Jump to content
CIVILMANIA

Bisudi Bazola Aimé

Experts
  • Content Count

    1,013
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    88
  • Country

    Kenya

Everything posted by Bisudi Bazola Aimé

  1. pente un seul versant oucmt pente 1 versant ou 2, dans le sens de 15m?, une pétite vue en plan serait importante pour bien comprendre les choses
  2. si je comprend bien c'est une poutre continue à Inertie Variable? et vu la difference des hauteurs, la poutre étant continue, au niveau des jonctions de ces 2 travées(vers l'appui centrale) il ya un moment or ce moment devra équilibrer par un N. Y; avec N=effort Normal; etY=bras de Levier; connaissant M; le problème c'est le Calcul de Y qui ceci necessite des petites notions de la géométrie et statique appliqué, donc il faudra identifier le point d'application de N dans la section du béton, et la distance entre ce point avec le point d'application de M=Y. Essaye de s'exercer mon amis
  3. Bon essaye de révoir bien cela, la traverse faisant un angle different de 90° avec le poteau, donc l'effort normal ne pourra pas etre égale à HED, l'angle devra intervenir; l'axe de l'effort normal de la traverse est parallèle à la traverse or la traverse n'est pas horizontale donc l'angle devra intervenir donc tu auras: NED=-(V cos85°+HEB cos 5°) NED=-(168 cos 85°+116 cos5°) NED=-(14,64+115,56)=-130,1 KN cqfd soit N=130,1 KN (compression (-))
  4. Bonsoir d'abord il faudra comprendre que signifie NED dans leur cas, apparement ils ont parlé que c'est l'éffort axial maximum sur la Traverse si je ne me trompe pas? si tel est le cas,il suffit de suivre cette exercice et voir leur combinaison les plus defavorbale pour l'effort normal sur la traverse ainsi faire une coupe sur la traverse tu exteriorise les efforts ,tu projete tout les effort sur l'axe normal à la traverse ,ainsi tu fait l'équilibre sur cet axe et tu determine la fonction N(X) et tu trouve son maximum(Etude de la fonction N(x)) , son maximum sur l'abscisse X de la traverse c'est celà NED,d'après ma comprehension
  5. pas de problème ,on est ensemble, et c'est pour moi un réel plaisir de partager avec les autres le minimum connaissance que j'ai dans le domaine de Génie Civil, Dit moi un peu,quel traverse celui de l'éxercice du madame ou du formulaire du portique
  6. Bonjour; 1. Le portique en question n'est pas un treillis qui est une structure indeformable mais plutot un cadre ouvert; 2. donc compte tenu de la présence de la hauteur de l'élément , de la position de la charge P par rapport au montant(colonne) et à la traverse et du fait qu'il est un cadre les actions verticales créera les deformations ainsi que la rotation aux noeuds par exemple aux noeud B, C ceci crée le moment à ces noeuds, cad MB,pour la barre la barre BA et MC de la barre CD 3. les noeuds étant rigide, la structure devra etre en équilibre et sans deplacement aux appuis, et donc Ces moments doivent etre équilibrer afin de maintinir l'élement en équilibre et stable ,or la réaction vertical ne pourra pas l'équilibre car son bras de levier est nul d'où il faut une composante horizontale qui doit équilibrer ce moment il se fera naturellement et automatiquement d'où la présence de la composante horizontale; 4. et donc la somme de ces composantes Horizontales aux appuis devrait nul cad les Q devraient avoir la meme valeur mais de sens opposé
  7. Bonsoir lors du sujet passé,je t'avais dejà donné mon point de vue telque: C'est tout à fait normal; puisque ta portique avec treuillis change le comportement du poteau situé à droite ou à gauche ,car le moment sur le poteau (CB)vaut par la methode de deformation ,supposons B appui, C le noeud de la jonction poteau et treuillis ,on a le moment sur le poteau MCB= 2EI/L(2WC+WB)+Mencatsrement parfait; le Mencatsrement parfait étant le meme dans le 2 cas cad portique à ame pleine ou treillis car c'est due à la charge appliquée sur la travée du poteau BC; EI du poteau reste le meme dans les 2 cas car meme profilé,meme section meme materiaux; et donc c'est la rotation WC qui a changé, car en mettant un treillis qui est une structure travaillant à effort normal ceci a influencé la rotation du noeud C, qui est le point de jonction entre le poteau qui travaillant en flexion et la poutre en treillis travaillant seulement avec efforts normaux(Traction ou compression) d'où cette difference des valeurs de moments entre les 2 structures, ceci est ma reflexion
  8. Bonsoir, je partage avec vous , les structures dont j'ai calculé qui est en mise en oeuvre il s'agit de la fondation du silos de 15m devra contenir 100 tonne de Ciment, et une rampe de chargement de 4m de hauteur avec mur en aile
  9. Bonjour sois explicite salle d'operation pour l'hopital(Bloc chirugicale?) ou alors salle d'opération electromécanique etc sois explicite, si non si c'est pour les salles d'opération bloc chirugicale, tout est prise en compte et on considère la surcharge d'exploitation du local à 3,5KN/m² voir le document en annexe; locaux medico-technique(Salle de travail et d'opération)
  10. Mon cher tu mélange tout, ou soit c'est question de terminologie; 1. lorsque je dit 15-20m ce n'est pas fixe, je sais que il ya la portée économique pour chaque materiaux, mais cette notion de la portée économique se base sur une hypothèse telque, on laisse l'ingénieur la libre choix des matériaux; comprend bien celà; 2.je vais maintenant t'expliquer en logique mathematique, pour 2 structures A et B; on dispose des materiaux en stock pour A, telque la structure B est économique pour la portée X du projet; mais du fait que on a le stock du materiaux pour la structure A, étant ingénieur l'on doit concevoir une structure avec les materiaux disponibles dont les sections peuvent etre enorme mais tout en étant stable et solide ,puisque on a les matériaux en stock; 3. La main d'oeuvre dont on parle ce n'est pas les ouvriers su béton s'il te plait pense comme professionnel et non comme amateur, le Punitaire d'un ouvrage vaut ; PU=DS+FC+FG+Fspc+B; dans le deboursés sec j'ai la part des materiaux de construction; la part des matériels et la main d'oeuvre(payement de prestation des ingénieurs;payement des prestations des soudeurs qualifiés, prestation de la préparation des surfaces,chaudronnerie etc) ; 4. Materiaux disponible, signifie que le client a deja ces materiaux rendu chantier , donc l'option A son prix unitaire il n'ajoutera que la part de la main d'oeuvre d'éxécution (à ne pas confondre avec la main d'oeuvre des ouvriers du beton; )+FC+FG+Fspc+B; 5. Alors que le prestataire B avec son systeme de treillis aura PU=DS:(Materiaux à acheter +Logistique rendue chantier+ Main d'eouvre d'éxécution)+FC+FG+Fspc+B, donc PU pour l'option B a en plus de facteur de l'option A la part des Materiaux treillis à acheter+sa logistique rendue chantier(Manutention,Transport et Fret,etc) NOTE: DANS LES 2 CAS LA MAIN D'OEUVRE D'EXECUTION EST UNE MAIN D'OEUVRE QUALIFIE PUISQUE ON EST EN CONSTRUCTION METTALLIQUE DANS LES 2 CAS ET EN PLUS QUI DIT MAIN D'OEUVRE DANS LES ETUDES DE PRIX C'EST LE PAYEMENT DE PRESTATION DES GENS QUI VONT TRAVAILLER POUR LA REALISATION DE L'OUVRAGE , DONC MAIN D'OEUVRE POUR UN PROJET EN CM N'EST PAS A CONFONDRE AVEC CELUI DU BETON,ICI ON PARLE DE 2 STRUCTURES EN CM L'UN EN PORTIQUE ET L'AUTRE EN TREILLIS 6. donc le prestataire B sera plus cher que l'option A dans cette condition de la disponibilité des matériaux en portique rendue chantier Lorsqu'on est ingénieur il ne suffit pas seulement etre un calculateur,mais aussi régarder le contexte du projet car dans de situation comme cela l'option B sera écarté evidement c'est rélatif pour de très très grande portée oui ,mais pour des portées comprise entre la zone de la limite superieur de la portée de l'option A et la limite inferieure de la portée de l'option B; l'option A sera économique ; par exemple si l'option A limitée jusqu'à 15m; et que la portée du projet est de 20m , et que la portée économique pour l'option B étant dejà à partir de 20m; dans ce contexte l'option A sera économique dans ce contexte de la disponibilité des matériaux par le client(rendu chantier)
  11. Mr AHMED comprend d'abord l'hypothèse,la notion de la portée économique fixe un hypothese constante qui est la disponibilité des matériaux entre les 2 options à étudier si non,ça n'a aucun sens. Car dans un concours de marché, tu va perdre les marchés,puisque un ingénieur doit etre capable de trouver les solutions aux problèmes posés en tenant compte de réalité du terrain, si le client a des éléments en stock pour faire un portique de 20m; donc ma facture sera que la main d'oeuvre; bien sur je pourrait renforcer la section avec des poutres en stock ou soit réduire l'entredistance entre portique car les matérieux est en stock d'où le cout a facturer sera juste la main d'oeuvre + Benefice +les Frais géneraux; Par contre toi tu devra facturer; les prix du materaiux en treillis, son transport en plus de la main d'oeuvre ,Benefice et Frais generaux donc ton offre sera plus cher que le mien, mais si on nous laisse le choix des materiaux par le client là la solution treillis serait économique pour les portées de 20m. Bonne soirée
  12. La notion d'économie est rélative il depend de plusieurs paramètres 1. La disponibilité des materiaux, exemple si vous vous retrouvez dans une situation où vous avez le portique comme materiaux disponible vous n'allez pas obliger au client de vous cherchez le treillis? 2. Les détails d'éxécution; ceci est spécifique à chacune des structures ; exemple pour le treillis pourque son hypothèse à poutre travaillant en effort normal sois réspecter il faudra que les points d'application des charges coincident avec les noeuds de ton treillis ,d'où tu auras plus des pannes car il faut mettre les pannes sur ta membrure superieur partout où se croise 2 barres; alors que pour le portique comme il travail en flexion tu as la libre choix sur ton espacement des pannes tout en respectant l'espacement maximal autorisé. Voilà à mon avis les 2 aspects, mais il me semble interressant que tu le fasse comme exercice pour ton projet, et tu nous dit combien coutera le prix par metre carée de la structure en treillis comparativement au portique. c'est facile pour toi car tu as tout les détails et on se fixe comme hypothèse on a la disponibilité de ces 2 structures
  13. oui oui justement j'ai répondu à votre question, la combinaison defavorable d'un élement des structures depend de son fonctionnement, des plans d'applications des efforts (action), de leur sens et direction mais aussi des valeurs de ces actions , comme par exemple en general une membrure superieur travail en compression alors que la membrure inferieure travail en traction et donc , pas forcement que la combinaison defavorable de la membrure inferieure sera celle de la membrure supérieur; puisque les 2 ne travaillant pas de la meme façon et donc les combinaisons defavorables dependra des plans, sens, directions ,point d"application,nature des efforts qui vont engendrer les effets defavorables pour les ces elements vus leur fonctionnement
  14. Bonjour, on ne comprend pas bien ta question, 1.les combinaisons c'est toi qui le definit ou alors tu l'a fait automatiquement; 2. Les résultats que tu nous montre c'est la verification des familles avec Robostructural Analisis Mais dejà une indication; les 2 éléments ne travaillant pas de la meme façon, leur positionnement par rapport aux plans ,axes d'application des actions et donc le cas defavorable du travail de ces 2 élements ne peuvent pas seulement etre le meme. voici ma contribution A condition que je tu nous explique bien ta préocupation, si je n'ai pas bien compris ta question
  15. C'est tout à fait normal; puisque ta portique avec treuillis change le comportement du poteau situé à droite ou à gauche ,car le moment sur le poteau (CB)vaut par la methode de deformation ,supposons B appui, C le noeud de la jonction poteau et treuillis ,on a le moment sur le poteau MCB= 2EI/L(2WC+WB)+Mencatsrement parfait; le Mencatsrement parfait étant le meme dans le 2 cas cad portique à ame pleine ou treillis car c'est due à la charge appliquée sur la travée du poteau BC; EI du poteau reste le meme dans les 2 cas car meme profilé,meme section meme materiaux; et donc c'est la rotation WC qui a changé, car en mettant un treillis qui est une structure travaillant à effort normal ceci a influencé la rotation du noeud C, qui est le point de jonction entre le poteau qui travaillant en flexion et la poutre en treillis travaillant seulement avec efforts normaux(Traction ou compression) d'où cette difference des valeurs de moments entre les 2 structures, ceci est ma reflexion
  16. Bonjour, quel est la superficie de ta terrasse, il ya 2 modèles ,tu choisira 1 parmis le 2 1. tu peux le calculer en estimant le debit à évacuer en prenant comme valeur de 3 L /min/m² soit 0,05 Litre/s/m² ; telque récommande DTU 43.1 et la norme NF EN 12056-3 : 2. l'hypothèse 2 serait de nous mettre le plan de ta terasse,ainsi on va delimiter les surfaces de sous bassins ,delimiter les versants; calculer le temps de concentration, après calculer l'intensité de la pluie avec le modele Canadien(Formule de MITCI), ensuite estimer le debit par la formule rationnelle Q=CxIx A; avec I=Intensité; A=surface de bassin versant;C=coefficient d'homogéneité des unités
  17. Bonjour, je pense que tu peux faire un sujet orienté sur les aspects techniques mais aussi réel, à mon avis comme: Par exemple: Contribution à l'étude des verifications de la conformité des caractéristiques mécaniques des aciers de construction (type fer à béton) fabriqué localement et utilisé dans le domaine de BTP de ta ville(ton pays), ceci te permet de verifier la conformité des aciers fabriqués localement et tirer la sonnette d'alarme à toute la population et aux autorités de ton pays. Attention: c'est un sujet delicat, car ceci touche la vie de ces industries mais courrage
  18. Bonjour ma contribution est celle-ci,d'abord la question que je me pose si c'est un projet serieux le bureau de control devra passer régulierement surtout en phase des ouvrages des structures(fondations, etc),et plus pour la fondation car une fois achévé difficile de faire de réparation mais néamoins 1. Elaboré dejà le PV de non conformité qui devra etre contrésigné par l'entreprise et vous en tant que Controleur; 2. Convoqué une reunion d'urgence avec tout les intervenants du projet(MO,l'architecte,le BET,l'entreprise); 3.lors de la reunion passer en révue tout les options en tenant compte des paramètres techniques mais aussi financiers s'il faut demolir ou reprise en sous oeuvre; 4.Interrogé les cahiers des clauses admnistratives sur le cas de la non conformité que dit le Cahiers des clauses admnistratives ou le CCTP, si il ya des procédure détaillés sur l'incidence financier de cas pareils et la responsabilité de tout un chacun et donc appliquer le bien entendu avec l'aval du client, si rien n'est mentioné alors une solution consensuelle sera trouvé mais du moins les réparations seront faites par l'entreprise
  19. Il suffit de bien comprendre le fonctionnement de ta structure et les notions de la géotechnique concernant les palplanches, tu évalue à la main les sollicitations, et avec RSA, tu fait la modelisation de tes charges conformements au diagrame des pressions évalué à la main, et après Tu verifie la stabilité de tes éléments mais aussi ta profondeur de fiche(ancrage)
  20. Bonsoir, on ne connais pas le prix de la matière prémiere du béton armé dans ton pays,c'est à dire Acier,beton, mais moi je te conseillerai d'avoir un élément optimisé de telle sorte que la quantité d'acier et du béton puisse etre dans la limite du tolerable,ceci se passe par de principe de prédimensionnement et ainsi la verification de celui ci par les calculs car: Avoir un élément épais avec un minimum de feraillage, a aussi des inconvenients telque: l'augmentation du poids de l'ouvrage ; dispositive particulière pour le bétonnage afin d'éviter les rétraits; Avoir moins de beton, plus d'armatures a aussi d'incovenient telque: possibilité des fissures si le % d'acier excède une certaine valeur, plus de verification de la structure telque: la deformation car l'Inertie est réduite; une grande épaisseur de la chape afin de résoudre le problème d'isolation acoustique de la dalle etc voilà un peu ma contribution mais dans les 2 cas si à la limite j'ai le choix à faire,je vais opter pour l'option 1
  21. Bonjour, il faudra penser à une poutre en treuillis, j'ai eu à superviser et controler cela pour une salle de conference dont la portée etait plus ou moins de 26m ;en IPE d'une hauteur de 1,20m voici la photo en annexe lors de la réalisation et aussi la photo après coulage
  22. On ne se comprend pas faisons une discussion pédagogique et méthodique; mon argurment était que la contrainte admissible du sol calculé par le penetromètre dynamique ne soustrait pas le facteur gamaxD, et jusque maintenant je n'ai pas vu une norme ou un DTU qui me contredit cela,j'attends cela tu ne le trouvera pas. 2. j'ai précisé que seul dans le calcul de la contrainte admissible du sol que l'on soustrait le facteur gamaXD, et l'on calcul les dimensions de semelles,mais dans la verification de la contrainte exércée au sol qu'on ajoute cela donc sous forme mathématique j'ai:(voir les references document en annexe), avec un cas classique,semelle filante, le raisonnement sera le meme pour les semelles isolées , soit padm=contrainte admissible du sol calculé par les essais labo; on a pnette =q1-gamaxD et , padm=gamaxD+(Pnette/3) voir document en annexe, posons Pnette/3=T, (a); on a padm=gamaxD+T selon mon raisonnement la section de la semelle est dimensionnée en fonction de T,cad à n'est pas ajouter le facteur gamaxD; soit Q/S inf ou égale à T, à la limite d'égalité on a Q/S=T (1) soit S=Q/T; selon mon approche on ajoutera le facteur gamaxD pour la verification de la contrainte éxercée dans le sol et donc on a contrainte éxercée dans le sol doi etre inf ou égale à padm; on a contrainte éxércee dans le sol(CS)=(Q/S)+la part du poids de terres, soit CS =(Q/S)+(gamaxD) donc ce facteur devra etre inf ou égale à padm; or on a avec l'égalité (1) Q/S=T donc ; CS=T+gamaXD; or (a) on a T=pnette/3 d'où on a ; CS=(Pnette/3)+ gama XD donc CS inf ou égale à Padm, voilà la coherence de mon raisonnement selon mon rai
  23. Bonjour, tu as le schema, en plus le tableau des données, il suffit d'appliquer le theorème de BERNOUILLI ceci te permettra de calculer les pressions en aval; tu as la longuer de tronçon, le diamètre de tuyaux,la vitesse d'écoulement et donc tu vas deja calculer la perte des charges entre les 2 tronçons, ensuite avec ton schema j'ose croire que tu as les cotes de chaque noeud,cad les cotes de 2 noeuds constituant les tronçons, tu connais le poids volumique du liquide circulant sur ton réseau cad l'eau, applique le theorème de Bernouilli entre les 2 points (Amont et aval) ,tu va deduire les pressions.
  24. ne faisons pas de la confusion, je parle de la contrainte admissible en ELS et non la contrainte de ruputure , la contrainte admissible vaut qu/3 plus ou moins c'est pourquoi on a avec le penetromètre dynamique la contrainte admissible qui vaut qu/3 soit on dit Rpd/15 à Rpd/20 en remplaçeant avec cette formule de DTU 13.12 ne changeons pas le débat et dans ce DTU 13.12 que tu as mis nul part on a parler de soustraire le facteur gamaxD afin de deduire la contrainte admissble en ELS et donc ne mélangeons pas les choses. j'ai bien dit montre nous cette norme qui te dit que la contrainte admissible en ELS pour le penetromètre dynamique il faudra soustraire le facteur gamaxD; il yen a pas; on précise que c'est qu/3 soit Rpd/15 à Rpd/20 aucun facteur gamaxD intervient ; mais plutot dans la verification de la contrainte dans le sol là on mettra le facteur gamaXD qui illustre le poids des terres au dessus de la semelle. le debat n'était pas de confondre la contrainte de la rupture qu à la contrainte admissible, le debat était que je ne suis pas d'accord avec vous dans le calcul de la contrainte admissible par le penetromètre dynamique on doit soustraire le facteur gamaXD; je suis d'accord avec vous si c'est le calcul à partir des essais labo; c'était ça le debat et donc restons objectif et ne sortons pas du contexte
  25. On doit se comprendre, aucune norme qui parle de penetrometre dynamique parle qu'il faudra deduire la part de l'ancrage pour le calcul de la contrainte admissible du sol; la contrainte admissible du sol en ELS ,vaut Rpd/20 avec Rpd : resistance à la pointe Par contre pour la verification de la contrainte exércé par l'ouvrage on ajoute la part des poids des terres soit le facteur GamaxD avec D=ancrage de la fondation
×
×
  • Create New...