Jump to content
CIVILMANIA

baghat84

Membres
  • Content Count

    60
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2
  • Country

    Morocco

baghat84 last won the day on January 5

baghat84 had the most liked content!

Community Reputation

8

3 Followers

About baghat84

  • Rank
    Membre impliqué

Experience

  • Fonction
    Ingénieur géotechnicien /travaux.
  • Expérience
    Sénior
  • Mes logiciels
    Autocad,MS Project

Formation

  • Formation
    Ingénieur géotechnicien
  • Etablissement
    ENSMR-Ex ENIM.

Localisation

  • Pays
    Maroc

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. baghat84

    Charge Mobile

    A mon avis: Pour les équipements fixes ou suspendus ( se trouvant en milieu hospitalier ) ces charges sont comptées comme charge permanente. Par contre, les charges roulantes comme indiquées ci-haut sont considérés comme des charges d'exploitations.
  2. Vue la nature du sol en place, il y'aura forcément des infiltrations des eaux pluviales. Premièrement,Tu dois penser à protéger ta fondation contre ces infiltrations qui vont créés d'avantage des tassements différentiel. La deuxième des choses l'idée du chemisage de ton puit est la meilleure dans ton cas ,mais tout en veillant comme cité par monsieur Ahmed ci-haut à la stabilisation du niveau piezometrique ( niveau d'eau par rapport au TN). Celui-ci doit être maintenu au dessous du niveau de d'influence des surcharges dûs aux fondations. Dans ce sens, il faut équiper ce puit par une pompe muni d'un capteur de niveau piezometrique. Cordialement.
  3. baghat84

    Fondation

    Oui une fondation existante peut avoir un effet considérable sur des fondations avoisinantes et pour évaluer ça veuillez se référer à la formule de boussinesq qui permet d'évaluer le surplus d'une charge et son effet en profondeur et en s'éloignant de l'axe d'application de la charge.
  4. Tu devras faire les vérifications suivantes: - stabilité au renversement. ( moment moteur<moment résistant - stabilité de contre le glissement( résultante des forces horizontales à la base de la semelle < résultante des forces verticales) - stabilité au poinconement. - stabilité dû au tassement. - stabilité au grand glissement ( cercle de glissement) Ainsi que la stabilité interne de ton mur se soutènement ( stabilité structurelle) . Tu jettes un coup d'oeil sur les règles de predimensinnement des murs de soutènement.tu trouveras sûrement ce que tu cherches. Oui je confirme que ton propos est valide.
  5. Bonjour, Comme j'ai évoqué précédemment l'effort calculé à la base de la semelle y compris le poids du remblai (gamma* D') Cet effort :F / la surface <= Qadm Et cette contrainte Qadm doit être calculé au niveau de la base de cette semelle. Parceque une fois l'excavation est descendue au niveau de la profondeur d'encastrement D, il y'a une décompression des sols mobilisant un état limite de service. Ci -joint une illustration de ce que j'ai expliqué :
  6. Des photos si elles existent ? Il se peut qu'il y'a des venues des eaux de différentes origines (eaux usées avoisinantes, eaux pluviales,... Etc). Si tu partagera avec nous le profil géologique des terrains ,ainsi que les conclusions du rapport géotechnique ça sera beaucoup mieux. Cordialement.
  7. Bonsoir, Mr Bellamine Si vous me permettez, je ne suis pas d'accord avec vous normalement dans la justification en ELS et ELU et en se référant au fascicule 62 titre V, chapitre B3 sur les justifications du calcul. Ce produit Gamma*D : n'est que : la contrainte verticale effective (*) que l´on obtiendrait dans le sol après travaux au niveau de la base de la fondation en faisant abstraction de celle-ci. S´il existe une nappe de niveau variable, cette contrainte est à calculer dans la situation dans laquelle la fondation est justifiée. et ce produit est le même et pas question qu'on prend un D' différent de D dans le cas d'un remblaiement sur une hauteur inférieur à celui du terrain en place. cordialement.
  8. A mon humble avis, un radier a toujours un comportement rigide ( E,I) puisqu'il est choisi pour résister aux déformations différentielles, par contre le comportement de souplesse est du à sa conception structurelle ( systeme de contreventement,...etc). du coup, et en se référant au fasciculle N°62-titre V annexe F.3 qui énnoce que la justification des ouvrages en interaction avec le sol est conduite en isolant la structure ou la partie de structure considérée du sol environnant et en modélisant la présence de celui-ci par des lois approchées dites lois d´interaction sol-structure. tout en respectant les règles suivantes: - la rigidité de flexion de la semelle dans le sens de sa largeur B doit être suffisante, ce qui exclut l´étude des grands radiers (cf , § 5. ci-après), - les déplacements ainsi obtenus sont peu représentatifs des déplacements réels. et : kv.s=q avec : s: tassement de la fondation sous l´effet d´une pression uniforme q Kv: module de réaction pour les efforts de longue durée d´application dans laquelle, on peut calculer ce module par la methoode cité en meme annexe.et par la suite il faut respecter la conditionde rigidité : avec: h étant la hauteur de la semelle et E son module d´Young pour une durée d´application des charges homogène avec celle du coefficient k . ce qui reviens à dire à B=cte1 et E=cte2, la hauteur de semelle augmente en augmentant le module de la reaction des sols( en tend vers un sol souple).
  9. Dire qu'un sol est hétérogène ça veux dire qu'il contient plusieurs fractions granulaires allant du plus fin au plus gros, et qui ne peut pas être à granulometrie discontinue. Exemple du sol avec une proportion argileuse et marneuse. Généralement un sol hétérogène c'est celui qui contient plusieurs types de sol de différents natures, pouvant avoir différents comportement d'un point de vue mécanique et hydraulique.
  10. Par mesure directe: On peut obtenir la valeur du module de young des GNA, GNB, GNF à partir d'essai de compression / traction uniaxiale et aussi le coefficient de poisson qui est le rapport de la déformation horizontale sur celle verticale. Par mesure indirecte : on peut faire appel à un essai utilisant une onde sonique et dans ce cas il y'a une relation entre la vitesse , la masse volumique et le module de young. une dernière chose et si tu cherches les valeurs de ces deux paramètres tu peux jetter un coup d'oeil sur le catalogue des chaussées et tu trouvera les valeurs que tu cherches.
  11. Pour un B25 le prix est à partir de 1200-1500 dhs. Pour le : B20 900-1300 dhs.
  12. Des photos s'il y'en a ? Tu dois savoir la cause de ce glissement, qu'est ce qui a changé pour ce mûr cessera de retenir les terrains ?. À mon c'est possible de le conforter à condition que tu dois savoir la cause exact de son départ.
  13. une étancheité legère est utlisé dans les salles d'eau en étages ainsi que dans les jardinières et son role est l'etancheité contre la fuite des eaux.il est applicable en plusieurs couches et à la base d'une membrane de bitume modifié par polymère SBS conformement au recommandations du DTU 43.1: - Préparation du support par la mise en œuvre d'une forme en mortier de ciment fortement dosée y compris finition de surface avec une chape lisse en enduit de ciment hydrofuge. - Enduit d'imprégnation à froid à raison de 250 à 300 g/m2, est appliqué à la raclette ou avec un rouleau. - Application d'une membrane de 2.5 mm d'épaisseur nominale. - Une deuxiéme membrane de 2.5 mm d'épaisseur nominale, sera soudable au chalumeau sur la première couche avec un recouvrement de 10cm minimum sur la partie horizontale. - Une protection provisoire horizontale avec un lit de sable de 2cm d'épaisseur. - Une protection verticale en enduit de ciment hydrofuge grillagé appliquée sur toute la hauteur. Suivant les instructions du bureau de contrôle. Dans le cas de présence de joint de dilatation prévoir une bande de renfort de 40 cm de large en membrane élastomère, soudée sur bande en plomb de 3 mm posée en souffiet et en sandwiche entre le complexe. Par contre l'étancheité liquide est utilisé peut jouer un role de revetement et peut etre coulé en place comme les produits de Sikaflex qui sont à base de la résine époxy. والله أعلى وأعلم
  14. en lisant votre rapport ça me semble que la solution que tu as avancé peut etre correcte, mais vue que vous avez un très grand problème au niveau de ton sol qui recevera les charges transmises, tu dois etre sure sur quoi tu vas fonder ton ouvrage.en principe les lagunes sont constitués des sols évolutifs ( des sols sous consolidés dont les paramètres physiques peuvent changer dans l'espace ) d'ou le risque très fort des déformations verticales qui est omnipresent avec des portances très faible des sols ( il faut que le rapport geotechnique vous renseigne sur la couche d'ancrage). En conclusiuon, il faut que le rapport géotechnique vous recommande les solutions adéquates.et si vous pouvez partager avec le groupe ce rapport on peut vous apporter une contribution fructueuse.
  15. Est ce que c'est un dallage posé directement sur la terre pleine ? Sinon comment est la mise en oeuvre de ce dallage ( est ce que c'est pas prévu un tout venant ou de l'herissonage avec un film imperméable ). D'un autre côté tu peux nous renseigner bsr sur le potentiel de gonflement de cette argile. Il faut savoir la valeur de cette pression de gonflement. Et pour vous parler concrètement ce type de remblai est à proscrire dans l'exécution des remblais sous dallage. En plus et s'il est utilisé il faut qu'il fasse l'objet d'un traitement adéquat avec une bonne mise en oeuvre suivi par un contrôle par un laboratoire spécialisé. À votre place je vais me rediriger vers la maîtrise d'oeuvre et spécialement le BET et le BCT et le laboratoire de contrôle.
×
×
  • Create New...