Aller au contenu
CIVILMANIA

jasmine tai

Membres
  • Contenus

    4
  • Inscription

  • En ligne

  • Pays

    Maroc

Points de Réputation

1

1 abonné

À propos de jasmine tai

  • Rang
    Membre inactif

Général

  • Nom
    tai
  • Pays
    Maroc
  • Ville
    rabat

Expériences

  • Poste actuel
    ingénieure
  • Expérience
    Débutant

Formation

  • Formation
    géotechnique- civil

Visiteurs récents du profil

175 visualisations du profil
  1. jasmine tai

    Avis géotechnique

    Merci beaucoup de ta réactivité, Effectivement, il serait important de prêter une attention particulière à l'étanchéité ainsi qu'à la remontée de la nappe. Est ce qu'il est judicieux de prévoir par exemple des forages ou des puits avec exhaure par pompage et maintenir le niveau d'eau à une hauteur précise? Et puis, est ce que, dans ce cas, on risque des remontées capillaires? et le cas échéant, on doit imperméabiliser les fondations contre l'humidité ( barrière étanche?)
  2. jasmine tai

    Avis géotechnique

    Bonjour tout le monde, J'aimerais bien avoir vos opinions concernant la situation suivante: on envisage de bâtir un hôtel de R+4 à Bénin, juste en face de l'océan atlantique. (pas de sous-sols) Le sol en place est formé essentiellement par des sables fin à grossier et puis sable limoneux en profondeur (10-12m) La nappe phréatique a été rencontrée à 3m / TN La résistance du sol atteint de grande valeur (> 5 MPa) à partir d'une profondeur 1 à 1.5m Normalement, pour un sable fin saturé, on craint le phénomène de liquéfaction des sables en cas de sollicitations rapides (Séisme), or le la région de Benin n'est pas confronté aux risques de séisme (probabilité trop faible) donc on en tient pas compte lors des calculs. Sinon qu'est ce que vous jugez comme sujet important à propos de ça? y a-t-il des dispositions à prendre ou bien des risques géotechnique à lesquelles il faut faire attention?
  3. jasmine tai

    mur de soutènement en Te

    Bonjour, je vous remercie tous de votre temps et de votre aide. En effet, le problème c'est justement le fait que je ne dispose pas des résultats de la campagne géotechnique, vu qu'il y en a pas. Alors, j'avais du donner un ordre de grandeur pour les caractéristiques du sol ( y compris le poids volumique, la cohésion, l'angle de frottement..) si on élimine l'effet des surpressions hydrostatiques par des barbacanes conçus dans le mur, ce dernier retient, donc, juste la poussée de la surcharge. Si c'est bien le cas, je crois que la stabilité sera bien vérifiée. Sinon, je vais procéder aux calculs et je vais vous faire part des résultats.
  4. jasmine tai

    mur de soutènement en Te

    Bonjour tout le monde, Je vous écrits en espérant d'avoir de l'aide. en effet, je suis amenée à dimensionner un mur de soutènement en Te retenant un sol argileux. L'argile vu qu'il a une cohésion, il applique une force de traction et alors n'exerce pas de poussée sur le mur. mais c'est la présence de la nappe qui me gène. je procède par les simplifications d'un mur poids en ajoutant le poids du sol à celui du mur. et ça n vérifie pas la stabilité au renversement. je redimensionne alors, en agrandissant les dimensions du mur ainsi qu'une bêche pour augmenter le moment des efforts verticaux. le problème c'est que tant que j'augmente les dimensions du mur, la poussée de l'eau s'augmente considérablement et ça vérifie tjrs pas la stabilité. qu'est que vous en pensez??
×