Jump to content
CIVILMANIA

sabri_slama

Membres
  • Content Count

    76
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

4

1 Follower

About sabri_slama

  • Rank
    Membre impliqué

Général

  • Nom
    SLAMA Sabri
  • Pays
    France
  • Ville
    Marseille

Expériences

  • Poste actuel
    Ingénieur structure
  • Expérience
    Expert
  • Mes logiciels
    Robot

Formation

  • Formation
    ISBA-TP

Recent Profile Visitors

1,460 profile views
  1. Bonjour à tous, ma question concerne les essais d'études et de convenance du béton. Une fois l'essai d'étude réalisé et les résultats confirmées par les essais de convenance, quelle est la marge dans laquelle nous pouvons modifier le dosage? C'est à dire de combien nous pouvons augmenter ou diminuer le dosage des constituants lors de la fabrication sans avoir à refaire l'essai d'étude? Merci d'avance
  2. Bonjour, Déjà que dans les constructions neuves les balcons sont très difficiles à réaliser, et les sinistres qui y sont liés sont nombreux, alors greffer un porte à faux en béton à une dalle existante en béton, je te garantie que c'est impossible à réussir. Au premier chargement ça va s'écrouler. Le problème est la réalisation et non l'étude. Par conséquent je te déconseille fortement d'étudier ce truc. Si l'architecte et le maitre d'ouvrage tiennent à leur balcon, il faut demander des bracons métallique ou des corbeaux en béton armé qui reprendrons les charges. Cordialement
  3. Bonjour, L'analyse modale se fait pour déterminer les modes propres donc avant d'appliquer les charges. Alors que l'analyse sismique se fait après avoir appliqué les charges, pour déterminer les efforts sismiques. A+
  4. Bonjour, Si j'ai bien compris vous voulez que le poteau traverse la dalle en béton? Si c'est le cas, je vous dissuade fortement de le faire. Puisque si vous réussissez à justifier par le calcul la liaison entre la dalle et le poteaux (dispositif spécial, acier de la dalle soudés sur le poteau...) vous n'allez jamais réussir à justifier la pérennité de votre solution à cause de des infiltrations d’humidité voir d'eau entre l'acier et le béton. Le mieux est d'arrêter le poteau juste en dessous de la dalle^, faire continuer le béton de la dalle au dessus du poteau, bien sûr ceci dans l'hypothèse où le poteau est rempli de béton. A+
  5. Bonjour à tous, Bonjour Mehdi, j'espère que tu vas bien. Essaies de donner de tes nouvelles. Concernant ton sujet de recherche je suis entrain de chercher la même chose que toi, et malheureusement je ne trouve pas grand chose. Mais ayant travaillé sur la cimenterie de Sétif, j'ai conclu que les grands points d'arrêt sont, ce qui est normalement évident, les interfaces entre les différents corps d'états. Pour ton cas: charpente métallique, tu as un premier point d'arrêt qui est la réception des niveaux de calage de tes pieds de poteaux: l'arase supérieure des supports en béton si tes poteaux seront chevillées, ou sur les platines d'ancrage si tes poteaux seront scellé (Et donc c'est le charpentier qui fourni les inserts). Après il faut faire une inspection à chaque niveau jusqu'à la toiture. La vérification au point d'arrêt doit comprendre la vérification: -des niveaux -des profilés: conformité avec les études, l'aspect visuel (pas de soudage non prévu aux plans, pas de dommages dus à la manutention, -des assemblages. -des dimensions des passages: menuiseries, clim... Je n'ai pas de fiches d'inspection, si j'arrive à en avoir je te les transmettrai. Cordialement
  6. Bonjour, Merci mais je ne trouve pas le formulaire à remplir pour commencer le téléchargement. Merci
  7. Bonjour, Envois un e-mail STP. A+
  8. Bonjour, Tu le dis toi même, le flambement suivant la plus faible inertie est dimensionnant. Donc c'est suivant la plus faible inertie qu'il faut calculer le flambement. A+
  9. Bonjour, Est-ce que tu as un moment appliqué à cette semelle? A+
  10. Bonjour, Ce que vous dites est vrai mais il manque un précision, c'est que cette limitation ne concerne que les constructions situées en zones sismiques. D'ailleurs la phrase que vous citez est extraite du RPA. Cordialement
  11. Bonjour, Tu peux faire de deux manières: 1/La dalle que tu as rajouté, tu lui mets un béton dont la densité est égale à zéro et par la suite tu rajoute les charges de ton projets. Mais dans ce cas la rigidité de la dalle va aider les éléments verticaux à résister au charges alors qu'elle n'existe pas réellement. 2/Tu crées des charges sur tes porteurs équivalents aux charges transmises par la charpente en bois. Ces charges tu peux les estimer ou, le plus simple, demander au charpentier de te les transmettre. Le premier cas tu peux le faire si tu n'a pas besoin de résultats très précis, par contre si tu fais des plans d'exécution, tu dois faire le 2ème choix. Bon courage
  12. Bonjour, Le CBA 93 est le règlement utilisé pour le calcul des structure en béton, qui certes ressemble beaucoup au BAEL. Cordialement
  13. Bonjour, Tu as besoin de quel règlement et pour quel type de projet? A+
×
×
  • Create New...