Jump to content
CIVILMANIA

HISTORIQUE DU CONTRÔLE DE FONDATION PAR CAROTTAGE SONIQUE


Guest

Recommended Posts

posté par bentafat Rachid

HISTORIQUE DU CONTRÔLE DE FONDATION PAR CAROTTAGE SONIQUE

La société CEBTP a inventé, dans les années 60, le contrôle des fondations

par carottage sonique, également appelé méthode par transparence.

C’est à la demande de la Fédération Nationale des Travaux Publics que l’équipe du CEBTP dirigée par Jean Paquet, assisté

de Jean-Pierre Chipart et de André Cabé a cherché à mettre au point des méthodes non destructives très fiables de contrôle

de fondations.

Les besoins dans ce domaine étaient en effet très

importants, et aucune société au monde ne s’intéressait à l’époque,

au test des pieux.

1966 : Premiers essais de la méthode par carottage

sonique. A l’époque, la mesure était effectuée

en discontinu. Les sondes restant à une profondeur

fixée du pieu, une succession d'excitations étaient produites par une sonde d’émission. L’opérateur visualisait sur un oscilloscope,

le signal reçu par la sonde de réception, et mesurait le temps de parcours entre les deux sondes. Les sondes étaient ensuite descendues de 5 cm,

une nouvelle émission et une nouvelle mesure

étaient effectuées. Lorsque toute la hauteur du pieu avait été auscultée,

les points de mesure de temps étaient reportés sur un graphique afin de tracer une courbe mettant en valeur d’éventuel retard et donc d’éventuel

défaut dans le pieu. Les pieux n’étaient pas toujours équipés

de tube à l’origine. Il fallait donc forer dans la fondation afin de permettre le passage des sondes. Les sondes étaient à l’époque d’un diamètre de 35 mm alors que les sondes du nouveau CS97 ont un diamètre de seulement

25 mm. C’est sur le chantier de la construction de la centrale

thermique du Havre (France) qu’eurent lieu les premiers essais en grandeur réelle.

cs_diagr.jpg

1968 : Essais importants sur les pieux du pas de

tir de la fusée ELDO à Kourou en Guyane Française. C’est à Kourou

que sont lancées maintenant les fameuses

fusées européennes ARIANE.

cs_cs87.jpg

1971 : Alors qu’avant cette date l’équipement

était constitué d’éléments

séparés (Boîtier d’émission,

boîtier de réception, oscilloscope, etc.),

l’équipe du CEBTP crée un matériel

plus compact sur la base d’un oscilloscope TEKTRONIX

de la série 5111A. 1987 : L’informatique se miniaturisant, les ingénieurs

du CEBTP, Jean Paquet, Jean-Pierre Chipart,

et Pierre Vaillant, créent le CS87. Plus

compact que tout ce qui s’était réalisé

jusqu’alors, le CS87 permettait d’obtenir des

diagraphies sur bande de papier qui était

imprimer par une imprimante thermique intégrée

à l’appareil.

cs_cs97.jpg

1997 : Naissance du CS97 actuel. Très performant

et facile d’utilisation, le CS97 est entièrement

informatisé. Les diagraphies sont sauvegardées

à l’intérieur de l’appareil, et

il n’est plus nécessaire de coller des

bandes de papier sur une feuille, puisque le

CS97 imprime directement au format A4 des documents

insérables dans un rapport.

bentafat_rachid

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...