Aller au contenu
CIVILMANIA

USTHB2013

Algérie
  • Contenus

    276
  • Inscription

  • En ligne

  • Victoires

    5
  • Pays

    Algérie

USTHB2013 TOP membre le 18 fév !

USTHB2013 avait les contributions les plus appréciées !

Points de Réputation

44

3 abonnés

À propos de USTHB2013

  • Rang
    Membre génial

Général

  • Nom
    USTHB2013
  • Pays
    Algerie
  • Ville
    Alger

Expériences

  • Poste actuel
    Ingénieur civil
  • Expérience
    Junior
  • Mes logiciels
    Autocad, SAP2000, ETABS

Formation

  • Formation
    Master 2 ingénierie de la construction
  • Etablissement
    Université des sciences et de la technologie HOUARI BOUMEDIENE (USTHB)

Contact

  • E-mail
    alg-2016@hotmail.com

Visiteurs récents du profil

1173 visualisations du profil
  1. La section transversale de la poutre est (30x45 cm2), la valeur maximale de l'effort tranchant vaut 200 KN, et j'ai trouvé que la contrainte de cisaillement soit inférieure à la contrainte admissible donnée par le BAEL 91.
  2. Monsieur Bellamine, Concernant l'effort tranchant, j'ai trouvé que la contrainte de cisaillement maximale agissante sur les poutres est inférieure à la contrainte admissible.
  3. Bonjour, Dans un projet, j'ai calculé le ferraillage des poutres (30x45) et j'ai trouvé des sections d'armatures énormes au niveau des appuis (Mappui = -184 KNm et As = 15.48 cm2) et ceci à cause des longueurs importantes des travées (L=6m) ainsi que la valeur des charges appliquées (Q=2.5 KN/m2 et plancher en corps creux de 20+5), j'ai opté donc pour un ferraillage sur appui en (3T20+3T20) et je le trouve un peu exagérant, j'ai pensé donc de prévoir des goussets au niveau des zones d'appuis afin d'agrandir la section des poutres à ce niveau et par conséquent, diminuer la section d'armatures, qu'est-ce que vous en pensez !?
  4. Dans les divers règles et prescriptions d’une bonne conception parasismique, il y’a la fameuse règle qui stipule d’éviter le phénomène de résonance entre la structure du bâtiment et son terrain d’assise, c'est-à-dire, il faut que les deux périodes (du bâtiment et du sol) ne soient pas égales ou de valeurs proches, donc lorsque le terrain est un sol meuble, alors souple (ou bien flexible), il faut que le bâtiment soit rigide et vice versa ; or, cette même règle est sommaire et n’est pas bien précise et du fait, elle nous conduit à poser les questions suivantes : · Quel est la fourchette du rapport numérique entre la période fondamentale de la structure et celle du sol qu’au-delà ou en-deçà il n y’ait pas de résonance ? · Quelles sont les valeurs limites des périodes (sol et structure) qui déterminent le seuil de rigidité (et de flexibilité) pour le sol ainsi que pour la structure ? Sachant que beaucoup d’ingénieurs (y compris l’auteur du sujet) ont l’habitude de faire une conception de structure en disposant les voiles de contreventement d’une façon à avoir une période fondamentale de structure inférieure à la période donnée par le RPA et majorée de 30 % (Tstructure < 1,3 TRPA) sans prendre les paramètres du sol en considération.
  5. Sara R, J'ai quelques documents qui traitent la charpente métallique, et concernant le pré-dimensionnement, vous pouvez consulter des theses de fin d'études (master 2 ou ingénieur) et faire ainsi.
  6. USTHB2013

    Voile Périphérique

    Je vous remercie infiniment messieurs pour votre collaboration. Monsieur BELLAMINE, voici l'article que vous cherchez (article 10-1-2 du RPA 2003)
  7. Bonjour chers amis, J'ai une structure en R+1 implantée en zone IIa (moyenne sismicité) et selon le règlement parasismique algérien, il n'est pas nécessaire de mettre des voiles, et le contreventement est assuré par les portiques, je voudrai savoir comment traiter les structures autostables.
  8. Bonjour, Je voudrai savoir si il est impératif de prévoir un voile périphérique au niveau de l'infrastructure d'un bâtiment dans le cas ou il n y'a pas un sous-sol exploitable, cependant, il y'a un article dans le RPA 99 (10-1-2) qu'on peut se dispenser du voile périphérique dans le cas ou la hauteur totale de la construction (à partir de sa base) soit inférieure ou égale à 10 m, je n'ai pas pu interpréter cet article.
  9. C'est une structure de type pendule inversée, et selon mon humble avis, on peut l'assimiler à une structure d'un château d'eau évidé
  10. Merci monsieur Bellamine, ce que je comprends, l'épaisseur du radier est déterminer par la formule de résistance au cisaillement, soit Vu/b0d <= To admi
  11. Bonjour mes amis, J'ai une bâche à eau de dimensions (15 x 4,5x 4), 4m est sa profondeur, elle sera supportée par un radier général, pour cela je voudrai savoir comment déterminer l'épaisseur hr du radier, merci
  12. Bonjour mes amis, j’espère que vous vous portez tous bien Voici cette dalle de dimensions (6.35 x 9.15) qui sera supportée seulement par 6 voiles en béton armé, la longueur de chaque élément est égale à 1.00 m, le client nous a exigé que la dalle soit sans retombées de poutres et il a exigé aussi de prévoir des trémies dans la dalle (4 trémies de dimension 0.6 x 4 m pour chaque trémie), la dalle comporte aussi une console de portée égale à 1.00 m et de longueur égale à 10.35 m, je veux savoir donc comment se calcule cette dalle.
  13. Donc, nous devons procéder à cette vérification
  14. Bonjour madame, J'ai consulté des notes de calcul qui ont été validées par le C.T.C et j'ai trouvé cette vérification (Tlogiciel < Tempirique)
  15. Vous calculez le ferraillage d'une façon très classique, ensuite vous choisissez le diamètre des barres d'acier en fonction de la section d'armatures trouvée.
×
×
  • Créer...