Jump to content
CIVILMANIA

Bisudi Bazola Aimé

Experts
  • Content Count

    1,043
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    90
  • Country

    Kenya

Bisudi Bazola Aimé last won the day on June 25

Bisudi Bazola Aimé had the most liked content!

Community Reputation

602

About Bisudi Bazola Aimé

  • Rank
    Expert

Experience

  • Fonction
    Ingénieur Chargé des Projet au sein de l'entreprise ABI MED SUD DEVELOPPEMENT/GUINEE EQUATORIALE
  • Expérience
    Confirmé
  • Mes logiciels
    OFFICE,AUTOCAD,ROBOSTRUCTURAL ANALYSIS,CBSPRO,MS PROJECT,EPANET
  • Mes références
    CONSULTANT INDEPENDANT

    -Etudes des structures de la fondation du Silos de 100 tonne pour le stockage de ciment;
    -Etudes des Structures de la rampe de chargment de 4m de hauteur pour une Centrale à Béton;
    -Ingénieur de Control qualité et Coordonateur des études géotechniques pour le projet de construction d'un Hotel 5 étoiles de 13 étages;
    -Ingénieur de Control qualité et Coordonateur des études géotechniques d'un batiment admnistratifs de 7 étages;
    -Etudes des structures d'un batiment à usage résidentiel de 4 étages à Kinshasa/Rd congo;
    -Etudes des structures d'un Hopital de 6 étages de 60 lits en Guinée Equatoriale;
    -Etudes des structures de la passerelle pour passage de la Tuyauterie de distribution de l'eau potable DN1100mm en Guinée Conakry
    Etude des structures des ouvrages pour le compte du Projet de Renforcement des réseaux d’eau potable de la Ville de Conakry, Nouvelle conduite d’eau DN 1100mm P16 en Acier sur 3,5 Km entre ENTA et SANGOYAH(Etudes des structures de la structure portante de la traversée de la conduite DN 1100 sur la rivière Kisoso 48metre linéaire(largeur de la rivière),etudes de stabilité de butée,vanne de sectionnement,etudes de verification de la stabilité de la conduite etc);
    PARTICIPATION A L'ETUDE DES STRUCTURES DU PROJET DE CONSTRUCTION D'UN PONTON D'ACOSTAGE ET PASSERELLE METALLIQUE SUR LE FLEUVE CONGO
    -PARTICIPATION A L'ETUDE DES STRUCTURES DE DES PROJET DE CONSTRUCTION DU COMPLEXE BEATRICE HOTEL DE 6 étages A KINSHASA
    - Assistant à l'Institut national du batiment et travaux publics(I.N.B.T.P/Rd congo/kinshasa)


    -Participation à l'Etude de réseaux de drainage des eaux pluviales pour le bassin versant du Marché Dabondi en Guinnée Conakry

    DOMAINE DE CONTROL ET SUPERVISION DES TRAVAUX: ELABORATION DES DAO
    -Control des Travaux de Construction de l'immeuble de sous sol+12 étages en Guinée Equatoriale construit par Bouygues Batiments;
    -Control des Travaux de Construction du Centre de Conference de l'Union Africaine en Guinée Equatoriale Construit par l'entreprise chnoise China State Construction Corporation Engineering Ltd;
    -Control des Travaux de Construction du batiment annexe du centre de conférence de l'union africaine en Guinée Equatoriale, Construit par l'entreprise Turque ONUR SUMMA;
    -Control des Travaux de Construction de la plus grande 'usine de fabrication de Serum et medicament en Guinée Equatoriale; Construit par l'entreprise Bresilienne EFES Y COSTA
    -Analyse technique et financière du Projet de Construction d'un Hopital de 150 Lits en Guinée Equatoriale
    -Elaboration des Projets de Réhabilitation des plusieurs Hotels 5 étoiles en Guinée Equatoriale
    -Control des Travaux de rehabilitation et Modernisation de l'Hopital Mere et enfant de 150 Lits en Guinée Equatoriale;
    -Control des Travaux de construction du Batiment Préfabriqué pour le centre de conservation de Vaccin, avec une mission d'inspection des batiments Préfabriqués à l'usine Modultec/Espagne/Oviedo;
    -Control des travaux de construction des Hopitaux Provinciaux de 60,50,40 lits en Guinée Equatoriale
    -
    - Assistant à l'Institut national du batiment et travaux publics(I.N.B.T.P/Rd congo/kinshasa)

Formation

  • Formation
    Ingénieur en Batiment et Travaux Publics(Ingénieur BTP Bac+5),Assistant à l'Institut National du Batiment et Travaux Publics(I.N.B.T.P/Kinshasa/Rd congo) au cours de: Beton Armé en 2eme BTP,calcul des structures en Béton armé en 3eme anée BTP,calcul des structures par la méthode Matricielle et Calculs des structures par la méthode des éléments finis en 5eme anée BTP
  • Etablissement
    INSTITUT NATIONAL DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS(I.N.B.T.P/Kinshasa/Rd Congo),Diplome d'Ingénieur BTP(Bac+5)Enseignant à l'INBTP/RdCongo/kinshasa,Brevété en Assistant Manager à l'alliance Franco congolaise de Kinshasa,Breveté en Gestion des projets Techniques,

Localisation

  • Pays
    Congo-Kinshasa
  • Ville
    Kinshasa

Recent Profile Visitors

11,859 profile views
  1. Bonjour, il serait plus logique que le bureau géotechnique te donne cela directement soit par l'éssai à la plaque ou en combinant le calcul de la capacité portante avec l'essai Oedométrique, afin de calculer le rapport contrainte/tassement; ou alors une technique approché pourrait se faire en se fixant le tassement limite de l'ouvrage et on calcul K=contrainte/Tassement limite; ou alors comme tu as les résultats de l'essai préssiométrique alors tu peux utilisé la formule de MENARD,BOURDON(1964) en annexe de ce document(Revue française devgéotechnique )sur la page 15 ;K=(EM)/((0,13*(9a)^alpha)+alpha*a*0,5)) ; avec EM=module pressiométrique; alpha=coefficient de rhéologie; a=paramètre dimensionnelle calcul du coefficient K avec lessai pressiométrique formule de Menard et Bourdon.pdf
  2. la dalle qui travail dans un seul c'est lorsque on a Lx/Ly<0,4 avec Lx=pétite portée de la dalle; et ceci la dalle peut etre calculé comme une poutre réposant simplement sur 2 appuis de largeur b=100cm; et de hauteur h=épaisseur de la dalle, avec Lx=portée de la poutre; et les armatures sera trouvé pour la bande de 1m suivant la largeur b; cad que les armatures principales seront mis suivant la petite portée(sens porteur) et dans l'autre sens on mettra les armatures de répartition
  3. Loin de la madame, ce n'est pas pour te blesser, si tu te sens bléssé excusez moi; si je dis que le calcul de dallage est élementaire ce n'est pas pour te diminuer, je répondais a Mr le calculateur au sujet de ce qu'il m'avait dit que je n'ai jamais calculé un dallage. et Pour la suite, je ne suis pas totalement opposé à la contribution de confrère, c'est juste que l'orientation sur la valeur de K à prendre pour un mauvais sol qui est basé sur la valeur de tassement de 1cm n'est pas toujours vraie, si dans ton cas c'est cela tant mieux mais c'était juste pourque tu comprend l'importance de faire l'études des sols approfondis si on veut vraiment dimensionner le dallage sur un tres mauvais sol, si non procédé à la démarche inverse qui consiste à calculer un K defavorable en se fixant un tassement limite admissible qui à mon avis devrait etre supérieur à 1cm pour le cas de certains sol mauvais; et à partir de cette valeur de tassement on deduit un coefficient K defavorable ; c'est pourquoi à titre illustratif j'avais posté cet exemple qui après calcul donne une valeur de tassement largement supérieur à 1cm
  4. Eliminer un étage, là il faudra demander l'avis du client; et ça serait mieux de lui donner d'autres alternatifs et lui il pourra choisir ce qui va cadrer avec son enveloppe et les réalités du projet exemple au lieu d'éliminer un étage tu pourra proceder à la substitution des materiaux cad si la contrainte admissible du sol te donne 200kpa; et quel est la contrainte exercée sur le sol? ainsi tu pourra substituer ce sol par exemple en mettant du béton Cyclopéen avec une hauteur H bien estimé(Principe de Boussinesq) qui pourra répartir et reduire la contrainte ; car le béton cyclopéen va te garantir une contrainte largement supérieur ; ou alors tu substitue le sol avec un matériaux granulaire d'une épaisseur H(Principe de Bousineq) qui va répartir les contraintes, et ces matériaux granulaires selectionnés et orienté par un Geotechnicien devra etre choisi de telle sorte qu'il puisse te garantir une contrainte admissible superieur à la contrainte exércée par ton batiment; et pour rassurer cela il faudra proceder à des couches de 30cm bien compacté et tester avec l'essai proctor et l'avant dernier couche en contact avec la fondation devrait avoir un module de deformation EV2 superieur à 100Mpa(Essai à la plaque), le coefficien K=(EV2/EV1) inferieur à 2; et la derniere couche devrait avoir un EV2 superieur à 150Mpa. Ainsi tu pourra parler aux clients les differentes solution: -Utiliser le meme sol mais en eliminant 1 étages; -Garder le 5étage mais faire une couche de substitution H1(Theorème de Bousinesq) des materiaux avec les essais complementaires(Proctor;Essai à la plaque) donc tu as un budget X; -Garder le 5étage mais faire du béton cyclopéen d'une hauteur H2 bien estimé(Theorème de Bousinesq),certainement H2 sera inferieur à H1 tu as un budget Y; tu évalue toute ces propositions et à lui de faire le choix qui tient compte de son enveloppe mais aussi de son invetissement à long ou à moyen terme selon sa vision
  5. Bonjour Chers calculateur; tu as assez de temps pour faire le calcul d'un simple ouvrage telqu'un dallage et à la fin pour justifier tes contradictions; d'abord 1 pour calculer les structures on se fixe les hypothèses et les bases en tenant compte de normes et de principe scientifique et en l'analysant , et le reste des calculs c'est de l'arithmétique si les hypothèses sont fausses les résultats serait éroné; 1. voici ton premier message Tu dois donc rentrer une plaque sur sol élastique avec le module K qui caractérise ton terrain : - à titre indicatif : K = 0.5daN/cm3 à 0.25 daN/cm3 (tassement de 1cm pour une charge de 5 t/m² à 2.5t/m²) pour un sol assez mauvais. Jusqu'à 5daN/cm3 pour un sol assez bon (tassement de 1cm sous 50t/m²). or telque j'avais ennoncé à l'absence des études géotechniques approfondie sur les valeurs de K il faudra à mon avis passer par la démarche inverse cad passer par une valeur de tassement limite bien estimé et defavorable et ensuite estimé le K; car l'exemple en annexe montre que la stratigraphie du terrain après calcul nous donne un tassement de 3cm avec une charge de 3,29t/m², qui est aussi une valeur limite d'après la formule du tassement limite telque traité par a norme NF P11-213 (NF DTU 13.3) de or selon ton post une charge de 5t/m² te donnerai un tassement de 1cm or on a vu que ,avec cette stratigraphie du sol on a pour 65% de 5t/m² soit 3,29t/m² on a un tassement de 3cm mais qui est égale au tassement limite donc ,cette demarche serait pas logique; 2. Mon exemple faux? sois humble et moins orgueilleux, ce n'est pas mon exemple car je ne suis pas son auteur, c'est un exemple qui traite le calcul du dallage et de manière cohérent ,avec un cas précis et particulier; si tu as dejà écrit un livre sur le béton armé dit le moi, mais ce n'est pas honnète de nier ou de traiter ce livre de faux ,qui a été publié dans une édition serieuse en France et validé par les scientifiques; 3. A force de vouloir se justifier on s'écarte de la raison comment on peut dire que 1,096Mpa/m est proche de 2,5Mpa/m? si les valeurs donnés à titre indicatif est de 2,5Mpa/m ; le sol étant un matériaux complexe et en absence des études géotechniques approfondies il est prudent de travailler avec un K en faisant une démarche inverse; cad on estime la valeur limite du tassement ,on calcul un K approché,on modelise la structure et on verifiera la valeur de tassement trouvé avec cette valeur de K introduit; car cet exemple avec cette stratigraphie du sol nous a demontré que on peut avoir un tassement superieur à 1cm pour une charge de 3,29t/m² compte tenu de la stratigraphie du sol , or Monsieur le calculateur nous a fait savoir que pour un mauvais sol le tassement limite est de 1cm(à titre indicatif : K = 0.5daN/cm3 à 0.25 daN/cm3 (tassement de 1cm pour une charge de 5 t/m² à 2.5t/m²) pour un sol assez mauvais. Jusqu'à 5daN/cm3 pour un sol assez bon (tassement de 1cm sous 50t/m²). Pour le reste je suis trop occupé pour autre chose que de se focaliser sur le calcul d'un ouvrage élémentaire qui est un dallage, je voudrais juste contribuer sur ce sujet sur l'aspect négligé de la specifité de la stratigraphie du sol afin de bien éstimé la valeur de K; si la limite du tassement en france telque énoncé mais sans réference de la norme ou d'article mais je te le concède, si il est de 2cm je préfère en cas d'absence des études géotechniques approfondies du sol, et pour un très mauvais sol je préfère que K sois estimé telque K=contrainte/2cm au lieu de le suréstimé en se basant une base de tassement de 1cm qui n'est pas une valeur limite et surtout que on a pas fait les études géotechniques approfondies. A plus monsieur bg16 et bonne journée
  6. Mon cher, je repète le tassement de 50-60mm je l'avais prescrit à l'idéé que c'était un radier car dans certains poste j'avais vu l'image d'un batiment, et je n'avais pas tiré l'attention que on parlais du dallage ; si en rapport avec les surcharges founis par Narcisse là il ya aucun danger pour le tassement sois au delà de 20mm,mais on a aussi le caractère pédagogique sur le sujet et donc on devra parler aussi des aspects generales et de cas particulier afin que le lecteur comprennent bien le problème comment le traiter dans le cas spécifique . et pour le cas de la valeur de tassement depassant 20mm pour le dallage non armé; il ne suffit pas de te donner le cas dallage que j'ai calculé qui m'a donné cette valeur de tassement, car il yen a puisqu'il depend de la constitution et de la nature des couches d'assise, et donc aussi longtemp que l'on se rétrouve dans un cas dont j'ai une stratigraphie des couches moins favorable et que j'ai mon dallage non armé et avec les charges appliqués me donne un tassement limite superieur à 20mm mais inferieur à la valeur calculée donc il sera rationnelle pour moi d'adopter cette solution car il sera économique et il satisfait aux conditions du terrain et techniques à titre d'exemple je te joint le calcul d'un dallage simple non armé calculé par la norme NF P 11-213 (NF DTU 13.3) et un amendement A1 de mai 2007; pas calculé par moi par un autre auteur ; mais dont le tassement vaut 30mm qui est égale à la valeur admissible du tassement limite pour ce cas pour ce qui est de calcul de dallage dans ma vie , ceci est trop élémentaire pour moi, car on peut meme le calculer en fermant les yeux,j'en fais plus que le dallage; j'avais confondu le post car sur une de commentaire j'avais vu le post du batiment (voir en annexe) et j'ai pensé au radier general cest pourquoi j'avais parlé de tassement de 50-60mm; voici en annexe le calcul d'un dallage non armé selon (NF DTU 13.3) et selon la réalité de la stratigraphie du sol on a un tassement depassant 20mm mais égale au tassement limite, et c'est une solution économique à mon avis car les aspects techniques sont réspéctés et le finance me coutera moins chers que la substitution des materiaux donc l'ingénieur doit etre capable de trouvé les solutions économiques adaptés aux situation et à la réalité du projet et non etre juste un simple calculateur post civilmania dallage.pdf Exemple calcul dallage tassement superieur à 20mm mais égale au tassement limite.pdf
  7. ahn ok , je pensais qu'il faisais allusion à un radier general, car dans un de poste je vois l'image de modelisation d'un batiment, mais mon approche étais plus sur un aspect global et sécuritaire basé sur le tassement limite bien estimé pour etre dans le cas defavorable, et non une valeur surévalué; et aussi c'était un principe global dans l'idéé dont on a pas la valeur de K donné par le labo et que on a juste la contrainte admissible du sol; Mais dans le cas présent du dallage le principe reste le meme; si on a le K du labo tant mieux, si non si on ne l'a pas ,on a juste la contrainte admissible du sol, K devra etre évaluer toujours dans le cas defavorable cad K=(contrainte/tassement limite) or meme pour le dallage le tassement limite n'est pas de 10mm car on a : - Déformation verticale absolue limite : (L1 / 2000) + 20 mm, avec L1 (mm) petit côté du rectangle enveloppe du dallage. - Déformation verticale différentielle limite : (L2 / 2000) + 10 mm, avec L2 (mm) distance entre les deux points considérés. voir la norme NF P11-213 (NF DTU 13.3) et un amendement A1 de mai 20071 donc dans tout le cas on a plus de 10mm, et donc il serait rationnel de faire la demarche inverse cad on estime la deformalition limite normalisé pour les dallages en se basant sur les rélation ci-haut, on prend cette valeur trouvée qui sera superieur à 10mm; et connaissant la contrainte admissible du sol, on calcul un coefficient K réaliste et defavorable et on pourra modeliser son dallage avec un K réaliste et defavorable dans le cas où le labo ne donne pas la valeur de K mais dont on a juste la contrainte admissible du sol. Et après avoir calculer le K, modeliser son dallage sous les charges avec cette valeur de K et on procedera à la verification de la contrainte et à la deformation réelle, si celle(deformation) ci est inferieur à la deformation limite calculer precedement donc le K estimé est réaliste et defavorable
  8. Bonjour; à propos de la valeur de K(coefficient de réaction du sol) si aucune étude de sol n'a été fait , ou alors connaissant la contrainte admissible du sol il serait recommandé de prendre un K defavorable = contrainte/tassement et donc le cas defavorable serait de considerer le tassement limite(admissible) qui est de 50mm-60mm pour le sable, ainsi tu auras un K defavorable pour ta modelisation; car n'ayant pas les valeurs réels de tassement et prendre un K qui conduit à un tassement de 1cm=10mm telque j'ai vu dans certaines commentaires ceci ne serait pas sécurisant car tu n'auras pas un K favorable ou peut etre un K surévalué par rapport à la réalité; d'où si tu a fais tout les essais Geotechniques prendre le K donné par le labo; si non ayant seulement la contrainte admissible du sol ,évalué ton K de manière defavorable avec K=contrainte admissible du sol/tassement . tassement admissible de 50-60mm pour le sable ou 65mm à 100mm pour l' argile(Variabilité des sols et risques liés à l’interaction sol-ouvrage, Thèse de doctorat, Université bordeaux 1, Interaction sol – structure : déformation d’un radier sur un sol hétérogène en 3D, et tant d'autres auteurs) Experts 602 1036 messages Congo-Kinshasa Signaler ce message Posté(e) à l’instant Bonjour; à propos de la valeur de K(coefficient de réaction du sol) si aucune étude de sol n'a été fait , ou alors connaissant la contrainte admissible du sol il serait recommandé de prendre un K defavorable = contrainte/tassement et donc le cas defavorable serait de considerer le tassement limite(admissible) qui est de 50mm-60mm pour le sable, ainsi tu auras un K defavorable pour ta modelisation; car n'ayant pas les valeurs réels de tassement et prendre un K qui conduit à un tassement de 1cm=10mm telque j'ai vu dans certaines commentaires ceci ne serait pas sécurisant car tu n'auras pas un K favorable ou peut etre un K surévalué par rapport à la réalité; d'où si tu a fais tout les essais Geotechniques prendre le K donné par le labo; si non ayant seulement la contrainte admissible du sol ,évalué ton K de manière defavorable avec K=contrainte admissible du sol/tassement . tassement admissible de 50-60mm pour le sable ou 65mm à 100mm pour l' argile(Variabilité des sols et risques liés à l’interaction sol-ouvrage, Thèse de doctorat, Université bordeaux 1, Interaction sol – structure : déformation d’un radier sur un sol hétérogène en 3D, et tant d'autres auteurs)
  9. Comment tu as calculer ta contrainte ultime? , et cmt le labo géotechnique a calculer la valeur de la contrainte ultime? et selon le document de labo quel sont les valeurs de : q0= pression verticale des terres au niveau de la base de la fondation; p0=pression des terres au repos au niveau de l'essai pressiométrique ql= charge limite de la fondation car la pression limite pl est fonction de ces paramètres
  10. Dans le cas d'une fondation sollicitée selon les 2 axes, je vous conseillerrai d'utiliser la Methode de Hahn en annexe associée au table de POHL car il a bien traité le cas de fondation rectangulaire sollicitée simultanément selon les 2 axes Muchas Gracias Fondation sollicitée suivant 2 axes Methode de HAN.pdf
  11. Je pense la notion de l'économie de manière concrète devra etre étudier sur un projet réel; et appliquer les 2 modeles de calcul sur le meme projet, et voir entre les 2 hypothèses de calcul, le quel offre plus d'économie, mais pour l'hypothèse des poutres sur sol élastique il sérait plus interressant d'avoir les vraies valeurs du coefficient de réaction du sol; donc la necessité de faire une étude de sol et détaillés ou alors se fixer une valeur de coefficient du sol réaliste mais en se basant de vraie hypothèse
  12. Moi j'ai parlé des aspect de predimentionnement des éléments, pour le calcul il ya plusieurs hypothèses et approche telque formuler par vous, en utilisant le logiciel meme a la main avec des hypothses telque ; -La dalle sera calculer comme une poutre continue de 1m de largeur qui s'appui sur les poutres ; tout en utilisant bien entendu le coefficient de plasticité K=5 telque ennonce certains auteurs; -Et les poutres seront calculer en faisant le mécanisme de rupture de la dalle sur celle-ci; et les poutres et s'appuis sur les poteaux,puisque le chargement il est ascendante
  13. Bonjour tout d'abord du point de vue structurel la solution dalle inferieure serait mieux car la partie de la dalle se trouvant dans la zone comprimé de la poutre(nervure), donc la poutre peut etre calculé comme une poutre en TE, alors que si la dalle est dans la partie superieure la poutre sera calculée comme une poutre réctangulaire. Concernant l'épaisseur de la dalle, la dalle étant lourdement chargé et depend aussi de la taille du batiment mais aussi de la nature du sol car il ya la réaction du sol qui va aussi intervenir donc il ne serait pas tres logique d'utilisé le principe de prédimentionnment de plancher classique, d'où premièrement on conseille de disposer des poutres ou longrine à un écartement entre 2,50m-3,50m; et ensuite on peut proceder par la fixation de l'épaisseur de la dalle par experience ou par méthode iterative, car il ne doit pas aussi etre faible puisqu'il posera probleme de disposer les armatures surtout que l'épaisseur de l'enrobage est élévé pour le cas de ce genre des elements de fondation, donc à mon avis on peut partir des épaisseurs courantes des dalles fortement sollicité c'est à dire entre 25-30cm, ainsi on va évoluer par les calculs en verifiant les conditions de resistance et de deformation, si c'est bon on retiendre cette épaissseur si non on pourra passer à l'épaisseur précedente . Pour les poutres la meme logique s'impose étant plus chargé on ne pourra pas appliqué les règles classique, mais avec un peu des hypothèses à mon avis, je vais proceder comme suit d'après moi, on sait que la section de la poutre sera en Te, sachant que la poutre est fortement sollicité je fixe mon hypothèse que l'axe neutre tombera dans la nervure et avec comme section: la limite entre la nervure et le hourdis cad h0(épaisseur de la dalle calculer precedement) et avec le diagrame des contraintes on sait que Alpha=(h0/d); par hypothese je considere d=H poutre-enrobage; la regle de trois Pivot me permet de faire le calcul en flexion simple avec armatures tendues en étant sur le pivot B autrement dit 0,259 inf égale à Alpa inf égale à 1; sachant que c'est pour les sections en Té, l'interval réaliste serait à la limite 0,259 inf ou égal à Alpha(Voir document BAEL en annexe) et donc je prend a la limite Alpha=0,259; et donc si mon épaisseur de la dalle h0 avait satisfait les conditions de resistance et deformation et donc j'aurais Alpha=(h0/d) soit 0,259=h0/d et d=(h0/0,259); si par exemple j'ai h0=25cm qui satisfait les conditions et donc pour la poutre je vais faire un predimensionnement de d=(25/0,259)=96cm avec enrobage de 4cm, donc H poutre=d+4cm=100cm et tu pourra faire tes calculs si il verifie les conditions de reistance et de deformation et donc tu retient cette hauteur totale de 100cm de la poutre ; soit dalle 25cm; Nervure 75cm. si non tu pose une hauteur supérieure Voici en faite mon raisonnement
  14. Voici ma contribution: A. Radier dalle C'est un radier avec épaisseur uniforme avec ou sans console; ici les armatures sont constituées de quadrillage sérée; la largeur(surface) du radier est fonction des charges appliquées et de la contrainte admissible du sol Avantages -Aucune difficulté de coffrage, seul le pourtour est à coffrer; -Facilité de mise en oeuvre du béton; -possibilité de renforcer les sections du béton au droit des appuis Incovenient -Ne convient qu'aux petites emprises de batiment(masse importante dubéton); -Moins économique pour des tres grands batiment compte tenu que on aura une grande épaisseur et donc une grande masse du béton; -Surcharge sur le sol(car masse important du béton); -le sous sol n'est pas bien protégé contre les innondations. B. RADIER NERVURE ici la dalle est moins épais mais il est associé avec des nervures,poutres transversales etc; les nervures sont disposés de façon à former des carrées ou de rectangle peu allongé pour ce type de radier on a 2 cas: -la dalle est situé: soit en partie inférieure; soit en partie supérieur Armatures: armatures en poutres croissés,plus armature de la partie de la dalle Avantage -Solution rationnelle car la dalle renforce la poutre qui de ce fait est en forme de T donc une grande rigidité; pour le cas des poutres en T renversé donc la dalle se trouve dans la zone tendue de la poutre dans sa partie médiane et ne participe pas à sa resistance. Inconvenient Dalle en partie inférieur -Fouille plus importante;-Coffrage important; -necessité de remplissage entre les poutres et nervures;-Moment de continuité sur appuis souvent plus important que ceux en travée;-Risque de sous pression importante;-Travail important de feraillage car il faut ferailler les poutres,nervures, ainsi que la dalle Dalle en partie supérieure -Coffrage très compliqué qui va necesité une main d'oeuvre bien qualifiée(oneurese); les armatures sécondaires doivent reprendre les charges pour les reporter sur les zones comprimés; Travail important de feraillage car il faut ferailler les poutres,nervures, ainsi que la dalle. Bonne journée
  15. Bonsoir Monsieur, je te repond en 4 points Depuis le debut je te repond poliment , en restant professionel mais je vois que de plus en plus tu es arrogant envers moi et avec parfois de propos déplacé à mon égard surce : 1. Tu es ni mon chef,ni mon maitre, ni le propriétaire de ce forum pour me dire qu'es que je dois faire, comment je dois le faire et quand je dois le faire; je te met en garde il faut savoir respecter les gens et avoir la manière de parler avec les gens dès lors qu'on ne se connais pas; 2.Ce n'est pas toi qui paye mes factures de l'internet, ni de l'electricité donc tu ne peux pas me donner des injonctions sur comment je dois commenter ou sur le choix de sujet à commenter sur ce forums; 3.Monsieur le spécialiste en BA; si tu l'es reéllement montre moi les projets que tu as étudié,calculé ,controlé ou éxécuté avec des references à l'appui(Nom du projet, durée d'éxécution, montant du projet, et la fonction que tu avais occupé, avec les references et les coordonnées de tes clients ,photos de ces ouvrages) comme cela on va le verifier car moi je suis prèt à le faire avec toutes les references , car dans ma carrière j'ai eu à collaborer avec des partenaires serieux telque Bouygue Batiment,ATAUB, l"usine de préfabrication de modultec en Espagne etc; 4. Je suis un homme avec un grand H, donc je ne permettrais pas à ce que un autre homme avec un grand H puisse me donner des injonctions,et me parler avec cette arrogance et donc la cloture de ce debat dependra de la forme et la manière que tu vas me repondre, si non je suis bien armé pour te rendre des coups successifs et de te poursuivre jusqu'au bout; 5. La balle est dans ton camp,avec la manière de tes propos, si tu continue avec la meme logique de l'arrogance ,je te dis et je te le repète je suis prèt et préparé pour te poursuivre jusqu'au bout. et de te repondre Coup sur Coup Bonne soirée
×
×
  • Create New...