Aller au contenu
CIVILMANIA

tiiika

Membres
  • Contenus

    61
  • Inscription

  • En ligne

  • Victoires

    1
  • Pays

    Algérie

tiiika TOP membre le 31 oct 2016 !

tiiika avait les contributions les plus appréciées !

Points de Réputation

12

1 abonné

À propos de tiiika

  • Rang
    Membre impliqué

Général

  • Nom
    Abderrahmane
  • Pays
    France
  • Ville
    Paris

Expériences

  • Poste actuel
    Ingénieur structures métalliques
  • Expérience
    Confirmé
  • Mes logiciels
    Advance design, SCIA, Robot ...

Formation

  • Formation
    CHEM
  • Etablissement
    CHEC

Visiteurs récents du profil

1247 visualisations du profil
  1. tiiika

    Excentrement des pannes - RSA

    Bonjour, Pourquoi voudriez-vous excentrer les pannes ? Est-ce un simple excentrement d'affichage ? Cdt
  2. tiiika

    Dimensionnement Couronne De Boulons

    Bonjour, Vous pourrez trouver la méthode de calcul dans le livre "Les pieds de poteaux encastrés en acier" de Yvon Lescouarc'h. Il traite normalement les PP annulaires (voir PJ pour le n° de la page et le n° de l'article). Cordialement.
  3. tiiika

    Rigidification D'Un Poteau Ou Poutre EXIstante En Ipe

    Bonjour, Pour diminuer la flèche, il faudra augmenter l'inertie de votre poutre. Vous avez plusieurs solutions pour le faire. Personnellement, je mettrai un seul renfort en plat soudé sous la semelle basse d'une épaisseur suffisante pour contrer la flèche, car si vous en mettez deux (semelle haute et basse), vous allez doubler les soudures sur chantier, ce qui n'est pas économique. Par exemple, au lieu de mettre deux renforts ép 6 sur chaque semelle et donc souder deux plats, mettez un seul plat ép 12 ou ép 15 (à vérifier bien-sûr !). Pour la transformation de la poutre IPE en caisson, je pense que c'est faisable (à vérifier si l'inertie obtenue est suffisante), mais à mon avis ne c'est pas la plus simple à réaliser et elle coûtera plus cher que d'avoir souder un seul plat. Cordialement.
  4. Bonjour à tous, Je lis dans plusieurs ouvrages de calcul parasismique, que dans le cadre d'une analyse modale spectrale, il faudrait prendre en compte le mode résiduel si à la fréquence de coupure (33Hz) le cumul des masses modales dans la direction du séisme n'atteint pas 90% de la masse totale de l'ouvrage. Cependant, il n'est pas fait mention de cette fréquence de coupure dans l'eurocode 8-1 (NF EN 1998-1) qui traite des règles générales pour les bâtiments dans le cadre d'actions sismiques. Est ce que certains d'entre vous auraient des éléments de réponse sur la méthode la plus pertinente à suivre? Cordialement
  5. Bonjour La structure est en acier laminé, c'est une structure treillis en caisson avec des profiles en tube rond (membrures en tube 219x6 et montant et diagonales en tube de 101x4) et elle franchit un petit canal, donc elle est à l'extérieur et le vent sera appliqué sur les fers et sur les deux lignes de tuyauterie. Cdt
  6. Salut les amis, J'ai une passerelle qui fait 48m de long, 2m de haut et 2.2m de large (voir 3D). Elle doit supporter deux lignes de tuyauterie d'eau froide. La question que je me pose (avis des experts) : Est-il nécessaire de faire une étude dynamique du vent car la passerelle est tellement souple qu'elle risque de subir un phénomène d'aéroélasticité (résonance) comme le pont de Tacoma pour les connaisseurs. Si oui, avez vous une idée comment le faire ? Je sais que l'annexe E de l'EC1-1-4 parle de ça mais je trouve que c'est mal expliqué donc je cherche des exemples si vous en avez. Merci d'avance. Cdt
  7. tiiika

    Calcul du degré d'hyperstaticité

    Salut, Je suis d'accord avec vous, elle n'est pas stable du fait de la discontinuité de la triangulation et aussi parce que le carré central n'est pas stable, ce qui crée un mécanisme. Mais bizarrement lorsque vous calculez le degré d'hyperstaticité (qui est égal à 1), vous allez vous rendre compte que la structure est hyperstatique (intérieurement). Comme quoi, il ne faut se baser uniquement sur le degré d'hyperstaticité mais il faut aussi analyser la déformation de la structure pour s'assurer de sa stabilité. Cordialement.
  8. Salut les amis, Selon vous, quel est le degré d'hyperstaticité de cette poutre treillis ? La structure est elle stable ?
  9. tiiika

    ratio potelet élevé

    Bonjour, Ci-dessous un exemple d'un potelet ovalisé en tête et un détail d'un trou oblong (ovalisé en tête veux dire qu'on met un trous oblong pour permettre à la traverse de se déplacer sans être appuyer sur le potelet). Attention au sens porteur des parois de bardage et couverture. par exemple, en toiture le sens porteur des parois doit être entre les pannes si ces dernières sont modélisées. Idem pour les façades, le sens porteur est entre le lisses, si elles sont modélisées et il faut négliger les barres qui ne porte pas comme les contreventements et les liens de pannes. Cdt
  10. tiiika

    Utiliser un jarret plus des bracons

    Augmenter la rigidité du portique notamment en cas de pont roulant par exemple. Le jarret dans ce cas permettra à faire passer le moment d'encastrement, il contribuera très peu à la rigidité du portique. On peut bien entendu s'en passer si on réussis à calculer l'attache sans. (ci-joint un exemple sans jarret) Cdt
  11. tiiika

    Utiliser un jarret plus des bracons

    Si vous parlez de ce principe, donc oui vous pouvez le faire, en générale en rajoute cette "jambe de force" pour augmenter la rigidité du portique et le jarret que vous mettez sur la traverse sera un jarret "d'attache" qui servira uniquement à calculer votre attache. Cdt
  12. tiiika

    Assemblage poteau central

    Bonjour sangam, T'as mal interprété mes remarques. J'ai dit que lorsque l'attache est un encastrement, il est interdit de gruger les semelles car elles sont supposées transmettre les efforts normaux du aux moment donc si tu gruges la semelle basse par exemple, le moment aura de forte chance de pas passer. Lorsque l'attache est une articulation, on peux bien dans ce cas là, si nécessaire, gruger le fer car on a pas de moment à transmettre, les seuls efforts sont le tranchant et le normal qui sont transmis par l'âme, ce qui le cas de ton HEM1000, qui à mon avis et selon le croquis, représente une articulation. Cdt
  13. tiiika

    Assemblage poteau central

    Bonjour, Je partages la solution que propose sangam, car avec un poteau circulaire, on peux bien s'attacher sur les 8 cotés facilement, il faudra juste que la section soit assez grande pour pouvoir loger les 8 encastrements,néanmoins je penses que cette solution comporte deux anomalies : 1- Si vous dites que les traverses doivent être encastré sur le poteaux centrale, alors il faudra fondre des raidisseurs en étoile qui auront pour rôle d'assurer la continuité des efforts entre l'ensemble des poteaux et éviter des ruines par flexion ou voilement local de la parois du tube. 2- Toujours dans le même principe d'encastrement, il est interdit de gruger les semelles, car ces dernières transmettent les efforts normaux dû aux moments fléchissants ainsi qu'une partie des efforts normaux globaux. Cdt
  14. tiiika

    assemblages poteau poutre metallique

    Bonjour, Peux tu nous donner un croquis explicatif avec les efforts dans les barre ? Cdt
  15. tiiika

    Vent et séisme dans les structures métallique

    Bonjour, Il n'y a pas des hangars à calculer spécifiquement au séisme et d'autre au vent. Quelque soit ta charpente, si le séisme doit être pris en compte (tu peux avoir des structures en zone sismique et qui ne seront pas calculer au séisme parce que la catégorie du bâtiment ne l'exige pas) , alors il faudra dimensionner ta structure de tel sorte à résister au vent OU le séisme car les deux actions ne se combine pas entre elles (on suppose qu'on ne peux pas avoir le vent max avec le séisme). Pour savoir s'il faudra calculer ta charpente (quelle qu'elle soit), il faudra connaitre la zone sismique et la catégorie du bâtiment, et en fonction de ces deux paramètres, tu saura s'il faut calculer ou pas ta charpente au séisme. Je te met deux exemples en France (avec la même catégorie de bâtiment mais dans des zone sismique différente, ça peux être le cas inverse ou tu peux avoir un bâtiment dans une zone sismique plus ou moins forte mais t'es pas obliger de le calculer au séisme), un avec prise en compte du séisme et l'autre sans prise en compte du séisme. Cdt
×