Jump to content
CIVILMANIA

effondrement progressif de bâtiments en béton armé


Recommended Posts

Posté par bentafat_rachid

l'histoire récente est riche d'exemples d'effondrement spectaculaire de bâtiments, accompagnés hélas de pertes humaines élevées et de conséquences économiques majeures. L'un des principaux mécanismes de rupture est appelé "effondrement progressif": un ou plusieurs éléments structuraux se rompent brutalement, quelle qu'en soit la cause (accident, attentat), et le bâtiment s'effondre, compartiment après compartiment, jusqu'à l'effondrement total de l'édifice ou d'une grande partie de celui-ci. Dans de nombreuses situations, cependant, l'immeuble ne s'effondre pas, les charges internes étant simplement redistribuées. Malgré l'importante répétition de ce phénomène comme cause principale d'effondrement de bâtiments, ce sujet n'a pas suscité beaucoup de travaux. Les divers codes et normes de construction citent le phénomène d'effondrement progressif et imposent de l'éviter, mais n'offrent aucune indication sur la méthodologie de simulation ni sur les marges de sécurité à respecter. Le but est de mettre au point un outil de simulation de l'effondrement progressif d'immeubles en béton ou en acier/béton. Cet outil permettra aux ingenieurs d'élaborer de nouvelles règles de conception paliant a l'effondrement progressif; il servira également lors de la détermination du niveau de sécurité d'édifices existants. Afin de simuler correctement l'effondrement progressif, il est essentiel de pouvoir représenter la détérioration progressive des éléments structuraux dans le but de détecter la formation de zones ou de sections plastifiées dans le bon ordre, de manière à décrire correctement la redistribution progressive de contraintes dans la structure. La première difficulté à surmonter est donc le développement d'un modèle éléments finis de type poutre qui incorpore la détérioration graduelle de la rigidité des poutres et des colonnes. Il est impératif que les lois de comportement puissent être étendues jusqu'au point de rupture. La déterminer de la pertinence de la prise en compte des effets dynamiques. L'étape suivante consiste a généraliser la formulation aux grands déplacements de manière à tenir compte des instabilités et des effets membranaires. Enfin, de nouvelles règles de conception devraient être déduites afin d'éviter le risque d'effondrement progressif dès la phase de conception.

Link to post
Share on other sites

  • 12 years later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...