Aller au contenu
CIVILMANIA

BELLAMINE

Experts
  • Contenus

    1050
  • Inscription

  • En ligne

  • Victoires

    75
  • Pays

    Maroc

BELLAMINE TOP membre le 25 mars !

BELLAMINE avait les contributions les plus appréciées !

Points de Réputation

348

À propos de BELLAMINE

  • Rang
    Membre exceptionnel

Général

  • Nom
    BELLAMINE MOHAMED REDA
  • Pays
    Maroc
  • Ville
    Salé

Expériences

  • Poste actuel
    GERANT AU LABORATOIRE DE GÉNIE CIVIL amicatra
  • Expérience
    Expert
  • Mes logiciels
    PSIDA EL

Formation

  • Formation
    INGÉNIEUR D'ÉTAT EN GÉNIE CIVIL
  • Etablissement
    ECOLE HASSANIA DES TRAVAUX PUBLICS

Contact

  • E-mail
    golding53@ymail.com

Visiteurs récents du profil

2461 visualisations du profil
  1. Effectivement articles B.3.2 et B.3.3 du fascicule 62 titre V Merci pour ce rappel
  2. Bonsoir c'est le soulèvement qui ne devra pas dépasser les 10 pourcent C'est à dire 1-S'/S devra être inférieure à 0,10 Cdt
  3. BELLAMINE

    Recrutement

    Bonjour Les profils projeteurs proprement dit en BA sont très rares actuellement Il y a que des bricoleurs dans le marché càd des joueurs de logiciels qui font du n'importe quoi Les projeteurs proprement dit existaient à l'époque où il y avait peu d'ingénieurs Je te conseille de recruter un ingénieur qualifié et de veiller à ne pas dramatiser la profession en bradant les prix On en souffre d'avantage... Cdt
  4. Oui au BAEL c'est bien ça Mais selon le calcul en RDM C'est Faux V/bd est une contrainte moyenne Pourquoi BAEL préconise V/bd au lieu de 1,5V/bd pour une section rectangulaire الله اعلم
  5. Bonjour @philkakou Autre remarque pour la méthode de Tchebychev comparée à celle des trapèzes : Soit le fonction F(x) définie comme suit : En utilisant la méthode des trapèzes pour calculer correctement l'intégrale de F(x) entre -2 et 2.5, nous somme somme obligé de le faire en trois tranches : [-2 , -1] / [-1 , 1.5] / [1.5 , 2.5]. Pour la méthode de Tchebychev il suffit de le faire en deux tranches : [-2 ,1.5] / [1.5 , 2.5]. Pour une seule tranche [-2 , 2.5] ça ne marche pas à cause du pic (Mualpha par exemple) Cdt
  6. Bonjour La valeur maximale de la contrainte de cisaillement due à l'effort tranchant TAU vaut : TAU=200/S1 : S1 section réduite qui vaut (2/3)S pour une section rectangulaire S=0.30x0.45=0.135m2 d'où TAU=1.5*200/0.135=2222,2222222 KN/m2. Est ce bien ce résultat que vous avez obtenu ? Cdt
  7. Bonjour @philkakou En appliquant ce qui vient dans mon dernier message on a : Cdt
  8. Bonjour Comme convenu ci après un premier pas sur le calcul du moment d'inertie d'une section prismatique en partant des coordonnées (xi,yi) des sommets du contour de la section dans un repère Gxy lié au centre de gravité de la section. Vos remarques sont les biens venues Cdt
  9. Normalement l'effort tranchant est la dérivée du moment fléchissant. Si tu veut bien poster les dimensions de votre poutre ainsi que le détail de calcul de la contrainte de cisaillement maximale. cdt
  10. Bonjour En partant de l'hypothèse que le calcul de votre section d'armature sous l'action du moment fléchissant sur appui est juste. Il faut penser aussi à l'effort tranchant sur appui et sa section d'armatures. C'est généralement cet effort tranchant qui va te permettre de figer la longueur des goussets !!!! Cdt
  11. Bonsoir @philkakou La méthode classique des trapèzes pour le calcul numérique d'une intégrale sur un intervalle [a,b] est lourde et imprécise. Elle demande une discrétisation importante du segment [a,b] pour plus de précision Ci après la méthode de Tchebychev plus précise et plus rapide en temps de calcul machine : Soit F(x) une fonction continue sur un intervalle [a,b] on note ci après les coefficients de Tchebychev pour seulement n=9 points de division sur l'intervalle [a,b] : x1=-x9=0,911589 x2=-x8=0,601019 x3=-x7=0,528762 x4=-x6=0,167906 et x5=0 Yi = 0,5*(a+b)+0,5*(b-a)*xi L'intégrale de F(x) sur le segment [a,b] vaut : ((b-a)/n )*[F(Y1)+.....+F(Y9)] Fait le test des deux méthodes et compare... Cdt
  12. Bonjour Pourquoi j'ai dit qu'il serait intéressant de vérifier et de valider les formules d'interpolation de Sattler avec les moyens actuels de calcul informatique en partant des formules analytiques (dits complexes à l'époque) ? De ce qui est encadré en rouge, il semble que Sattler à fait un effort considérable pour ses formules dans le calcul de Kalpha. Mais pour Mualpha, il est dit : il est possible (pas sùr) d'employer !!! quelle est l'erreur alors de cette extrapolation des formules de Kalpha vers Mualpha ....? à découvrir ... Actuellement je plonge sur le calcul du moment d'inertie de torsion en partant des coordonnées des sommets du contour d'une section prismatique. En parallèle, je présenterai les formules analytiques de Kalpha en suite Mualpha pour voir s'il est possible de les utiliser tel que ou alors de passer par les formules d'interpolation de Sattler que nous aurons l’occasion pour les valider ou peut être les réviser. Cdt
  13. Bonsoir @philkakou Au sujet des formules d'interpolation de SATTLER. Si tu veut nous pouvons mener une étude de vérification et de validation de ces formules en partant des expressions exactes et analytiques des formules de Kalpha et Mualpha indépendamment de K0, K1, Mu0 et Mu1. Ensuite, nous chercherons et nous ajusterons ces formules numériquement avec les moyens de calcul actuels. Je pense que c'est intéressant de le faire et pourquoi pas. J'attend votre réponse ... Cdt
  14. Bonsoir @philkakou Pour le moment je pense qu'il ne faut pas se pencher à grande vitesse pour le programme DALCRT pour les raisons suivantes : 1) l'objectif de ce sujet est de présenter la GMB aux étudiants des écoles d'ingénieurs au lieu de leurs offrir un programme prés à consommer .... d'ailleurs tu ne nous présente pas la méthodologie et les algorithmes ayant servis à élaborer vos procédures pour chaque cas de charge pour enrichir le débat faire des remarques et propositions d'amélioration si nécessaire 2) d'autres choses importantes que je vais présenter et qui serviront à améliorer le programme DALCRT pour faire quelque chose de spécial à titre d'exemples ; _ Poutres à inertie variable c'est le cas souvent rencontré en pratique des tabliers précontraintes. comment tenir compte de la variation d'inertie des poutres pour appliquer la méthode de GMB _ l'inertie de torsion .... _ la notion de largeur active des tabliers de ponts à poutres multiples _ la prise en considération de l’asymétrie des nervures par rapport au plan moyen de la dalle : c'est une valeur ajoutée que je pense jamais prise en considération jusqu'alors _ le biais etc ... A SUIVRE ...
×
×
  • Créer...