Jump to content
CIVILMANIA

Trams

Membres
  • Content Count

    21
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

0

About Trams

  • Rank
    Membre occasionnel

Formation

  • Formation
    Ingénieur GC

Profil professionnel

  • Fonction
    Ingénieur structure
  • Expérience
    Junior

Localisation

  • Pays
    Burkina Faso
  • Ville
    Ouaga

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour M. PHILKAKOU, Je vous joins les 2 modèles. En effet, mon objectif est de valider les 2 modèles avec l'application juste des charges TS avant de prendre en compte les autres chargements. Je considère ici qu'il n'y a pas de remblai sur l'ouvrage. Pour le sol, j'ai considéré Esol = 50 MPa et j'ai appliqué la formule suivante pour les 2 cas (2D et 3D): Cordialement, Dalot 2D-07-11-19.rar Dalot 3D-07-11-19.rar
  2. Merci M. Breton, Pour le positionnement transversal des charges, je n'ai pas fait plusieurs positions, j'ai juste centré les 2 tandems par rapport à l'axe de l'ouvrage. Par contre longitudinalement, j'ai considéré le théorème de barré. Ci-joint, le positionnement des charges sur 2D et 3D. Merci. Modèle 2D et 3D.docx
  3. Bonjour chers tous, Je voudrais des solliciter des éclaircissement concernant le dimensionnement d'un pont cadre communément appelé dalot. J'ai essayé de comparer la modélisation 2D (par mètre linéaire de dalot) et la modélisation 3D. Pour comparer les modélisations, j'ai étudié seulement de la cas de charge de 2 tandems. Pour la modélisation 3D, j'ai placé les 4 essieux sur le tablier de manière à avoir le moment max en travée, j'ai obtenu des résultats. Pour la modélisation 2D, j'ai seulement considéré l'impact des 4 roues accolés, donc 4*80/(surface d'impact). La charge surfacique ainsi obtenue a été représenté sur model 2D constitué d'éléments filaires de 1m de large, là j'ai obtenu également un résultat. Mon problème, la modélisation 2D donne un moment fléchant nettement supérieur au moment obtenu avec la modélisation 3D (valeur presque doublée en 2D). Pourtant c'est cette modélisation 2D que je rencontre dans la majorité des chantiers, ce qui n'est économique. Y a t il une astuce pour la modélisation 2D afin de se rapprocher des valeurs du modèle 3D? Merci pour vos contributions.
  4. Merci Breton 2250. Dans le cas où on ne prévoit pas un joint sec, une modélisation 3D de l'ensemble de l'ouvrage s'impose alors? Cordialement.
  5. Merci beaucoup! Je voudrais aussi m'étaller sur le mur en aile du dalot. Dans mes calculs, je considère une tranche de 1ml du mur en aile et je le calcul comme "U" avec les parois verticales recevant les poussées du remblai. ¨Par contre le cadre est aussi est modélisé séparement. Sachant que le mur est encastré dans les voiles, est ce que ma considération est fondée? Bien cordialement.
  6. Bonjour chers tous, Merci Monsieur Bellamine. Concernant la modelisation des charges ponctuelles des roues, n'est il pas judicienux de procéder à une diffusion des charges dans le remblai et le béton, afin d'éviter les concentrations de contraintes aux points d'application des charges?
  7. Bonjour chers tous, Merci pour vos contributions. En considérant 1ml du dalot, pour les charges routières (BAEL dans mon cas), j'ai considéré la tranche de 1ml qui reprend les charges des demi essieux arrières de deux camions Bc ou Bt placés cote à cote. Les roues extremes seules des deux camions d'engendrant par d'éffort par rapport aux roues internes. La diffusion des charges a été faite sur 30° dans le remblai et 45° dans le tablier. Pour les armatures transversales, ne pourrions nous pas considérer forfaitairement le 1/3 de la section d'armature longitudinale? Cordialement.
  8. Bonjour, J'ai un dalot que j'ai modelisé un mètre linéaire sur robot. Maintenant pour le calcul béton armé, je veux justifier le tablier à l'effort tranchant. Pour la modelisation vu que j'ai considéré le tablier comme une poutre, faut il considérer le critère de justification des dalles (0.07 fc28/1.5) ou celui des poutres (min (0.15 fc28/1.5; 5). si je considère celui des poutres, j'ai pas besoin d'armature d'effort tranchant, par contre avec le critère de verification des dalles au cisaillement, il me faut des armatures d'effort. Quel critère considéré? Merci pour vos contricutions.
  9. Bonjour chers tous, je voudrais solliciter votre aide sur la non superposition de mes lignes de profil en travers et celles du projet 3D sur civil 3D 2015. pour certains profils, il n'y a de problème, par contre pour d'autre il a y un décalage. Merci pour votre aide.
  10. Bonjour chers tous, je suis en train de construire la courbe d'interaction pour une section rectangulaire soumise à la flexion composée au BAEL. J'ai considéré les points suivants concernant les déformation du béton et des aciers: epsi A=-10 pour mille et epsi B=-10 pour mille ; epsi A=-10 pour mille et epsi B=3,5 pour mille ;...; epsi A=2 pour mille et epsi B=2 pour mille. A chaque point, je détermine le moment sollicitant et l'effort normal. Mai pour le point epsi A=2 pour mille et epsi B=2 pour mille, je ne sais pas comment calculer le moment vu que la section est entièrement comprimée. Faudra-t-il nécessairement cette valeur pour compléter le diagramme d’interaction? J'ai considéré un ferraillage symétrique. Merci pour vos contributions.
  11. Très explicite! Merci!
  12. Merci pour votre promptitude et vos contributions.
  13. Pour le calcul béton armé au BAEL, dans certains documents, pour savoir s'il y nécéssité d'ajouter des aciers comprimés, on compare le mu du béton au mu réduit limite qui est fixé à 0,372 pour l'acier Fe500. Par contre, dans le document "pratique du BAEL", le mu réduit limite utilité dépend du béton, de l'acier du rapport gamma = Mu/Mser. Selon les deux types calcul, la section d'acier n'est pas la même. Pourriez vous m'expliquer cette différence et quelles sont les risques encourus lorsqu'on utilise l'une ou l'autre de la valeur du mu réduit limite. Merci!
  14. Bonjour, Je souhaite calculer une culée de pont au séisme. Pour ce faire, je voudrais déterminer les efforts provenant de l'accélération de la culée. Je voudrais donc savoir s'il faut considérer seulement la masse du voile pour le calcul de période ou s'il faut ajouter celle du chevêtre et des murs garde grève. S'il faut les ajouter, comment les intégrer? Merci pour votre soutien.
  15. Bonjour, Je voudrais calculer les premières périodes propres d'un portique suivant les directions X (poteaux alignés), Y (poteaux  parallèles) et Z (axe vertical)   - Pour le calcul de la rigidité kx, à quelle condition doit - on considérer que kx = 12EI/L^3 ou 3EI/L^3 ou encore 6EI/L^3, car dans la littérature, on utilise l'une ou l'autre de ces formules sans justification.   - Comment calculer les rigidités suivants Y et Z?   Merci pour votre soutien.
×
×
  • Create New...