Jump to content
CIVILMANIA

BELLAMINE

Experts
  • Content Count

    1,780
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    123

Everything posted by BELLAMINE

  1. Bonjour Et pourquoi ferrailler là dalle. Il suffit d'ajouter des fibres carbones dans le béton pour améliorer sa résistance à la traction et à la compression. Cdt
  2. Bonsoir Le poinconnement est l'effet d'une charge localisée (ponctuelle) sur une plaque d'épaisseur ht. L'épaisseur ht est donc celle relative à l'endroit où la charge localisée est appliquée. Si la charge localisée se trouve à l'endroit de l'épaisseur totale c'est donc cette épaisseur qu'il faut prendre en considération, dans le cas contraire c'est celle de la dalle Cdt
  3. Bonsoir Débit de quoi ?
  4. Bonjour La résistance caractéristique est une valeur cible à atteindre. C'est donc une donnée imposée par la note de calcul en bureau d'études. A partir de cette valeur une formulation du béton est faite par un laboratoire qui va donc définir les dosages des différentes constituants pour l'atteindre sur chantier. Donc, si vous changez la valeur de départ càd la résistance cible ou caractéristique les dosages des différents constituants du béton changeront en conséquence. Cdt
  5. Bonjour C'est le lieu au niveau d'une structure où la contrainte tend vers l'infini à un moment de sollicitation donnée, généralement cela se produit sous l'action des sollicitations sismiques. Il est très intéressant de connaître ces endroits pour faire un confinement des armatures. Ce confinement n'empêche pas la fissuration et l'endommagement de la structure. Il sert principalement à résister à l'effondrement pour sauver les vies humaines. Cdt
  6. Bonjour Passer de 25 à 30Mpa reviens à augmenter le dosage en ciment tout en gardant la même classe de ciment. Par contre en changeant la classe de ciment pour la catégorie supérieure cela revient à diminuer le dosage en ciment. Et il faut étudier les deux variantes en fonction des prix du marché pour déduire la plus avantageuse Cdt
  7. Bonjour Notons Q1 : contrainte admissible ELS Q2 : contrainte admissible ELU La contrainte admissible est définie comme suit : Q = (q'u-q'o)/F+q'o F : est un coefficient de sécurité qui vaut selon la réglementation en vigueur 3 à ELS et 2 à ELU donc on a : Q1=(q'u-q'o)/3+q'o et Q2=(q'u-q'o)/2+q'o Ce qui donne Q2=1,5Q1-q'o q'o : est la contrainte effective initiale du poids des terres avant terrassement. En l'absence des données pour déterminer q'o, nous pouvons à titre d'approximation prendre Q2 ~ 1,5Q1 Cdt
  8. Bonjour Vous pouvez considérer Qadm comme une contrainte à l'ELS. Et ceci ne vous empêche pas à traiter éventuellement la vérification à l'ELU ! Pour des étudiants, il faut exiger les deux !!!!!!! pour justifier le cas le plus défavorable. Cdt
  9. Bonjour Ci après une approche généralement convergente. Soit R la résultante totale des charges verticales sollicitant votre radier pour une combinaison d'actions donnée. Notons (a,b) les coordonnées du point d'application de R dans un repère lié au cdg du radier. B et L les dimensions de votre radier. Qa contrainte admissible à l'état limite considérer. Les dimensions de votre radier sont tel que : R/B'L' < Qa avec B'=B-2a et L'=L-2b D'où L Cdt
  10. Bonjour Non, on ne raisonne pas par rapport à la valeur calculée de l'effort. Le raisonnement se fait en vérifiant chaque cas de combinaison d'actions. Si par exemple, la contrainte admissible du sol à l'ELS est de 20daN/m2 et celle à l'ELU est de 30daN/m2 La surface de la semelle S est tel que : ELS : 62/S < 20 ==> S > 3,1m2 ELU : 79,5/S < 30 ==> S > 2,65m2 Le cas le plus défavorable correspond donc au cas de combinaison d'actions à ELS et non ELU !!! Cdt
  11. Bonjour Je te conseille de consulter le fascicule 62 titre V pour de plus amples détails au sujet de justification des fondations superficielles, semi profondes et profondes. Je prends un exemple pour vous expliquer qu'il n'est pas évident de conclure un cas défavorable à partir du tableau des coefficients de pondération des charges : Au niveau d'une semelle les charges verticales sont comme suit : G=20daN charge permanente Q=35daN surcharge d'exploitation ELS : P = G+1,2Q = 62daN ELU : P = 1,35G+1,5Q = 79,5daN D'après vous, quel est le cas le plus défav
  12. Bonsoir Vous ne pouvez pas savoir systématiquement le cas de combinaisons le plus défavorable en partant du tableau des coefficients de pondération des charges. La justification selon chaque état limite n'est pas la même ! Cdt
  13. Bonjour Votre question : Quel est l'effet de l'irrégularité de la structure pour ce cas particulièrement simple ? Et bien justement, c'est la partie la plus importante dans ce projet de fin d'études que le candidat devra développer pour faire preuve de ses connaissances lors de la soutenance. Car un projet de R+3 calculé avec robot, même pour un technicien n'est pas intéressant pour un TFE. Cdt
  14. Bonjour Puisque c'est un projet de fin d'études, alors, il faut faire attention ! Régulier ou non, on va vous demander des explications sur la validité des calculs. Et vous n'avez pas intérêt à dire je l'ai fait avec robot. Il faut donner des preuves par un calcul manuel. Ce n'est pas robot qui va répondre à votre place ! Personnellement, si le bâtiment est irrégulier. Il faut le rendre régulier. Cdt
  15. Bonjour Que voulez vous dire par : et faire uniquement un calcul par le logiciel robot ? Cdt
  16. Bonjour Contrairement aux pieux ordinaires sus mentionnés qui sont considérés comme des éléments faisant partie de la structure de l'ouvrage. Les micros pieux sont utilisés en général pour renforcer le sol de fondation. Une sorte de clous ou d'aiguilles enfoncés (généralement inclinés) dans la couche de sol portante pour augmenter sa capacité portante. Ou encore, si les armatures sont utilisés pour le béton pour améliorer la résistance du béton non armé, les micros pieux par équivalence assurent le même rôle pour le sol. Cdt
  17. Bonjour Cette formule correspond au pénétromètre dynamique (c'est un essai qualitatif et non quantitatif). Elle te donne une valeur approchée de la contrainte de rupture ! Il y a plusieurs types de pénétromètre. Consulter votre laboratoire pour savoir lequel ... Cdt
  18. Bonjour Tout d'abord la contrainte admissible donnée à l'avance par une étude de sol n'est qu'indicative. Au stade de dimensionnement des fondations par un BET cette contrainte devra être normalement recalculer en fonction des dimensions de la semelle. Pour le dimensionnement des fondations selon l'essai du pénétromètre statistique et pressiometre de Ménard : Regarde le fascicule 62 titre V ou alors les eurocodes en vigueur. Cdt
  19. Le schéma de principe correspondant
  20. Le pré-dimenssioment des semelles de liaison d'une façon générale
  21. Bonjour Quant on a un système de fondation profonde comportant des pieux reliés en tête par une semelle. Les efforts sont transmis par la semelle de liaison en tête des pieux qui (les pieux) les transmettent au sol. La semelle de liaison a donc pour rôle de transmettre les efforts au système de pieux, et c'est ce dernier qui sera dimensionné en fonction de la nature du sol. Pour la semelle de liaison, le dimensionnement doit respecter les conditions minimales suivantes pour repartir correctement les efforts en têtes des pieux a savoir : ** les pieux doivent être ancrés suffisamm
  22. Bonjour Ton professeur à raison pour un élève ingénieur, le calcul à la main est obligatoire !! Comment faire ? Je crois que la meilleure réponse pour cette question est de réviser le cours donné par ton professeur et de lui poser des questions si vous n'avez pas compris qq chose. Voilà et bon courage
  23. Bonjour Les massifs sont réalisés en coulant du béton en masse ! en plein fouille. Ce qui se passe en réalité, et que à jeune âge du béton en masse, la différence de température dûe à l'hydratation du ciment, au cœur et aux extrémités de cette masse est importante ! Un gradient thermique alors se manifeste et provoque de la fissuration prématurée du béton en masse. Pour calculer et comprendre ce truc ==> méthode des éléments finis 3D Cdt
  24. Bonsoir Le béton par sa nature est un matériau fragile !!! Même si les sollicitations extérieures sont nulles, il y a l'effet du retrait etc ... donc un minimum de ferraillage dit de construction est tjrs conseillé par la réglementation. Justifié un béton non armé pour proscrire l'utilisation des armatures de construction n'a aucun sens !!! Cdt
  25. Bonjour En partant de là vous calculez la force critique pour le flambement de votre poteau. Si cette dernière est supérieure à la charge transmise. Le pb de flambement ne pose pas. Dans le cas contraire, il faut jouer sur la forme de la section du poteau pour réduire les déformations au infiniment petites. Cdt
×
×
  • Create New...