Jump to content
CIVILMANIA

Tony_Contest

Membres
  • Content Count

    115
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    7

Tony_Contest last won the day on January 21

Tony_Contest had the most liked content!

Community Reputation

35

4 Followers

About Tony_Contest

  • Rank
    Membre passionné

Experience

  • Fonction
    Sans

Localisation

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Idem Bellamine, prenez un bureau d'étude.
  2. Voir : https://www.egfbtp.com/technique/programmes-calcul-beton-arme-0 Le fichier 114 ou 126 selon le type de section. C'est du Thonier... Ce sera surement pas aussi intuitif qu'un logiciel SOCOTEC.
  3. Bonjour, Votre technique permet de récupérer I/V = 2 bh²/6 avec le plat que vous rajoutez et I=2bh^3/12 avec b la largeur de votre plat et h sa hauteur. Un plat soudé sur l'aile en partie inférieure pour chaque profil sera plus performant, voir théorème de Huygens pour le calcul de l'inertie équivalente. Bon courage
  4. Bonjour, Le modèle doit fonctionner tel que vous l'avez prévu. Un peu de vent, un peu de neige si nécessaire, un peu de charge d'entretien éventuellement sur la "coupole". Faut faire le maillage et lancer le calcul. Attention à la réalisation, le modèle est "à l'axe", dans la réalité, il faut voir comment sont réalisés les poteaux qui se rejoignent en un seul point en pied. Bon courage.
  5. Bonjour, Ici, il ne s'agit pas du module de Westergaard qui informe sur le terrain à proximité immédiate de la plaque sans tenir compte de ce qu'il se passe en profondeur. Si vous voulez faire des commentaires concernant les modules, allez sur le sujet "Module de réaction d'un sol". Cordialement.
  6. Bonjour, Les logiciels SOCOTEC ne sont malheureusement plus disponibles à l'achat. Le département informatique ayant arrêté toute commercialisation. Désolé pour vous (et pour nous aussi). Cordialement.
  7. Bonjour, Non la dilatation thermique est due aux variations de température extérieure. Le retrait thermique est due à la montée en température (à peu près uniforme) du béton lors de sa prise, puis lors du refroidissement (non uniforme en fonctions des conditions de surfaces) ce qui créé des contraintes contraintes internes par gradient de température. Il y a beaucoup de thèses à ce sujet (le retrait).
  8. Bonjour, J'aurai préféré un schémas ou un plan de l'ouvrage. Parce qu'un modèle de calcul, c'est déjà une interprétation de la réalité. Qu'est ce c'est que le "trou circulaire" au milieu du radier ? C'est en fait un ouvrage de rétention enterré qui sert à conserver le liquide du réservoir central cylindrique (qui serait à l’emplacement du trou) au cas où il y ait rupture de la cuve centrale ? La poussée du liquide s'applique sur l'intérieur des parois ? La poussée des terres s'applique sur l'extérieur des parois ? Pourquoi le radier de fond est à mi hauteur des vo
  9. Vous avez un petit schémas pour expliquer ? Un mur de soutènement autour d'un réservoir pour contaminer l'eau ? Je dois avouer que je ne comprends pas. Que devez vous étudier, la stabilité du mur, la valeur de la poussée dûe à l'eau, à la terre, le ferraillage du mur ? S'il faut juste étudier la stabilité dur, pas besoin de faire un calcul élément fini. Attention au phénomène de renard si c'est un mur de protection contre la montée des eaux.
  10. Bonjour, Pour les charges statiques, il faut utiliser les charges de type hydrostatique qui ont une variation linéaire selon un axe défini (z généralement). Ces charges sont liées au repère local du panneau (valeur positive ou négative selon la face d'application de la charge) : poussée eau à l'intérieur d'un réservoir : poussée des terres à l'extérieur du réservoir : Voir l'aide : https://help.autodesk.com/view/RSAPRO/2019/FRA/?guid=GUID-7912E93B-9B95-4DD6-ADC4-CA2F786F7536 S'il faut tenir compte d'un écoulement, il faut ajouter en plus la pression "dynamiqu
  11. Bonjour Genieyas, C'est lié à la limitation de l'élancement dans le paramétrage du dimensionnement des profils métalliques. Je te laisse voir si tu trouves judicieux ou non de conserver un élancement limite pour un profil encastré en pied qui ne supporte aucune (ou presque) charge verticale. Bon courage.
  12. Bonjour, La charge sur la dalle est répartie uniformément. Les réactions d'appuis sont triangulaires et trapézoïdales selon le schémas. Bon courage.
  13. Bonjour, Le minimum ? Aucun. Il y a d'autres solutions que les voiles pour assurer le contreventement.
  14. Bonjour, Pour la charpente de 63m, le JD n'est pas forcément utile si vous mettez la stabilité entre 2 portiques en partie centrale du batiment, la dilatation se faisant alors à partir du centre du bâtiment vers les "pignons" libre. Sinon, effectivement prévoir JD. pour le radier il faut attendre de voir les charges qui justifient le 1.50m (de gros prescellements, avec de gros soulèvement ou potences de levage de pièces lourdes). Avec 0.1% sup et 0.25%inf vous êtes très proches des 0.4xep dalle. Un sciage de 20cm impose de scier la nappe sup, et pour que le joint soit "conjugué"
  15. La classe !!! A la Réunion en plus ? T'as pas une petite photo à partager du volcan en éruption prise depuis l'hélico ?
×
×
  • Create New...