Jump to content
CIVILMANIA

philkakou

Membres
  • Content Count

    413
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    32

philkakou last won the day on June 2

philkakou had the most liked content!

Community Reputation

163

About philkakou

  • Rank
    Membre génial

Experience

  • Fonction
    Directeur services techniques communaux
  • Expérience
    Confirmé
  • Mes logiciels
    autocad

Formation

  • Formation
    INGENIEUR

Localisation

  • Pays
    France
  • Ville
    france

Contact

  • email
    philkakou@free.fr

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. sous google faire une recherche avec fleche pont treillis et telecharger quelques documents au format PDF qui explique les calculs à mener sur le dimensionnement des treillis et les flèches
  2. si aucun véhicule de service n'emprunte la passerelle, alors tu peux évidemment ne pas considérer l'effort de freinage.
  3. Le fait que les poutres soient en métal et les appuis en BA, ne constitue pas un pont mixte ! Un pont mixte est un pont dont les poutres sont en métal avec des connecteurs assurant la liaison avec un hourdi en béton armé. Pour ton ouvrage, les poutres reposent sur des appuis glissant en néoprène fretté ou non selon la descente de charge. A vois les dispositifs de butée et d'anti soulèvement en cas de sismicité. Pour tes culées et/ou pile, tu considères les descentes de charges de la passerelle et les efforts (de freinage et de dilatation) horizontaux
  4. BGC16 a répondu selon les eurocodes. Pour répondre par rapport à l'ancien fascicule, il faut aller au chapitre II qui traite des charges sur les trottoirs. regarde l'article 11qui parle de ponts réservés exclusivement à la circulation des piétons et des cycles. Ces ponts sont des passerelles ! L'article 12 définit les charges locales de 450kg/m² à appliquer L'article 13.1 donne une charge de 150kg/m² concomitante à une circulation routière ce qui n'est pas du tout le cas d'une passerelle. L'article 13.2 avec sa formule a(l) = 200 + 15000/(L+50) affine la charge unifor
  5. quel est le règlement de charge dans ton pays ? si tu n'utilises pas les eurocodes, alors le fascicule 61 titre II du cctg que tu trouveras facilement sur internet
  6. Bonjour, Serait il possible d'avoir à nouveau les liens disponibles notamment pour la poussée sur les soutènements, méthode de culmann, houy et krey ? merci d'avance
  7. Le module complexe E* d'un BBSG classe 2 tourne autour de 7 000 MPa et un BBSG classe 3 > = 8 000 MPa Une GB cl2 se situe à 9 000 Mpa ; une GB classe4 varie de 11 à 12 000 MPa alors que le module E d'un EME est de 14 000 MPa.
  8. Tout à fait. Pour les quantités indiquées : couche d'accrochage GB/BB (112.800,00 m2) - couche d'imprégnation GNT/GB (56.400,00 m2) N'est ce pas plutôt le contraire en quantité ? Normalement, la surface d'imprégnation est supérieure à la couche d'accrochage car l'assise granulaire est plus large que la chaussée pour assurer la diffusion verticale oblique des charges. Selon les indications données sauf erreur de quantités, il y aurait alors 2 couches d'accrochage : 1 interface GB base / BB Liaison et une autre entre la couche de liaison et la couche de roulement toutes 2 en BB
  9. Bonsoir, Autocad 2016 permet de faire fonctionner les versions de Covadis 14.0f et ultérieure.
  10. Bonjour, On applique un coefficient amplificateur Cr de marston sur la charge de remblai appliquée sur la traverse supérieure du PICF ou PIPO pour tenir compte de l'effet du tassement du sol hors OA. Ce coefficient Cr dépend d'un paramètre R de marston selon la nature du sol d'assise du conduit rigide. La hauteur Ht de tassement équivalent est donnée par une formule que tu trouveras en page 106 du document CHAMOA_P_PICF.PDF ou page 158 du document CHAMOA_P_PIPO.PDF. Ces fichiers sont facilement accessibles sur internet via le site du CEREMA. Pour répondre : Il n'y a
  11. Bonjour, J'ai mis un programme table guyon dans la section téléchargement qui te permettra avec le guide pratique joint de calculer les crt pour autant de voies transversales chargées. Par défaut j'ai limité à 3 voies mais tu peux charger 4 voies : Tu retient d'abord 3 voies chargées pour calculer les coefficients que tu récupères Tu refais un autre calcul avec une voie chargée pour récupérer les coefficients propres à cette voie chargée. Il te reste ensuite à faire la somme des coefficients obtenus. Il te faudra faire attention à relier la charge de la voie 4 à c
  12. Je réponds très tard ! J'ai réalisé un guide pratique en PDF et un programme également sur la méthode de guyon qui se trouvent dans la section téléchargement. J'évoque la prise en compte des poutres à inertie variable. Pour guyon et massonnet et bares, la section retenue ne correspond pas à celle à inertie minimale ou à la section avec l'âme la plus fine...
  13. Juste une petite remarque sur le calcul volumétrique de Piste+ d'après mes anciens souvenirs en bureau d'études. Il faut prendre en compte la méthode de gulden si le tracé en plan comporte pas mal de courbes développées car le développé linéaire courbe d'une section de matériaux des profils gauche et droite est différent sur le linéaire moyen en axe longitudinal. Se reporter à la documentation de Piste. Le plus simple, c'est de faire les cubatures en cochant et en décochant la méthode gulden pour voir la différence de volumes des matériaux. Concrètement, pour le contrôle in situ
  14. Bonsoir. Juste une remarque puisque le règlement évoqué est le BAEL. La combinaison ELU me dérange un peu ... en général il s'agit plutôt de 1,35 G + 1,5 x 1,07 Q Donc 1,35 G + 1,605 MC120 (char) + 1,5 Trottoir
  15. En général pour un pont mixte bipoutre, on utilise plutôt la méthode de courbon car l'ossature n'est constituée que par 2 poutres latérales reliées par des entretoises rigides. Le principe de la méthode GMB repose essentiellement sur la transformation du tablier d'un pont en une dalle orthotrope composée par plusieurs poutres longitudinales (>2) reliées par des entretoises.
×
×
  • Create New...