Jump to content
CIVILMANIA

article A 6.1.2 & A 6.4 du CBA93


Recommended Posts

Bonjour; 

Tenir compte des article A.6.1.2 et A.6.4 du CBA 93 pour le ferraillage de la poutre de rigidité.

C'est la réserve du CTC , j'ai ferraillé avec 4HA20 filantes + 2x4HA16 (dans les appuis )

j'ai pas compris la question ( peut la disposition de paquets d'aciers) !!!!!!!! 

voir schéma paquets d'acier

A.6.1.2.1. Conditions d'équilibre

L'ancrage de l'ensemble d'un paquet de barres n'est pas admis. Une barre est toujours ancrée individuellement; les paquets de plus de trois barres ne comportent aucun ancrage de barre individuelle sur toute leur longueur. Il en résulte que dans un paquet de trois barres au plus, les longueurs d'ancrage de chacune des barres ne doivent pas se chevaucher; les paquets de plus de trois barres ne doivent être composés que d'éléments d'une seule longueur ancrés par épanouissement à leurs extrémités. Sur la longueur d'un ancrage, la contrainte d'adhérence est supposée constante et égale à sa valeur limite ultime. τ s =0,6 Ψ 2 s ftj 

En outre dans les parties courbes, en l'absence de contact avec une autre barre, il est admis de tenir compte d'un effort axial de frottement égal à la réaction de courbure de la barre multipliée par le coefficient de frottement de l'acier sur le béton, pris égal à 0,4.

La zone d'ancrage d'une barre ou d'un groupe de barres doit être armée transversalement par des aciers de couture tracés et dimensionnés pour équilibrer les efforts tendant à faire éclater le béton par mise en jeu de l'adhérence. Les articles A.6.1.2.3. Et A.6.1.2.5.4. Donnent les régies à appliquer. Les armatures qui auraient été prévues à d'autres fins peuvent jouer ce rôle d'armatures de couture vis-à-vis des efforts d'adhérence, dans la mesure où leur tracé est correct à cet égard. Il y a lieu aussi de tenir compte de l'existence (éventuelle) d'un effort de direction perpendiculaire à l'axe de l'armature ancrée qui peut avoir un effet favorable (s'il s'agit de compression) ou un effet défavorable (s'il s'agit de traction).

 

A.6.4. - POSSIBILITES DE BETONNAGE CORRECT

A.6.4.1. - le diamètre des barres employées comme armatures de dalles ou de voiles courbes doit être au plus égal au dixième de l'épaisseur totale de ces éléments.

A.6.4.2. - Le diamètre des armatures d'âme d'une poutre est au plus égal à h/35 (h étant la hauteur totale de la poutre), ainsi qu'au diamètre des barres longitudinales et au dixième de la largeur de l'âme.

A.6.4.3. - Les armatures peuvent être groupées en paquets à condition de les disposer de façon compacte et d'opposer le minimum de gêne à la mise en place du béton. Dans tous les cas, la hauteur du paquet doit être au plus égale au double de sa largeur.

Les figures ci-dessous indiquent les dispositions recommandées dans le cas de paquets de deux ou trois armatures. En cas d'utilisation de paquets groupant plus de deux armatures, l'attention est particulièrement attirée sur la nécessité de vérifier l'entraînement des aciers (art. A.6.1.3.).     voir figure 1

 D'autre part, les paquets de plus de trois barres ne peuvent être utilisés que s'ils ne sont soumis à aucune sollicitation d'entraînement.

A.6.4.4. - L'enrobage de chaque armature est au moins égal à : − son diamètre si elle est isolée; − la largeur du paquet dont elle fait partie dans le cas contraire.

A.6.4.5. - Entre armatures voisines la distance libre doit être au moins égale, dans toutes les directions à :

- leur diamètre si elles sont isolées,

- la largeur des paquets dont elles dont partie dans le cas contraire.

En outre, cette même distance libre doit être au moins égale à cg dans la direction verticale et à 1,5 cg dans la direction horizontale, cg désignant la grosseur du plus gros granulat utilisé.

Cependant la mise en place du béton doit être appréciée compte tenu des moyens de serrage mis en oeuvre; en particulier, les problèmes peuvent être différents suivant qu'il s'agit de coulage sur chantier ou en usine.

La figure ci-dessous résume les principales dispositions concernant l'enrobage et les distances entre armatures voisines dans le cas le plus général de paquets de largeur à et de hauteur b ≤ 2a. voir Figure 2

A.6.4.6. - Les mailles des grilles formées par les armatures doivent être assez larges pour ne pas affecter l'homogénéité du béton frais lors de sa mise en place.

- Dans le cas des poutres les régies données en A.6.4.5. Sont valables pour l'espacement des armatures longitudinales tant que l'espacement des cours successifs d'armatures transversales est au moins égal à deux fois la distance libre entre armatures longitudinales. Quand il n'en est pas ainsi, il convient de s'attacher à ce que le rayon moyen rg des mailles des grilles satisfasse aux inégalités suivantes : rg ≥ cg si les gros éléments du granulat sont roulés. 1,4 rg ≥ cg

si les gros éléments du granulat sont concassés 1,2

cg étant la grosseur du granulat et rg étant défini comme le rapport de l'aire par le périmètre du vide intérieur d'une maille de grille.

 

 

 

paquets de barres.PNG

figure 1.PNG

figure 2.PNG

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...