobage or dans le tableau de l'EC2 et annexe nationale francaise ou est donnée les resistances indicatives de béton en fonction des classes d'exposition il n'y figure nullement de béton intermédiaire.aussi à l'ec2 les classes de béton sont deux types cylindrique et cubique, je n'ai pas encore vu la resistance cubique du béton de 22 MPA.Donc quand tu dis si on respecte les normes réglémentaires on peut le faire ca me parait un peu bizarre. J'espere avoir de meilleurs eclaircissements de ta part. Merci beaucoup pour ta réponse. Cordialement
  11. Bonjour à tous, je voudrais savoir si il est possible de définir une classe de résistance de béton de 22 MPA comme dans les règlzes Bael 91 modifiée 99 ou bien ne devons uniuement nous en tenir auc classes definies par le règlement c'est à dire : C12/16 , C16/20, C20/25
  12. Salut à tous, je voulais savoir s'il existe une méthode pratique pour un ingénieur de s'assurer que l'acier ou le fer à béton utilisé est du fer à béton de 400 MPa ou de 500 MPa à part bien compter sur la bonne foi et les références de l'entreprise qui fournit ces matériaux. J esais que la question peut etre un peu bizarre,mais sur nos chantiers afen afrique de l'ouest, les gens acjhètent les aciers n'importe ou.De plus il faut compter sur la mauvaise foi des fabricants qui ne respectent pas les normes en matière de réalisation de ces fers à béton. Finalement Comment s'assurer qu'un fer à béton est conforme et correspond à la limite d'élasticité réelle que l'on a utilisé pour le calcul de structures ? Merci d'avance et j'espère avoir la contribution de tous sur ce sujetqui pour moi revet d'une importance majeure en afrique
  13. Salut à tous. Je voudrais avoir un petit éclaircissement de la part d'experts.J'ai lu dans le livre de Henry thonier tome 1 que les 3 méthodes (Caquot minorée forfaitaire, et caquot sont toutes applicables si toutes les conditions sont reunies (Tableau page 15).Je voulais alors savoir si j'applique la méthode de caquot pour une poutre qui devrait etre à la méthode forfaitaire ,que va t-il se passer?Est ce que j'outrepasse lerèglement en vigueur (Bael 91 modifiée 99)J'ai déja une idée de réponse en me disant que cela va donner des résultats plus faibles sur appuis qu'avec la méthode forfaitaire et des moments en travées plus grands pour compenser.Mais je veux savoir vraiment si c'est possible et quels sont les avantages et inconvénients.Aussi je voudrais savoir comment le faire ou le vérifier par le logiciel RSA si possible? Merci d'avance et vive le Génie civil.
  14. il n' y a personne pour m'aider Sérieusement ?
  15. salut à tous. Je suis en train de préparer mon PFe et j'ai deux questions dont je voudrais avoir l'avis d'experts et de la communauté .Premièrement je voudrais savoir à quel moment l'ingénieur structure doit effectuer une etude sur le comportement de la structure au feu (Je crois qu'on doit le faire pour tous les ouvrages d'habitation) . Quel est la réglémentation concernant cela à l'eurocode 2. La deuxième question est est ce qu'il existe une méthode à l'eurocode 2 pour les calculs de planchers à corps creux (Hourdis coulée sur place et non préfabriquée) ? est ce pareil comme au Bael ou ya til de grands changements ou des articles dans l'eurocode parlant de cela ? Voila j'attends vos avis et vos remarques.
×