Jump to content
CIVILMANIA

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 06/12/2020 in all areas

  1. 3 points

    Version 1.0.0

    122 downloads

    Bonjour, Ci-joint deux exemples de calcul au vent selon RNV 2013. - Premier exemple avec les parois non dominantes, - Deuxième exemple avec les parois dominantes. Bonne lecture!!!! Pr. DAHMANI
  2. 2 points
    Bonjour pour le dallage il y a une feuille excel de Mr Thonnier qui donne le calcul du dallage. pas nécessaire a mon avis de passer par Robot.
  3. 2 points
    Les résultats dans "cartographie" sont des résultats RDM calculés à partir du module d'young du béton renseigné dans "matériaux". Les déformées u dans ferraillage peuvent tenir compte de la fissuration. https://help.autodesk.com/view/RSAPRO/2019/FRA/?guid=GUID-F1F2DAC9-CB75-4EF3-9E36-16365BAC9E41 Une fois le calcul de la section d'armatures effectué, tu peux lancer une vérification avec la section calculée (mise à jour de la rigidité à cocher). Voir le sujet : en page 3. En RDM. En béton armé : En espérant t'avoir été utile.
  4. 2 points
    Bonsoir Le poinconnement est l'effet d'une charge localisée (ponctuelle) sur une plaque d'épaisseur ht. L'épaisseur ht est donc celle relative à l'endroit où la charge localisée est appliquée. Si la charge localisée se trouve à l'endroit de l'épaisseur totale c'est donc cette épaisseur qu'il faut prendre en considération, dans le cas contraire c'est celle de la dalle Cdt
  5. 2 points
    bonjour, les dalles sont calculées par mètre de largeur car on considère qu'elle est constituée , dans chaque sens, d'une série de bandes de un mètre de large, juxtaposées. ceci permet de simplifie les calculs .les résultats trouvés- une certaine section d'acier équivalent à un certain nombre de barres de tel diamètre- sont ensuite appliqués à l'ensemble de la dalle. OuAllahou A3lam A+
  6. 2 points
    dans le menu déroulant, tu vas dans "dimensionnement béton" - " dalles" - "ferraillage théorique", ce qui est entouré en rouge. Tu règles les paramètres de ferraillage : rond rouge à droite de la capture d'écran. Puis tu calcules les panneaux : en bas de la capture "ferraillage des plaques et coques". Il y a une aide dans robot : https://help.autodesk.com/view/RSAPRO/2019/FRA/?guid=GUID-F1F2DAC9-CB75-4EF3-9E36-16365BAC9E41 En fait, un petit clic sur le petit cœur ou la petite coupe. Ca permet de comptabiliser que j'ai aidé quelqu'un.
  7. 2 points
    bonjour, oui ton bâtiment est irrégulier selon les deux conditions. par rapport à l'étage précédent et par rapport à la dimension au sol. OuAllahou A3lam A+
  8. 2 points
    Bonjour/bonsoir à tous les membre de ce beau forum, Je fais actuellement l'étude d'un hangar métallique simple, constitués de poteaux, traverses, pannes, lisses de bardage, potelets de pignon, palais de stabilité (contreventement vertical), poutres de contreventement (horizontal) et de sablières. d'après mes connaissances, on vérifie tout ce qui est ''considéré'' comme poutre (traverses, pannes, lisses et sablières) au déversement et à la flèche admissible, et tout ce qui est ''considéré'' comme poteaux (poteaux et potelet) au flambement et à la flèche admissible. J'aimerais savoir comment paramétrer avec justesse au niveau de ''type de barre'' et ''définition des barres-paramètre-CM66'' sur le logiciel robot structural analysis afin de bien dimensionner tous les éléments porteurs de l'hangar (y compris les contreventements). Donnez-nous le plus de détails possible car ceci pourrait servir un grand nombre de personnes. merci par avance
  9. 1 point
    Bonjour,   Je suis en train de développer un outil excel permettant de calculer la flèche d'une poutre isostatique avec la méthode de la double intégration de la courbure.   Je me posais la question suivante:   Quelle combinaison des charges dois je prendre en compte?   L'eurocode semble préconiser la combinaison quasi-permanente mais dans de nombreux exercices comme dans l'ouvrage "Maitrise de l'Eurocode 2" de Mr. Jean ROUX, il utilise la combinaison G+ Q sans coefficient.   Aussi, le logiciel ArchePoutre me donne les même résultats que lorsque j'utilise la combinaison G+Q précitée dans mes calculs sur Excel.   J'avoue que je suis un peu perdu.     Si quelqu'un étant sur de la réponse pouvait m'éclairer.       Merci d'avance.
  10. 1 point
    Je ne comprends pas ce que tu veux dire. J'ai un logiciel de calcul de massif qui a les 2 conventions de signe : - descendant vers le bas positif - descendant vers le bas négatif Je peux choisir.
  11. 1 point
    Oui, à priori, la convention de signe c'est charges verticales descendantes positives. Tu les avaient rentrées correctement dans ton calcul avec les gros massifs très chargés. Bon courage
  12. 1 point
    Eh bien c'est bon maintenant, sur ton premier post tu avais -72.02, - 70.56. Ca va te donner un tout petit massif, de l'odre de 100x100 si tu le fais carré. Bon courage.
  13. 1 point
    Bonjour Et pourquoi ferrailler là dalle. Il suffit d'ajouter des fibres carbones dans le béton pour améliorer sa résistance à la traction et à la compression. Cdt
  14. 1 point
    Merci énormément , parce que dans mon cas j'ai pris la hauteur totale et quand j'ai consulté plusieurs mémoires j'ai trouvé qu'ils ont pris la hauteur totale mais dans le CBA 93 ils ont exigé de prendre celle de la dalle mais puisque ils ont pas parlé dans le cas d'un radier je voulais confirmer laquelle on doit prendre dans les normes
  15. 1 point
    Un dallage est une dalle BA sur sol élastique. L'appui est uniforme sur toute la surface et est lié aux caractériques du sol (rapport contrainte/déformation). Sur un dallage ou un radier, les charges ne sont que verticales, mais comme le modèle est 3D, si robot n'a aucun appui permettant de bloquer les déplacements horizontaux, il y aura un message d'erreur. Pour pallier à cela, on met des appuis horizontaux de principe, par contre il ne faut pas que les appuis bloquent complètement les déplacements horizontaux sinon cela fausse les résultats. En mettant un appui élastique de très faible capacité (ici 500 daN/m, soit un effort de 500daN, déplace le noeud de 1m), il n'y a plus de message d'erreur et les résultats restent conformes. Ca reste valable pour tous les radiers libres à leurs extrémités.
  16. 1 point
    Dans le cas d'une fondation sollicitée selon les 2 axes, je vous conseillerrai d'utiliser la Methode de Hahn en annexe associée au table de POHL car il a bien traité le cas de fondation rectangulaire sollicitée simultanément selon les 2 axes Muchas Gracias Fondation sollicitée suivant 2 axes Methode de HAN.pdf
  17. 1 point
    Plutôt Eurocode, fascicule 62 titre V ou NFP94-261 non ? Calcul des fondations superficielles NFP 94-261 : https://drive.google.com/file/d/1Owp1xkJ8NAqo9QITmpzDD58DFm1P9-KB/view?usp=sharing Voir les pages ELS et ELU pour les critères de compression du sol. Il y a pour les semelles rectangulaires et circulaires. J'avais fait un petit cours pour des apprentis ingénieurs au moment où la réglementation était sortie : https://drive.google.com/file/d/1l-WI4HXIKtF2cFcK0Uf9GgML8X1anRlj/view?usp=sharing, voir pages 31 à 40. Je te mets un petit fichier excel qui correspond à un exemple traité en cours pour un massif rectangulaire, il n'y avait que des efforts horizontaux (qui créent des moments), mais tu peux rajouter une colonne moments pour les cas concernés. Le calcul "à la main" : https://drive.google.com/file/d/1QIYpSLxaXbNytU7IP_BkZLLxkbB2SZI4/view?usp=sharing qui explique un peu les formules un peu obscures : Fondation Flunch.xlsx
  18. 1 point
    bonjour, vous voulez prendre des arbalétriers de 800 x 1200 mm. c'est énorme!!. je pense que pour le genre de charpente que vous projetez (16.5 m de portée) des madriers de 205 x 65 suffiront. Pour la charpente en bois, Vous avez intérêt à consulter des sites spécialisés; vous aurez beaucoup d'informations. OuAllahou A3lam A+
  19. 1 point
    Retour : https://drive.google.com/file/d/1YQfOXDGImqNCumxOB7-MpFm601E7NAzH/view?usp=sharing avec calcul armatures
  20. 1 point
  21. 1 point
    Sinon, tu fais une modification dans ton fichier pour passer les résultats en "non actuel" tu enregistre sous un autre nom, tu le compresses au max avec 7zip par exemple (ou un autre logicel) et il devrait passer en moins de 1 Mo pour le glisser ici. davboireau arobase gmail.com sans espace et en remplacant arobase par @
  22. 1 point
    dimensionnement en flexion composée et déviée. vous aurai 04 états de contraintes sur les bords de la semelles, ensuite prendre la moyennes et comparer à la contrainte admissible du sol, et non renversement d’après RPA : e < B/4 , B étant la dimension selon le moment, puis vérifier les tassements s'ils sont admissibles.
  23. 1 point
    oui je comprend, ca sera plus intéressant de sortir de l'usuel et de proposer qqchose de nouveau est de créative de toute façon tu peux proposer une variante polycarbonate en plus de la variante bois bon courage
  24. 1 point
    Le pré-dimenssioment des semelles de liaison d'une façon générale
  25. 1 point
    Bonjour Quant on a un système de fondation profonde comportant des pieux reliés en tête par une semelle. Les efforts sont transmis par la semelle de liaison en tête des pieux qui (les pieux) les transmettent au sol. La semelle de liaison a donc pour rôle de transmettre les efforts au système de pieux, et c'est ce dernier qui sera dimensionné en fonction de la nature du sol. Pour la semelle de liaison, le dimensionnement doit respecter les conditions minimales suivantes pour repartir correctement les efforts en têtes des pieux a savoir : ** les pieux doivent être ancrés suffisamment dans la semelle de liaison. Un minimum de 0,5m. Il s'ensuit une hauteur minimale de 0,5m pour la semelle de liaison. ** l'entraxe des pieux dans les deux directions (pour éviter l'effet de groupe) doit être supérieure à 3 fois le diamètre des pieux. ** le débord d'extrémités de la semelle de liaison doit être d'au moins 0,5m Cdt
  26. 1 point
    bonjour, oui bien sur, les deux structures sont juxtaposées le profil que tu présente est un profil o on voit la structure de la chaussée ( couche de fondation 2 x 20 cm GNF et couche de base en GB et couche de roulement en BB). d'un autre coté on voit la structure de l’accotement (même structure en fondation et couche de base en GNB). ceci est tout à fait logique parce que la charge sur l’accotement est nettement inférieure à celle de la chaussée). OuAllahou A3lam A+
  27. 1 point
    bonjour, a mon avis non. s'il y a deux matériaux c'est qu'il y a deux couches et donc l'une est couche de base et l'autre? OuAllahou A3lam A+
  28. 1 point
    oui possible voir catalogue strcuture chaussée neuves
  29. 1 point
    Salut à tous, Effectivement , dans un de mes posts précédents, j'ai parlé de massif non armé et aussi d'armatures pour la fissuration , un treillis soudé , mais à placer sur toute les faces.(je rejoint ce qu'i vient d’être dit à ce sujet). Cette armature est aussi bien pour la durabilité de l'ouvrage. Concernant la vérification théorique du massif non armé , en fait ce n'est pas une vérification classique comme pour les semelles , et elle n'est pas traitée dans les eurocodes , il y a des théories qui datent d'avant les eurocodes. IL y a aussi des livres qui traitent le sujet. Moi je ne suis pas un spécialiste des fondations ni du béton armé, j'ai simplement utilisé un outil de calcul pour ça. Le principe est donné dans la note qu'a partagé Bisudi, en fait c'est une méthode par tâtonnement qui fait intervenir la contrainte au sol , les dimensions et les caractéristiques du sol, et bien sur la partie de la butée mobilisable, pour arriver à valider un ensemble sans traction (je pense) . Ne me demandez pas plus. Il y a d'autres méthodes écrites différemment mais qui font appel toujours à la butée. Cordialement
  30. 1 point
    Bonjour En partant de là vous calculez la force critique pour le flambement de votre poteau. Si cette dernière est supérieure à la charge transmise. Le pb de flambement ne pose pas. Dans le cas contraire, il faut jouer sur la forme de la section du poteau pour réduire les déformations au infiniment petites. Cdt
  31. 1 point
    Tu peux aussi faire du dallage non armé avec un ST50C si tu le souhaites, rien ne l'interdit. Comme tu n'atteins pas la section minimale requise de 0.4xépaisseur, ton treillis ST50C est considéré comme un antifissuration (Sic...) est doit effectivement être posé au 1/3 inférieur, et tu dois réaliser les joints sciés. Tu peux aussi poser 2 ST25C espacés, mais comme il faut faire le sciage, le treillis supérieur sera coupé à chaque joint scié, cette solution a donc peu d'intérêt. tu as le DTU 13.3 ?
  32. 1 point
    Bonjour Le flambement est la naissance d'un effort de flexion en sus dû à une déformation non infiniment petite à la suite d'un effort de compression entête d'un élément de structure type barre. Il est généralement constaté quant cet élément barre est de longueur importante. Pour réduire cette déformation non linéaire, nous pouvons jouer sur la forme de la section du poteau pour augmenter son inertie. C'est le cas des profilés métalliques IPE, etc ... Cdt
  33. 1 point
    la longuer de flambement pour le poteau en béton armé est étudié selon le cas 1. cas d'un poteau isolé en béton armé; 2. cas d'un poteau du batiment et donc ce n'est pas la meme chose; Mr MUSONGO BIYO GRACE, je te joint l'extrait du document en annexe où on traite les cas de poteau en béton armé cad isolé et du batiment( extrait de la règles BAEL 99) Longuer de flambement poteaux en BA Regles BAEL 91 revisé 99.pdf Longueur flambement poteau en béton armé.pdf
  34. 1 point
    Bonjour, théoriquement et meme pratiquement, le calcul d'un poteau qu'il soit béton ou acier ou bien, doit etre vérifier, pour les poteaux de grandes heuteur, au flambement, plus la hauteur du poteau est grand, plus il risque de flamber puisque son élancement landa qui est égale à l/i (avec l longeur de l'emelent, et i rayaon de giration) donc plus le poteau est long plus landa est grande et plus le risque de flambement est grand en béton armé, ceci se traduit par un coffrage assez important et un ferraillage conséquant qui dépend du coeficient alpha qui lui aussi dépend du coefficient landa* il est conseillé en béton armé de bne pas dépasser un landa de 50, de préférence proche de 35 a vous
  35. 1 point
    je t'ai pas dis 30cm, if faut modéliser ton porte à faux comme une poutre de 1m de largeur b et de 20cm par exemple, et lancer le calcul et vérifier la féche et les armatures, si c'est trop ferrailler ou la fleche ne passe pas tu augmente à 25, jusqu'a trouvé la solution optimale a vous
  36. 1 point
  37. 1 point
  38. 1 point
    Avec P charge à l'ELU évidemment.
  39. 1 point
    Bonjour yrondi et merci pour le travail que vous faite depuis si longtemps. Un lien bien différent pour une approche uniquement géotechnique du dimensionnement d'une semelle : https://www.lelabgeolpack.com ...complètement gratuit, ce site est en cours de développement et pourrait peut être vous intéresser....ou pas. En tous cas les critiques (constructives !) sont acceptées. Cordialement
  40. 1 point
    Bonsoir @Azeddine EL Ghouj Non juste les charges G et Q, et la vérification n'est dispensable que si les conditions suivantes n'est pas vérifié (Cas des dalles ) voir photo
  41. 1 point
    bonsoir, ce type d'escalier est très courant. pour son pré-dimensionnement comme pour son calcul vous pouvez vous référer à l'ouvrage de Mr belazougui - partie escalier- où il traite tous type d'escalier ers avec leur schémas statique , leur fonctionnement ainsi que les calculs afférents. OuAllahou A3lam A+
  42. 1 point

    Version 1.0.0

    316 downloads

    Conception et Dimensionnement des digues
  43. 1 point
    bonjour, les armatures de répartition , comme leur nom l'indique, sont des armatures destinés à répartir un effort localisé dans une armature , sur les armatures avoisinantes. elles sont prises, forfaitairement en fraction minimale des armatures principales. les armatures de peau ne sont pas. des armatures constructives. elles sont placées sur les faces de certaines pièces d'une certaine hauteur , leur nécessité et leur positions sont dictés par la réglementation ( BAEL et règlement parasismique). elle empèchent la fissuration superficielle. A+
  44. 1 point
    bonjour, pour compléter ce qui a été dit par issamania il y a lieu de faire la distinction entre les travaux supplémentaires te les travaux complémentaires. les travaux supplémentaires sont les travaux définis dans le marché et dans le DQE mais dont les quantités en été sous évaluées et sont donc dépassées en réalisation. les travaux complémentaires sont des travaux qui se sont avérés indispensables pour la suite de la réalisation mais qui n'ont pas été prévus dans le marché. ces deux type de travaux ne peuvent être réglés qu'après passation d'un avenant . cet avenant reprendra dont les quantités pour ce qui est des T.S en faisant un tableau des quantités en plus et en moins. ce tableau fera apparaître la différence financière., qui apparaîtra selon le cas en montant en plus ou en montant en moins. il reprendra le montant initial du marché . et définira un nouveau montant par somme algébrique du montant calculé qui sera appelé montant de l'avenant. pour les travaux complémentaires, il faudra d'abord négocier les prix unitaires avec l'entreprise. une fois cette opération faite, les quantités de T.C prises en attachement, on établira un bordereau des prix unitaires de T.C et un D.Q.E des T.C. Le montant de ce DQE sera ajouté pour définira le nouveau montant du marché. il faut noter en outre que l'avenant ordinaire ne peut être passer que pendant la durée réglementaire du marché (délai d'exécution) sinon il faudra procéder par avenant de clôture. A+
  45. 1 point
    Bonjour, SVP j'ai besoin de votre aide pour le calcul du poids d'un pieu qui a 2.1m de diamètre et 75m de longueur, le poids volumique du béton est de 25 KN/m3, le poids que je dois calculer est en KN/m/m. Une autre question concernant PLAXIS, je suis débutante avec ce logiciel, si je modélise ce pieu avec ces dimensions, comment je détermine la taille du model? est ce qu'il y a une formule pour ça? SVP n'hésitez pas de m'aider et merci d'avance
  46. 1 point
    salam mon frère : non tu ne modélise pas le joint de dilatation si ta structure contient un joint ça veut dire que tu as deux structure séparées par ce joint, et donc tu as deux structure à modéliser. Et si la structure sera implantée dans une zone sismique, ce joint de dilatation devient un joint sismique qui doit être calculé par la formule 4-19 du RPA99
  47. 1 point
    d'après un cours voir coipe ci-joint: On dispose de part et d'autre des ouvertures, dans les deux directyions, une section d'armature d'acier équivalente à celle coupé. la transmission des efforts des barres coupées à celle de renfort se faisant par des bielles de 45°, la longueur des barres de renfort esr a+b+2ls ou a et b dimession trémie
  48. 1 point
    Bonjour , c' est une bonne initiative Administrateur je propose si c' est possible de mettre à la disposition de ceux qui veulent bien participer à ce concour plusieurs plan Archi et à chacun de choisir surtout aprés modélisation chaque menbre fais une petite videopour montrer l' étape de calcul pour que tous les menbre du forum aprécie la fiabilité de la structure " car avec Robot on peu faire du n' importe quoi bien que visuellemnt ça parait correct" Cordialement
  49. 1 point
    Les moments résistants MRc, du poteau et ?MRc sont calculés en considérant l’interaction avec l’effort normal dans la situation sismique de calcul pour le sens considéré de l’action sismique (plumier chap.10) voici un document etabli par moi et Mr TALEB Rafik sur le calcul Dimensionnement capacitaire des poteaux en Béton Armé ainsi que le calcul du moment résistant d'une section sollicitée en flexion simple. le calcul du moment résistant des poteaux et poutres permet en effet de justifier la condition RPA MRc >= 1.25 ?MRc (condition poteau fort - poutre faible), dans le cas ou le contreventement est assurer par les portiques ou mixte portiques-voiles. il ya lieu de noter qu'il faut dimensionner un élément porteur (poteau ou voiles porteur) dans le cas sismique pour limiter le risque de rupture fragile sous sollicitations d'ensemble dues au séisme, l'effort normal de compression de calcul est limité par la condition suivante (RPA 99 V.2003): v = Nd / Bc . fc28 <=0.3 Les diagrammes d’interaction M – N justifie cette valeur particulière . 5.Chapitre II- Dimensionnement capacitaire des poteaux BA.doc
  50. 1 point
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×
×
  • Create New...