Jump to content
CIVILMANIA

Description des maisons à ossature bois de type « poteaux-p


fa_35
 Share

Recommended Posts

salem

Les maisons à ossature bois sont des maisons dont la structure porteuse est en bois.

1207509781_2.jpg

La maison construite selon la technique du poteau-poutre fait appel à un ensemble de poteaux verticaux qui font toute la hauteur de la maison, disposés selon un écartement relativement important (de 0,90 m à plusieurs mètres). Ils soutiennent des poutres horizontales en bois massif ou lamellé-collé de forte section. Les espaces entre les poteaux de structure peuvent indifféremment accueillir des baies vitrées ou des panneaux opaques. La structure ainsi constituée est stable et permet une grande souplesse architecturale.

Cette technique permet d’obtenir des habitations à la fois solides et confortables. La structure empêche l’apparition de ponts thermiques, qui sont les principales sources de déperdition de chaleur, et la possibilité d’incorporer de fortes épaisseurs de matériaux isolants entre les poteaux offre des performances record en matière d’isolation thermique et acoustique, tout en assurant un gain de place considérable au niveau de la surface habitable. De plus, la structure présente des prédispositions aux zones parasismiques car l’ossature est à la fois rigide dans son ensemble et souple dans sa constitution. Elle résiste ainsi aux vibrations et aux mouvements de terrain sans risque de s’écrouler. La technique de l’ossature de type « poteau-poutre » offre en outre une créativité architecturale sans limites, car elle présente des volumes généreux et autorise des ouvertures très importantes avec de grands espaces vitrés. De plus elle s’intègre dans tout type de paysage car la structure, visible à l’intérieur, peut être couverte à l’extérieur de différents matériaux : bardage bois, briques, pierre, ardoises, crépis…

Les matériaux :

L’ossature et les éléments de charpente sont en épicéa, un bois résineux qui pousse lentement en altitude, ce qui leur confère une excellente résistance mécanique.Le bois est un matériau « vivant » dont les dimensions varient en fonction de l’humidité et des charges auxquelles la structure est soumise. Des fissures peuvent alors apparaître, mais elles n’altèrent en rien les propriétés mécaniques du matériau. Quand on construit en bois, il est indispensable de prendre cet élément en considération.Le remplissage entre les poteaux peut être assuré par des baies vitrées ou des panneaux opaques : briques, madriers empilés, panneaux isolants …

Nous réalisons des murs de type «sandwich » constitués d’une ossature en épicéa massif de faible section garnie de laine de verre en plaques semi-rigides. Le contreventement est assuré par des panneaux de type OSB cloués sur les montants. La face interne est recouverte d’un film pare-vapeur en polyéthylène, puis habillée de plaques de plâtre cartonnées ou de lambris. Sur la face externe, des liteaux de 24 mm d’épaisseur sont fixés sur le voile travaillant, ils serviront de support à un bardage tout en assurant la circulation de l’air et évitant ainsi à l’humidité de se condenser. Si le client désire enduire ses murs, les liteaux sont remplacés par un treillis en bois ou en métal.Nous proposons également des éléments de mur en madriers empilés de 70 mm d’épaisseur qui s’insèrent dans des rainures prévues au niveau des poteaux.

Tous les bois utilisés dans l’élaboration des murs et charpentes sont séchés industriellement et font l’objet d’un traitement de préservation insecticide et fongicide agréé CTBA (Résistol®). Le bois peut aussi être ignifugé sur demande.

La structure :

Des madriers de section 150 x 100 mm ou 200 x 200 mm sont fixés horizontalement à l’aide de boulons métalliques d’ancrage de 100 x 6 mm sur des fondations maçonnées, formant une semelle qui transmet au sol les efforts de structure. Ils servent de support aux poteaux porteurs en bois rond ou rabotés sur les quatre faces qui y sont emboîtés aux emplacements prévus. Une ceinture en madrier de section 150 x 100 mm ou 200 x 200 mm est alors fixée sur les poteaux pour former un cadre de résistance et maintenir leur linéarité.Tous les assemblages sont de type tenon-mortaise et consolidés à l’aide de clous en bois dur ou des boulons métalliques.

1207509860_1.jpg

La charpente :

Les pannes sont réalisées en madrier raboté sur les quatre faces de section 120 x 120 mm ou 150 x 150 mm.Les chevrons sont en madrier de section 48 x 120 mm ou 48 x 150.Les voliges ont une épaisseur de 24 mm et couvrent toute la surface du toit.

Ce type de charpente peut accueillir toute sorte de couverture : tuiles, ardoises, bardeaux, feuilles bitumées, tôle ondulée … L’achat et la pose de la toiture reste à la charge du client.Toutes les pièces de charpente sont en épicéa massif et réalisées sur une ligne automatisée à commande numérique Hundegger, qui offre à la fois une grande précision et des possibilités illimitées pour créer des formes architecturales complexes.Tous les madriers utilisés sont sciés hors cœur et séchés sous vide, ce qui limite au maximum les risques d’apparition de gerces et fentes inesthétiques. Les poutres peuvent également être réalisées en épicéa lamellé-collé, en particulier en ce qui concerne les longues pièces porteuses, et les sections peuvent être ajustées en fonction de la demande du client.

Les menuiseries :

Nos menuiseries sont en bois résineux lamellé collé, d’épaisseur 68 mm (ouvrant et dormant), à vitrage simple ou à double vitrage de type THERMOPANE 6/16/6 mm.Elles sont posées en feuillure de manière à assurer la meilleure étanchéité possible à l’eau et à l’air.Nous réalisons également des volets extérieurs à barres et écharpes (type « Z »).

Les planchers :

Les planchers sont posés sur des solives en madrier de section 48 x 240.

Ils sont constitués de lames de bois résineux de 40 mm d’épaisseur, rabotées et profilées pour pose clouée.On peut aussi poser un faux plancher de 24 mm d’épaisseur sur lequel le client pourra appliquer différents revêtements de sol : carrelage, moquette …

Les solives peuvent rester apparentes, ou recevoir un plafond en lambris de 20 mm d’épaisseur, ou encore un plafond en plaques de plâtre de 9,5 mm ou 12 mm d’épaisseur. L’espace entre les solives est alors comblé par une isolation en laine minérale.

Les terrasses et balcons :

Les balcons peuvent être en console ou retirés, avec un plancher de 40mm d’épaisseur ou un support de charpente sur lequel on coule une dalle béton. Nous vous proposons également des balustrades et main-courantes de section 20 x 120 mm en épicéa massif.Les terrasses peuvent être couvertes par un prolongement de toit.La livraison est effectuée par un semi-remorque sous forme de palettes protégées en partie supérieure par un film plastique maintenu par un cerclage.Le stockage sur chantier doit éviter tout contact des pièces de bois avec le sol. Elles doivent être posées de préférence à plat sur des dispositifs qui les isolent du sol. Il doit être prévu une aire de stockage avec accès permettant le déchargement.Les travaux de maçonnerie, d’évacuation, de plomberie, d’électricité, de traitement anti-termite du sol, seront effectués selon les normes DTU en cours.Le montage des murs sur fondations maçonnées ne se réalise qu’après le temps de séchage nécessaire du béton.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...