Jump to content
CIVILMANIA

USTHB2013

Algeria
  • Content Count

    480
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    7

Everything posted by USTHB2013

  1. Monsieur FRIDJALI: Concernant la section d'armature d'une seule nappe; qui est de 7HA10/ml, elle dépasse largement la section calculée du fait que l’acrotère n'est que faiblement sollicité et il n'est soumis qu'à son poids propre ainsi qu'une force horizontal de la main courante égale à 100 Kg/ml; elle est aussi supérieure au section de ferraillage minimale recommandées par les règlements de calcul, donc il reste à savoir est ce qu'on doit disposé les armatures dans les deux faces de l’acrotère (ép=10cm) ou bien une seule nappe est suffisante ?
  2. Bonjour Monsieur, D'abord, le B.E.T qui a établit les plans n’était pas chargé du suivi de la réalisation. Concernant la terrasse, c'est une terrasse inaccessible.
  3. Bonjour, Je voudrais poser une question concernant le ferraillage de l’acrotère, généralement on dispose de deux nappes d'armatures en HA10 espacées de 15 cm comme armatures verticales, et la même disposition en HA8 pour le ferraillage horizontal, avec une épaisseur de 10 cm. Dans un projet de construction, l'entreprise a procédé au ferraillage de l’acrotère en posant seulement 1 seule nappe d'acier (verticaux et horizontaux) malgré que le plan établit par le B.E.T mentionnait 2 nappes d'aciers. La question est, est ce que ce n'est pas grave de couler un acrotère avec une seule
  4. Je pense que la méthode modale spectrale est la plus précise et plus significative du fait qu'elle s'applique à toutes les structures quelque soit la configuration géométrique ou architecturale, tandis que pour la méthode statique équivalente, son domaine d'utilisation est limité au structures de géométrie régulière.
  5. Bonjour, vous devrez consulter le règlement que vous utilisez pour trouver la valeur de psi
  6. Bonjour monsieur, sur quels paramètres peut-on déterminer la profondeur d'ancrage pour atteindre le niveau du bon sol ?
  7. Bonjour les amis, J'ai une structure d'un quai de hauteur de 1.30 mètres par rapport au niveau du terrain naturel, le quai sera implanté au pieds d'un talus, donc la nécessité de prévoir un mur de soutènement à contrefort (vu la hauteur importante du talus, h = 7.00 mètres), je voudrai savoir comment justifier la stabilité de l'ensemble (mur de soutènement + structure du quai), pour bien comprendre, voir la photo ci-jointe N.B: La semelle sert à la fois comme appui pour le mur et le quai
  8. What are you exactly looking for ?
  9. Bonjour les amis, J'ai une structure d'un mur de soutènement avec un quai en seul bloc (voir photos ci-jointes), est ce que la conception est correcte ? Pour détaillé: il y'a un talus d'une hauteur égale à 7.00 m environ, le quai devra être édifié au pieds du talus d'où la nécessité de prévoir un mur de soutènement, je voudrais aussi savoir comment justifier la stabilité de l'ensemble vis-à-vis du renversement et du glissement. Merci de me répondre
  10. Bonjour, Récemment j’étais en train de discuter avec un ingénieur en génie civil, et au cours de notre discussion, nous avons abordé le sujet sur le coefficient d’amortissement critique « ξ » d’où il m’a précisé d’introduire la valeur de ξ qu’une seule fois dans le spectre de réponse (voir photo n°01), et ne plus la réintroduire dans le logiciel ETABS (voir les photos 2 et 3), or, quand on ouvre le logiciel on trouve une valeur par défaut qui est déjà introduite et qui est égale à 5%, mon interlocuteur m’a dit qu’il faut changer la valeur par défaut par une valeur nulle (0%) afin de ne pa
  11. Pourquoi en prend 1.60 m ? Monsieur BELLAMINE, Moi j'ai l'habitude de modéliser le poteau comme élément barre, tandis que pour le voile, je prend la largeur à partir du nu intérieur du poteau (donc L = 1.40 selon la figure)
  12. Bonjour les amis, Dans la modélisation d'un voile dans le logiciel ETABS, est ce qu'on prend comme largeur du voile, je parle de la largeur modélisée, sa largeur à partir du nu intérieur du poteau ou bien depuis l'entraxe du poteau ? Pour bien comprendre ma question, veuillez voir la photo ci-jointe, merci de me répondre N.B: le poteau en vert et le voile en rouge
  13. Si vous parler d'une dalle flottante pour une construction courante (logement, bloc administratif ou école), le ferraillage est déterminé forfaitairement, vous optez pour un treillis soudé en diamètre de 6 mm, espacées de 15 cm.
  14. Quel fichier avez-vous besoin ?
  15. A partir du sujet débattu, je pars un peu loin et je pose ces deux questions: - Comment calculer les moments Mx et My dans une dalle lorsqu'elle est soumise à des charges localisées (ou bien ponctuelles) ? - Est ce qu'on vérifie le poinçonnement dans ce cas au lieu de la flèche ?
  16. Bonjour Monsieur, Donc vous pensez que le concept est correct, et le charges dues aux poids du l'équipement seront reprises par les poteaux directement et non par le plancher afin qu'il ne sera pas affecté
  17. Monsieur FRIDJALI: J'ai pensé à la solution des railles pour que l'équipement ne sera pas en contact avec le plancher, donc ne pas le redimensionner, et revoir seulement les poteaux et les semelles
  18. Bonjour Monsieur FRIDJALI: Concernant cette structure, je propose de poser deux railles sur les deux poutres (axes 2 et 3, les lignes jaunes sur l'image), ainsi que deux autres railles seront posées perpendiculairement sur les deux premières (voir l'image ci-jointes), la jonction entre les railles sera assurées par des socles en caoutchouc, cependant, l'équipement à installer sera posé sur les deux railles afin que sa charge sera transmise sur les 4 poteaux et non pas sur le plancher, est ce que ce concept est correcte ?
  19. Monsieur FRIDJALI, Concernant le calcul du moment, nous avons l'habitude de déterminer les moments sur plancher en considérant que les charges sont réparties, mais dans ce cas, nous avons une charge localisée, donc comment déterminer les valeurs des moments et comment vérifier la flèche ?
  20. Oui je sais, j'ai présenté le principe de ferraillage en considérant une des disposition possible du poteau supérieur par rapport à celui de l'inférieur.
  21. Bonjour mes amis, J'ai une structure en RDC seulement (il y'a seulement un seul plancher terrasse inaccessible dont la valeur de la charge exploitation est égale à 1 KN/m^2), cette structure est d'usage d'un local technique abritant des équipement de chaufferie et d'air comprimé. Maintenant le maître de l'ouvrage demande de poser un autre équipement sur la terrasse, est ce que c'est possible ? N.B: cette structure est en cours de réalisation, et les fondations sont déjà réalisée, et elles sont calculées sans prendre en compte la charge de l'équipement à installer sur la terrasse
  22. Les deux poteaux n'ont pas le même nombre de barres, le poteau de l'étage inférieur est ferraillé avec 6 barres tandis que l'autre est ferraillé avec 4 barres d'acier, pour réaliser un tel ferraillage, arrêter les barres du poteau inférieure avec un coude et ancrer de nouvelle barres d'attente aux mêmes positions des barres du poteau supérieur. Pour bien comprendre, regardez le schéma suivant: - Les barres en rouge s'arrettent au niveau du 1er niveau. - Les barres en gris sont des barres d'attentes ancrées de 50phi dans le poteau inférieure.
  23. Veuillez votre email pour vous envoyer un fichier qui contient un chapitre dédié au dallage
×
×
  • Create New...