Jump to content
CIVILMANIA

etude de l'action du vent


Guest
 Share

Recommended Posts

posté par bentafat_rachid

resumé ""Action du vent "" selon

NV65

L'action du vent est considérée comme horizontale et de direction quelconque. Elle est donc à envisager suivant les deux directions normales aux façades et pignons. L'action du vent crée une pression sur la façade au vent et une dépression sur la façade sous le vent. L'effet du vent sur la superstructure provoque la déformation des "cadres" : planchers, porteurs verticaux.

Afin d'éviter un surdimensionnement onéreux, les règles définissent une valeur normale qn (fréquente et n'entraînant pas de désordre) et une valeur extrême qext (une seule fois dans l'existence de la construction sans mise hors service de tout ou partie de l'ouvrage). Ces valeurs sont obtenues pour chacune de trois régions (I, II, III : numérotation croissante avec la force du vent) en affectant q10 du coefficient Kn puis Kext. (q10 est la pression dynamique, fonction de la vitesse du vent et évaluée à 10 m du sol). Elles sont corrigées en fonction de :

- la hauteur H du bâtiment au-dessus du sol ;

- la situation de l'ouvrage en site protégé, normal ou exposé (coefficient Ks du site) ;

- l'effet de masque éventuel d'une construction voisine ;

- la forme du bâtiment (coefficient d de forme).

Les q10 et qext obtenus sont à présents affectés des coefficients +0,8 et -0,5.

Les actions extérieures uniformément réparties et normales aux façades concernées sont alors égales à :

- une pression : +0,8q sur la façade au vent (directement exposée) ;

- une dépression -0,5q sur la façade sous le vent (non exposée) et sur toutes les façades parallèles au vent (toiture-terrasse plate) ;

- une dépression variable selon la pente, sur les toitures inclinées : apparition des actions obliques.

Les actions intérieures sur les constructions "fermées non étanches" que sont les habitations et bureaux (pression puis dépression : +0,3), ainsi que les dépressions sur les deux façades parallèles au vent dans chacune des directions normales aux façades et pignons sont symétriques, donc sans effet global sur la construction.

En conclusion, les pressions et dépressions agissent globalement dans le même sens pour la déformation (en flexion) de la construction et pour le renversement général de l'ouvrage ce qui provoque des surcharges sur les fondations.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...