ABDOH

Experts
  • Contenus

    1262
  • Inscription

  • En ligne

  • Victoires

    73
  • Pays

    Maroc

ABDOH TOP membre le 7 avril !

ABDOH avait les contributions les plus appréciées !

Points de Réputation

547

À propos de ABDOH

  • Rang
    Membre exceptionnel

Général

  • Pays
    Maroc
  • Ville
    Rabat

Formation

  • Formation
    GCGH

Expériences

  • Poste actuel
    Ingénieur
  • Expérience
    Votre expérience

Visiteurs récents du profil

4973 visualisations du profil
  1. passe ton gmail.
  2. J'ai bien compris ta problématique et j'ai déjà répondu là-haut.
  3. Tu dois aller sur les moments relatifs au repère local dans "Détaillés".
  4. Robot ne sait pas faire la conversion. Il y a une partie dans l'EUROCODE qui traite le problème de l'eau dans les châteaux lors des secousses sismiques. Ça revient à ajouter des masses.
  5. C'est tout à fait le contraire. Quand on dimensionne par un spectre,les périodes qui y figurent sont supposées être aussi celles du séisme.Donc le génie parasismique est basé sur le phénomène de la résonance et on dimensionne l'ouvrage pour y résister. C'est le principe de l'analyse modale + Spectre.
  6. S'agit-t-il d'un sol meuble ou du rocher?
  7. Comme tout autre matériau, quand la température s'élève, le béton va se dilater progressivement ce qui le met en traction. Et vu que le béton ne résiste pas tout seul à la traction, il y a risque d’apparition de fissures transversales ce qui va diminuer gravement son inertie et par conséquence sa rigidité. .......
  8. Expert Piles de Robot donne des résultats non fiables.
  9. C'est un peut compliqué et ça nécessite une maîtrise parfaite du logiciel. Est ce que vous avez réalisé des essais pressiométriques pour le projet?
  10. Vraiment ça ne va pas vous apporter grand chose. Simplement tu vas choir pour le voile un appui élastique linéaire avec raideur verticale bien déterminée.
  11. Est ce que tu as pris en considération les 2SS dans le modèle? Je vois que ta période est assez faible.
  12. Tu dois dimensionner ton voile suivant la flexion composée. Donc l'effort normal provient de la charge verticale de la dalle.
  13. Indépendamment de la formulation qui caractérise chacune des deux couches, on peut dire : COUCHE D’ACCROCHAGE Son rôle est d’assurer l’adhérence et le collage dans la chaussée pour la rendre monolithique et ainsi éviter son cisaillement. COUCHE IMPRÉGNATION C’est pour lier les matériaux de surface de la couche de base avant d’appliquer la couche de roulement pour éviter la fissuration de celle-ci OU même éviter le bitume de la couche de roulement de se pénétrer dans la couche de base. Elle empêche aussi l’infiltration de l’eau dans le corps de la chaussée par endroits fissurés de la couche de roulement afin d'assurer la durabilité.
  14. Pour le BA ,le raidisseur est un poteau qui est faiblement ferraillé.Il n'a pas un rôle fondamental dans la structure mais juste un rôle complémentaire. Le poteau nécessite une semelle alors que le raidisseur non.
  15. Les coffrages et étais ne sont pas enlevés, suivant les types d'ouvrages, avant l'expiration des délais suivants : Supports de dalles horizontales et poutres, éléments en porte à faux : 14 jours Dalles ou poutres devant supporter une charge quelconque en cours de travaux : 28 jours Ces délais ne sont qu'indicatifs. Ils peuvent être adaptés (augmentés ou diminués) en fonction des résultats des résistances mesurées sur béton jeune, conservés dans les mêmes conditions, notamment de température que le béton des ouvrages. A noter qu'en particulier, ces temps peuvent être augmentés par temps froid.