Aller au contenu
CIVILMANIA

dechentinnes

Membres
  • Contenus

    13
  • Inscription

  • En ligne

  • Pays

    Belgique

Points de Réputation

0

1 abonné

À propos de dechentinnes

  • Rang
    Membre débutant

Général

  • Nom
    dechentinnes Adrien
  • Pays
    Belgique
  • Ville
    Ohain

Expériences

  • Poste actuel
    etudiant
  • Expérience
    Débutant
  • Mes logiciels
    SCIA, SAMSEF
  • Mes références
    Programme de dimensionnement de structure industrielle basique

Formation

  • Formation
    ingénieur industriel
  • Etablissement
    ecam

Visiteurs récents du profil

313 visualisations du profil
  1. dechentinnes

    déformée structure metallique

    Bonjour Gerard, Merci pour votre réponse. En effet, je n'ai pas mentionné cette technique car elle permet généralement de déterminer un déplacement à un endroit précis. Ayant différente charge (vent, neige, pp, ect) je devrais effectuer l'interférence entre cette force virtuelle au point où nous voulons connaitre la déformée avec chacune de ces action extérieures. Pour connaitre la déformée en tout point, il faudrait de écrire les équations des moments en fonction de cette force virtuelle se baladant sur mon portique, et en chaque point faire les intégrales de Mohr entre M.actionextérieure(x) et M.forcevituelle(x). Est ce que ce raisonnement vous semble correcte ? Merci beaucoup pour votre aide.
  2. dechentinnes

    déformée structure metallique

    Hello tout le monde, Sans utiliser de logiciel de calcul, pouvez vous m'expliquer la méthode analytique pour déterminer la déformée d'une structure telle que cellec-ci ? (voir photo) J'ai les equations des moments dans chacune des barres et selon leur propre axe ( x = longueur de la barre). Je pensais donc pouvoir faire déformée = y(x) = int int -M(x)/EI (avec int = intégrale) Cepedant, en intégrant, on voit apparaitre des constante d'intégration qu'il faut déterminer en posant les conditions limite. Un exemple de Condition Limite serait : la déformée au noeud colonne-poutre est la mm pour la barre de la colonne et pour la barre de la poutre. Cependant vu que mes equations de moment sont dans un repère locale, et que les conditions limite porte sur entre deux barre différentes et donc dans un repere différent, je ne sais pas si c'est la bonne technique... Pourriez-vous m'éclairer a ce sujet ? Merci bcp
  3. dechentinnes

    déversement traverse

    Salut tout le monde, J'ai une petite question à vous poser par rapport a la réalisation de mon travail de fin d'étude. Je travaille sur une structure halle industriel composée de portique bi-articulé en pied et à traverse brisée. les efforts de vent seront repris par une poutre au vent et une palée de stabilité. la couverture en panneau sandwich porteront de portique en portique, il n'y aura donc pas de panne. Les panneaux sandwichs sont donc fixés au membrure supérieure des traverses. Ma question est de savoir si l'on peut dire que le déversement par Moment + (aile sup comprimée) peut être annulé grâce à l'effet diaphragme de la couverture ? dans la littérature, je lis souvent que les pannes peuvent maintenir l'aile sup des traverses si l'on considère l'effet diaphragme de la toiture. Dans ma conception, il n'y a pas de panne et je me demande si l'on peut faire la mm réflexion peut être faite du maintient de l'aile supérieur directement par la couverture ? Deuxièmement, tjrs puisqu'il n'y a pas de panne, aucun bracon ne peut être placé pour maintenir l'aile inférieur qui peut être comprimée a cause de moment negatif. Dois-je donc considérer la longueur de déversement = à la longueur max sous le cas de charge faisait apparaître des M- ? Connaissez vous un système de stabilisation d'aile inférieure des traverses à partir de la couverte ? Merci de m'éclairer à ce sujet, je suis encore étudiant et me pose donc encore bcp de question : )
  4. dechentinnes

    Structure metallique

    Ne vous cassez pas la tête à me répondre, TOUT est la Magnifiquement bien expliqué. Une lecture permet de comprendre ce que les logiciels effectuent sans mm que l'on ne s'en rende compte... https://www.cticm.com/sites/default/files/SKILLS_G05F_ConceptionCalcul_Portiques_GuideSSB04_v4.pdf
  5. dechentinnes

    Structure metallique

    Bonjour à tous, j'ai denouveau besoin de votre aide les amis Je suis entrain créer un petit programme de dimensionnement de portique bi articulé a noeuds rigides déplacables (voir photo). Je m'attaque au vérification de stabilité. mais je suis un peu perdu Pour les traverses : Ma question principale est : dois je tenir compte de l'ensemble des 2 traverses (2*Lpoutre) ou étudier un élément de longueur L = Lpoutre ? Verif au flambement : je sais que les traverses ne sont normalement pas sujettes au flambement mais j'ai besoin de certaine info tel que Ncry Ncrz pour le calcul au déversement. Il me faut donc calculer des longueurs de flambement ; Pour l'axe fort : je peut calculer un coefficient de flambement ky,z (fct de n1,n2) pour trouver Lby,z = Lo*ky,z mais quel nœud dois je considérer ? si élément étudié = 2*Lpoutre alors les nœuds seront n1 = colonne-poutre et n2= colonne-poutre si élement etudié est Lpoutre (une seule traverse), n1 = colonne-poutre et n2 = traverse considéré - traverse à coté. Pour l'axe faible : je considère que les pannes empêchent le flamb des traverse et Lflamb est l'entre distance de 2 pannes et je considère des conditions d'appuis articulé-articulé. Vérif au déversement : quelle est la longueur de déversement (Lt) à considérer ? Pour la membrure sup : est ce la plus grande longueur des M+ en fonction des cas de charge ? et comment faire si cette longueur est plus grande que une traverse ? faut-il alors considérer l'ensemble des 2 traverses pour le déversement ? mais alors notre calcule de Ncry,z n'est plus tres compatibles ?? d'ailleurs, est ce qu'une tôle métallique ordinaire est un élément stabilisateur au déversement/ flambement ? Pour la membrure inf : idem avec M - . L'utilisateur du programme pourra cocher la case "bracon" et du coup réduire la long. de M- et l'entre dist de 2 bracons. Ma question 1) est donc : est ce que ce raisonnement est bon ? et ma question 2) : Avez vous une explication par rapport au choix de faire les vérif par rapport à une traverse ou de l'ensemble des 2 traverses ? Je vous remercie tous pour l'aide que vous m'apportez et le partage de votre savoir Bonne après midi Adridech
  6. dechentinnes

    Combianison de charge

    Hello tout le monde, Je travaille sur un petit programme de dimensionnement de portique hyperstat. Pour vérifier mes résultats je compare avec les résultats du logiciel SCIA. J'ai exactement les même résultats sauf pour un cas de charge, lorsque la combinaison d'action "charge d’exploitation" est dominante et neige, vent accompagnent. Disons que nous cherchons la charge max engendrant le moments max mi-travée et que toute les charges sont favorables. Voici ma combi : qelu = 1.35*pp + 1.5* exploit + 1.5*0.5*neige + 1.5* 0.6*vent Si je change mes coeff d'accompagnement par 0 lorsque la charge exploit est dominante, alors je retombe sur les mm résultats que SCIA. Donc avec la combi : qelu(scia) = 1.35*pp +1.5*expl + 1.5*0*neige + 1.5*0*exploit. Pourtant en regardant ce document ( http://www.cstc.be/homepage/download.cfm?dtype=na_eurocodes&doc=Fiche_EN1990_fr.pdf&lang=fr ), il n'est pas mis que les coef accompagnateur de la charge d'expl doivent être = 0 mais plutôt l'inverse, c'est a dire que, si la charge expl n'est pas dominante, elle prend le coef accompagnateur de 0... Je défie donc SCIA : Qui a raison ? comment faites vous d'habitude ? Merci de votre aide les amis
  7. dechentinnes

    Moment max sur portique metallique

    Bonjour à tous, Je fais une petite étude sur des portiques hyperstatiques et voila que je me retrouve bloqué avec ce qui me semblait être "facile". Je vous explique : Je cherche simplement à trouver l'endroit où se trouvera le moment maximum sur la poutre chargée de ce portique (voir photo) L'équation du moment dans cette poutre est : M(x,y) = Ra*x + Ha * y - q*x*tg(alpha)*(y-h)-qx^2/2 Pour trouver le maximum, sur une poutre droite, on dérive cette équation et on l'égalise à 0. Dans notre cas, pour avoir le maximum je pense que la dérivée de cette équation aura la mm inclinaison que notre poutre c'est a dire "alpha" donc : endroit de moment max = dM(x,y)/d ?? = tg(alpha) Seulement voila, je ne sais pas comment dérivée... selon x et y, selon x puis y ? car l'endroit de ma poutre avec moment max sera aura une cordonnée x et y. J’espère que vous m'aurez compris, et un grand merci pour votre aide Bonne journée a tous. Adrien
  8. dechentinnes

    Dimensionnement poutre béton armé pour sturcture industrielle

    Merci pour ta réponse Fridjali, En effet, il est certainement plus intéressant d'itérer sur la hauteur. C'est ce que je vais tenter ajrd. Merci de ton aide
  9. Bonjour à tout le monde, je réalise actuellement mon travail de fin d'étude qui porte sur la réalisation d'un programme de (pré)dimensionnement de structure industrielle. Je m'occupe actuellement du dimensionnement de poutre en béton armé. Pour ce faire, j'amorce mon calcul en définissant une largeur initial qui dépendra du projet en question et en connaissant les charges et donc le moment sollicitant. J'effectue un dimensionnement libre car aucune hauteur de poutre ne m'est imposée: 1) En me fixant les état de déformation 2-3 ou/et 3-4, je trouve progressivement : d (donc h), alpha, X (fibre neutre), Fs et As. 2) J'effectue ensuite le calcul des arm. efforts tranchant. 3) Disposition constructive 3) Verif ELS : limitation des contraintes dans béton comprimé et acier tendu. si les verif a l'ELS sont OK, alors le calcul s’arrête la et je conserve les sections trouvées. Par contre si les verif ELS ne sont pas OK ( C'est ce qui se passe généralement, la contrainte max dans le béton comprimé étant plus important que la contrainte max admissible (0.6*fck)), il faut que j'effectue une itération sur ma section.. Dans mon cas, je recommence le calcul avec une largeur initiale plus importante. seulement je remarque qu'au plus la largeur augmente, au plus les aciers augmentent et la hauteur diminue. Tout ça n'est que logique car le bras de levier diminue donc As augmente. Cependant, avec cette nouvelle section calculée, je remarque quand dans la plus part des cas, le fait d'avoir augmenté la largeur n'impactera pas bcp sur la contrainte max dans mon béton en compression... Je ne sais pas comment faire du coup... ? Mon idée actuelle : Si les vérif ELS ne sont pas OK, on recommence un dimensionnement IMPOSE, en gardant les largeurs et hauteurs trouvées grâce au étape précédente. De ce fait, nous verrons sans doute apparaître la nécessité d'arm double dans notre section. J'aimerais connaître votre avis car je ne sais pas vrmt si c'est la bonne méthode. Merci de votre aide les amis.
  10. dechentinnes

    Diagramme interaction flexion composee

    voici la version actuelle incomplete test.zip
  11. dechentinnes

    Diagramme interaction flexion composee

    Bonjour, Dans le cadre du travail de fin d'étude, je réalise un programme de dim pour des structures industriels classiques. Actuellement je me penche donc sur le dim des colonnes en béton armé. J'ai déja vu sur ce forum qque sujet à ce propos mais ceux-ci sont vieux et, malheureusement, on ne me répond plus. C'est pourquoi je crée ce nouveau topic. En contre partie de votre aide, je serai ravi de vous poster le petit programme que je réalise sur ce dimensionnement. Classiquement, voici comment j'ai procédé : Je me suis d’abord intéressé au domaine 2-3 (pivot A) et ensuite le domaine 3-4 (pivot B). -domaine 2-3 : je fais varier alpha de 0 à 0.259 par de petite incrémentation (par pas de 0.01). Pour chaque valeur de alpha je peux recalculer la distance de la fibre sup à l'axe neutre par X = alpha*d. Ensuite je calcule les déformations grâce au relation de triangles semblables. Enfin je peux calculer les Nrd et Mrd par équilibre au centre de gravité de la section. -domaine 3-4 : idem en faisant varier alpha de 0.259 à 1 et en utilisant d'autre relation de déformation par rapport au triangle semblable. Mais voila que mes courbes ne ressemblent pas à grand chose.. Que dois-je faire ensuite ? m’intéresser au cas de traction pur et compression pur ? mais alors je ne sais plus comment déterminer alpha vu qu'on va de 1 à l'infini... (dois-je juste mettre une limite tel que alpha = 10000 par exemple ?) Dois-je calculer les Mrd et Nrd pour les mm cas de sollicitations que ceux qu'imposent les alpha du domaine 23 et 34 mais pour l'autre coté de ma fibre ? est ce important vu que mes acier sont symétrique ? une courbe me suffirait donc je pense ? Votre aide me serait très bénéfique car j'ai passé déja beaucoupe de temps à me relire sans trouver d'erreurs, une vue extérieur pourrait donc m’être très utile. Merci Beaucoup. Voici mon fichier Xcel avec macro. J'ai été obligé de le compresser pour pouvoir vous l'envoyer, il vous suffit de le renomer en .xlsm au lieu de .zip test.zip
  12. dechentinnes

    Tracé des diagrammes d'interaction en flexion composée

    Bonjour, Dans le cadre du travail de fin d'étude, je réalise un programme de dim pour des structures industriels classiques. C'est pourquoi je m'interesse à ce topic, en vue de dim mes colonnes en Flexion composée. La réponse de Berenthor me semblait très bonne, mais j'ai quand mm essayé une autre technique, qui, je pensais, reviendrait au même. Cependant, mes résultats ne sont pas bons... Je me suis d’abord intéressé au domaine 2-3 (pivot A) et ensuite le domaine 3-4 (pivot B). -domaine 2-3 : je fais varier alpha de 0 à 0.259 par de petite incrémentation (par pas de 0.01). Pour chaque valeur de alpha je peux recalculer la distance de la fibre sup à l'axe neutre par X = alpha*d. Ensuite je calcule les déformations grâce au relation de triangles semblables. Enfin je peux calculer les Nrd et Mrd par équilibre au centre de gravité de la section. -domaine 3-4 : idem en faisant varier alpha de 0.259 à 1 et en utilisant d'autre relation de déformation par rapport au triangle semblable. Mais voila que mes courbes ne ressemblent pas à grand chose.. Que dois-je faire ensuite ? m’intéresser au cas de traction pur et compression pur ? mais alors je ne sais plus comment déterminer alpha vu qu'on va de 1 à l'infini... (dois-je juste mettre une limite tel que alpha = 10000 par exemple ?) Dois-je calculer les Mrd et Nrd pour les mm cas de sollicitations que ceux qu'imposent les alpha du domaine 23 et 34 mais pour l'autre coté de ma fibre ? est ce important vu que mes acier sont symétrique ? une courbe me suffirait donc je pense ? Votre aide me serait très bénéfique car j'ai passé déja beaucoupe de temps à me relire sans trouver d'erreurs, une vue extérieur pourrait donc m’être très utile. Merci Beaucoup. Voici mon fichier Xcel avec macro. J'ai été obligé de le compresser pour pouvoir vous l'envoyer, il vous suffit de le renomer en .xlsm au lieu de .zip test.zip
  13. dechentinnes

    Construction diagramme d'interaction Flexion composée

    Bonjour Trams, je travaille aussi sur un petit programme excel maison à ce sujet. As tu réussis ? j'aimerais bien échanger mes petits problèmes avec toi ? Merci de ta réponse
×