Jump to content
CIVILMANIA

HIGHER

Experts
  • Content Count

    1,641
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    119
  • Country

    Morocco

HIGHER last won the day on November 24 2019

HIGHER had the most liked content!

Community Reputation

708

About HIGHER

  • Rank
    Membre exceptionnel

Experience

  • Fonction
    .
  • Expérience
    Confirmé
  • Mes logiciels
    .
  • Mes références
    .

Formation

  • Formation
    .
  • Etablissement
    .

Localisation

  • Pays
    Maroc
  • Ville
    --

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Elle atteint combien la hauteur ? Et comment est sa forme?
  2. Quels sont les essais que vous avez réalisés sur ce sol?
  3. C'est la méthode proposée dans un message antécédent.Dans les photos que tu as montré,il a été ajouté la masse de l'eau liquide contenue qui bouge simultanément avec les parois pour la détermination des modes obtenus. Donc ton point de départ , c'est de déterminer les masses selon la hauteur et par la suite tu les ajoutes dans ton modèle.Et attention au fait qu'il s'agit d'une paroi rigide ou flexible.
  4. Si ça te donne une hauteur très importante,je te recommande de mettre deux poutres juxtaposées. pour le séisme et le vent ce n'est pas préoccupant.
  5. Bonjour SamTouré Est ce que c'est résolu?
  6. Ce sont des pertes instantanées et différées dans l'ordre de 20% de la précontrainte initiale. C’est bien expliqué dans la norme du BPEL.
  7. Malheureusement ce n'est pas possible de l’intégrer directement dans le logiciel. Il faut les calculer manuellement et les introduire comme des forces ponctuelles ou réparties.
  8. Si le bon sol est atteint,ce n'est pas nécessaire de chercher un ancrage. Rassure-toi bien que dans ton modèle de calcul tu n'as pris aucune butée ou remblai stabilisatrice sur la semelle.
  9. C'est étonnant, les charges appliquées sont vraiment très importantes. au moins, il va te falloir une section en T ayant une hauteur de 100 cm et une largeur de 40cm...
  10. De ma part , le modèle 2D pour ce cas est satisfaisant puisque la dalle ne supporte que dans un seul sens. Il reste à positionner l'essieu dans le sens transversal pour avoir les effets maximaux.
  11. C’est dangereux..Il faut éviter cette conception. Sauf d'avoir des consoles à inertie variable très importante et faisant appui sur les poteaux P17 et 19 et transformer ta PF en dalle non pleine.
  12. En fait , le calcul inélastique n'a aucune relation avec l'amortissement..c'est un autre concept. Pour les impulsions de courte durée,l'amortissement présente moins d'importance que dans le cas de charges périodiques car il n'a pas le temps de se mobiliser .On le néglige alors et la réponse de la structure est celle d'un système non amorti.
  13. L’argile est un sol qui risque de tasser et de gonfler.On réalise des essais de gonflement et de compressibilité sur l’argile pour classifier le sol et décider par la suite de la garder ou de l’enlever. Pour la marne c’est une roche très étanche et acceptable comme fondation pour les ouvrages non trop sollicités.
  14. Bonjour. Est il possible d’apporter les précisions suivantes : Destination de l’ouvrage ; Nature du sol ; La configuration est prévue par le plan d’exécution ?
×
×
  • Create New...