Jump to content
CIVILMANIA

eliamat

Membres
  • Content Count

    146
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

7

About eliamat

  • Rank
    Membre passionné

Formation

  • Formation
    Ingenieur étude
  • Etablissement
    Insa lyon

Profil professionnel

  • Fonction
    Ingenieur etude
  • Expérience
    Junior
  • Mes logiciels
    RSA REVIT

Localisation

  • Pays
    France
  • Ville
    Paris

Recent Profile Visitors

1,485 profile views
  1. @ucefelmir bonjour je me pose actuellement la m^me question. avez vous trouver des réponses à ce sujet.? merci
  2. Bonjour, A tous les utilisateurs de l'EC7 et de la NF 91-261, avez vous repéré dans ces normes la condition décrite dans le DTU 13.12 à propos de la portance lorsque le vent est l'action variable de base: p<1.33q ? En effet en lisant le guide d'application de l'EC2 (qui mentionne pourtant la nf 94-261 et qui a donc été mis à jour "normalement") celui ci indique que la condition citée précédemment doit être respectée. Or, je ne retrouve pas cette inégalité ni dans l'EC7 ni dans la nf 94-261, ni même dans l'annexe de l'EC7... quid de cette vérif? Je vous joins les extraits du guide.. merci d'avance pour vos réponses
  3. bonjour et encore merci de m'avoir répondu y as-il une référence à un texte normatif qui renvoie aux valeurs à ne pas dépasser que vous décrivez? merci
  4. Bonjour et merci pour votre retour. J'ai déjà fait le test. Mais ma question repose sur la vérification au glissement telle que décrite dans la nf 94-261. Je vous joins les extraits correspondants: Doit-on réellement prendre la valeur A' décrite dans l'annexe Q si l'on fait le choix de vérifier la capacité portante avec la méthode RDM et non Meyrehoff? Il est bizarre je trouve de vérifier d'utiliser 2 définitions de la surface effective selon la vérification..En même temps pourquoi l'annexe Q aurait été rédigée si la surface à prendre est celle que l'on calcule lors de la vérif de la capacité portante^^ bref merci d'avance pour votre avis d'expérimenté sur ce sujet
  5. pour boucler la boucle à propos de la vérification au glissement; selon la nf94-261 nous devons calculer un effort Rhd qu'il faut comparer à Hd. Dans le cas des conditions non drainées, Rhd dépend de plusieurs paramètres dont l'aire effective A'. La définition de cette aire est reprise dans l'annexe Q de la NF94-261 est correspond à (B- 2 * ex) * (L - 2 * ey) qui nous rappelle fortement Meyrehof.. Ma question est, dans le cas ou nous vérifions la capacité portante avec la méthode RDM et non pas Meyerhoff, faut il tout de même utiliser la formule de l'annexe Q pour l'aire effective ou partir sur la surface comprimée que nous calculons lors de la vérif de capacité portante?
  6. Merci Monsieur @BELLAMINE je vais m’intéresser de plus près aux calculs de tassements alors. Par contre quelle norme fixe le tassement Max à ne pas dépasser ? Les +\- 1 cm dont vous parlez concernent ils le tassement total ? auriez vous un exemple de note de calcul de semelles avec surtout cette justification ? merci d’avance
  7. Bonjour Quelle est la limite de prestation entre le geotechnicien et le bet structure à propos du tassement de semelles superficielles? Comment s’effectue la vérification en net structure EXE? Dans le peu de NdC que j’ai à ma disposition ce critère de vérification n’apparaît pas... Autre question, parmi les missions G2 que j’ai pu voir sur certains projets dont les fondations sont superficielles, le tassement est calculé sans en préciser la « limite « comment déterminer le tassement Max à ne pas dépasser? L’annexe H donne le calcul à effectuer selon les essais géotechniques... comment le bet structure effectue sa vérification ? Je vous remercie.
  8. en effet vous avez raison. Etant donné que la vérif se fait indépendament dans chaque direction, il est inutil de se préocuper des efforts concomittants des cas extremes Fx et Fy. bien vu
  9. Vous avez tout à fait raison
  10. Effectivemetn, je peux comprendre que cela ne soit pas clair pour vous. Pour me reprendre rien de mieux qu'un exemple Combinaison n°1: Fx= -59kN Fy= 20kN Combinaison n°2: Fx=30kN Fy=80 kN où Fx=-59kN et Fy=80kN sont les réactions maximales (en valeur absolue) que j'obtiens à l'aide d'un modèle Robot.
  11. je pense que je n'ai pas saisi votre question..on peut tres bien avoir dans une direction X un effort lié à un cas (vent ou pdt par exemple) et dans le sens Y un effort lié à un autre cas.
  12. Bonjour, Je me suis peut etre mal exprimée. Il ne s’agit pas de choisir entre un effort dans la direction X ou Y. Il se peut qu’une semelle soit sollicitée par des efforts horizontaux dans les directions X et Y. Ma question portait sur la manière de procéder dans ce cas là. Pour ma part, puisque la vérification est à mener indépendamment dans chaque direction, l’effort max dans la direction X ne correspond pas forcément à la combinaison qui donne l’effort max dans la direction Y. Est-ce plus clair ?
  13. bonjour ooui tout à fait, elles ne sont pas nommées ainsi dans le nf 94-261. L'effort horizontal est nommé Hd. Je les ai appelé comme ceci car j'utilise Robot
  14. ok et dans la formule vous conservez le signe négatif?
×
×
  • Create New...